background preloader

Astuces en français selon les types d'intelligence

Les intelligences multiples de Howard Gardner en mindmapping La capacité d’un être humain ne se limite pas au fameux test du QI qui se base sur les connaissances linguistiques et logiques mais comme le souligne Bruno Hourst « l’intelligence est une réalité multiple dont les diverses facettes font la personnalité de chacun ». Nous devons prendre conscience de cette pluralité de l’intelligence dans notre façon d’enseigner et de former. En effet les apprenants n’ont pas le même faisceau d’intelligence il est important de le prendre en compte afin d’améliorer le processus d’apprentissage. Pour vous éclairer sur la théorie de Howard Gardner, j’ai réalisé une carte heuristique en puissant les informations dans le très bon ouvrage de Bruno Hourst » Au bon plaisir d’apprendre « . Cette Mindmap est accessible via ce lien : Voici un article que je vous recommande : Bonne consultation Olivier L

Intelligences multiples- Eduscol La théorie des Intelligences multiples d'Howard Gardner La notion d' « Intelligences multiples » a été proposée par un professeur de l'Université de Harvard, Howard Gardner, en 1983 dans son livre Frames of Minds : the Theory of Multiple Intelligence. Il suggère que chaque individu dispose de plusieurs types d'intelligences, pour lesquelles il a naturellement une plus ou moins grande compétence. Sa théorie a été reprise par de nombreux chercheurs et on distingue aujourd'hui huit principales formes d'intelligences : L'intelligence corporelle / kinesthésique C'est la capacité à utiliser son corps d'une manière fine et élaborée, à s'exprimer à travers le mouvement, à être habile avec les objets. L'utilisation de la théorie des Intelligences multiples ne vise pas, bien sûr, à classifier les individus selon un seul type d'intelligence et à les enfermer dans des catégories et exclusives. L'expérimentation à l'école maternelle des Hauldres Mise en œuvre L'exemple d'une séquence en grande section

Les intelligences multiples à l’école Publié le 08/04/2015 Comment enseigner en prenant en compte la personnalité et les modalités cognitives de chacun de ses élèves ? La publication dans le n°68 de la revue Cerveau&Psycho [1] du dossier concernant « Les Intelligences Multiples » incite le monde enseignant à porter un regard attentif à la Théorie d’Howard Gardner. Notre équipe [2] y travaille depuis 2007 et poursuit ses expérimentations dans différents écoles et collège –particulièrement en Seine et Marne. Nous avons trouvé dans la théorie des Intelligences Multiples définie par Howard Gardner un cadre nous permettant d’organiser l’enseignement de façon à offrir à tous les élèves la possibilité d’entrer, avec confiance, dans l’apprentissage de la connaissance visée. Qu’apporte la connaissance de soi à travers le filtre des IM [3] ? A l’élève, elle permet d’avoir conscience de ses capacités et confiance en ses possibilités d’apprentissage. Salle des intelligences Portrait IM de Matthieu construit à partir d’un choix d’images

Carte mentale : L'intelligence émotionnelle Je découvre aujourd’hui le site « Mind Map Art » et notamment la dernière carte mise en ligne par Nitya Wakhlu : L’intelligence émotionnelle. « Ma vision de l'école repose sur deux hypothèses : la première est que tout le monde n'a pas les mêmes capacités ni les mêmes intérêts, et que nous n'apprenons pas tous de la même façon. […] La seconde hypothèse est plus douloureuse : c'est qu'il est impossible aujourd'hui à quiconque d'appréhender le savoir dans son intégralité. » dit Gardner. Nous sommes bien tous intelligents, mais tous de manière très différente. Malheureusement, notre système scolaire fait encore la part trop belle à l'intelligence verbale linguistique et à l'intelligence logique mathématique... L’intelligence musicale rythmiqueL’intelligence intrapersonnelleL’intelligence interpersonnelleL’intelligence corporelle kinesthésiqueL’intelligence verbale linguistiqueL’intelligence visuelle spatialeL’intelligence logico mathématiqueL’intelligence naturaliste

Intelligences multiples - Idées ASH Le contenu de ces pages est issu essentiellement de mes notes personnelles d'une intervention très enrichissante de Bruno HOURST, lors d'une conférence pédagogique. Professeur de mathématiques, Bruno Hourst a cherché une approche pédagogique qui permette aux élèves en difficulté scolaire - mais qui ont tous des richesses - de pouvoir apprendre en exploitant ces richesses. Cette approche pédagogique vient d’un mouvement anglo-saxon qui s’est posé la question de savoir pourquoi certains mémorisent très vite. « La suggestopédie » du bulgare Georgi Lozanov. L’approche pédagogique du mieux-apprendre s’appuie sur quelques principes clés : L’importance de l’environnement d’apprentissage (environnement physique, mental, émotionnel, social). La notion de plaisir : L’effort imposé doit être évité. Les images mentales : Elles sont un outil très puissant que les enfants perdent de nos jours du fait qu’on leur apporte trop d’images. Les pauses : Attention ! La détente concentrée : Yoga d'école : Brain Gym :

Comment apprendre une leçon rapidement ? Pour bien apprendre vos leçons, vous pouvez utiliser plusieurs méthodes : la méthode synthétique ou la méthode de l'écriture répétitive. Dans le cas où vous disposez d'un esprit de synthèse, soulignez dans votre leçon ou surlignez à l'aide de couleur les mots importants à connaître et apprenez leur définition. Une fois toutes les notions relevées, établissez un lien entre elles qui vous permettront de créer les enchaînements logiques entre les principales idées. Pour réussir à apprendre, il est parfois nécessaire de combiner plusieurs méthodes. Lisez le texte plusieurs fois, bouche fermée ou oralisez-le, puis réécrivez les phrases importantes plusieurs fois pour les fixer en mémoire. Dans le cas où vous disposez d'une mémoire visuelle, vous êtes dans la capacité de restituer le contenu de la leçon, pas au mot à mot, mais en gardant le sens général.

Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteurs de La pédagogie positive, la définissent comme Le mouvement cérébral qui va nous permettre d’orienter notre action en fonction d’un objectif, d’un centre d’intérêt… Grâce à elle, nous captons, par nos cinq sens, les différentes informations en provenance soit de notre environnement, soit de notre ressenti émotionnel ou psychologique. Stanislas Dehaene ajoute que l’attention sert à sélectionner les informations, module massivement l’activité cérébrale et facilite l’apprentissage. Mais l’attention peut être sélective. Quelles conséquences pour l’enseignement ? 2. Stanislas Dehaene écrit : 3. 4.

Exercices pratiques pour développer sa capacité de concentration Un article écrit par Anne Jeger, psychologue clinicienne. Pourquoi développer la capacité de concentration? Pour faciliter le travail scolaire de son enfantPour maintenir performantes ses capacités de mémorisation, faire travailler sa mémoirePour développer ses capacités d’apprentissagePour ne pas oublier un rendez-vous, ses affaires, etc. Quelques exercices J’aime particulièrement la méthode Vittoz développée par Roger Vittoz , Médecin Lausannois qui propose 4 types d’exercice de concentration: sur le corpssur les sensationssur les graphismessur l’idée Avant de proposer des exercices de concentration à son enfant, il peut être utile de les essayer pour soi. => Les exercices proposés ci-dessous sont destinés aux enfants et aux adultes. 1. Avant de commencer les exercices de concentration proprement dits, des exercices de préparation du corps et de l’esprit peuvent être proposés. 2. 3. L’esprit et le corps sont ainsi prêts pour des exercices de concentration.

Développer l'attention et la Concentration Descriptif : Proposer aux élèves, tout au long de l'année, des activités simples, ne nécessitant pas de déplacements, dans le but de recentrer l'attention : • par un moment de chant, • par des activités de rythme • en se dégourdissant les jambes (se promener dans la classe quelques minutes) • par des exercices de gymnastique, tout en restant en place, à leur table : rectification de la posture, redressement de la colonne vertébrale, étirement, mouvement de doigts. • par des exercices respiratoires : ouvrir d'abord les fenêtres. Respirer lentement, bouche fermée, pendant cinq secondes, retenir l'air deux secondes dans les poumons, puis expirer lentement, par la bouche, pendant cinq secondes ; garder les poumons vides deux secondes encore avant de reprendre une inspiration, longue de huit secondes. •par des exercices de respiration abdominale : placer la main sur le ventre. Elle bouge au rythme de la respiration tandis que la poitrine ne bouge pas. • Faire des séquences courtes.

Related: