background preloader

Mooc_et_droit_d_auteur_vf.pdf

Mooc_et_droit_d_auteur_vf.pdf

guide_de_l_auteur.pdf MOOCDocTICE - Community - Google+ Des MOOC aux SOOC... - Transformons.fr - Symetrix MOOC / COOC / SOOC : quelles différences ? Quels sont les avantages du SOOC (Social Open Online Course) et quels en sont ces facteurs clés de succès ? Source: www.transformons.fr Sur le même thème "Les entreprises ont besoin de MOOC sur-mesure" Le monde des MOOC est en évolution rapide, et on observe actuellement l'essor des COOC (Corporate Open Online Course), des MOOC dédiés au monde l'entreprise, et des SPOC (Small Private… 25 janvier 2015 Dans "Scoop.it" Feuille de route pour … créer un MOOC Les MOOC (Massive Open Online Courses), les cours en lignes ouverts et massifs constituent une nouvelle forme d'enseignements. 18 décembre 2014 Retour sur le seminaire ARC6 Cette journée du 18 mars 2013, organisée d’une main de maître par Jean-Charles MARTY, chercheur au LIRIS, a permis d’échanger avec plus d’une vingtaine de représentants de laboratoires ou d’entreprises…

Je suis un enseignant, une enseignante Accueil > Qu’est-ce que ça change pour moi ? > Je suis un enseignant, une enseignante Date d'impression : 25.11.2015 Page : France Université Numérique, en quoi ça me concerne ? Disposer de nouveaux outils et ressources, me former aux pratiques du numérique et de la e-éducation, proposer aux étudiants de nouvelles ressources pédagogiques Que m’apporte le numérique pour mon activité de formation ? L’utilisation des technologies numériques peut : faciliter la motivation de vos étudiants, la personnalisation de leurs parcours d’orientation et de formation ainsi que leur capacité d’insertion professionnelle permettre la flexibilité et l’innovation dans les modalités de formation La formation en ligne ou hybride autorise également l’élargissement de vos publics, notamment vers les personnes en situation d’activité, et une visibilité nouvelle au niveau national et international. À la découverte des MOOCs

Comment et pourquoi s’engage-t-on dans un MOOC ? Aujourd’hui, on revient dans la lignée du précédent billet sur l’analyse du questionnaire envoyé aux participants du MOOC “Education aux Médias et à l’information”. 5000 inscrits, 765 répondants, essentiellement un public d’enseignants. Je vous renvoie au billet précédent pour le talon sociologique, car aujourd’hui, nous allons parler “intentions et motivations”. Quelles sont les motivations derrière l’inscription à un MOOC. Première question, le nombre d’heures que les inscrits comptent investir dans le MOOC. Quant à savoir si on suit le MOOC plutôt sur son temps de travail ou plutôt sur son temps libre, la réponse est sans appel : la plupart le suivront essentiellement voir totalement sur le temps libre. J’avais rajouté ensuite une question pour mieux comprendre la façon dont les inscrits se représentaient le MOOC. Du coup, la question qui vient logiquement après, c’est sur la probabilité de terminer le cours (d’après la définition donnée par l’inscrit juste avant).

Cours en ligne ouvert et massif Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour l’article homophone, voir Mook. Un cours en ligne ouvert et massif[1],[2] (CLOM[3]), également appelé cours en ligne ouvert à tous ou simplement cours en ligne (termes officiels recommandés par la Commission générale de terminologie[3]) ou encore cours en ligne ouvert aux masses[4] ; en anglais : massive open online course, dont le sigle MOOC est également utilisé dans les sources francophones), constitue un exemple de formation ouverte et à distance en télé-enseignement. Les participants aux cours, enseignants et élèves, sont dispersés géographiquement et communiquent uniquement par Internet. Logo MOOC (Massive Open Online Course) Schéma présentant huit concepts-clé d'un MOOC connectiviste, concernant la relation pédagogique (en beige) et le cadre techno-organisationnels et éthiques (en bleu). Éléments de définition[modifier | modifier le code] Types de MOOC : cMOOC et xMOOC[modifier | modifier le code]

Qui doit financer les MOOC? Monter un MOOC coûte cher. Selon les premiers retours d’expérience, jusqu’à 50.000 euros si l’on veut faire les choses dans les règles de l’art. Rien de surprenant compte tenu du nombre d’acteurs impliqués (cf. MOOC, quelles entreprises sont possibles?). Ce n’est pas hors de prix, mais ce n’est clairement pas à la portée de tout le monde. Pour le moment, il ne faut pas trop compter sur les plates-formes comme Coursera pour rentrer dans ses frais, cf. les précédents billets sur la question. Aux Etats-Unis, ce sont avant tout les établissements d’enseignement supérieur qui supportent l’essentiel des coûts. Il faut d’abord savoir que le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche finance déjà quelques MOOC via sa Mission Numérique pour l’Enseignement Supérieur. Le privé est probablement une alternative à envisager. Enfin, la dernière solution est celle qui semble la plus naturelle: le financement par les participants. Source Photo

Related: