background preloader

Apprendre à se connaitre pour mieux communiquer - Thomas D'ANSEMBOURG

Apprendre à se connaitre pour mieux communiquer - Thomas D'ANSEMBOURG

La communication non-violente expliquée en bande dessinée Communiquer s’apprend. Parler de soi, réfléchir avant d’agir, accepter l’autre tel qu’il est et l’écouter avant qu’il parle sont autant de pistes pour poser les premières pierres d’une communication efficace. BD réalisée par Le Cil Vert, tirée du hors-série 7. Aller plus loin avec la fiche pratique publié dans ce même numéro de Kaizen. Communiquer s’apprend. BD réalisée par Le Cil Vert, tirée du hors-série 7. Introduction à la Communication NonViolente en 3 étapes ! - Thomas d'Ansembourg Saviez-vous que la girafe représente une métaphore de la Communication NonViolente ? Nous la devons encore une fois à l’humour de Marshall Rosenberg. Ce dernier a imaginé deux personnages pour illustrer sa méthode sous forme de marionnettes qui interagissent. Les dialogues ainsi joués se révèlent étonnamment éclairants. Le chacal figure la partie de nous qui a l’habitude de juger à tout propos, en bien ou en mal, en positif ou négatif, la partie qui interprète et étiquette facilement, et peut avoir tendance à manipuler émotionnellement ou à culpabiliser pour obtenir ce qu’elle veut. Cette partie là a du mal à écouter l’autre en profondeur et cherche plutôt à trouver vite des solutions de surface. La girafe, elle, est la partie de nous qui porte attention à bien comprendre l’autre avec empathie, en acceptant les désaccords, veille à s’exprimer sincèrement sans jugement, à exposer son ressenti et ses besoins de manière positive sans peur de sa vulnérabilité.

Entrer dans le jeu du théâtre forum Un élève qui en a assez qu’on lui parle encore du génocide des Juifs, alors qu’on ne dit rien sur les Palestiniens, et un professeur qui a du mal à trouver la parade. Des contestations autour des repas de cantine, de la tenue de piscine ou du cours sur Darwin. Une scène « ordinaire » du processus de radicalisation d’un jeune animateur de centre de loisirs. Autant d’évocations d’une actualité pas toujours réjouissante et en tout cas problématique élaborées par la compagnie Entrées de jeux, ces comédiens qui pratiquent le débat théâtral. Le débat théâtral est une forme théâtrale interactive qui permet au public d’intervenir et, au lieu de discuter, de donner un point de vue, de venir jouer celui-ci en prenant la place d’un des comédiens ou en introduisant une nouvelle donnée pour changer le cours des choses. Comme le précise le meneur de jeu de la première pièce, cette proposition théâtrale permet d’essayer, de « tester sans risque » des idées. Sur commande Des spectateurs sur scène

10 pièges résultant des conditionnements de l'éducation "je t'aime si" Thomas d’Ansembourg, thérapeute et formateur en Communication NonViolente, mentionne 10 pièges résultant des conditionnements de l’éducation “je t’aime si” qui peuvent nous couper de notre élan vital, nous empêcher de nous aimer nous-mêmes et de vivre des relations intègres empreintes d’empathie et de langage personnel. 1. Les Jugements Les jugements sur soi, sur les autres, sur la situation ou encore sur la vie perturbent la communication. Je suis un égoïste. Je me devrais de… Elle dépasse les bornes, elle agit toujours de cette manière, elle ne changera jamais. La vie est injuste. C’est de sa faute. Pour qui il se prend. 2. Les croyances et préjugés peuvent s’appliquer à soi, aux autres, à la situation ou à la vie. Mes enfants ne vont pas y arriver seuls. Je ne suis pas capable de… Il ne m’aimera pas si je ne fais pas ce qu’il me demande. 3. La pensée binaire s’exprime par des coupures. Pour prendre soin des autres, je ne dois pas prendre soin de moi. 4. Il faut que… Les enfants sont supposés… 5.

Définition de la communication non violente (CNV) La Communication non violente (CNV) est une méthode visant à créer entre les êtres humains des relations fondées sur l’empathie, la compassion, la coopération harmonieuse et le respect de soi et des autres. Il s’agit d’un outil de communication, principalement verbal, qui peut servir à la résolution de conflits entre deux personnes ou au sein de groupes. La pratique de la Communication non violente permettrait également d’être en meilleure relation avec soi-même, de mieux comprendre ses besoins profonds et de prendre en charge, de manière autonome et responsable, les divers aspects de sa propre vie. Les concepts et les techniques de la Communication non violente ont été mis au point, au milieu des années 1960, par Marshall B. Historique On compte aujourd’hui environ 300 formateurs certifiés et des milliers de praticiens de Communication non violente un peu partout dans le monde. Toutes sortes de bénéfices

La pyramide des besoins de Maslow – Psychologue du Travail La pyramide des besoins schématise une théorie élaborée à partir des observations réalisées dans les années 1940 par le psychologue Abraham Maslow sur la motivation. L’article où Maslow expose sa théorie de la motivation, A Theory of Human Motivation, est paru en 1943. Il ne représente pas cette hiérarchie sous la forme d’une pyramide, mais cette représentation s’est imposée dans le domaine de la psychologie du travail, pour sa commodité. Maslow parle, quant à lui, de hiérarchie, et il en a une vision dynamique. La pyramide est constituée de cinq niveaux principaux. Nous recherchons d’abord, selon Maslow, à satisfaire chaque besoin d’un niveau donné avant de penser aux besoins situés au niveau immédiatement supérieur de la pyramide. Source : C’est au contact de l’Autre que Je me modifie. 3 types de besoins non hiérarchisés, et non exclusifs : Source :

Guy Corneau Guy Corneau en 2014. Œuvres principales Père manquant, fils manquéL’amour en guerreN’y a-t-il pas d’amour heureuxLa guérison du cœurLe Meilleur de SoiRevivre !Victime des autres, bourreau de soi-même"Mieux s'aimer pour aimer mieux" (ouvrage posthume) Compléments Elle et lui dans de beaux draps (théâtre)L'Amour dans tous ses états (théâtre) Guy Corneau, né le 13 janvier 1951 à Chicoutimi, et mort le 5 janvier 2017[1],[2] à Montréal[3],[4] à l'âge de 65 ans, est un analyste jungien et écrivain canadien. Biographie[modifier | modifier le code] Guy Corneau est le fils d’Alcide Corneau, détaillant en quincaillerie et sculpteur autodidacte à la fin de sa vie, et de Cécile Vaillancourt[5], et le frère de la peintre Corno, pseudonyme de Joanne Corneau[5], morte le 21 décembre 2016 au Mexique à l'âge de 64 ans[6] ; il est le père de cœur de Nicolas, né en 2011[7],[8],[9]. Guy Corneau est détenteur d'un bac spécialisé en communication du Collège Loyola de Montréal (1972). Réseau Hommes

Emotions ?... vous avez dit : émotions ?... En parcourant le web, je suis il y a peu tombée sur cette « fleur » des émotions (présentée en anglais sur Wikipédia). Elle m’a immédiatement fait penser et réfléchir aux spécificités des surdoués… A l’origine de cette fleur : Robert Plutchik , psychologue de l’université de Floride. La théorie de Plutchik concernant les émotions est la suivante : Plutchik a d’abord présenté les différentes émotions sous forme de diagramme, puis sous forme de cône : … avant de le présenter dans sa forme « circomplexe » (la fleur) qui est la version développée du cône, mais qui fait apparaître des sentiments qui correspondent à des mélanges d’émotions : ainsi par exemple joie et acceptation sont les ingrédients de l’amour, répugnance et chagrin celui du remords… Autant de combinaisons que connaissent bien les spécialistes du marketing et de la communication pour faire passer leurs messages… Ici, en anglais, un article Wilkipedia qui entre dans le détail des émotions primaires et mixtes. Pearl Buck (1892 – 1973)

Satish Kumar Satish Kumar en 2009 Satish Kumar (né le 9 août 1936 en Inde) est un activiste, un éditeur et un promoteur de la simplicité volontaire indien. Il a été moine jaïn, militant du désarmement nucléaire et pacifiste[1],[2]. Il vit en Angleterre où il a fondé un centre de formation international en écologie et une école. Il est rédacteur en chef du magazine Resurgence & Ecologist. Son action la plus connue est en 1962 une marche reliant les capitales de quatre pays ayant l'arme nucléaire : les États-Unis, le Royaume-Uni, la France et l'Union soviétique. « Voyez ce que les réalistes ont fait pour nous. Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code] Kumar est né à Sri Dungargarh, dans le Rajasthan en Inde. À 18 ans, après avoir lu Gandhi, il comprend être baigné de spiritualité, mais « hors du monde »[2]. Marche pour la paix[modifier | modifier le code] Sur le chemin de Moscou, ils ont rencontré deux femmes devant une usine de thé. Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Related: