background preloader

Pierre de Dashka

Pierre de Dashka
Une fantastique découverte par les scientifiques de l'Université de la République Russe de Bachkirie vient jeter un nouveau pavé dans la mare "bien tranquille" de l'Histoire de l'Humanité : Une tablette en pierre représentant une carte en relief de l'Oural, estimée à 120 millions d'années ! Docteur en sciences physiques et en mathématiques, professeur à l'Université d'état de Bachkirie, Alexandre Chuvyrov et son étudiant chinois Huan Hun, décidèrent, en 1995, d'étudier l'hypothèse d'une migration ancienne possible des chinois en Sibérie et en Oural. Au gré de leurs expéditions en Bachkirie, ils trouvèrent plusieurs gravures rupestres en vieux chinois ( traitant surtout de commerce, de mariage et de décès ), confirmant ainsi leur hypothèse. En 1998, le Pr Chuvyrov et son équipe se mirent en quête... mais sans succès ; à tel point qu'ils commencaient à penser que tout cela n'était que légende. Cette pierre de près d'une tonne, mesure : 1m 48 de hauteur1m 06 de large16 cm d'épaisseur Related:  archéologie interditeÀ classerMystérieuse

UN VIMANA TROUVE EN AFGHANISTAN EN 2010 ? Il y a un an jour pour jour, de bien étranges choses se seraient produite en Afghanistan, selon une rumeur de l'époque. Cette rumeur veut qu'un rapport commandité par le premier ministre russe Vladimir Poutine et réalisé par le SVR fasse état de déplacement suspect de grand chef occidentaux en urgence sur la zone de guerre afghane. En effet après la visite surprise de B. OBAMA le 03/12/2010, c'est David Cameron le premier ministre britannique qui a fait une visite surprise le 07/12/2010 suivi par le président Sarkozy le 08/12/2010 qui s'est rendu sur place alors qu'il était en visite officielle en INDE. De son coté, Luis José Zapatero et Dmitri Medvedv se sont également rendu en afghanistan de façon totalement inattendue en décembre 2010 alors qu'ils étaient eux aussi en visite officielle en Inde. Qu'est ce qui peut être important au point de faire venir de façon totalement inattendu les plus grands dirigeants de ce monde en Afghanistan. Mais est ce bien la seul raison?

Mur vitrifié Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'expression « mur vitrifié » (ou « fort vitrifié ») désigne des vestiges archéologiques présentant des caractéristiques impliquant une chauffe à très haute température et datant d'une période comprise entre 800 et 200 ans av. J.-C. Des vestiges d'enceintes vitrifiées ont été découverts dans toute l'Europe du Nord (Îles britanniques, France, pays scandinaves, Allemagne, Hongrie) mais aussi en Europe du Sud (Portugal). Diverses théories ont été proposées pour expliquer la formation des murs vitrifiés mais aucune n'est satisfaisante. Historique[modifier | modifier le code] Le naturaliste Louis Maulny, né au Mans en 1759, est l'auteur de la première mention scientifique des pierres vitrifiées. Vers 1846, Prosper Mérimée, alors inspecteur général des Monuments historiques, fait le tour des remparts avec beaucoup d'attention, et avoue ne pas avoir trouvé de traces de vitrification autres que celles déjà mentionnées par les chercheurs précédents.

Piri Reis et les cartes de l’impossible … Qui ne connait pas les cartes de Piri Reis? ce navigateur turc, qui a légué des cartes d’une précision impossible à son époque…Une énigme et des interrogations non résolues à ce jour. Pourquoi les scientifiques, toujours prompts à ce lancer dans les plus folles investigations, n’ont pas jugé utile de tenter de percer ce mystère? ?:-) En 1929, on retrouve à Constantinople une carte incomplète, datée de 1513. Copie de la carte de Piri Reis en couleur Quand l’Antarctique n’était pas recouvert de glace Piri Reis de son vrai nom « Piri Ibn Haji Memmed, l’amiral Reis, est un Turc. Cette carte a été étudiée par le capitaine Mallery qui découvre que cette carte représente une partie de l’Antarctique. Pourtant, la côte de la terre de la reine Maud est cartographiée sans glace ce qui est incroyable. Détail central de la carte de Piri ReisLa carte fut envoyée au Professeur Hapgood.

Les objets fossiles-2 ...Suite... Voici d'autres découvertes impossibles : En 1937, en Pennsylvanie, en nettoyant les cendres du poêle où elle avait fait brûler du charbon, une femme trouva une grosse cuillère en céramique . ( 11 ) L'artefact de Coso : En 1961, trois copropriétaires d'un magasin de minéraux, à Olancha en Californie, en prospection dans les monts Coso, ramenèrent une géode surprenante. Faudra-t-il encore s'en remettre au Dieu Hasard, qui aurait placé tous ces objets pour éprouver la foi des scientifiques du XXe siècle en sa toute puissance ? Pour la plupart des scientifiques, le simple fait d'étudier un de ces artefacts vaut caution pour des théories hérétiques. Ils préfèrent donc la politique de l'autruche et se disent qu'il leur suffira simplement de discréditer la chose pour qu'elle disparaisse, en la balayant d'un simple sourire sarcastique. Il est très regrettable que les scientifiques restent figés sur leur position actuelle. Page précédente Retour à la page sur l'Archéologie Notes :

Mohenjo Daro Some of the skeletons found at Mohenjo Daro May 08, 2013 Some have suggested ancient technology glassified these Indus Valley ruins but electricity is a more plausible explanation. Mesopotamia and the Fertile Crescent region are thought to be the “birthplace” of civilization and the central focus for human culture dating back to the beginning of recorded history. No one knows for sure just how old the generalized composite that we call “society” really is – both because of archeological deficiencies and because of radiometric disconformity – but one of the oldest sites is located in the Indus Valley of Pakistan and appears to date from around 3000-2500 BCE. There are many ways to date ancient artifacts and there are just as many ways to interpret the results from those techniques. There is one intriguing aspect to Mohenjo-Daro that sets it apart from most ancient ruins. There are many speculations about what the vimanas were or what the Iron Thunderbolt might have been. Stephen Smith

Les Mythes et les Religions Pile électrique de Bagdad Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Croquis des trois pièces. La pile électrique de Bagdad est une poterie datant du IIIe siècle av. J.-C., découverte en 1936 dans un village près de Bagdad dans l'actuelle Irak. Elle est renommée depuis que quelques archéologues, tels que Wilhelm König, ont émis l'hypothèse qu'elle aurait servi de pile électrique. Introduction[modifier | modifier le code] Schéma de la pile. Dans les années 1930, l'archéologue autrichien Wilhelm König découvre dans les sous-sols du musée archéologique de Bagdad une poterie de 15 cm de haut pour un diamètre d'environ 7,5 cm. Ce dispositif est fermé d'un bouchon en bitume. Controverses sur l'usage de l'objet[modifier | modifier le code] La patine bleue retrouvée sur le cylindre de cuivre est caractéristique de la galvanoplastie à l'argent, comme aussi caractéristique de l'oxydation du cuivre. Notes et références[modifier | modifier le code] Annexes[modifier | modifier le code] OOPArt

Les Découvertes Impossibles - - Accueil 70 metal books found in Jordan cave could change our view of Biblical history By Fiona Macrae Updated: 19:36 GMT, 30 March 2011 For scholars of faith and history, it is a treasure trove too precious for price. This ancient collection of 70 tiny books, their lead pages bound with wire, could unlock some of the secrets of the earliest days of Christianity. Academics are divided as to their authenticity but say that if verified, they could prove as pivotal as the discovery of the Dead Sea Scrolls in 1947. Lines of inquiry: The metal tablets could change our understanding of the Bible On pages not much bigger than a credit card, are images, symbols and words that appear to refer to the Messiah and, possibly even, to the Crucifixion and Resurrection. Adding to the intrigue, many of the books are sealed, prompting academics to speculate they are actually the lost collection of codices mentioned in the Bible’s Book Of Revelation. Initial metallurgical tests indicate that some of the books could date from the first century AD. A 16th century painting depicting Jesus's death.

Machine d'Anticythère Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le fragment principal de la machine : 20 × 20 cm environ. La machine d'Anticythère, appelée également mécanisme d'Anticythère, est considérée comme le premier calculateur analogique antique permettant de calculer des positions astronomiques. C'est un mécanisme de bronze comprenant des dizaines de roues dentées, solidaires et disposées sur plusieurs plans. Il est garni de nombreuses inscriptions grecques. On connaît de la machine d'Anticythère un unique exemplaire, dont les fragments ont été trouvés en 1901[1] dans une épave, près des côtes de l'île grecque d'Anticythère[2], entre Cythère et la Crète. La machine d'Anticythère est le plus vieux mécanisme à engrenages connu. Histoire[modifier | modifier le code] Origine et datation[modifier | modifier le code] Faute d'indices plus complets, les premières études avaient assimilé l’âge du mécanisme à la date du naufrage du navire, soit 87 av. L'identité du concepteur est débattue.

L'ère des Vimanas - La terre, ses mystères, son histoire et plus encore Fut un temps, les dieux se montraient aux hommes dans les vimana, de splendide avion fruits d'une technologie impressionante. Dans les anciens traités indiens se trouvent le secret de leur construction et les évènements catastrophique qui changèrent la Terre. Il est désormais établit que les civilisation les plus anciennes ont fait des grandes conquêtes dans le domaine littéraire, artistique, politique et metaphysique, expression d'un niveau de croissance intellectuelle élevée qui s'est épanouie au cours des siècles. Divers puissant règne se succédèrent dans le domaine des vastes territoire du monde connu, avec l'annexion d'autres peuples sous leur égide, signe d'une armée d'état déterminée et efficace. Mais c'est autre chose qu'affirmer que nos prédécesseurs étaient en possession d'une technologie élevée qui rappelle de près les objectifs scientifique du troisième millénaire. L'art de dominer le ciel Les scientifiques de l'Univers Vimana, don des dieux La victoire de Rama Le lieu de la mort

Un « iPad primitif » retrouvé dans une épave médiévale Cet outil en bois conçu au Moyen Âge avait peu ou prou l’utilité des tablettes numériques actuelles, comme l’iPad. Avec de nombreuses fonctionnalités en moins malgré tout... Une analyse plus poussée devrait nous parvenir dans le cadre d’une étude scientifique. © Ufuk Kocabaș Un « iPad primitif » retrouvé dans une épave médiévale - 2 Photos L’informatique a révolutionné notre société. Désormais, avec la miniaturisation des technologies, il devient aisé de transporter un ordinateur, ou sa version plus moderne, une tablette tactile, légère, fine, et puissante à la fois. Ce site, excavé en 2004 dans la partie européenne de la capitale turque, est un véritable trésor pour les passionnés d’histoire. Ufuk Kocabaș, directeur de ces recherches à l’université d’Istanbul, annonce dans la presse locale avoir sorti de l’eau un objet en bois encore inédit, ayant probablement appartenu au capitaine de ce bâtiment de commerce. A voir aussi sur Internet Sur le même sujet

Related: