background preloader

Charte d'engagement "Pas de Harcèlement dans mon établissement".

Comment effacer des photos embarrassantes sur les reseaux sociaux Les adolescents sont parmi les premiers utilisateurs des réseaux sociaux, ils sont aussi les premières victimes de harcèlement numérique. Si la notion de réputation numérique gagne du terrain parmi les jeunes qui font maintenant plus attention à leur image sur le web, il est plus difficile de faire face aux images de vous que les autres peuvent mettre en ligne. Facebook, Twitter, Instagram et Google+ offrent la possibilité de solliciter l’effacement de contenus qui attentent à la vie privée de l’utilisateur. Voici une sorte de trousse de secours avec tous les liens utiles pour demander qu’un contenu soit supprimé sur les réseaux sociaux. Twitter La plateforme de micro blogging a mis en place une page de conseils en forme de mode d’emploi pour faire face à des situations de harcèlement. Facebook C’est sans doute le réseau qui connaît le plus d’abus et d’atteintes à la vie privée. Instagram Google et Google + Sur le même thème

Jeune et homo sous le regard des autres L’Inpes édite un outil, pour les professionnels de la prévention, de l’éducation et de l’animation socioculturelle désireux de s’impliquer dans la réalisation d’actions de prévention de l’homophobie à destination d’adolescents âgés de 11 à 18 ans. Pour mieux lutter contre l’homophobie et ses conséquences, le Ministère de la Santé et des sports et l’INPES ont lancé en octobre 2008 un concours de scénario ouvert aux filles et garçons de 16 à 30 ans sur le thème de la prise de conscience de son homosexualité ou de sa bisexualité dans une société où persistent des discriminations sur la sexualité. 905 participants ont écrit une histoire pour lutter contre l’homophobie. Le jury, présidé par André Téchiné, a sélectionné les 5 meilleurs scénarios. Afin de prolonger cette action, l’Inpes a décidé de favoriser un accompagnement de ces courts métrages par des professionnels en proposant un outil qui permette de dépasser leur simple diffusion. Globalement, cet outil est au service des objectifs :

Facebook et autres réseaux sociaux netecoute.fr < retour Quelles informations partager Sur un réseau comme Facebook il faut s'inscrire avec ses vraies informations et faire attention de bien régler ses paramètres de confidentialité. Par contre sur d'autres sites comme skyblog ou netlog, là il vaut mieux s'inscrire avec un pseudo. Ne remplis pas tous les détails qui te sont demandés, adresse, téléphone, établissement scolaire, passions,... ces informations permettent de t'identifier trop facilement et lorsque tu utilises une application ces données peuvent se retrouver entre les mains de n'importe qui.Mettre son âge réel est une bonne chose pour éviter que des personnes plus âgées te contactent. Si tu ne connais pas une personne ne l'accepte pas.Règle bien les paramètres de confidentialité de tes comptes pour que seulement les gens que tu as choisis puissent t'envoyer des messages et consulter ton profil. Qui m'a bloqué ? Que ce soit sur Facebook ou d'autres réseaux, tu ne peux pas savoir qui t'a bloqué et inversement. Important!

Point de Contact fête ses 15 ans de lutte contre les contenus illégaux! | Point de Contact Un service français de signalement en ligne des contenus illicites depuis 1998 Point de Contact a été mis en place par l'Association des Fournisseurs d'Accès et de Services Internet (AFA) en novembre 1998, afin de lutter contre la pornographie enfantine et la haine raciale sur Internet. Les membres de l'AFA se fédèrent ainsi autour du service de signalement, qui est à la base de la déontologie de l'association, et renvoient tous vers le formulaire en ligne via un lien sur leurs portails. Point de Contact est donc un dispositif soutenu par les principaux FAI et hébergeurs nationaux (Orange, SFR, Bouygues Télécom), les filiales françaises d'hébergeurs mondiaux (Google France, Microsoft France), des intermédiaires techniques régionaux et d'outre mer (Aricia, Mana, Can'L) ainsi que des opérateurs mobiles (Lebara), tout en étant reconnu et identifié par leurs utilisateurs. Une coopération internationale de plus en plus aboutie Des résultats concrets Signaler peut sauver une vie

Responsabilité sur le web | Internet responsable Page mise à jour le 09 octobre 2017 Internet est considéré comme un espace de liberté mais liberté rime aussi avec responsabilité. Sur ce thème particulier, on doit distinguer la responsabilité générale (celle des internautes, par exemple) de la responsabilité spéciale de certains acteurs du Web (fournisseurs d’accès à internet ou hébergeurs, par exemple). Présentation Sur internet, la détermination des responsabilités est un exercice complexe. Le monde de l’éducation n’échappe pas à la question de la responsabilité sur le Web. Comment appréhender ce monde de responsabilités sur internet ? On peut distinguer deux familles : celle de la responsabilité générale ; celle de la responsabilité spécifique. Il convient de rappeler que lorsqu’il existe un régime de responsabilité spécifique, celui-ci prévaut sur le régime de responsabilité générale. Régimes de responsabilité spécifiques L’hébergeur ou le prestataire de stockage La responsabilité de l’hébergeur est limitée. Le commerçant en ligne Astuce

Liberté d’expression et ses limites | Internet responsable Page mise à jour le 04 octobre 2016 En France, la liberté d’expression est consacrée par l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. En revanche, la liberté d’expression n’est pas un droit absolu et elle se trouve affectée de nombreuses limites que les internautes ne doivent pas ignorer. Présentation La liberté d’expression est un droit fondamental. Il n’est donc pas ici question de brider la liberté d’expression de quiconque, enseignant, personnel non enseignant, chef d’établissement, élève ou parent, mais d’effectuer un rappel des limites fixées par la loi. La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 énonce : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme, tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. » Le principe est ainsi posé mais encore faut-il connaître les limites. Illustration En savoir plus...

Cyberharcèlement et droit à l’image sur Internet et Facebook : séquence pédagogique par un professeur documentaliste de Guingamp (22)-Mozilla Firefox Natacha Dugas, professeur documentaliste au lycée professionnel Montbareil de Guingamp (22) a élaboré des séances pédagogiques pour des élèves de CAP 1re année et de 2de Bac Pro sur le cyberharcèlement et le droit à l’image sur Internet et Facebook. « L’idée est, en une heure, de leur rappeler ce qui est interdit (et puni par la loi) mais aussi de leur donner des éléments pour se défendre ». Ces séquences sont préparées en amont par une enquête anonyme qui permet d’envisager des échanges à partir des questions et sujets qui concernent directement les élèves. Cette enseignante met à disposition sur Google Document les documents élaborés par ses soins pour ces séances : Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : Bretagne

Que faire ? Qui contacter ? Dans un premier temps, pour parler de harcèlement, vous pouvez vous rapprocher de votre école ou établissement. Si vous avez besoin de conseils supplémentaires, vous pouvez contacter les numéros suivants ou vous référer aux fiches conseils. N°Stop Harcèlement0808 807 010*Le n° Stop harcèlement vous permet de dialoguer avec des spécialistes de l’association l’École des parents et des éducateurs d’Ile-de-France. Ils vous écouteront, vous donneront des conseils et vous mettront en relation avec le « référent harcèlement » de votre académie en cas de besoin. N°Net Écoute0800 200 000**En cas de cyber-harcèlement, vous pouvez contacter le n° net Ecoute, géré par l’association E-Enfance. Si vous n'arrivez pas à contacter le numéro "Stop Harcèlement", cliquez ici.

Cyberharcèlement netecoute.fr Le cyberharcèlement, c'est quoi ? Ce type de harcèlement qui utilise les technologies comme le mobile ou l'Internet, peut blesser une personne non seulement à l'école mais aussi jusque dans sa maison. Comme ça se passe dans le monde virtuel, c'est du 24h/24, 7j/7 et ça peut rendre fou ou effrayer quelqu'un sans qu'il ne sache quoi faire pour s'en sortir. Ce harcèlement en ligne peut prendre différentes formes comme la création d'un faux profil à ton nom, l'envoi de messages d'insultes ou la diffusion de fausses rumeurs. La seule chose positive c'est que ce type de harcèlement laisse des traces. Que faire si quelqu'un d'autre est harcelé ? Si tu connais quelqu'un qui est harcelé en ligne ou si tu as vu des profils ou des commentaires méprisants, c'est ton devoir de le signaler. Ne fais pas suivre de photos, de vidéos ou de messages insultants ou dégradants pour une personne.

Respecter la dignité de chacun | Internet responsable Informations juridiques Conditions d'utilisation : Droits d'auteur et droits de reproduction du contenu mis en ligne Droits de reproduction des documents publics ou officiels Depuis la publication de l'ordonnance n° 2005-650 du 6 juin 2005) relative à la liberté d'accès aux documents administratifs et à la réutilisation des informations publiques, ces informations peuvent être réutilisées à d'autres fins que celles pour lesquelles elles ont été produites, et particulièrement les informations faisant l'objet d'une diffusion publique. Les documents publics ou officiels ne sont couverts par aucun droit d'auteur et peuvent donc être reproduits librement. Le graphisme, l'iconographie ainsi que le contenu éditorial demeurent la propriété de l'État, et, à ce titre, font l'objet des protections prévues par le Code de la propriété intellectuelle.

Related: