background preloader

Barcelona

Barcelona

https://www.fab10.org/en/home

Related:  3D PRINTERFabLab

Une exposition dédiée à l'impression 3D au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles - 3Dnatives Du 24 avril au 7 juin 2015, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles (BOZAR) mettra à l’honneur l’impression 3D dans une exposition intitulée « Making a difference / A difference in Making ». Pendant plus d’un mois, les visiteurs pourront découvrir des applications réalisées grâce à l’impression 3D dans des domaines aussi variés que le médical, l’art ou bien la mode. Pour l’occasion, c’est l’architecte Marta Malé-Alemany qui s’est chargé de regrouper les oeuvres et objets présents au sein de l’exposition. Avec comme partenaire Materialise, un groupe belge spécialisé dans les services d’impression 3D, l’évènement permettra d’observer des pièces qui n’auraient peut-être jamais vu le jour sans l’avènement de cette technologie.

Les FabLabs, pour réintégrer l'innovation dans les environnements de production Face aux mutations de l’économie et à l’accélération des nouvelles technologies, de nouveaux modèles entrepreneuriaux se dessinent et modifient la vision traditionnelle des activités et des secteurs économiques. Les Fablabs, laboratoires des représentations numériques « FabLab », « Hackershop », ou autres « Makerspaces » sont des espaces qui permettent le développement d’idées et leur prototypage dans des lieux dédiés à cette fonction, sortes de laboratoires donnant accès à des outils de fabrication numérique à ceux qui le souhaitent.

Autodesk investit 10M$ dans la technologie d'impression 3D CLIP - 3Dnatives L’éditeur américain Autodesk dévoile cette semaine un investissement massif de 10 millions de dollars dans la firme Carbon3D via son fond d’investissement « Spark Investment Fund ». Présenté le mois dernier au grand public, Carbon3D promet de révolutionner l’impression 3D avec CLIP, un procédé de fabrication de 25 à 100 fois plus rapide que les technologies actuelles. Le Dr. Joseph DeSimone présentait la technologie CLIP lors du TEDx de Vancouver en mars dernier Les fablabs dans les pays en développement Contraction de [fabrication]+[laboratory], le concept de “FabLab” a été inventé au sein du MIT (Massachusetts Institute of Technology) par le chercheur Neil Gershenfeld dès le milieu des années 90. Un fablab est un espace ouvert dédié à la fabrication numérique et censé permettre à quiconque de concrétiser un prototype modélisé sur un ordinateur : travail de CAO avec production d'un modèle numérique en 2 ou 3 dimensions qui servira de base à des machines de prototypage (Imprimante, fraiseuse numérique, etc.) souvent acquises à bas prix et qui fabriqueront les pièces de l’objet. Un réseau mondial Les ateliers de production ne sont pas seulement des lieux occupés par des logiciels et des machines mais ils prennent leur importance dans les échanges au sein d'une même équipe et entre équipes disséminées à travers le monde, de Boston jusqu’en Afghanistan.

3DShook veut devenir le Netflix de l'impression 3D - 3Dnatives Cette semaine se tient le salon 3D Print Week à New-York, l’occasion de tester les dernières imprimantes 3D, d’assister à des conférences d’experts en impression 3D ou de découvrir les applications les plus folles dans les secteurs du médical, de la mode ou de la robotique. Mais c’est également le moment choisi par certaines startups pour dévoiler leurs concepts originaux, comme 3DShook, un petit nouveau dans les plateformes en lignes de modèle 3D. Avec un lancement officiel prévu le 16 avril prochain, 3DShook permettra de télécharger à volonté des fichiers imprimables pour un abonnement mensuel de $14,99, soit environ 14€/mois. À la manière de Netflix pour les films, Deezer ou Spotify dans la musique, 3DShook se lance ainsi sur un modèle similaire pour les propriétaires d’imprimantes 3D personnelles.

Démocratiser l’innovation par Par Marine Corniou - 17/02/2014 On en compte déjà 25 aux Pays-Bas, une dizaine en Espagne et plus de 20 en France. En Europe, les fab labs, pour fabrication laboratories, sont le phénomène social du moment. À croire qu’en ces temps de crise, le bidouillage fait des émules. Ces ateliers, où s’allient collaboration et innovation, poursuivent un objectif simple: permettre au grand public d’accéder librement à des outils et des machines de pointe, pour fabriquer de tout! L’un des pionniers de ce mouvement est Artilect, le premier des fab labs français, qui a ouvert ses portes en 2009 à Toulouse, dans un sous-sol de l’université.

L'entreprise est-elle l'avenir des « fab labs » ? - Les Echos Bouygues Telecom dévoile ses nouveaux tarifs L’opérateur propose quatorze forfaits, allant de 3,99 euros à 89,99 euros. B&You devient... Economie collaborative : Leroy Merlin va... Les fab lab, ces petits ateliers partagés tournés vers la fabrication d’objets, sont attirants. Mais Leroy Merlin veut faire les choses en plus grand. L’enseigne de bricolage du groupe Adeo vient de nouer un partenariat avec l’Américain TechShop qui va déboucher à l’automne 2015 sur la création d’un espace collaboratif de fabrication de 1500 à 2000 m2 en région parisienne. Soit une surface 10 fois plus grande que les habituels fab lab.

Quatre Bretons au plus grand Fab Lab du monde, à Boston les quatre Bretons dans les rues de Boston Onze ans après le premier rendez-vous,la recontre internationale des Fab Labs revient sur ses terres d’origines, le MIT de Boston. Mais celui-ci est désormais trop étroit pour accueillir toute la richesse développée depuis, comme ont pu le constater quatre makers Bretons qui ont fait le voyage. Nicolas Huchet est accompagné de Baptiste Gauthier, enseignant-chercheur à Bretagne Telecom et animateur de la communauté des makers rennais, ainsi que d’Erwann Joud, de la Fabrique du Ponant à Brest, qui héberge le Ty Fab. le quatrième larron est, Christophe Cariou, de l’Université de Bretagne Occidentale, et vient lui prendre des idées pour la prochaine « open factory » de l’universtité. « Il y a 550 fab lab aujourd’hui dans le monde » remarque Baptiste, « cela double tous les 18 mois!« . « Et si l’on regarde la carte de l’Europe, c’est encore plus marquant » renchérit Erwann.

Les contours du travail de demain ? Fablabs, hackerlabs... Accueil > Formations et ressources > Liste des vidéo - balado - webdocu > Les contours du travail de demain ? Fablabs, hackerlabs... Une conférence de l'Université de Poitiers sur les perspectives de demain dans le monde du travail... 15, rue de l’Hôtel DieuPOITIERS 86034FranceTél: (33) (0)5 49 45 30 00Fax: (33) (0)5 49 45 30 5014 Fablabs, faclabs, replabs, hacklabs, naissent et se développent actuellement en France comme dans de nombreux pays. Le travail y retrouverait du sens, les travailleurs de l'autonomie et de la satisfaction.

L’Afrique à l’heure du "code" Le génie et la créativité africaine dans le domaine des TIC n’a cessé de surprendre au cours de ces dernières années. Au point de susciter des vocations. Forcément. De Lomé à Nairobi et du Caire à Johannesburg, des concepts tels que «coder» et «hacker» semblent s’être imposés chez tous les férus de TIC. A croire qu’en ce qui concerne l’appropriation des TIC, l’Afrique n'a pas raté son train. (déjà) l’âge d’or de la « bidouille » ?

Formation Impression 3D : état de l'art Public concerné Tous les professionnels de l’impression, du graphisme et de la communication sont concernés. Pré-requis Cette formation est accessible à tous. Objectifs Appréhender rapidement et efficacement le marché des technologies d’impression 3D existantes.

Les Startups à l'école Agoranov Entrevue avec Nabila Mhaoune de l'incubateur d'entreprises Agoranov Qui êtes vous et quel est votre rôle au sein d'Agoranov ?

Related: