background preloader

10 ruptures technologiques prophétisées par le MIT

10 ruptures technologiques prophétisées par le MIT
01net. le 28/04/14 à 19h05 Puces neuromorphiques, énergie éolienne ou impression 3D... Les années passent et les technologies distinguées par le MIT Technology Review parviennent encore à nous épater. Quant à leurs champs d’application, ils se multiplient rapidement. Des drones pour l’agriculture de précision Nous vous parlions de l'agriculture de précision lors du Salon de l’agriculture, et à l’occasion d’une interview du fondateur de la société française Delta Drone. En plus des caméras, la dernière génération de drones civils embarque une flopée de capteurs minuscules : accéléromètre, magnétomètre, gyroscope, GPS, capteur de pression, etc. Grâce aux données récoltées, l’agriculteur pourra repérer le moindre insecte sur une feuille ou identifier précisément les parcelles qui ont besoin d’eau et donc doser très finement pesticides et irrigation. © Delta Drone Lancer de drone dans un champ. Des smartphones ultrasécurisés Le cerveau humain cartographié Des puces neuromorphiques © Second Sight

Darpa : un implant cérébral pour restaurer la mémoire La Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) travaille ainsi actuellement sur la conception d'un implant cérébral qui permettrait à des soldats blessés au combat de récupérer leur mémoire. L'idée derrière l'implant serait de le positionner suffisamment tôt dans le cerveau du soldat pour qu'il enregistre l'ensemble des souvenirs au moment où ils sont créés. En cas de traumatisme amenant à la perte de mémoire, l'implant effectuerait une sorte de restauration système comme sur un ordinateur pour permettre à son porteur de récupérer l'ensemble de sa mémoire. Le projet, baptisé RAM ( Restoring Active Memory) cherche actuellement des partenariat auprès de sociétés spécialisées dans le domaine, notamment Medtronic qui a récemment lancé la phase de test d'un implant qui permettrait de traiter la maladie de Parkinson en envoyant des signaux électriques directement au cerveau. Bien sûr, la tâche est complexe, et les scientifiques partiront de rien ou presque.

Cette start-up française veut connecter toute la planète “pour moins de 100 millions de dollars“ La tête dans les étoiles. Comme les patrons de Facebook et de Google, Stanislaw Ostoja-Starzewski rêve de connecter à Internet les deux tiers de la population privée web pour le moment. Pour cela, il a décidé de mettre sur orbite ses propres satellites. Âgé de 29 ans, ce Français d'origine polonaise dirige avec son associé Spas Balinov la jeune entreprise NovaNano qui compte vendre des "nanosatellites" - et les lancer ! - pour moins d'un million d'euros. Qui de Facebook ou Google parviendra le mieux à connecter l'ensemble de l'humanité à internet ? Celui qui choisira notre technologie! Comment cela fonctionnerait-il concrètement ? Un satellite voit en dessous de lui un rayon de 1.000 à 1.500 km. Avez-vous déjà des clients ? Oui, des opérateurs de flotte de camion dans les pays émergents qui souhaitent qu'on leur apporte une solution dans les pays où il n'y a pas de couverture GSM. Dans quels pays sont-ils situés? Faudra-t-il également 64 satellites pour que le système fonctionne ? Non.

Pierre-Yves Oudeyer (Inria) : « Les robots vont avoir des impacts sociétaux énormes », Interview + VIDEO - Ancien du Computer Science Laboratory de Sony, pour lequel il a notamment travaillé sur la programmation du chien-robot Aibo, Pierre-Yves Oudeyer est directeur de recherche à Inria. Son laboratoire vient de concevoir le premier robot humanoïde « open source » et imprimé en 3D, qui sera présenté mardi au salon Innorobo de Lyon.(...) Cet article est exclusivement réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Révolution : l’objet israélien qui va transformer notre rapport au monde Une start-up israélienne Consumer Physics vient d’annoncer la commercialisation imminente, (décembre 2014) pour 149 dollars, d’un objet totalement révolutionnaire, le premier capteur moléculaire miniature (spectroscope) permettant d’analyser de façon instantanée la composition chimique de tout ce qui se trouve autour de vous, aliments, plantes, médicaments, liquides,… L’appareil est dénommé SCiO et vient de faire l’objet d’une campagne de financement participatif Kickstarter. La campagne a rencontré un succès fulgurant et atteint son objectif initial en 24 heures, les investisseurs ayant perçu la rupture technologique apportée par le SCiO. L’utilisation du SCiO donne l’impression de participer à une expérience de Science-Fiction, digne se Star-Trek. Jusqu’à présent, les spectromètres utilisés pour la spectroscopie proche infrarouge étaient très onéreux (plusieurs dizaines de milliers d’euros) et volumineux. Par Zoé Kauffman siliconwadi

Transhumanisme : aujourd’hui, l’Homme réparé Credit : sous licence CC, par Kosmur. Deuxième étape de notre voyage dans l’univers du transhumanisme. Après vous avoir présenté ce mouvement qui entrevoit un futur où l’être humain pourra améliorer ses performances, voici venu le moment de vous prouver que le transhumanisme n’est pas qu’une philosophie, mais est aussi (déjà) une réalité. Car les transhumanistes s’appuient davantage sur les avancées techniques, que sur la science-fiction. Au premier plan, les progrès de la science liés à la médecine. Pour faire simple, aujourd’hui déjà, grâce aux NBIC, l’Homme peut être “réparé”, comme n’importe quelle machine. L’homme bionique Vous avez sûrement gardé en tête les images du film Robocop, ou encore de la série L’homme qui valait 3 milliards, ces histoires d’humains “abîmés” qui sont réparés grâce à un dispositif mécanique. Les exemples ne manquent pas. Point de mystère : c’est de la science. Très prochainement, l’italien Pierpaolo Petruzziello, lui, va bénéficier d’une main... robotique.

Project Tango : la nouvelle tablette de Google Advanced Technology and Project (Atap) est un laboratoire de Google qui travaille sur le développement d’appareils mobiles capables de prendre en compte l’espace environnant l’utilisateur pour le guider ou lui proposer un certain nombre d’applications spécifiques au lieu où il se trouve. Un premier prototype de smartphone avait déjà été présenté en février dernier. Mais selon le Wall Street Journal, Google travaillerait également sur son équivalent en tablette. Une technologie révolutionnaire, mais pour quoi faire ? Sous le nom de Project Tango, ces deux appareils tirent leur épingle du jeu grâce à leurs capacités de modélisation 3D de l’environnement. Les applications pour ce type de technologies sont encore un peu floues, même pour Google qui a annoncé que les premiers prototypes seraient livrés sous peu aux développeurs qui souhaitent expérimenter avec ces fonctionnalités.

PENSER L'HUMAIN - SA DIGNITÉ - LES "CYBORGS"… - FAIRE L'AMOUR EN… - CYBORG ET… C'est de la philosophe américaine Donna Haraway, auteur du Manifeste Cyborg, dont nous parle le philosophe Bruno Latour dans Libération. La journaliste Catherine Vincent évoque, dans le Monde, ces insectes hybrides, mi-biologiques mi-technologiques, qui sont créés dans les laboratoires de la recherche militaire et qui préfigurent peut-être ce que deviendra un jour notre propre espèce. Quelques clefs TRANSHUMANISME : Ce courant de pensée, dont le scientifique américain Ray Kurzweil représente la figure la plus populaire, estime que l'humanité est au début de la plus grande transformation de son histoire. Humanité 2.0, la bible du changement, de Ray Kurzweil (2007). Devenir hybride, de Bernard Andrieu (à paraître en juin). L'homme n'est jamais un déjà là, il est toujours un avoir à être, un ad-venir, un en train de se faire et de se dé-faire. [2] Cf. [3] Cf. [4] Cours professés à l'Université Catholique de Lyon. [5] Sans oublier aussi, à côté de cette puissance d'écart, le désir.

Sang : cette start-up qui veut révolutionner la médecine Le sang d'un ver marin pourrait très bientôt révolutionner la médecine. "J'ai identifié une molécule qui est un transporteur d'oxygène universel et qui pourrait ainsi être transfusée à tous les groupes sanguins, explique le Dr Franck Zal, fondateur de la société Hemarina. Cette molécule est issue d'un ver marin, l'arénicole". Un ver dont l'hémoglobine - molécule présente dans les globules rouges et qui a pour rôle de transporter l'oxygène dans le corps - est capable d'acheminer cinquante fois plus d'oxygène que l'hémoglobine humaine. De ce ver marin, mesurant habituellement entre 10 et 15 cm, on en connaît surtout les petits tortillons visibles sur les plages du littoral Atlantique européen. C'est en 2002 que le Dr Franck Zal, alors chercheur au CNRS, découvre, en tentant de comprendre comment le ver parvient à respirer entre la marée haute et la marée basse, ses étonnants pouvoirs. 1. 2. 3. (Avec AFP)

Related: