background preloader

Appel pour le revenu de vie

Appel pour le revenu de vie

http://appelpourlerevenudevie.org/

Related:  Citoyennetérevenu unviversel

Qui sommes-nous ? Face au chômage et à la précarité ainsi qu’aux exclusions qu’ils engendrent, différentes associations agissent pour défendre et accompagner les demandeurs d’emplois et les précaires. Le Mouvement National des Chômeurs et Précaires est né en 1986. Il est l’héritier du premier syndicat des chômeurs, créé par Maurice Pagat en 1981, quand par le biais d’un article paru dans « Le Monde », celui -ci invitait les chômeurs à se rassembler, jugeant qu’il était « urgent et indispensable d’inviter les chômeurs à refuser la solitude, à résister, à se défendre, à s’organiser et à prendre enfin la parole ». C’est dans un contexte de chômage de masse que des groupes de chômeurs se sont constitués en associations, qu’ils ont senti la nécessité de créer des lieux d’entraide et de solidarité créés et animés par eux, de mettre en place des services de proximité qu’ils ne trouvaient pas dans les organismes existants et de se donner les moyens d’une représentation nationale.

Revenu universel, Une proposition réaliste – GenerationLibre La publication de notre rapport « LIBER, un revenu de liberté pour tous » en avril 2014 a contribué à faire émerger un débat national sur le revenu universel. Parmi la multitude des propositions qui circulent, la nôtre apparaît à la fois modeste, puisqu’elle ne vise à couvrir que les besoins de base, et pragmatique, puisqu’elle pourrait être réalisée sans bouleverser les grands équilibres macroéconomiques de la nation. Ce document a permis de poser les termes du débat, ce dont prend acte le rapport d’information présenté par le Sénat le 19 octobre 2016, intitulé « Le revenu de base en France, de l’utopie à l’expérimentation ». Face aux multiples questions qui continuent à se poser, nous publions ici une suite de nos travaux, qui explicite les fondements intellectuels du revenu universel, et entre dans le détail technique des réformes nécessaires. GenerationLibre défend un revenu universel : Téléchargez l'étude complète (PDF, 3,5Mo)

Il ne faut pas sauver le système des retraites Nos régimes de retraite ont deux défauts majeurs : ils sont structurellement déficitaires et outrageusement injustes. Dans l’espoir , sans doute vain, d’en limiter à moyen terme les déficits, le gouvernement a choisi de les rendre un peu plus injustes encore. Plutôt que de réformer à la marge ce système en déroute, le MLG propose de lui substituer une logique nouvelle, à la fois plus solidaire, plus efficace et plus respectueuse des choix de vie de chacun. Conçu après la seconde guerre mondiale pour des salariés qui travaillaient à plein temps et faisaient carrière à vie dans leur entreprise ou administration – dont un tiers seulement atteignait l’âge de toucher une pension – notre système de retraites est désormais inadapté, face à l’évolution démographique et aux mutations de l’organisation du travail. L’allocation universelle : un revenu garanti tout au long de la vie

recette de la peinture à la farine pour la protection des bois extérieurs Vous mettez quoi pour protéger vos bois extérieurs ? > cette drogue de lasure (quand c’est fini le bois en redemande l’année suivante) ? > votre bois est autoclave (vous trouvez çà beau) ? > votre bois est brut mais à tendance à mal vieillir aux outrages du temps ? Donc laissez vous tenter par une belle peinture (avec les pigments naturels), écologique, résistante, simple, pour un coût ridicule. La base essentielle de cette peinture sont les pigments, cette poudre donnera la couleur à votre peinture, laissez vous à dénicher celle qui vous plaira.

Une solution hétérodoxe face à la crise : le dividende universel J’écris cet article suite à une passionnante discussion avec un ami à propos de dividende universel (que j’abordais brièvement dans mon précédent article). Une fois n’est pas coutume, compte tenu de l’intensité de nos échanges, l’idée m’a pris d’en écrire un article. Que voici… Comprenez le, diffusez le, reprenez le pouvoir. C’est une proposition concrète qui doit rassembler derrière elle les millions de citoyens dont l’impuissance politique est programmée dans la constitution. Parce que ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir“Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.” En lisant les 6 chapitres de ce site, vous comprendrez pourquoi si vous voulez changer quoi que ce soit dans le fonctionnement actuel de notre société, vous devez faire de ce message votre seule revendication : de son application découlera tout le reste. Afin de comprendre concrètement la force de ce message prenez maintenant quelques minutes pour lire les six chapitres du site, ils sont très courts. Les chapitres vont à l’essentiel, néanmoins vous trouverez au sein de chaque chapitre des liens permettant de bien approfondir le sujet — notamment dans « Approfondissement » — et en bas de page des vidéos, documents et liens divers. Découvrez maintenant ce qu’est vraiment une démocratie.

Théorie du don et sociologie du monde du travail La régulation des rapports sociaux de travail, et plus encore, la capacité collective à entreprendre sont fondées sur des rapports de type don/contre-don, parce qu’on ne peut s’assurer de la coopération de l’autre sans donner, sans sacrifier des avantages immédiats au bénéfice de l’existence de la relation. Dans de nombreuses situations pourtant, les acteurs bousculent ce type de régulation, trahissent la confiance et agissent de manière brutalement utilitariste. Ces situations collectives sont également repérables sur le plan de l’analyse des comportements individuels, tiraillés entre les normes de fonctionnement du groupe et la logique individualiste. La question finalement posée est de savoir si ce n’est pas ce type de relation qui fait concrètement culture, si la norme de fonctionnement des professionnels ne consiste pas à opérer un arbitrage, du point de vue individuel, entre la nécessité de donner et celle de prendre.

Ils manifestent pour rien Quel gâchis ! Ils descendent dans la rue par millions pour deux ans de retraite, pour être mieux traités en tant que salariés et pour que rien ne change. Ils demandent ni plus ni moins que les privilégiés d’aujourd’hui, ceux qui les asservissent, restent les privilégiés de demain, et soient juste un peu plus gentils avec eux. Ils descendent dans la rue avec en tête un attirail idéologique qui date du xixe siècle. Ils me font penser aux esclaves qui, il y a bien longtemps, demandaient des repas plus copieux mais ne remettaient pas en cause leur statut d’esclave, encore moins le statut d’esclavagiste.

L'ATELIER des COUREURS des BOIS Fabrication Artisanale de Yourtes: Du feutre... et rien d'autre! Souvent, on me demande en voyant les yourtes recouvertes uniquement de feutre de Laine, quel est l'avantage d'un tel revêtement par rapport aux bâches textiles ou PVC imperméables? Après tout ça n'est que de la laine, c'est trop simple... trop fou, de penser que rien d'autres ne vient recouvrir la yourte!!! Et bien oui, c'est fou, c'est simple... et en plus ça marche! En cette période de déluge, voici un petit parallèle en guise d'explication:

Pour un salaire de citoyen dès la naissance - L'annuel des idées mardi 29 juin 2010, par Emmanuel Lemieux Une allocation de base, sans aucune contrepartie, pour chaque citoyen tout le long de sa vie... C’est l’idée que vient de relancer le think tank Utopia. Blog du plan C, pour une Constitution Citoyenne, écrite par et pour les citoyens Pourquoi les travailleurs ne clament-ils pas tous les jours dans les rues leur conscience et leur détestation de l'escroquerie monumentale qu'est la prétendue "POLITIQUE DE L'OFFRE" (qui a TOUJOURS ruiné à la fois l'État et 99% de la population, en empiffrant les 1% restant) ? Il faudra bien un jour pendre les gros actionnaires et les banquiers avec les tripes des parlementaires et des ministres, qui ont trahi leur peuple et leur patrie pour quelques billets... ... ou bien (plus raisonnable) écrire nous-mêmes la Constitution qui nous manque.

Dominique Cardon et Antonio A. Casilli, Qu’est-ce que le Digital labor ?, Paris, Ina Éditions, 2015, 104 p. 1Ce petit ouvrage a au moins deux vertus : nous aider à définir le digital labor et faire dialoguer deux auteurs en désaccord profond sur la portée ou sur les significations de l’émergence de cette nouvelle pratique et de ses analyses scientifiques outre-Atlantique (Digital Labor Studies) depuis 2009. 2Antonio Casilli, enseignant à Télécom Paris-Tech et chercheur à l’Institut interdisciplinaire de l’innovation (i3), signe la première partie en s’intéressant aux critiques des usages de l’Internet et des réseaux dits sociaux. Dans l’impossibilité d’une traduction en français du concept, Casilli voit dans ces pratiques technologisées « des formes d’activités assimilables au travail, parce que productrices de valeur, faisant l’objet d’un quelconque encadrement contractuel et soumises à des métriques de performance. 5En définitive, on peut dire que si A. 8Pour ce faire, D.

Related:  CHANGE OR COINSrevenudevieREVENU DE BASE INCONDITIONNELles Mises en pratiqueen attente de consultationA lireRevenu de base / Dividende universel / unterneh-umen mittemarielledautel(à révaluer)