background preloader

Le séminaire «Internet et santé mentale» souligne l’importance pour les professionnels de la santé mentale d’assurer une présence en ligne

Le séminaire «Internet et santé mentale» souligne l’importance pour les professionnels de la santé mentale d’assurer une présence en ligne
Le 1er séminaire «Internet et santé » qui se tenait à l’université McGill, le 28 janvier 2011, examinait la façon dont Internet transforme les pratiques en santé mentale. Les quatre conférenciers rattachés à l’Institut Universitaire de santé mentale Douglas dressent un constat commun : les personnes qui souffrent de problèmes de santé mentale et leurs proches sont de plus en plus nombreux à se tourner vers Internet pour mieux comprendre les troubles qu’ils vivent. Plusieurs facteurs contribuent à cette popularité d’Internet : 1) le caractère sensible des problématiques de santé mentale (Internet permettant une recherche sous le couvert de l’anonymat); 2) la méconnaissance des troubles et des services en santé mentale au sein de la population (faciliter l’accès à une information claire et fiable sur ces questions est donc nécessaire, notamment, pour lutter contre la stigmatisation dont fait encore l’objet la maladie mentale);

http://blogsgrms.com/internetsante/2011/02/03/le-seminaire-%c2%abinternet-et-sante-mentale%c2%bb-souligne-l%e2%80%99importance-pour-les-professionnels-de-la-sante-mentale-dassurer-une-presence-en-ligne/

Related:  LA SANTE MENTALE EN LIGNESanté mentale en lignesanté mentale en ligneLa santé mentale en lignesanté mentale

Marisol Touraine présente les orientations de la loi de santé Le discours de Marisol Touraine en vidéo : Mesdames les ministres, Mesdames et messieurs les parlementaires et les élus, Mesdames et messieurs les Présidents, Mesdames et messieurs les directeurs, Mesdames et messieurs, Le 23 septembre dernier, j’ai présenté la stratégie nationale de santé dont l’enjeu est de refonder notre système de santé. Plan Psychiatrie et Santé Mentale 2011-2015 Le plan renvoie à la question de la capacité de notre société à reconnaitre, prendre en compte et accompagner les difficultés que les personnes traversent avec l’expérience de la maladie mentale. Il s’agit ainsi de garantir la citoyenneté et l’inclusion, malgré la pathologie et le handicap, et de lutter contre les préjugés et la stigmatisation par la mobilisation de la société Ce nouveau plan se situe dans la continuité d’une politique ambitieuse en faveur de la psychiatrie et de la santé mentale.

Harcèlement moral et sexuel : une réaction de l’employeur suffit-elle ? On ne l’a visiblement pas encore assez dit, face aux situations de harcèlement, la loi n’attend pas des employeurs une attitude réactive mais des actions de prévention. Quand le problème arrive, il est déjà trop tard, et l’employeur n’échappera pas aux sanctions, comme le montre un arrêt de la Cour de cassation du 11 mars 2015. En butte à des agissements de harcèlement sexuel et moral de la part de son supérieur hiérarchique, une salariée prend acte de la rupture de son contrat de travail. L’employeur, pour se défendre, souligne qu’il a pris les mesures appropriées et sanctionné l’auteur du harcèlement dès qu’il a eu connaissance des faits. En dépit de sa prompte réaction, il est condamné, et la prise d’acte de rupture produira les effets d’un licenciement sans cause réelle et sérieuse, car l’employeur aurait dû prendre, en amont, des mesures pour que cette situation ne se produise pas. Ce n’est pas la première fois que la Cour de cassation se montre aussi intransigeante.

Conférence Internet et santé mentale La Conférence internationale sur l'utilisation d'Internet en santé mentale s'est déroulée à l'Institut Douglas du 14 au 16 mai 2009. Je suis très heureux de vous souhaiter la bienvenue à la « Conférence internationale sur l’utilisation d’Internet en santé mentale ». Le thème de la conférence est La psychologie par Internet ? L’avenir de la santé mentale électronique.

Femmes en santé: Centres de santé: Cancer Bienvenue à la première phase de notre nouveau Centre de santé mentale des femmes en ligne. Notre vision : Être le programme Web canadien de référence en ce qui a trait à la santé mentale des femmes. Notre énoncé de mission : Promouvoir l'autonomisation et le bien-être des femmes en : étant une source d'information à jour sur la santé mentale; donnant une voix aux expériences variées des femmes; fournissant un soutien en ligne en matière de santé mentale. Ce site se développera lors de chaque phase. Durant cette première phase, nous tenterons d'offrir de l'information à jour et fiable basée sur les connaissances actuelles dans le domaine en ce qui a trait aux troubles de santé mentale qui touchent le plus souvent les femmes :

DU Technologies nouvelles et nouvelles pathologies 2013 - 2014 - UFR d'Études psychanalytiques Responsables Serge TISSERON, Drina CANDILIS-HUISMAN, Frédéric TORDO Présentation Une nouvelle culture est en train de se mettre en place. Ce n’est plus seulement celle des livres, mais celle des écrans, avant de donner probablement naissance à une culture nouvelle associant les bénéfices des deux, une culture « par les écrans ». Cette culture bouleverse tous les domaines : le travail du lien à soi-même et aux autres, le rapport à sa propre image et à l’ensemble des représentations qui nous entourent, la relation au temps, à l’espace, aux divers apprentissages et aux formes de la connaissance. Ces bouleversements suscitent de nouvelles formes de réseaux sociaux et d’organisation familiale, mais surtout des fonctionnements psychiques différents marqués par la prévalence de mécanismes de défense nouveaux et de pathologies émergentes, notamment de l’ordre de la dépendance.

Centre de santé électronique sur la santé mentale des femmes - L’anxiété La santé mentale : plus qu'une question de maladies Lorsque nous pensons à la santé mentale, c'est souvent la maladie mentale qui nous vient à l'esprit. Mais la santé mentale ne se résume pas à la simple absence de troubles; elle réside aussi dans tout ce qui nous assure une bonne santé mentale, émotionnelle et psychologique. Elle est constitueé de notre condition cognitive, de notre bien-être émotionnel et de notre aptitude à nous adapter aux défis de la vie et à équilibrer nos rôles multiples. Et c'est elle qui nous permet de vivre des relations satisfaisantes avec d'autres personnes.

La bipolarité racontée en BD "Le journal d’une bipolaire" est un album qui relate la vie d’une jeune femme en proie à des troubles maniaco-dépressifs. Particularité : Patrice Guillon met en bulles le récit autobiographique de sa propre fille, Emilie. Une plongée au cœur de la maladie. Agir pour la sante mentale par Internet 3, L’efficacité des outils Internet sur les comportements Les points forts et les points faibles de ces outils méritent discussion. • Les points forts des outils Internet : Thérapies en ligne - Santé mentale de A à Z - Espace Presse Compagnon omniprésent de notre quotidien contemporain, Internet n'est pas sans influence dans le champ de la santé mentale. Nées aux Etats-Unis, les consultations psychologiques en ligne connaissent aujourd'hui un succès croissant. Pour les digiborigènes [1] (Prensky, 2001), trouver une aide thérapeutique sur le réseau est parfaitement naturel. Ne remplaçant pas une thérapie en face-à-face, cette formule ouvre néanmoins la porte à un public qui, sans internet, ne l'aurait peut-être jamais franchie. Aujourd’hui, la question n'est plus de savoir si Internet peut ou non être le lieu d'une pratique thérapeutique, elle est de savoir comment utiliser le réseau sans céder sur la déontologie. Historique

Déploiement de la télémédecine : tout se joue maintenant La télémédecine : qu’est ce que c’est ? La télémédecine est l’une des composantes de la « télésanté ». Les applications de la télésanté sont cependant plus larges que celles de la télémédecine. Il s’agit par exemple de l’ensemble des sites et portails, en tout ou partie liés à la santé, que l’on trouve sur Internet. Ces sites, bien connus des patients et des professionnels de santé, proposent des prestations nombreuses : conseils, recommandations, articles, forums, bulletins d’information voire, pour certains d’entre eux, des dossiers médicaux en ligne. Flux RSS Ce dispositif permet notamment d’afficher sur un site des informations issues d’un autre site tout en conservant sa propre mise en page et sa propre charte graphique (on parle de publication en marque blanche) RSS est un acronyme pour Rich Site Summary ou pour Really Simple Syndication (syndication vraiment simple). Le RSS se fonde sur le standard XML. Tous les fichiers RSS doivent être conformes à la spécification XML 1.0, publiée sur le site Web du World Wide Web Consortium (W3C). Ces flux sont mis gracieusement à votre disposition. Il est cependant demandé une mention visible de la source citant l’URL du site : "www.sante.gouv.fr".

Internet et la psychologie (web et e-mail) .Récemment, nous avons participé à un projet de recherche mesurant l’efficacité d’un traitement cognitivo-comportemental de l’agoraphobie via Internet, dont les résultats ne sont pas encore disponibles, mais qui a suscité énormément d’interrogations auprès des professionnels de la psychologie. Actuellement, quelques professionnels de la psychologie offrent des consultations psychologiques à l’étranger, confortablement installés devant leur ordinateur en utilisant des caméras numériques (Webcams). Le nombre de forums en psychologie sur le Web est en croissance constante et vous pouvez participer à des sessions de chat (dialogue en direct ou clavardage) avec des conférenciers reconnus. Certains portails de psychologie offrent maintenant un service de consultation psychologique en ligne. Tout se fait sur le Net : rendez-vous, paiements, consultations avec le professionnel via le chat, etc. Alors ?

Des troubles en ligne. Les recompositions des enjeux de « santé mentale » sur internet Des troubles en ligne. Les recompositions des enjeux de "santé mentale" sur Internet. Les problématiques dites de « santé mentale » provoquent de nombreuses interrogations au sein des sociétés contemporaines. Désignant à la fois des normes comportementales et émotionnelles, dont les troubles consisteraient en « un certain dysfonctionnement des pensées, des émotions, du comportement et/ou des relations avec les autres » (OMS, 2001, p. 11), plusieurs acteurs médicaux, politiques et médiatiques, s’emparent de ce sujet et dispensent chacun une définition plus ou moins implicite de ce que serait une « bonne » ou « mauvaise » santé mentale. Ce sont des soupçons, tout d’abord.

Related: