background preloader

Est-il impossible de taxer les marchés financiers ?

Est-il impossible de taxer les marchés financiers ?
Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé A trois semaines des élections européennes, la taxe Tobin européenne – appelée aussi taxe sur les transactions financières (TTF) – est au menu de la réunion des ministres des finances de la zone euro, lundi 5 mai, et des grands argentiers des Vingt-Huit, mardi 6 mai. La TTF doit contribuer à la fois à la régulation financière, au redressement des finances publiques et à la solidarité internationale : « ces ressources additionnelles pourraient financer la lutte contre les grandes pandémies comme le sida ou le paludisme et la lutte contre le changement climatique », expliquait en janvier Pierre Moscovici – alors ministre de l'économie et des finances. Le principe de la taxe Tobin, du nom de l'économiste américain, qui, dans les années 1970, voulait lutter contre le court-termisme des marchés financiers, est celui d'une taxation très minimale de certains flux de capitaux. Un engagement du candidat Hollande Lobby bancaire Related:  UE, Poids des Lobbys, Conflits d'intérêtsAxes à croiserc'est la crise

Comment le lobby financier condamne Bruxelles à l'impuissance politique Au moment où chacun put prendre conscience de l’ampleur de la crise financière et de ses conséquences tragiques pour les économies européennes, l’évidence s’imposa qu’il fallait imposer des moyens de régulation et de contrôle afin d’éviter que pareil désastre ne se reproduise. Les gouvernants se multiplièrent alors en déclarations d’intentions affirmant leur volonté de se saisir de la question, et divers plans furent envisagés. Mais, comme le constate Kenneth Haar de l’ONG Corporate Europe Observatory (CEO), « la puissance de feu du lobby financier pour résister à toute réforme a été manifeste chacune des batailles sur la régulation financière depuis la faillite de Lehman Brothers ». La société civile marginalisée C’est à l’évaluation de ces moyens que s’est attaché Corporate Europe Observatory, associé à la Chambre fédérale du travail autrichienne et à la Fédération des syndicats autrichiens (ÖGB), dans un rapport publié il y a quelques jours. Quatre lobbyistes pour un fonctionnaire

La Suisse fait un pas vers la fin du secret bancaire La Suisse fait un pas vers la fin du secret bancaire La Suisse a donné mardi un signal politique fort en faveur de la fin du secret bancaire. Avec Singapour, autre place financière critiquée, elle s'est engagée à pratiquer l'échange automatique d'informations bancaires selon les standards de l'OCDE, en adoptant une déclaration ministérielle en ce sens. Cet engagement substitue la transmission automatique des données des déposants à l'échange à la demande. Il vaut pour les 34 pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), ainsi que la Chine et la Russie. "C'est clairement la fin du secret bancaire détourné pour des raisons fiscales", a déclaré Pascal Saint-Amans, directeur du centre de politique et d'administration fiscale de l'OCDE, lors d'une conférence de presse à Paris. L'échange automatique de données fiscales est considéré comme l'arme la plus efficace contre la fraude. Le standard de l'OCDE doit être finalisé à l'automne, lors d'une réunion à Berlin.

Résistons : réparons ! Publié par Damien Ravé - Le 21 Jan - 12h32 Il y a des chiffres qui donnent espoir. Par exemple 25000 : c'est le nombre record de visiteurs sur notre site lundi dernier suite à un passage dans Capital (M6). On peut aussi se réjouir que la réparation soit à la mode dans les médias, avec tout un tas d'articles qui parlent de nous ; d'émissions de radio qui nous ont donné la parole, ou encore des innombrables sujets sur les Repair Cafés. Le problème, c'est qu'un phénomène de mode, ça ne dure pas. On constate que de moins en moins de personnes cherchent le mot réparation sur Internet. Qu'est-ce que ça veut dire ? Que les français réparent de moins en moins : ils rachètent, jettent et polluent de plus en plus (notamment pour l'électronique) Que si vous cherchez à réparer, vous faites partie du petit village qui résiste encore et toujours à l'envahisseur (la surconsommation). Faut-il abandonner et baisser les bras ? A vous de jouer Il y a beaucoup de façons d'agir pour changer les choses :

Le Parlement européen confirme l'accord en trilogue pour que le pollen ne soit pas considéré comme un ingrédient du miel, mais comme un composant naturel, afin de permettre de contourner l’obligation d’étiquetage du pollen OGM - Europaforum Luxembourg - A Il n’y aura finalement pas d’étiquetage du pollen OGM présent dans le miel. Dans un vote très serré (283 voix pour, 248 contre et 45 abstentions) en faveur du rapport de l’eurodéputée britannique Julie Girling (CRE), le 16 avril 2014, le Parlement européen s’est définitivement prononcé en faveur de la proposition de la Commission européenne de septembre 2012 modifiant la directive 2001/110/CE relative au miel et qui visait à définir le pollen comme un composant naturel du miel, plutôt que comme l’un de ses ingrédients, conformément aux normes de l'Organisation mondiale du commerce, et contourner ainsi l'obligation d'étiquetage. Par cette initiative, la Commission entendait revenir à la situation antérieure à celle créée par un arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) qui avait au contraire qualifié le pollen d’ingrédient du miel. Le contexte Suite au vote du 15 janvier, un accord informel avait été dégagé avec le Conseil, sans que ses résultats ne soient diffusés.

Economie : des étudiants disent non à la "pensée unique" Imaginez une école de cuisine où, au fil des années, les étudiants n'apprendraient qu’à accommoder les viandes, à l’exclusion des poissons, des entremets, des sauces et autres crudités. On trouverait que les cours pour le moins… incomplets. C’est un peu ce sentiment qui habite un certain nombre d’étudiants en économie, convaincus que cette science humaine (et "morale" selon un ancien Prix Nobel) ne se résume pas à ce qui est actuellement enseigné dans les amphithéâtres. Au point que 41 associations étudiantes dans 19 pays (France, Canada, Allemagne, Israël, Brésil…) publient un manifeste pour réclamer davantage de "pluralisme théorique". Autrement dit, qu’une seule école de pensée n’accapare pas toutes les énergies : l’école dite "néoclassique", donc partisane du libéralisme économique, du libre-échangisme, du moins d’Etat, etc. Sens de la réflexion et du débat Economie = monde réel On ne peut pas dire qu’en une grosse décennie, elles aient beaucoup été entendues à l'université.

16.05.2014 LE MODÈLE BRETON EN QUESTION - Axel Kahn Lorsque la presse publie des études à ce sujet, elle insiste surtout sur le désastre écologique de l'agriculture intensive, principalement de l'élevage des porcs, sur les cours d'eau aux teneurs élevées en nitrates, la prolifération incontrôlée des algues vertes dans les estuaires et les baies où se jettent ces rivières. Le décès d'un cheval que son cavalier avait amené sur la plage de Saint-Michel-en-Grèves, dans les Côtes d'Armor, infestée de ces algues qui en décomposition libèrent de l'hydrogène sulfurée H2S à la forte odeur d’œuf pourri a eu un retentissement considérable. La faillite retentissante d'acteurs majeurs de l'élevage et de l'abattage industriel des poulets a justement attiré l'attention sur l'ineptie d'une production intensive de cette viande plutôt bas de gamme, vendue en particulier dans les monarchies du Golfe, dans une région aussi excentrée que la Bretagne et dans un pays dont les coups salariaux et sociaux ne sont pas les plus bas du monde !

Perturbateurs endocriniens, une bombe à retardement allumée par les lobbies industriels Ils sont partout. Dans votre dentifrice, sur votre ticket de caisse, parmi les jouets de vos enfants, imprégnés dans les vêtements que vous portez… Ils accompagnent la plupart de vos repas puisqu’ils emplissent les contenants alimentaires et constituent certains des pesticides qui finiront dans votre salade ou votre verre de vin. Ils suivent peut-être même vos partenaires sexuels les plus réguliers, balisant toutes les étapes de votre vie intime, comme l’avait montré Générations Cobayes au printemps dernier. Inutile d’ailleurs de songer aux médicaments pour s’en purger, on en retrouve également dans plusieurs d’entre eux. Leur production a explosé en quelques décennies, leur utilisation étant intrinsèquement liée au phénomène d’industrialisation sur lequel repose le confort moderne : matières plastiques, pharmacie, cosmétiques, pesticides agricoles, etc. Une lente prise de conscience Le retard de la règlementation européenne Mais le travail règlementaire reste dans l’impasse.

Sentience des animaux : Sensibilité et conscience des animaux sauvages Qu’ils soient grands singes, éléphants ou même oiseaux, les animaux sauvages sont doués d’une intelligence restée longtemps méconnue. Chaque nouvelle découverte scientifique vient brouiller un peu plus la frontière factice que certains ont tenté de tracer entre les humains et le règne animal. Bientôt, il faudra accepter d’y faire face et remettre en question nos pratiques – souvent discutables – qui leurs causent tant de souffrance… Une évasion réfléchie Une anecdote concernant les grands singes suggère cette conclusion : « Si l’on donne un tournevis à un chimpanzé, il le lancera à quelqu’un. Si l’on donne un tournevis à un gorille, il se grattera avec. Dans un zoo australien, en mai 2009, une femelle orang-outan de 27 ans nommée Karta s’est évadée de son enclos en faisant preuve d’une ingéniosité remarquable. La fabrication d’outils à l’état sauvageLes responsables des zoos s’efforcent de recréer au sein des enclos un habitat naturel et attrayant pour des animaux comme Karta.

produits-bio-et-equitables-enquete-sur-des-pratiques-scandaleuses-a4461p1 "Produire bio, un business comme les autres ?", telle est le nom de l'enquête menée par Christian Jentzsch et qui sera diffusée le 3 juin prochain sur Arte. Ce documentaire évoque les pratiques frauduleuses et scandaleuses d'un business en plein essor. En Europe, les produits bio génèrent 21 milliards d'euros de chiffre d'affaires. En Roumanie, de gros investisseurs rachètent les terres de petits paysans pour pratiquer sur des milliers d'hectares des cultures et de l'élevage "bio", notamment de brebis alimentées l'hiver avec du maïs transgénique. L'enquête de Christian Jentzsch montre que l'explosion de la demande en produits bio a conduit à une industrialisation systématique des modes de production. Le fait est que, comme dans tous les autres secteurs d'activités, il y aura toujours des gens malhonnêtes qui mentent et qui fraudent pour pouvoir gagner plus d'argent. Vos commentaires suite à la diffusion sont les bienvenus. Alexandre Sieradzy

Europe : la nouvelle commission en six visages La Commission européenne, un cimetière pour retraités de la politique nationale ? Il sera difficile de le soutenir, vu sa composition particulièrement relevée. Les Vingt-huit ont désigné pas moins de cinq Premiers ministres, quatre vice-premiers ministres et 19 ministres. Et ils sont jeunes, la moyenne d’âge étant de 53 ans (55 dans la Commission Barosso), le titre de benjamine revenant à l’Italienne Federica Mogherini, 41 ans, ministre des affaires étrangères de l’Union et vice-présidente de la Commission. Pierre Moscovici, le consacré Pierre Moscovici est ra-vi: il a obtenu le portefeuille qu’il souhaitait, celui des affaires économiques et financières, en dépit de l’opposition feutrée des conservateurs allemands. Mais il affirme être resté attaché aux questions européennes, comme en témoignent plusieurs livres consacrés à cette question et le fait qu’il ait été l’un des députés français ayant siégé à la Convention qui a rédigé le projet de traité constitutionnel européen.

L’Onu propose d’affecter 2% du PIB mondial à une croissance plus verte Selon un nouveau rapport des Nations unies, 2% du PIB mondial investis dans dix secteurs clés permettrait d’aller vers une économie moins carbonée et de lutter contre la pauvreté. Le souci de l’environnement, la lutte contre la misère et la croissance sont trois objectifs conciliables, contrairement au «mythe de l’arbitrage entre investissements environnementaux et croissance économique», affirme l’Onu dans un rapport publié le 21 février, intitulé «Vers une économie verte: Pour un développement durable et une éradication de la pauvreté». En investissant judicieusement 2% du PIB mondial, soit environ 1.300 milliards de dollars par an, selon l’Onu, l’économie mondiale pourrait connaître une croissance identique sinon supérieure aux prédictions des modèles économiques actuels. Le rapport affirme que les nouveaux emplois crées, dans les énergies renouvelables et dans une agriculture plus durable notamment, compensera les pertes des emplois de l’ancienne «économie brune». Sur la Toile

Rue89 Tribune La tension est vive au Chiapas après l’attaque contre le centre régional zapatiste de La Realidad, dans la forêt Lacandone, au Mexique. C’est le cœur d’une expérience d’autonomie rebelle, d’une ampleur qui n’a guère d’équivalent, qui est ainsi visé. Comme des dizaines de milliers de zapatistes, Galeano, sauvagement assassiné, était un maestro, de ceux qui partagent avec humilité leur expérience, un maître dans l’art trop rare de pratiquer une démocratie véritable, un artisan ordinaire et modestement héroïque des utopies réelles. Galeano, assassiné le 2 mai au Chiapas (DR) Attaque contre La Realidad Le solde est une école et une clinique détruites, une quinzaine de blessés et l’assassinat prémédité du « compañero Galeano », l’un des responsables régionaux de la « Petite école » zapatiste, dernière initiative en date de l’EZLN (Armée zapatiste de libération nationale). « Affrontements intracommunautaires » ? C’est cela qui vient de se passer à La Realidad. Recours à l’armée zapatiste

Related: