background preloader

Le Jardin ComestibleLe Jardin Comestible

Le Jardin ComestibleLe Jardin Comestible
Si on fait un pas vers la nature, la nature va en faire 10 vers nous.Stefan Sobkowiak Au Québec, Stefan Sobkowiak, pomiculteur bio qui trouvait que le fonctionnement de son verger ressemblait un peu trop à celui d’un verger traditionnel : il utilisait les mêmes méthodes de culture (monoculture) et seuls les produits utilisés changeaient. Constatant de nombreuses maladies, il a décidé de se rapprocher de l’état naturel d’une forêt comestible, en mélangeant les espèces et cultivars de fruitiers, et en y associant d’autres plantes, comestibles comme des arbustes à fruits, légumes vivaces, ou fleurs comestibles, ou d’un intérêt agronomique comme des plantes fixatrices d’azote. Ce système basé sur la diversité rétablit l’équilibre de la faune et de la chaîne alimentaire. En acceptant de « partager » 5 à 10 % de sa production à la faune qui « travaille » dans le verger, Stefan bénéficie d’un système équilibré, demandant peu d’entretien. Related:  Jardinage

Une forêt qui se mange A Dartington, dans le sud de l'Angleterre, nous avons visité un jardin expérimental nourricier qui reproduit un écosystème forestier en milieu tempéré. Créé il y a 20 ans, il est aujourd'hui autogéré et produit suffisamment de fruits, feuilles comestibles, champignons, graines et noix pour subvenir aux besoins d’un ménage. Imaginez un jardin d'un hectare qui ressemblerait à une forêt vierge, avec des grands arbres, des arbustes, buissons, des plantes grimpantes, champignons et feuilles mortes au sol. Cette forêt jardin nourrirait en grande partie votre famille, sans que vous y travailliez plus d'une fois par semaine. Enfin, par travail... entendez prendre un panier et des ciseaux pour cueillir salades, myrtilles et autre noix. Nul besoin d'arrosage, de tonte ni de labour, et encore moins d'épandage de pesticides ou d'ajout d'engrais : les plantes se débrouilleraient toutes seules. 550 espèces sur 1 hectareMai 2014. Une forêt est naturellement très productive.

Food Forest Suburb Absolutely FREE videos by Geoff Lawton, World Renowned Permaculture Teacher, Designer and Consultant. In this video we explore an idyllic intentional housing estate created 38 years ago by architect Michael Corbett. Geoff Lawton revisits this 60 acre property to see if nearly four generations later it lives up to its reputation as America’s most forgotten Garden of Eden estate. A place of fruit tree and swales abound in abundance. Could this place be a template of how humanities future will be envisioned? Geoff Lawton explains in detail it’s mysteries. In the other free videos you will discover how: Geoff Lawton designed his farm to be totally self-sufficient and how you too can create a paradise on Earth with all the food and water that you need.Property Purchase Checklist. These free videos will only be available for a limited time, to get access to watch these videos right now, fill out your name and email in the form on the right. Over 7,500 comments and thousands of views

Ça y est ! J’ai compris ce qu’est la permaculture ! Thoiras (Gard), reportage Le hameau de Rouveyrac se niche sur les pentes abruptes d’une vallée cévenole. Sous les châtaigniers, Tom, Simon et Charlotte ont installé une vieille gazinière, un canapé en cuir défoncé et un tableau en bois bricolé. Des livres s’éparpillent sur la table. Nous sommes une douzaine, venus nous initier à la permaculture. Nombreux sont ceux qui ont déjà entendu le mot, très en vogue dans les milieux alters, mais peu savent le définir. Idée reçue n°1 : C’est la même chose que l’agroécologie « La permaculture, c’est une démarche, une philosophie, explique Tom. - Les trois piliers de la permaculture, sur le site - Mais attention, elle ne se résume pas à l’agroécologie. « Aujourd’hui, on cherche à créer une culture durable, permanente, en prenant en compte tous les domaines de la vie humaine », explique Simon. - La fleur illustre la dimension globale et évolutive de la permaculture. Idée reçue n°2 : C’est une mode récente

La Permaculture Simplifiée: Vidéos Permaculture Voici quelques vidéos qui vous donneront un aperçu rapide de ce que peut être la permaculture, qui est un sujet bien vaste. La permaculture, c’est un changement de paradigme complet! Une autre vision de comment nous pouvons organiser notre vie pour qu’elle devienne la plus agréable possible, sans devoir courir en permanence pour l’argent, sans devoir travailler comme un esclave toute sa vie pour juste survivre…tout en respectant la Nature tout autant que nous-même! Oui! C’est possible de faire autrement! Mais on ne vous le dira JAMAIS à l’école, ni dans aucuns médias, tous actuellement sous l’emprise de la pensée unique et dominatrice, celle qui nourrit et maintient ce système d’inégalités, de déséquilibres, et de souffrance dans lequel nous nous sommes empêtrés depuis des milliers d’années. Oui! La permaculture de Sepp Holzer: Commençons par Sepp Holzer, cet autrichien qui pratique la permaculture depuis longtemps déjà, un véritable maître en la matière! Mais ce n’est pas tout!

» Permaculture et Autonomie – Plus de 50 PDF De nombreux Documents au Formats PDF circulent librement sur la toile. Pour y faciliter l’accès au plus grand nombre et promouvoir le partage de ces connaissances, nous avons décidé d’en réunir quelques uns sur cette page. Permaculture, Agro-Ecologie, Auto-Suffisance… Nous remercions fortement leur auteurs pour le travail informatif et l’esprit de partage de la science qui les a mené à publier ces documents. Livres sur la Permaculture Voici une liste de Livres au format PDF, réputés dans l’univers de la Permaculture pour la qualité de leur contenu. Guide du Permaculteur Débutant Ce document réalisé par Benjamin Broustey est un guide pdf à destination des néophytes. La Voie de la Permaculture Livre Blanc Sur La Consoude Le Grand Livre Des Herbes Une encyclopédie riche et détaillée de plantes aussi esthétiques qu’indispensables au quotidien. La Permaculture ou le Jardin d’Eden Mauvaises Herbes On Vous Aime ! Enrichir sa Terre Cultivons Notre Autonomie Paysanne Permutation Semences Paysannes

La butte « Sepp Holzer », « Hugelkultur »! La butte »Sepp Holzer » est une très ancienne technique utilisée depuis des siècles en Europe de l’Est, appelée aussi là-bas « Hugelkultur« …et elle apporte de nombreux avantages…dans tous types de terrains… As-tu vu les vidéos de Sepp Holzer, le paysage de son exploitation?…c’est rempli de buttes, ce qui ajoute d’ailleurs un magnifique relief à son terrain…mais pas que ça… Il explique très bien tout cela dans son livre « La permaculture de Sepp Holzer« , mais je vais te dévoiler ici en quelques mots sa méthode…que tout le monde peut reproduire chez soi… As-tu déjà observé comment se portait la végétation sur des anciens tas de branches et de troncs décomposés, ou sur de vieux talus? Sepp utilise ce qu’il a sur place comme matériaux. En re-créant le cycle naturel de la forêt, où les végétaux (arbres, branches, feuilles,…) tombent sur le sol, se décomposent…et nourrissent leurs successeurs, grâce à la vie du sol. Quels sont les avantages à construire une ou des buttes « Hugelkultur« ?

12 façons de cultiver des légumes et des plantes partout 12 façons de cultiver des légumes et des plantes partout 1. Culture en malle Pour les petites plantes ou comme germoir. Découpez votre vieille malle en cuir et fixez une vitre. Vous la laisserez fermée pour créer un effet de serre à l’intérieur. 2. Ce jardinier a réussi à faire pousser ses salades dans de grosses bouteilles en plastique découpées. 3. Observez comment le découpage a été fait et la hauteur de la terre, afin que la plante puisse s’épanouir au-delà de la bouteille. 4. Voilà une bonne idée pour faire pousser des petites plantes ou des épices, et donner une deuxième vie à ces récipients étanches! 5. Puisqu’il faut tendre vers un monde sans argent, votre caisse à monnaie n’aura plus d’utilité! 6. Utilisez vos bûches comme des pots et remplissez-les de terre, pour créer des récipients 100 % bio ! 7. Les différentes plantes sont cultivées dans des caisses en bois. 8. 9. Une autre image montrant le tube au jour des plantations, et au développement 1 mois plus tard. 10. 11. 12.

Le Walipini? Oui, c’est une serre souterraine pour cultiver toute l’année! Terre – Social : Pour quelques 250 euros, il est possible de construire une serre souterraine qui vous permettra de jardiner toute l’année durant, malgré et au-delà du froid. Cette serre s’appelle un Walipini ou Walipinas. Le Walipini est une alternative abordable et efficace aux serres en verre. Tout d’abord développée il y a 20 ans pour les régions montagneuses froides d’Amérique du Sud, cette méthode permet aux agriculteurs du monde entier de maintenir un potager productif toute l’année, même lorsque le climat est froid. © Benson Institute Si vous voulez en construire un, je vous propose un guide gratuit (PDF)>>> Clic Clic Clic En outre, j’ai trouvé un site très très très complet qui devraient répondre à beaucoup de questions. Il est en anglais mais vous pouvez traduire le texte en passant par Google Chrome ou par Firefox… Clic droit et traduction de la page. Voici une réalisation formidable en Bolivie. 6 novembre 2013

Le temps des semis Conseils d'experts pour préparer vos semisPar Karen York Voici quelques conseils d'experts pour vous aider à préparer vos semis. Trois techniques pour jardiniers débutants, initiés ou chevronnés. TECHNIQUE 1 PRÉGERMINATION DES SEMENCES NIVEAU DÉBUTANT Pour bien réussir les semis, certains jardiniers prônent la prégermination. La première racine – la radicelle – apparaît 2 à 14 jours plus tard et donne le signal de la transplantation. Avantages de la prégermination • Occupe peu d’espace. • Limite la transplantation aux graines germées uniquement. • Élimine l’éclaircissage des jeunes plants. • Accélère la germination et produit de grosses plantes plus tôt en saison. Variétés bénéficiant de la prégermination Concombre, pois, tomate, tournesol, violette. TECHNIQUE 2 MANIPULATION DES PETITES GRAINES NIVEAU INTERMÉDIAIRE Les graines très fines, semblables à de la poussière, se manipulent difficilement et produisent des semis inégaux. 1. 2.

Récolter ses propres graines Récolter ses propres graines Quelle joie de pouvoir récolter les graines de nos plantes préférées pour les multiplier et ainsi créer un jardin opulent ! Chaque années, nos plantes, nous procurent une source de semences importante qu'il est pratique et économique de récupérer afin de les semer en vue de fleurir le jardin la saison suivante. Seul ou avec vos enfants, adonnez-vous à cette activité ludique, vous ne serez pas déçus du résultat ! Époque de récolte Les plantes après leur floraison fructifient afin de donner des graines qui leur permettent de se multiplier naturellement. Vous ne choisirez que des plantes dont les graines ont atteint leur plaine maturité ; pour cela observez bien les opercules les contenant. Avec expérience, il vous sera facile de les reconnaître. Méthode de récolte Procédez toujours par temps sec, en fin d'après-midi pour éviter que les graines humides ne pourrissent une fois stockées. Un stockage dans les règle de l'art Semis Lire aussi Bien choisir ses graines

Produire ses propres semences Produire ses propres semences Il existe plusieurs méthodes pour produire ses propres semences. La plus simple, ou quand on connaît un jardinier, est de garder les graines des légumes qu’on récolte soi-même – quand on jardine – ou qu’on a achetés ou que quelqu’un nous a donnés. On peut ainsi récolter : en laissant monter en graines : des radis, des navets…à la condition de les laisser bien mûrir : des graines de tomate, de concombre, de courge, courgette, choux, melon, pastèque, phacélie, moutarde blanche ou jaune (ces trois derniers sont très bons pour comme engrais vert)… Bref, tous les fruits et légumes contenant des graines.en sélectionnant des plants : des pommes de terre. Récolter des graines Toutes les plantes ne produisent pas de graines (ou en produisent peu et/ou très peu fertiles). Qui dit récolte dit contenant. Les plantes potagères Avant toute chose, pour récolter des semences potagères, il faut cultiver des variétés non-hybrides. a. légumes à floraison dans l’année Les fruitiers

5 plantes pour purifier votre chambre Les plantes peuvent aider à purifier l’air de votre chambre à coucher. En voici 5 qui vous aideront à l’assainir, la désodoriser, la rafraîchir et bien-sûr l’embellir. Les plantes sont souvent sollicitées pour leurs qualités esthétiques au sein de la maison. Pourtant, les plantes dépolluantes ne sont pas très connues. Pour éliminer toute forme de tension naturellement, optez pour la menthe. Lire page suivante : Le cactus contre les ondes électromagnétiques ?

Document sans titre Palmier d'arec Propriétés dépolluantes : La Nasa considère le palmier d’arec comme le champion de l’absorption du formaldéhyde ! L’aréquier (ou areca) filtre aussi le xylène. Atouts : Le palmier d’arec (Chrysalidocarpus lutescens) est très efficace pour absorber les composés organiques volatils (COV) toxiques émanant des désodorisants, de la fumée de cigarette, des fenêtres en PVC ou encore du papier peint et de la moquette collée. En plus, le palmier d'arec est une plante très agréable : avec son corps élancé, il est parfait pour décorer votre intérieur. Dans quelle pièce ? Besoins : la pièce doit être lumineuse, mais pas de soleil direct sinon les feuilles pâlissent. Cactus colonnaire Propriétés dépolluantes : Selon des scientifiques italiens, allemands et suisses, le cactus colonnaire (également appelé "cierge du Pérou") absorberait les ondes électromagnétiques ! Dans quelle pièce ? Besoins : Le cactus a besoin de beaucoup de lumière, placez-le près d'une fenêtre.

Pascal Poot, l'homme qui fait pousser 400 variétés de tomates sans eau ni pesticides Dans l'Hérault, Pascal Poot a développé une méthode qui lui permet aujourd'hui de cultiver et de sélectionner quelques 400 variétés de tomates bio sans arrosage ni utilisation de produits phytosanitaires. Celui qu'on a pris "pour un fou" inspire aujourd'hui les plus grands chercheurs. Pascal Poot est producteurs bio de semences depuis 20 ans. Dans cette région au climat très aride et à la terre pleine de cailloux, Pascal fait pousser des tomates bio. Eduquer les légumes pour leur apprendre à se défendre eux-mêmes " Pourquoi les agriculteurs et les jardiniers se donnent-ils tant de mal à cultiver leurs légumes alors qu'à côté les mauvaises herbes poussent facilement sans rien exiger ? Celui qu'on a pris "pour un fou" inspire aujourd'hui les plus grands chercheurs Pascal Poot, fils d'agriculteurs et autodidacte, intervient et présente aujourd'hui le fruit de ses recherches en école d'ingénieurs agronomes et travaille en collaboration avec les organismes de recherche agronomique.

Related: