background preloader

1936 BERLIN Photo du Betar

1936 BERLIN Photo du Betar
Related:  Polémique sur la shoah1948 Reconnaissance état israélien par les SOVIETS & les USTurquie

Histoires célèbres & controverse "Fragments" de Binjamin Wilkomirski est une imposture ? "Fragments", publié en France en 1995, est rapidement rangé parmi les grands témoignages sur l'Holocauste. Ce livre apporte le témoignage d'un enfant, ce qui était nouveau. Un enfant juif né à Riga, déporté tout petit à Majdanek et Auschwitz, décrit de l'intérieur les camps de concentration. Il est démasqué en 1997 par Daniel Ganzfried qui publie dans la Weltwoche, début septembre 1997 : "Binjamin Wilkomirski, alias Bruno Dösseker, a certes connu Auschwitz et Majdanek. Mais seulement en touriste." Martin Gray "Au nom de tous les miens" est une imposture ? "Martin Gray" (pseudonyme) a été un membre émérite du NKVD (regardez son uniforme d'officier avec des décorations). Le Monde publie le 27 novembre 1983 une critique intitulée "Roman et brouillard" dans laquelle Pierre Vidal-Naquet, le chasseur de Faurissons, lui-même, a eu le mérite de dénoncer l'imposture du faussaire Martin Gray qui n'a jamais mis les pieds à Treblinka. inShare

Zionism & l’Allemagne nazie 1933-1941 J’ignore pourquoi les articles de Klaus Polkehn sur le sionisme n’ont jamais été traduits intégralement en français. Cette lacune est maintenant en partie réparée puisque, après l’article sur les relations entre le mouvement sioniste et l’impérialisme, notamment allemand, dont je vous ai déjà livré la traduction, je vous propose un autre article qui tombe à point nommé en ce jour où les sionistes redoublent de condamnations morales, en attendant parfois des mesures plus pratiques, contre ceux qui selon eux ne prendraient pas assez au sérieux ce qu’ils appellent «holocauste» ou « shoah.» Ne pas prendre au sérieux cet «holocauste,» c’est par exemple contester le chiffre officiel de 6 millions de Juifs tués pendant la deuxième guerre mondiale ou nier l’existence des chambres à gaz. Mais c’est aussi situer le malheur des Juifs à l’époque dans une histoire commune des malheurs qui ont accablé et continuent à accabler l’humanité. Angela Merkel et Benjamin Netanyahou L’avènement d’Hitler

il voulait dire Atatürk Hitler, référence de Netanyahu International Le président islamo-conservateur turc, Recep Tayyip Erdogan, a évoqué l'Allemagne nazie d'Adolf Hitler pour défendre le système présidentiel fort qu'il veut instaurer en Turquie, rapporte vendredi la presse turque. "Dans un système unitaire (comme la Turquie) un système présidentiel peut parfaitement exister. M. M. Le projet d'un passage à un système présidentiel défendu par l'homme fort de Turquie est revenu au premier plan après la nette victoire (49,5% des voix, 317 députés) de son parti de la justice et du développement (AKP) aux élections du 1er novembre dernier. Mais l'AKP n'a pas obtenu la majorité qualifiée (367 députés) pour pouvoir modifier la Constitution seul et doit rechercher le soutien de l'opposition, opposée en bloc à une présidentialisation du régime sous Erdogan qu'elle accuse de dérive autoritaire.

Gilles Bernheim plagie 1 curé Le blog archéologie du copier coller tenu par l’universitaire Jean-Noël Darde a repéré ce lundi 8 avril un plagiat sur 3 pages par Gilles Bernheim de l’ouvrage du prêtre Joseph-Marie Verlinde, L’Idéologie du Gender Identié Reçue ou Choisie ? Dans le même essai nous avons repéré un deuxième plagiat du Grand Rabbin de France Gilles Bernheim, cette-fois-çi sur une interview de Béatrice Bourges présidente du Collectif Pour l’Enfant et depuis lors soutien du "Printemps français". L’interview de Béatrice Bourges a été réalisée le 2 février 2010 par le blog cité et cultures, l’essai de Gilles Bernheim Mariage homosexuel, homoparentalité et adoption : ce que l’on oublie souvent de dire a lui été publié en octobre 2012. Pourtant les similitudes sont nombreuses. Extraits. Mise à jour 12h30: L’interview de Béatrice Bourges à Cité et Cultures a été reprise en grande partie par le salon beige, le 2 février 2010"un blog quotidien d’actualité par des laïcs catholiques". Gilles Bernheim: Michaël Bloch

Programme - Vitrifier L’Iran Parmi tous les dangers qui guettent Israël et parmi tous les ennemis qui œuvrent à sa destruction ou en rêvent, l’Iran est certainement le péril le plus menaçant. Sa volonté désormais avérée même pour les sceptiques d’acquérir le nucléaire militaire, impose à Israël et à ce qui reste éventuellement du monde civilisé, une action défensive et préventive. Certains théoriciens voudraient nous faire croire que l’équilibre de la terreur permet d’éviter toute confrontation. C’était peut être le cas d’une certaine façon entre l’Occident et le bloc soviétique où l’équilibre créé par des armes de destruction massive était dissuasif pour les deux parties. Il est évident et les impuissances occidentales le répètent à longueur de discours, qu’il faut empêcher l’accession de l’Iran à la capacité nucléaire militaire. Daladier a laissé son empreinte et les métastases du quai d’Orsay ont rongé ce qui restait de sain à l’Elysée. Les sanctions… L’arme nucléaire… « Mein Kampf » et le Coran… Jacques Kupfer.

27/12/2015 Naji Jerf assassiné Un éminent journaliste syrien qui a réalisé plusieurs documentaires dévoilant le vrai visage de Daesh, a été abattu par des assaillants en plein jour à Gaziantep. Il s’agit du troisième meurtre de journaliste en Turquie ces trois derniers mois. Naji Jerf, rédacteur en chef du magazine Hentah, connu pour ses documentaires dénonçant les violences et abus commis sur les territoires contrôlés par l’Etat islamique (Daesh, EI), a essuyé un tir mortel près d’un bâtiment abritant les locaux de médias indépendants syriens dans la ville turque de Gaziantep. Ce sont ses collègues qui ont révélé sa mort. Selon un média local, le journaliste a été victime d’un tir à la tête alors qu’il marchait dans la rue. Il a été transporté à l’hôpital mais il y a succombé à sa blessure. Un ami de Naji Jerf a déclaré à l’AFP que le journaliste était «censé arriver à Paris cette semaine après avoir reçu, avec sa famille, un visa d’asile en France». Lire aussi : Des journalistes russes ont été expulsés de la Turquie

De l'humilité à l'orgueil Rien n'oblige quelqu'un à démissionner d'une fonction si celle-ci ne se voit entachée d'aucune faute relative à son exercice. Et la publication du plagiat de Bernheim sur notre site était fort éloignée d'un tel objectif sachant notre curiosité pour les textes issus de la tradition du Livre, bien loin de ces turpitudes si factuelles qui déshonorent l'écriture. Les raisons invoquées par la défense afin d'échapper au soupçon du "manque de courage", les raisons dont le but serait de nous démontrer la vigueur et la force morale de celui qui se confesse sincèrement, toutes ces raisons fort compréhensibles participent d'une stratégie globale qui mérite qu'on s'y arrête, dubitatif sur bien des points. Ne point démissionner quand toutes les fautes privées sont reconnues comme l'expression d'un triple déni ne laisse pas de susciter quelque interrogation sur le choix du vocabulaire. Il ne nous appartient guère de discuter cette dimension qui relève de la clinique.

Leur ennemi, l'Islam Après plus de trois décennies de présence au Caire, l'Ambassade israélienne a été attaquée par la foule arabe. Après plus de trente ans de paix, certes froide, les hordes arabes hurlent leur haine d'Israël dans les rues égyptiennes. Il a suffi de la chute d'un Moubarak et de la sortie de l'ombre des Frères Musulmans pour que se déchaîne à nouveau la haine et que les cris de guerre se fassent entendre. La génération qui n'a pas encore combattu Israël, qui n'a pas encore connu de défaite sort dans la rue contre le Juif et son état. C'est ce que Sarkozy salue sous la dénomination de "Printemps arabe". Dans une allocution commémorative de l'attentat du 11 septembre à New York, Sarkozy a estimé que les récentes émeutes dans les pays arabes étaient une réponse à l'attentat terroriste contre les "Twin Towers". La glorieuse révolution "démocratique" de Tunisie a laissé la place aux manifestations pogromistes contre la synagogue de Tunis et au saccage ce celle de Sfax. Islamiste "modéré"…

En fait, 1 simple malentendu ! Le dérapage du président turc, qui avait cité l’exemple de l’Allemagne nazie alors qu’on lui posait une question sur le système présidentiel fort qu’il entendait mettre en place dans son pays, résulte-t-il d’un simple malentendu ? Après une déclaration qui a fait beaucoup de bruit, le cabinet de Recep Tayyip Erdogan a tenu à faire amende honorable en publiant un communiqué démentant que le chef de l'Etat ait cité Adolf Hitler comme un exemple positif de gouvernance. «Qu’il s’agisse d’un système parlementaire ou d’un système présidentiel, de mauvaises lois qui engendrent un désastre peuvent émerger lorsque le système est mal utilisé, comme cela fut le cas dans l’Allemagne d’Hitler», peut-on lire dans le communiqué officiel publié le 2 janvier, qui précise qu’il est «inacceptable» de voir dans les propos du dirigeant turc une apologie du dictateur nazi. Face à la volonté de réforme du président turc, l’opposition redoute une concentration du pouvoir excessive dans les mains du dirigeant.

Gilles Bernheim Grand Rabbin de France Le 19 mars dernier, le Grand Rabbin de France Gilles Bernheim n’a pas perdu de temps pour venir nous voir, les yeux dans les yeux, quand on lui a demandé par quel miracle le texte d’un entretien donné par le philosophe Jean-François Lyotard en 1991 pouvait se retrouver, presque à l’identique, dans un livre signé de sa main en 2011. Cette semaine, et un aveu de plagiats plus tard, il paraît que son agenda ne lui laisse pas une seconde pour nous revoir. C’est dommage. On en aurait profité pour lui demander quand il a été reçu à l’agrégation de philosophie. La biographie qui présente son CV sur son site officiel n’en fait pas état. C’est bizarre, car elle comporte par ailleurs beaucoup de détails sur son parcours: son diplôme de rabbin du Séminaire Israélite de France, les diverses fonctions qu’il exerce ou a exercées, la Légion d’honneur qui lui a été décernée le 12 avril 2009. A quel rabbin se vouer? L’addition commence à être lourde. Grégoire Leménager PS. PPS. Revenir à la Une de BibliObs

Jacques Kupfer co-président likoud Erdogan compare son projet de régime au IIIè reich En voulant vanter le système présidentiel fort qu’il tente de mettre en place dans son pays malgré les critiques, le président de la Turquie n’a pas hésité à en donner un exemple pour le moins controversé : le IIIe Reich d’Adolf Hitler. Ces propos pourraient apparaître comme une reductio ad Hitlerum (procédé rhétorique de diabolisation d’un adversaire)… Excepté qu’ils ont été prononcés par Recep Tayyip Erdogan lui-même. Interrogé sur le fait de savoir si son pays pourrait maintenir un gouvernement unitaire en cas d'implantation d'un système présidentiel, le chef d'Etat a répondu que «dans un système unitaire [comme la Turquie], un système présidentiel peut parfaitement exister. Prononcée en conférence de presse jeudi 31 décembre, au retour d’un voyage d’affaires en Arabie saoudite, la citation a été rapportée par l'agence de presse turque Dogan. «Ce qui serait bon pour la Turquie serait d’adopter un système présidentiel en accord avec l’esprit [démocratique].

Révélations Klaus Barbie sur Raymond AUBRAC

Related: