background preloader

Charte d'engagement "Pas de Harcèlement dans mon établissement".

Related:  Parcours CitoyenCyberviolence et cybercriminalitéComment agir contre le harcèlement ?

Présentation de la première journée nationale "Non au harcèlement" Mesdames, messieurs, J’avais annoncé, en février dernier, de nouvelles mesures pour lutter contre le harcèlement à l’École qui touche chaque année 700 000 de nos élèves. 700 000 enfants qui souffrent au quotidien de brimades, de moqueries, de mises à l’écart voire de violences physiques. Il me semblait indispensable d’interpeller l’ensemble de la société en créant une journée nationale de mobilisation, ce 5 novembre, pour dire "Non au harcèlement". La campagne et les annonces que nous vous dévoilons ce jour s’adressent prioritairement aux enfants de primaire et aux témoins. C’est en effet dès le plus jeune âge qu’apparaissent les premières situations de harcèlement. S’agissant des témoins, la recherche et les expériences de terrain ont prouvé que c’est en les rendant acteurs de la prévention, en les faisant changer de regard et de position dans le groupe que le harcèlement diminuait. Des solutions existent, cette journée a pour objectif de les faire connaître.

Comment effacer des photos embarrassantes sur les reseaux sociaux Les adolescents sont parmi les premiers utilisateurs des réseaux sociaux, ils sont aussi les premières victimes de harcèlement numérique. Si la notion de réputation numérique gagne du terrain parmi les jeunes qui font maintenant plus attention à leur image sur le web, il est plus difficile de faire face aux images de vous que les autres peuvent mettre en ligne. Facebook, Twitter, Instagram et Google+ offrent la possibilité de solliciter l’effacement de contenus qui attentent à la vie privée de l’utilisateur. Voici une sorte de trousse de secours avec tous les liens utiles pour demander qu’un contenu soit supprimé sur les réseaux sociaux. Twitter La plateforme de micro blogging a mis en place une page de conseils en forme de mode d’emploi pour faire face à des situations de harcèlement. Facebook C’est sans doute le réseau qui connaît le plus d’abus et d’atteintes à la vie privée. Instagram Google et Google + Sur le même thème

Que faire ? Qui contacter ? Dans un premier temps, pour parler de harcèlement, vous pouvez vous rapprocher de votre école ou établissement. Si vous avez besoin de conseils supplémentaires, vous pouvez contacter les numéros suivants ou vous référer aux fiches conseils. N°Stop Harcèlement0808 807 010*Le n° Stop harcèlement vous permet de dialoguer avec des spécialistes de l’association l’École des parents et des éducateurs d’Ile-de-France. Ils vous écouteront, vous donneront des conseils et vous mettront en relation avec le « référent harcèlement » de votre académie en cas de besoin. N°Net Écoute0800 200 000**En cas de cyber-harcèlement, vous pouvez contacter le n° net Ecoute, géré par l’association E-Enfance. Si vous n'arrivez pas à contacter le numéro "Stop Harcèlement", cliquez ici.

Jeune et homo sous le regard des autres L’Inpes édite un outil, pour les professionnels de la prévention, de l’éducation et de l’animation socioculturelle désireux de s’impliquer dans la réalisation d’actions de prévention de l’homophobie à destination d’adolescents âgés de 11 à 18 ans. Pour mieux lutter contre l’homophobie et ses conséquences, le Ministère de la Santé et des sports et l’INPES ont lancé en octobre 2008 un concours de scénario ouvert aux filles et garçons de 16 à 30 ans sur le thème de la prise de conscience de son homosexualité ou de sa bisexualité dans une société où persistent des discriminations sur la sexualité. 905 participants ont écrit une histoire pour lutter contre l’homophobie. Le jury, présidé par André Téchiné, a sélectionné les 5 meilleurs scénarios. Afin de prolonger cette action, l’Inpes a décidé de favoriser un accompagnement de ces courts métrages par des professionnels en proposant un outil qui permette de dépasser leur simple diffusion. Globalement, cet outil est au service des objectifs :

Harcèlement et cyberharcèlement, des défis pour l'Ecole "Je suis une rescapée du système éducatif". Ces mots font mal mais sont à la hauteur des souffrances vécues par années Noémya Grohan, victime de harcèlement au collège et au lycée. Le 30 janvier, elle était invitée, aux cotés de Jean-Pierre Bellon et Bertrand Gardette, à parler du harcèlement et du cyberharcèlement. Le débat, animé par Philippe Meirieu, a mis en valeur deux ouvrages qui contribuent à notre réflexion sur le harcèlement. S'il est un thème qui a enfin gagné droit de cité dans l'Ecole, c'est celui du harcèlement. Eric Debarbieux y est évidemment pour beaucoup. Encore peu reconnu dans le système éducatif français, le cyberharcèlement est pourtant un phénomène aussi massif que les usages d'Internet et du smartphone par les adolescents. Jean-Pierre Bellon, professeur de philosophie et Bertrand Gardette, CPE enseignant en Espé, analysent les acteurs et les supports du cyberharcèlement. Mais leur approche est tout sauf techniciste. François Jarraud Quand les ados se dévoilent

Prévention de la violence en milieu scolaire - Le harcèlement en milieu scolaire Le site national Non au harcèlement Pour répondre aux situations de harcèlement, le ministère de l'éducation nationale propose un site permettant de retrouver l'ensemble des outils utiles aux professionnels, afin qu'ils puissent mettre en place des actions préventives contre le harcèlement. Ce site valorise également les initiatives des écoles et des établissements, notamment les outils pédagogiques produits (affiches, vidéos). Le site comprend : les guides "que faire contre le harcèlement" ?" Enfin, le site propose une rubrique « que faire ? Le site Non au harcèlement diffuse également le N° vert mis en place par le ministère, le 3020 Cette plateforme téléphonique destinée aux familles, élèves et professionnels touchés par une situation de harcèlement d'un élève, offre une écoute bienveillante et des conseils personnalisés. Définition du harcèlement en milieu scolaire Ses conséquences à court, moyen et long termes peuvent être graves tant pour les victimes que pour les auteurs. Conséquences

Facebook et autres réseaux sociaux netecoute.fr < retour Quelles informations partager Sur un réseau comme Facebook il faut s'inscrire avec ses vraies informations et faire attention de bien régler ses paramètres de confidentialité. Par contre sur d'autres sites comme skyblog ou netlog, là il vaut mieux s'inscrire avec un pseudo. Ne remplis pas tous les détails qui te sont demandés, adresse, téléphone, établissement scolaire, passions,... ces informations permettent de t'identifier trop facilement et lorsque tu utilises une application ces données peuvent se retrouver entre les mains de n'importe qui.Mettre son âge réel est une bonne chose pour éviter que des personnes plus âgées te contactent. Si tu ne connais pas une personne ne l'accepte pas.Règle bien les paramètres de confidentialité de tes comptes pour que seulement les gens que tu as choisis puissent t'envoyer des messages et consulter ton profil. Qui m'a bloqué ? Que ce soit sur Facebook ou d'autres réseaux, tu ne peux pas savoir qui t'a bloqué et inversement. Important!

Cyber-harcèlement, démarches : La prévention de la radicalisation Le plan national de lutte contre la radicalisation violente et les filières terroristes, mis en œuvre depuis avril 2014, prévoit une action préventive, située en amont du phénomène de radicalisation, afin d’éviter le basculement dans une phase de recrutement et de passage à des actes violents. Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche participe à ce volet préventif dans le cadre des actions coordonnées par le ministère de l’Intérieur. La participation du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche au plan national La question du repérage des situations à risque est primordiale. La mise en place d’un dispositif d’écoute et de signalement, dans le cadre de cellules de suivi auquel l’Éducation nationale participe, sous l’autorité des préfets, permet à chacun de recevoir l’aide nécessaire en cas de doute ou de questionnement. Des formations et des outils pour les personnels de l’Éducation nationale

Point de Contact fête ses 15 ans de lutte contre les contenus illégaux! | Point de Contact Un service français de signalement en ligne des contenus illicites depuis 1998 Point de Contact a été mis en place par l'Association des Fournisseurs d'Accès et de Services Internet (AFA) en novembre 1998, afin de lutter contre la pornographie enfantine et la haine raciale sur Internet. Les membres de l'AFA se fédèrent ainsi autour du service de signalement, qui est à la base de la déontologie de l'association, et renvoient tous vers le formulaire en ligne via un lien sur leurs portails. Point de Contact est donc un dispositif soutenu par les principaux FAI et hébergeurs nationaux (Orange, SFR, Bouygues Télécom), les filiales françaises d'hébergeurs mondiaux (Google France, Microsoft France), des intermédiaires techniques régionaux et d'outre mer (Aricia, Mana, Can'L) ainsi que des opérateurs mobiles (Lebara), tout en étant reconnu et identifié par leurs utilisateurs. Une coopération internationale de plus en plus aboutie Des résultats concrets Signaler peut sauver une vie

Related: