background preloader

?connexion&url_zop=

?connexion&url_zop=
Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Audrey Garric A l'occasion de la diffusion du webdocumentaire Nestlé, un empire dans mon assiette, qui enquête sur les méthodes du numéro un mondial de l'alimentation, fort de 8 000 marques, nous vous avons questionnés, dans un appel à témoignages, sur votre rapport à l'industrie agroalimentaire. La réponse est sans équivoque : vous ne faites pas confiance aux grandes marques mues, à votre sens, par la recherche de profits de court terme au détriment de la santé et de l'environnement et qui, pour cela, « cherchent à vous duper ». C'est pourquoi vous tentez au maximum de privilégier les produits du marché, frais et de saison, et les circuits courts. Mondialisation alimentaire, par David, 43 ans, consultant marketing senior freelance, Paris L'alimentation a subi la mondialisation au même titre que les autres secteurs d'activité. Une industrie néfaste pour la santé et l'environnement, par Pierre, 31 ans, Bordeaux Related:  Consommation ResponsableGreenLife

Les «nudges», force de  Persuasion Les «nudges», force de Persuasion Prq grvr n mch sr n rnr ? Pr prmttr x hmms d mx vsr t rdr ns ls dpnss d nttyg. lls nt bss d 80% l’rprt Schphl d’mstrdm grâc c dptèr styls : d grnds ffts pr n ptt chngmnt. Ctt fss mch st n ndg, «cp d pc» n frnçs. n fçn d’nctr n dcr ls gns chngr lr cmprtmnt, pltôt q d’mplyr cntrnt t snctns.

Des OGM qui ne disent par leur nom ? - 10/05/2014 Lundi se déroulera un après-midi d’information autour des plantes VRTH. Encore inconnues du public, elles pourraient bien être les nouveaux OGM. Cette réunion d'information est à l'initiative du collectif Vigilance OGM du sud Deux-Sèvres, composé de citoyens et d'associations. « Le premier collectif a été créé en Charente, rappelle Albert Lepesant, paysagiste mellois à la retraite. Dépendance des agriculteurs Selon le collectif, composé de bénévoles, ces VRTH semblent bien être des OGM avançant masqués, une façon pour les semenciers de détourner la loi faisant suite au Grenelle de 2008. « Les OGM devaient permettre de diminuer l'utilisation des pesticides, on s'aperçoit que c'est le contraire, les plantes ont un cycle de reproduction rapide et se sont vite adaptées aux pesticides. Que cachent les VRTH ? en savoir plus Réunion lundi à 14 h 30

Les courses au quotidien : tourner le dos aux hypermarchés ? ly a quelques années encore, l’hypermarché faisait figure de temple de la consommation moderne. Ses plus beaux spécimens avaient même droit, de la part des spécialistes, au surnom élogieux – et un brin exagéré – de “cathédrale”. La consommation semblait être devenue le seul rituel des Français, de toutes origines et de toutes conditions, leur seule vraie religion. Cette époque est révolue. En même temps que son statut si particulier au sein du paysage commercial français, l’hypermarché a perdu son dynamisme et une partie de ses fidèles. Toutes les enseignes sont en recul dans ce type de surfaces. Les consommateurs privilégient de plus en plus les commerces de proximité À la suite de Monoprix, c’est tout le commerce de proximité qui monte en puissance. Des magasins trop grands encombrés de produits superflus à ce souci d’économiser du carburant s’ajoute celui de gagner du temps. Des enseignes spécialisées recréent l’ambiance des marchés Des allergiques à l’hypermarché conquis par le drive

GBOMBS! Dr. Joel Fuhrman on What Would Julieanna Do? | Plant Based Dietitian Dr. Joel Fuhrman, internationally-renowned physician and nutrition expert, and author of several best-selling books, including Eat to Live, was another one of my favorite guests on What Would Julieanna Do? on Veria Living. In this segment, he shares his important information on GBOMBS: Here is more information about GBOMBS and Dr. L’écologie passe par la transformation de soi La protection de la biosphère et de la biodiversité, le souci pour les générations futures et pour les conditions de vie des animaux et l’aide aux pays pauvres s’imposent comme de nouvelles finalités du politique qui s’ajoutent aux devoirs classiques de l’Etat, à la sécurité ou à la conciliation des libertés individuelles et à la réduction des inégalités. Toutefois, si l’on veut que ce programme ambitieux soit autre chose qu’un vœu pieux, il est indispensable que chacun se transforme. Tant que les motivations des individus ne seront pas prises en compte, les réglementations préconisées pour réduire notre empreinte écologique seront ressenties comme des contraintes extérieures. Chacun tentera de s’y soustraire et jamais les normes orientant les politiques publiques ne seront décidées de manière démocratique. Personne ne consentira à changer ses habitudes de consommation s’il n’y trouve pas une forme d’accomplissement de soi. Cessons d’employer les mots de «morale» et de «valeurs».

Modern Nutrition Policy is Based on Lies and Bad Science January 19, 2013 | by Kris Gunnars | 19,717 views | 23 Comments Two weeks ago I posted a presentation by comedian Tom Naughton about the difference between good and bad science. A must-watch for anyone interested in nutrition, in my opinion. Today, we’re back with Tom Naughton but this time he tackles the science (or lack thereof) that originally implicated fat as a cause of cardiovascular disease and shaped the dietary guidelines of the past few decades, with devastating consequences. This is actually a video split into 6 parts, total run time is a little over an hour. The Seven Countries Study In the year 1958, an American scientist called Ancel Keys started a study called the Seven Countries Study, which examined the association between diet and cardiovascular disease in different countries. The study revealed that the countries where fat consumption was the highest had the most heart disease, supporting the idea that dietary fat caused heart disease. The McGovern Committee

Je ne mange plus de produits industriels : 5 règles pour éviter les aliments transformés Illustration d'un supermarché (Flickr/chat_44/CC) J’ai grandi au cœur des agences de communication, convaincu que la publicité était utile parce qu’esthétique. Je me trompais. Elle encourage la surconsommation et l’industrialisation. Alors, comment se comporter dans une société propulsée à l’ère agroalimentaire ? Sédentaires au fil du temps L’humanité a profondément changé d’alimentation au fil des millénaires. Industrie, marketing et immenses profits L’alimentation industrielle s’est développée grâce au marketing. L’envers du décor est alarmant, triste et accablant. C’est décidé je change d’alimentation ! Un aliment industriel est un aliment qui, sous la pression de la mécanisation, du réseau de distribution, du positionnement produit ou tout simplement de la course effrénée au profit, est constitué de matières premières de moindre qualité. L’ancien fils de pub rejette désormais les marques, les promos, les temples de la consommation survoltés et les produits farfelus. 1. 2. 3. 4. 5.

45 Uses For Lemons That Will Blow Your Socks Off These 45 health benefits and ways to use lemons will definitely motivate you to keep lemons on hand at all times and maybe even work lemon water into your diet. Credit: Au Feminin Most people are familiar with the traditional uses for lemons to soothe sore throats and add some citrus flavor to our foods. However, the diversity of applications for lemons far exceeds general knowledge and once you read the following list, you’ll likely want to stock at least a few lemons in your kitchen 24/7. 1. 2. 3. 4. Credit: Organic Facts 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. Credit: Galore Mag 17. 18. 19. 20. 21. 22. 23. 24. 25. 26. 27. Credit: Healthy Food Spirit 28. 29. 30. 31. 32. 33. 34. 35. 36. 37. 38. 39. Credit: Live Science 40. 41. 42. 43. 44. 45. * If you do consume lemon peel, stick to organic lemons to reduce your pesticide exposure. John Summerly is nutritionist, herbologist, and homeopathic practitioner. Credits: preventdisease.com True Activist

Qu'est-ce qu'une alimentation durable ? L’alimentation industrialisée Ce mode alimentaire se caractérise par une forte transformation des produits consommés, des distances importantes entre producteur/transformateur et consommateur (en France la distance moyenne parcourue par un consommateur vers son lieu d’approvisionnement est de 25 km), un régime alimentaire généralement riche en produits raffinés, sucres rapides, graisses saturées, sel, viandes, pauvre en aliments de base non transformés, en céréales complètes, fruits et légumes, souvent carencé en en fibres et micronutriments essentiels (sels minéraux, vitamines), et un fort gaspillage des aliments (40 % sont jetés)... L’alimentation est d’une importance vitale pour l’humanité sur le plan nutritionnel, sanitaire, social, culturel... et géopolitique (autosuffisance ou dépendance alimentaire des pays). Les aliments actuels, résultats d’assemblages internationaux Un exemple : la langoustine "non durable" Une société britannique pêche des langoustines en mer d’Ecosse.

Related: