background preloader

Le management à l'épreuve de la révolution digitale

Le management à l'épreuve de la révolution digitale

La minute management : Neuf astuces pour détendre l'atmosphère dans une équipe - L'Express Dans un contexte tendu, le manager doit avant tout rester cool pour ne pas paniquer ses collaborateurs. Pas facile, mais nécessaire. Sans être le GO (gentil organisateur) du service, il a intérêt à mettre de l'eau dans le vin de ses exigences - de façon ponctuelle - afin de créer des liens et de faciliter le partage au sein de l'équipe. 1. Relâchez la pression ! 2. Il s'agit de les repérer vite, car ils démoraliseraient une armée de gais lurons. 3. Augmentez le volume et le rythme de vos prises de parole sur tout ce qui touche à l'activité de votre entité et au quotidien de l'équipe : les offres commerciales, les priorités du moment, les budgets alloués, etc. 4. En phase critique ou d'incertitude, vos collaborateurs doivent sentir qu'ils peuvent vous interroger, raconter leurs soucis, demander un conseil sans avoir l'impression de déranger. 5. Ceux (dont vous) qui ont des bureaux bien cloisonnés ne sont pas toujours là. 6. 7. Offrez des fraises Tagada, des oursons... 8. 9.

De l’esprit à l’action, les 10 commandements de l’entreprise agile Parce que la réactivité doit devenir une valeur cardinale de l'entreprise, parce que ses frontières sont toujours plus mouvantes et poreuses à l'ère des réseaux sociaux, l'entreprise doit devenir agile. Avec Right Management, voici dix commandements pour la modeler. Pour naviguer en eaux troubles et décupler la performance de leurs salariés, les entreprises doivent gagner en réactivité. En ligne de mire de la mise à jour des politiques de gestion et de développement des talents : la mobilité et la flexibilité, qui deviennent déterminantes pour la performance des entreprises. Cliquez pour connaître la genèse et les principes du management agile De l’agilité de l’esprit à l’agilité de l’action : 10 commandements Une entreprise à l'esprit agile "L'agilité", c'est un état d'esprit que l'entreprise peut acquérir en remettant à jour son logiciel. Une image bientôt obsolète ? L'agilité de l'action Donner le pouvoir aux salariés Les employés d’abord, les clients ensuite Lire la suite +

Posture et savoir-être de manager Voici un article que j’ai publié dans le Cercle des Echos. Il passe en revue quelques facettes de la posture de manager, posture qui implique une évolution plus profonde que la simple attribution d’un titre dans un organigramme. Quelles sont les compétences requises pour exercer son rôle de manager ? Lire l’article dans Le Cercle des Echos Manager. L’apprenti manager – ou le manager toujours-apprenant, celui qui doute – cherche un mode d’emploi, des techniques voire des recettes (express serait un plus). Et si justement il n’y en avait pas, de mode d’emploi? Seulement ces compétences par essence humaines, sciences inexactes, sont inconfortables pour ceux qui aiment tant les procédures et les garanties… et préfèrent les compétences purement techniques de management. En réalité les deux palettes se complètent, compétences techniques et compétences molles. Quelles sont précisément ces « soft skills » du manager? Il s’agit de compétences sociales, relationnelles. Et la liste est encore longue.

Chief Data Officer, Data Protection Officer : pour les recruteurs, ce sont les métiers… d’aujourd’hui INFOGRAPHIE. Les DRH, comme d'ailleurs les directions finance et marketing, sont unanimes : pour 57% d'entre deux, la transformation numérique de l'entreprise crée de nouveaux métiers. Et quel sera LE métier le plus recherché demain ? Data scientist, assurément. En novembre dernier, la Maison Blanche lançait un appel : l’Amérique a besoin de data scientists ! Lire aussi : 200 000 emplois “technologiques” de plus en 2020 : SOS compétences Le branle-bas de combat est sonné pour se donner les moyens de former aux compétences requises pour tirer profit de ce que beaucoup nomment “le nouvel or noir”. Lire aussi : Anticipe ou crève ? Quels travailleurs serons-nous demain ? Au-delà des métiers, de grandes fonctions-types : protecteurs, optimisateurs, storytellers Lire la suite + Les DRH dans tout ça ? > L’infographie en intégralité : Crédit image : ELISE Communications/flickr (licence CC)

Les 4 syndromes qui empêchent les managers de manager Le taux de démotivation des cadres a augmenté de 22% (de 33% à 40%) et celui des cadres supérieurs a doublé (de 19% à 37%)[1]. Fait nouveau, le taux d’absentéisme de l’encadrement a grimpé de 60% sur l’année 2012[2]. Qui s’en soucie ? Par ailleurs, 30% des salariés qualifient leur responsable hiérarchique de « mauvais ». Coincés entre une gouvernance qui exige des résultats et des collaborateurs qui revendiquent leur bien-être immédiat, les managers doivent, plus que jamais, repenser leur rôle et redéfinir leurs responsabilités pour parvenir à concilier ces deux attentes, en apparence antagonistes (mais le sont-elles vraiment ?). Si les écrits évoquant les insuffisances des managers ne manquent pas (pas assez à l’écoute, absence de reconnaissance, tendance à la rétention d’informations…), plus rares sont ceux qui présentent les difficultés que rencontrent nos managers au quotidien. Quand salariés et managers ne sont pas sur la même longueur d’ondes Des managers débordés par le quotidien

Relations Humaines 2.0 : les dossiers qui feront la différence La gestion des ressources et des relations humaines est au coeur de la transformation des entreprises et des pratiques managériales. Après de nombreux échanges avec des praticiens ainsi que des consultants spécialistes de RH, il me semble que ce sont quatre dossiers qui se retrouvent sur le "haut de la pile" ! Le premier, en dehors de toute priorité, est celui de la gestion des ressources ! C’est le dossier "traditionnel" des équipes en charge des ressources humaines, mais c’est également un dossier qui évolue dans son périmètre et dans les pratiques. Aujourd’hui, la gestion des ressources n’est plus uniquement une succession de processus ou d’actes comptables et administratifs. Anticiper les besoins avec les métiers est nécessaire pour – au delà de la gestion – mettre en oeuvre des stratégies de valorisation de la marque employeur, de repérage des talents, de création et d’animation de "viviers" au travers des espaces de communication privés et publics. Et selon vous ? Évaluez ceci : i

Management : 7 règles à appliquer chaque jour Derrière cet article, il y a le travail d’une équipe, un article similaire s’achète entre 3 et 10 euros, mais vous pouvez payer ce que vous voulez, et dans tous les cas poursuivre votre lecture autant que vous le souhaitez. Cet article fait partie des plus lus Pour être un bon dirigeant, il est important de respecter des principes de base en matière de management. Dans un article publié sur le site Inc.*, Peter Economy, co-auteur notamment avec Bob Nelson de l’ouvrage « Le Management pour les nuls » et auteur de best sellers tels que Managing For Dummies, The Management Bible, ou Leading Through Uncertainty, conseille d’appliquer chaque jour 7 principes de management pour être un patron performant. Voici ces sept principes librement adaptés de l’article. 1 – Dire sa reconnaissance 2 – Motiver Mettez en place des critères élevés en matière de communication, de productivité et de professionnalisme au sein de votre entreprise. 3 – Communiquer 4 – Faire confiance 5 – Aider à grandir 6 – Diriger

Observatoire IDC pour Microsoft : La transformation numérique des métiers de l’entreprise Dans 5 ans, 59% de salariés auront des compétences numériques Le Data Scientist : profil le plus recherché au cours des 2 prochaines années Paris, le 13 février 2013 – A l’occasion de la troisième journée des Tech.days 2014, Microsoft et IDC présentent les résultats de l’« Observatoire de l'évolution des métiers liée à la transformation numérique », une étude réalisée en janvier 2014 auprès d'un échantillon représentatif de 225 décideurs métiers issus d'entreprises de plus de 500 salariés basées en France. Les 225 décideurs se composent de 3 populations égales de 75 décideurs issus des départements marketing, finance et ressources humaines. L'enquête et les entretiens menés par IDC pour Microsoft ont permis de déterminer l’impact de la transformation numérique sur les organisations et les directions métiers et la DSI, placés au cœur de la chaîne de décisions aux côtés de la direction générale. Une irrésistible montée en compétences numériques des salariés

Comment fonctionne la motivation? Quand on est vraiment motivé, on réalise des exploits... Photo: DR La motivation. Découvrez mes précédents billets Rejoignez-moi sur Facebook et sur Twitter Mon livre : Le Cheval et l'Âne au bureau Ne croyez-vous pas que ça pourrait aller beaucoup mieux si l'on savait ce qu'était au juste la motivation? Il s'agit du résumé d'un livre intitulé La motivation au travail (Éd. d'Organisation, 2006), signé par la coach Claude Lévy-Leboyer. 1. «Parce que j'ai participé activement à la décision; - Ou parce que je connais et j'accepte les arguments justifiant la décision; - Ou parce que l'objectif m'a été attribué par un leader dont j'accepte l'autorité; - Ou parce qu'il m'a été suggéré par un leader charismatique. «Et parce qu'il n'est en contradiction ni avec mes valeurs; - Ni avec la culture d'entreprise; - Ni avec les normes de mon équipe; - Ni avec ce que je sais de la stratégie de mon organisation. «Et parce que j'en comprends la signification et l'importance.

Technologies digitales et ressources humaines La fonction Ressources Humaines est soumise aux effets d’une double évolution technologique, sur laquelle elle doit s’appuyer pour augmenter son influence et son impact au sein de l’entreprise, pour le plus grand bien des collaborateurs comme des résultats financiers. Nous parlons bien sûr de la double évolution des technologies digitales. La première évolution est celle de ses propres systèmes RH, qui évoluent à partir de l’antique SIRH pour intégrer de nouvelles applications, rendant plus agréable et plus pertinente l’expérience des utilisateurs. Il s’agit là de l’intégration des applications telles que Taleo, Workday ou SuccessFactors aux systèmes TI de la fonction RH. L’impact fondamental est l’entrée de l’employé comme acteur dans des systèmes de workflow (ses actions sont prédéfinies). L’évolution liée aux technologies sociales va au-delà des limites de la fonction RH, en ce qu’elles vont durablement impacter l’expérience-employé dans l’entreprise.

Related: