background preloader

Un roman policier en SMS en seconde pro

Un roman policier en SMS en seconde pro
De novembre 2013 à mai 2014, au lycée professionnel Toulouse-Le Mirail, 30 élèves de seconde écrivent une fiction policière dans une ville du futur. L’atelier d’écriture est particulièrement stimulant par ses modalités, collaboratives et numériques, de travail et de publication : chaque semaine, les élèves envoient par SMS un nouvel épisode de leur histoire à tous leurs abonnés ; un blog permet aussi de suivre le projet « Ma ville 5.0 » dans sa continuité ; les enseignantes, Nadia Durel et Lysis Bragance, y travaillent en équipe avec un écrivain, Mouloud Akkouche. Le roman policier : un sous-genre littéraire ? Les smartphones en classe : à interdire ? Les SMS : responsables de la décadence de la langue française ? « Ce jour de pluie, Sarah et son équipe sont nerveux. Sarah jette un coup d’œil à sa montre : - Equipez-vous ! Les cinq co-équipiers armés enfilent des cagoules. Quelques secondes plus tard, un homme et deux femmes sortent de la mairie en discutant. En quoi consiste le projet ? Related:  CréativitéMalle numériqueSmartphones2014

Forum des enseignants innovants : Fiers d’être en SEGPA ! Comment reconstruire l’estime de soi chez des élèves en échec scolaire ? Comment la pédagogie de projet peut-elle développer leur capacité à se projeter : à envisager un possible avenir et à le construire ? Telle est la finalité du travail mené par Véronique Ramo-Gommé, enseignante en SEGPA au collège Picasso de Vallauris. Ses élèves ont réalisé des affiches, une pièce de théâtre, une bande dessinée autour du thème des discriminations. Dans quel contexte le projet est-il né ? En 2011, le service Politique de la Ville de Vallauris nous a contactés afin de nous proposer de participer au Plan de Lutte Contre les Discriminations auquel la ville avait adhéré depuis 2007, en menant des actions auprès de nos élèves afin de lutter contre les discriminations à l’école. Avec ma collègue Mlle Monnin, nous avons décidé de mener deux actions avec deux classes différentes. Le projet a commencé par la réalisation d’affiches autour de la discrimination : comment avez-vous mené cette étape ?

3 outils pour créer et partager gratuitement des tutoriels Peoplbrain est un service internet permettant aux internautes de créer et de partager gratuitement des tutoriaux. En quelques clics, créer un tutoriel pas à pas et de partager le sous forme de viewer autonome intégrable dans un blog, forum ou site web 5 minutes pour créer un tutoriel. Importez des médias (image ou lien youtube). Le site Web : Exemple de réalisation : Deux autres outils Tildee et DokuWiki : Créez un tutoriel ou expliquez quelque chose d'intéressant et utile, envoyez le lien de votre explication pour qu'ils puissent suivre votre exposé et enfin le partager ou pas avec d'autres (disponible à tout moment en ligne). Voir un exemple : Créer un Poadcast en espagnol Tutoriel vidéo : Dokuwiki est un moteur de wiki dont le but initial est de créer de la documentation. A voir sur le site Aucun trackback pour l'instant Les moments à retenir dans votre agenda en éducation

Jeu de piste virtuel utilisant byods, QR codes et exploration d’un environnement 3D La tâche finale de cette séquence d’anglais est la création d’une page fakebook d’une star du cinéma. Cette page comporte l’autobiographie de la star ( profil du fakebook), des posts de fans contenant des structures laudatives ainsi qu’une série de posts dans lesquels les stars « amies » proposent des synopsis de films dont il faut deviner le nom ou bien des réalisateurs à découvrir. En introduction à cette micro tâche « Guessing games movies/ directors » je propose un jeu de piste virtuel. Mise en œuvre : Un îlot reçoit une fiche énigme avec un court synopsis du film ET. Les élèves utilisent leur portable (si besoin) pour identifier le film. Un élève à l’ordinateur se déplace dans un hall de cinéma 3 D pour trouver l’affiche qui correspond. On peut imaginer un jeu de plusieurs équipes, chaque équipe aurait une carte indice différente pour ne pas débuter dans le même endroit du hall de cinéma. Pour accéder au jeu téléchargez et exécutez l’appli suivante

Radio Argote : Pour être tous sur la même longueur d'onde Dans un collège difficile, une émission de radio hebdomadaire, conçue et réalisée par les collégiens eux-mêmes, c’est possible ? Oui, démontre l’équipe enseignante du collège Daniel Argote à Orthez. Et même très formateur ! Apaiser les tensions autour d'un projet valorisant, renouer le dialogue avec les élèves, ouvrir sur l’extérieur en diffusant en streaming, revisiter les programmes, travailler en groupe et en autonomie, développer l’esprit critique, travailler l'écrit et l’oral, s'initier à la technique de diffusion… : autant d’objectifs que mène à bien « Radio Argote ». Le projet fédère aussi les professeurs : il a été lancé par Marie Soulié, professeure de français ; tous les enseignants du collège collaborent pour sa réussite ; Aurore Coustalat, professeure d’anglais, et Agnès Carillo, professeure de mathématiques, éclairent ce travail d’équipe qui diffuse des ondes positives dans le collège. Et bien au-delà ! Dans quel contexte le projet est-il né ? Quel en est le contenu ?

Florilège - Géolittératie Géolittératie théâtrale Lorenzaccio, Extrait Acte II - scène 3 : la Marquise Cibo (Elle ouvre sa fenêtre.) Que tu es belle, Florence, mais que tu es triste ! Il y a là plus d’une maison où Alexandre est entré la nuit, couvert de son manteau ; c’est un libertin, je le sais. — Et pourquoi est-ce que tu te mêles à tout cela, toi, Florence ? MISSION = Prendre une photo de Florence telle qu’aurait pu la regarder un personnage de la pièce de Musset. (Créations diverses : tag Florence) Arno, Ponte Vespucci, Florence, Italie Florence vue par Louise Strozzi "LOUISE — posant son verre. L'Arno (photo personnelle) - Cette photographie révèle la façon dont est perçue Louise Strozzi, c'est-à-dire claire et pure comme l'eau de cette petite cascade dans l'Arno (fleuve traversant la Toscane), voire même presque transparente. (Camille) Piazza della Repubblica, Florence, Italie Florence vue par Philippe Strozzi "Je me suis courbé sur des livres, et j'ai rêvé pour ma patrie ce que j'admirais dans l'antiquité.

Minecraft ! Comment l'utiliser en classe ? Selon Wikipédia: Minecraft est un jeu vidéo indépendant de type Bac à sable (construction complètement libre) développé par Markus Persson, plus connu sous le pseudonyme de Notch par la communauté. Il reste toujours en développement et reçoit régulièrement des mises à jour. Le système du jeu est assez simple. Le jeu plonge le joueur dans un monde créé dynamiquement, composé de blocs, de différents matériaux représentant de la terre, du sable, de la pierre, de l’eau, des arbres, des animaux, etc. Ce jeu est très populaire et mêmes mes deux garçons en sont maniaques. Le blogue Corsus a consacré un article à ce phénomène. Joel Levin, professeur d’informatique dans une école privée de New York, est l’un des pionniers de l’utilisation de Minecraft dans sa classe. Voici une vidéo qui explique la démarche de cet enseignant. En plus de cet enseignant, Minecraft est utilisé dans une école particulière du nom de Quest to Learn. 1) Définir le but pédagogique 3) Diriger l’exploration

Eric Floerke : Créer et apprendre avec son téléphone portable Et si tous les élèves avaient entre leurs mains un précieux outil pédagogique que l’Ecole aurait intérêt à exploiter plutôt qu’à interdire ? C’est le pari d’Eric Floerke, professeur de lettres au lycée Théodore Deck de Guebwiller : pour mieux s’approprier les ressorts du genre romanesque, les élèves ont été invités à réaliser des séquences vidéos à l’aide de l’objet tant décrié : leur smartphone. En transgressant ainsi un tabou, Eric Floerke nous livre quelques précieuses leçons : pour développer les connaissances, il faut favoriser les activités créatives et collaboratives ; le professeur de français a pour mission la maîtrise réfléchie non seulement de la langue, mais aussi du langage de l’image et des outils numériques ; rien de ce qui appartient au monde des élèves ne saurait être étranger à l’Ecole … Votre projet utilise un outil prohibé dans la plupart des établissements scolaires : le portable. Concrètement, quels usages en ont été faits dans le cadre de vos cours ?

Claire Berest : Quand les élèves créent des ponts Des ateliers collaboratifs entre 6èmes et 2ndes autour des stéréotypes de genre, un « speed dating de l’orientation » amenant des 2ndes à échanger avec des 1ères et terminales de diverses séries, une rencontre autour d’un festival de cinéma organisée par les lycéens à destination de toute la communauté éducative : autant d’activités singulières, formatrices et stimulantes, menées à Brest dans la cité scolaire de l’Iroise par Claire Berest, professeure de français au lycée, en collaboration avec la professeure documentaliste Chantal Philippe et une enseignante du collège, Marie Thomas. Ce que Claire Berest ainsi nous présente, c’est, tout autant qu’un projet pédagogique, une action et une vision. Le projet que vous présentez au Forum des enseignants innovants s’intitule « Quand les élèves créent des ponts dans une cité scolaire » : pourquoi ? Le projet s’articule autour de plusieurs actions menées tout au long de l’année. Cette partie du projet s’est déroulée en trois temps.

Related: