background preloader

GENDERED MARKETING par The Checkout sur Madmoizelle (traduction FR)

« Du berceau au cercueil, chacun d’entre nous est un consommateur – et nous avons le droit de garder le silence ». C’est ainsi que s’ouvre la description de la série The Checkout (qu’on pourrait traduire par « le passage en caisse ».) Chaque semaine, la joyeuse bande d’Australiens déjantés décrypte un sujet relatif à la consommation : la taille des portions, la culpabilisation des consommateurs, et la liste est longue. Ils ne risquent pas de tomber à court de sujets ! L’analyse est pertinente, ce n’est pas un prétexte pour faire de l’humour, mais tout le contraire : le sarcasme est au service du travail de décryptage et de critique. Zoe Norton Lodge (en bleu) et Kirsten Drysdale (en rose) vous présentent : le marketing genré ! « – Le monde n’est pas noir et blanc, il est bleu et rose ! En bref, ce n’est pas seulement pourquoi le marketing genré existe, mais comment et pourquoi il fonctionne.

http://www.madmoizelle.com/checkout-marketing-genre-video-251652

Related:  marketingenrageGenre, Geschlecht, Gender & Co.

Le rose pue – Crêpe Georgette On m’a fait passer sur twitter cet article concernant l’initiative de deux femmes anglaises au sujet de la sexuation des jouets et plus précisément du rose. Les campagnes Pinkstinks servent à démontrer combien sont néfastes les jouets genrés et combien les jouets pour filles les poussent à être jolies, passives, passionnées de shopping, maquillage et mode. La plupart des jouets pour filles sont roses d’où le nom de la campagne qui signifie « le rose pue ». Comprendre les études de genre : mes points de départ – 2/2 Je ne pars jamais en exploration sans boussole, c'est-à-dire sans question qui me sert de fil conducteur. Concernant les études de genre, je choisis une problématique : en quoi les gender studies viennent-elles déstabiliser ce qui paraît connu a priori ? Quelles sont les certitudes qu'elles interrogent ? Comme souvent, cela passe par la remise en question, la remise en mouvement de nos certitudes, et en particulier par le fait de considérer que les mots ont un sens et que cela ne va pas nécessairement de soi. Ainsi, les ressources que je viens de vous présenter permettent de revenir aux mots et aux concepts. Comment s'y retrouver entre genre, sexe, sexualité, féminisme, en particulier.

Être une femme coûte 1400$ de plus par an – Sophie Gourion A part l’emballage rose bonbon, la composition était strictement identique au laxatif classique, la seule différence résidait dans le prix, plus élevé dans la version pour femme. (25,99$ pour 90 tablettes versus 22,99$ pour 100 tablettes) On comprend ici aisément l’intérêt du marketing genré pour les marques : doubler les intentions d’achat du ménage là où auparavant un seul produit neutre suffisait, tout en proposant aux femmes des versions genrées plus coûteuses.

Féminisme, racisme et harcèlement de rue J’ai reçu récemment un commentaire en réaction à mon article-témoignage sur le harcèlement de rue. J’ai hésité longtemps et finalement décidé de ne pas le publier car il va à l’encontre de mes critères de modération. Je le considère en effet comme raciste, mais ce racisme n’est pas évident pour tout le monde, donc je considère utile de m’expliquer sur ce sujet ici. Genre à vendre – 360°, Diane Suva Vous êtes-vous sentis soudainement plus viril en achetant votre dernier rasoir? Plus féminine en choisissant des yaourts? Pas de panique, vous avez plongé dans le marketing genré. Le marketing genré est un pur produit de l’économie de marché.

C’est l’histoire d’un tueur misogyne qui n’intéressait personne… … à part les féministes (qu’est-ce qu’elles nous emmerdent celles-là). L’histoire se passe en Californie. Elliot Rodger, 22 ans, a tué le 24 mai 6 personnes et blessé au moins treize autres avant de se suicider. Rose pour les filles, bleu pour les garçons : une invention récente – Sophie Gourion Une princesse bleue ça n'allait pas à ma fille, qui l'a donc relookée en rose. Pfff... Rose pour les filles, bleu pour les garçons : ce code couleur est si puissant et universellement répandu qu’on en oublierait presque qu’il est une invention récente. C’est en effet ce qu’a démontré l’historienne américaine Jo B. Arguments anti-féministes (5) « Mais les hommes aussi…  Je reprends ma série sur les arguments anti-féministes là où je l’avais laissée, notamment parce qu’on m’a fait remarquer que sur mon tumblr « Conseils aux féministes » je ne donnais pas de clés pour répondre aux arguments présentés. Ce n’est pas le but du tumblr, mais cette série d’articles en propose quelques-unes. Un argument très récurrent consiste à présenter les situations des femmes et des hommes comme symétriques. Quelques exemples (qui viennent avec un trigger warning pour l’évocation des violences conjugales, violences faites aux femmes, viol):

Le gender marketing, entre clichés et progrès 1/2 – Alerti Lors de notre article sur les femmes numériques et l’attention que leur portent les marques, nous avions évoqué le gender marketing en nous questionnant sur son hypothétique fin à venir. Nous vous avions promis que nous nous y intéresserions de plus près et… le moment est venu ! L’art de segmenter les consommateurs par genre et de créer des produits ou des stratégies marketing différenciés semble se développer de plus en plus en France, à l’instar des États-Unis. Mais si le marketing genré devient une pratique à suivre pour certains, elle possède de nombreux (et nombreuses) détracteurs. Ces derniers dénoncent les stéréotypes et le sexisme qu’il participe à entretenir dans la société. Pour la première partie de ce dossier, voyons en quoi consiste cette tendance marketing à travers quelques exemples évocateurs.

« AdopteUnMec » : inversion ne rime pas avec subversion Cet article est une contribution de Cyril Barde, qui a déjà publié sur ce blog « Christine and the Queens: une pop queer ». L’association « Osez le féminisme » (OLF), dans un article très informé, a déjà dénoncé la fausse nouveauté, « la contrefaçon de renversement » du site de rencontres « décalé » qui, sous prétexte d’inverser les codes de la séduction et de la rencontre entre hommes et femmes, ne fait qu’inverser, sans les remettre en question, les schémas de la domination et du sexisme. En septembre dernier, « AdopteUnMec » a innové en ouvrant à Paris une boutique éphémère où les hommes candidats à l’adoption étaient exposés derrière des vitrines, rappelant de manière troublante les pratiques de la prostitution d’Amsterdam. Au fond, l’inauguration de cette boutique éphémère, destinée à faire le tour de la France, n’est que l’aboutissement du concept originel du site, qui n’hésite pas à jouer avec le vocabulaire du commerce et de la vente. La boutique éphémère « Adopte un mec »

Cibler les consommateurs en fonction de leur sexe : cliché ou progrès 2/2 – Alerti Nous avons décidé au mois d’août de vous proposer un dossier sur un sujet qui provoque souvent la colère des féministes et qui s’étend pourtant à tous les domaines de consommation : le marketing genré. Dans la première partie de ce dossier nous avons défini ce type de marketing en vous proposant des exemples concrets et représentatifs. Nous avons notamment évoqué le marketing genré à destination des hommes et constaté que certains secteurs, habituellement réservé à l’un des deux sexes, s’étaient ouvert au second.

Related: