background preloader

3 manières de soutenir « légalement » les semences libres

3 manières de soutenir « légalement » les semences libres
3 manières de soutenir « légalement » les semences libres Un brevet, un droit d’obtention végétal… sur le vivant ? Beaucoup sont surpris, voir horrifiés, qu’il existe des droits de propriété intellectuelle sur les semences. Sans rentrer dans le débat complexe du pourquoi, parlons solutions alternatives à la portée de tous. A l’époque de l’omniprésence de Microsoft, certains se sont tournés vers les logiciels libres comme alternative. Avant de proposer trois pistes de solutions, il faut d’abord comprendre dans quels méandres juridiques se loge le contexte des semences. Le domaine public, un vivier de variétés libres de droits Il existe un système de droit d’obtention végétal sur les variétés végétales en France depuis 1970. Le domaine public, un vivier difficile d’accès Les livres de Zola sont aujourd’hui dans le domaine public et donc librement reproductibles par qui le souhaite et peuvent être commercialisés. Le domaine public, accessible grâce à certains Que faire dans ce contexte ? Related:  écologie agro-écologierires et colères

10 astuces de maraîcher pour réussir vos cultures au potager biologique Je m’appelle Gilles Dubus et je suis maraîcher bio en Dordogne. J’anime également, à mes heures perdues (et oui, il y en a…), le Blog du Jardinier Bio, sur lequel je partage les quelques connaissances que j’ai pu acquérir au fil des ans. C’est avec grand plaisir que je réponds aujourd’hui à l’invitation d’Aurélien à publier un article sur son blog. J’ai souhaité partager ici quelques petites astuces qui, je pense, vous seront utiles pour réussir vos légumes au potager biologique. 3 astuces pour réussir toutes vos cultures Commençons par 3 petits conseils applicables sur la plupart des cultures… Trempez vos semences dans une décoction de prêle Si vous faîtes vous même vos plants, vous avez certainement déjà subi la fonte des semis ; les plants s’étiolent, se couchent puis meurent rapidement. Il existe une technique efficace pour éviter ces désagréments : tremper simplement les graines dans une décoction de prêle. Étalez vos semis Les saisons sont parfois capricieuses. Surveillez cette vitre.

Think.Eat.Save, le programme de lutte contre le gaspillage alimentaire des Nations-Unies Après avoir encouragé dans un rapport l’alimentation durable et la biodiversité alimentaire, les Nations-Unies lancent désormais Think.Eat.Save (Pensez.Mangez.Préservez), un programme pour réduire les 1,3 milliards de tonnes de nourriture perdue ou gaspillée chaque année dans le monde. Car les chiffres sont alarmants : au moins un tiers de la nourriture produite est gaspillée, soit environ 1 milliard de dollars qui partent en fumée dans les systèmes de production et de consommation alimentaires. Et ce coût devrait passer à 9 milliards d’ici 2050, avec l’augmentation de la population mondiale et les nouveaux modes de consommation. L’objectif de cette campagne mondiale est d’aider les producteurs, transformateurs et distributeurs agroalimentaires à réduire les pertes, grâce à de meilleures méthodes de récolte, de transformation et de stockage - sans oublier l'information du public qui se fera en parallèle.

Vive les semences libres ! Avec l’arrivée du printemps, les jardiniers parmi nous se réveillent et pensent tout doucement à mettre les mains dans la terre du potager, à semer et à planter. Les voilà donc, le nez plongé dans les catalogues de semences, en train de choisir les tomates, courges, bettes et concombres qui délecteront leurs papilles. Parlons de ces semences. En quelques décennies, elles sont devenues une marchandise, vendue avec des restrictions nombreuses, au lieu d’être une ressource commune et libre d’accès. Difficile aujourd’hui, pour les paysans de ce monde, de préserver leur autonomie pour la production de leurs semences, d’enrichir ce patrimoine de l’humanité et de sauvegarder la diversité des variétés cultivées. Mais de plus en plus de citoyens s’engagent pour que les semences restent libres ! Hybrides F1 Les semences qu’on trouve dans le commerce aujourd’hui sont toutes des hybrides F1 (ce qui ne veut dire rien d’autre que « fécondation 1 » ou « fratrie 1 », ou encore « génération 1 »).

La Confédération paysanne a pris d'assaut un grand projet agricole inutile On pensait les actions spectaculaires contre les plus grands pollueurs une spécialité de Greenpeace. Eh bien cette nuit, c’est la Confédération paysanne qui a réalisé un coup d’éclat pour tourner le projecteur vers ce qui est sans doute le projet agro-industriel le plus choquant du moment : le chantier de construction de la « Ferme des mille vaches », à cheval sur deux communes, Buigny-Saint- Maclou et Drucat-le-Plessiel, dans la Somme, près d’Abbeville. L’action nocturne Une vingtaine de membres du syndicat paysan l’ont investi, pour y peindre 250 mètres de long le slogan « Non aux mille vaches », et pour y démonter des pièces des bulldozers autres engins de travaux publics : dégonflage de pneus et démontage de vérins. Peinture nocturne au sol Des pneus d’engins de chantier ont été dégonflés, des capots relevés, des trappes à carburant ouvertes, a indiqué la gendarmerie de la Somme citée par l’Agence France Presse. Tracteur aux pneus dégonflés "Il semble bien qu’on se moque de nous..."

La Prêle Protège vos Cultures | Le Blog du Jardinier Bio La prêle commune (Equisetum arvense) se trouve en sol humide souvent sablo-limoneux, notamment en bordure des chemins et dans les champs. Cette plante sans fleur apparaît au printemps (mars-avril) sous la forme d'une tige brune (de 20 cm de haut environ), non ramifiée et porteuse de spores. Les spores sont ensuite dispersées et la pousse initiale disparaît. Entre mai et juin des tiges vertes et ramifiées hautes de 30 à 60 cm font alors leur apparition. Connue pour ses vertus médicinales, la prêle commune est très riche en silice (beaucoup plus que la grande prêle des marais). Au jardin biologique, la prêle est utilisée en décoction ou en purin... Décoction de prêle La décoction de prêle est utilisée en préventif contre les maladies cryptogamiques comme l'oïdium (céréales mais pas efficace sur concombre), le mildiou (tomates et pommes de terre), la monilia (fruitiers), la rouille (alliacées), la tavelure (fruitiers), la cloque du pêcher ou encore la septoriose de la tomate. Purin de prêle

LISERON DES HAIES – Convolvulus Sepium (Convolvulacées) NOMS COMMUNS :Grand liseron, Liset, Manchette de la Vierge ou de Notre Dame, Gobelet de Notre Dame, Clochette de la Vierge, Grande vrillée. PRINCIPAUX CONSTITUANTS :Tanins, glucosides (Jalapine), mucilages, sels minéraux, résine. PARTIES UTILISEES :La racine, les feuilles et sommités fleuries. Convolvulus vient de convolvere, «s’enrouler», il s’enroule facilement sur des supports; sepium, «des haies». On a surnommé la racine du Liseron le Boyau du diable tant elle s’enfonce profondément. Il est amusant de rapprocher et de comparer ce que deux médecins ont dit, à plusieurs siècles d’intervalles, à son sujet :Pour Matthiole : « il semble que ce soit le coup d’essai de la Nature lorsqu’elle commençait à faire le Lis ».Pour Georges Duhamel : « C’est un personnage terrible, sans scrupule; il rampe, il grimpe, il étouffe ceux dont il se sert ». Ces deux jugements semblent mettre en avant le peu de sympathie dont cette plante jouissait. Vous avez aimé ?

Des maisons de semences paysannes pour se libérer de l'agrobusiness - Souveraineté alimentaire « Il faut nous organiser pour récupérer toutes les semences qui sont dans les banques de gènes et remettre ce trésor entre des mains sures, celles des paysans ». Au milieu d’une centaine de variétés de maïs, en plein cœur de la Dordogne, Bertrand Lassaigne raconte l’histoire de la première maison de semences paysannes en France. Installé depuis 20 ans près de Périgueux, Bertrand cultive principalement des céréales et des protéagineux – maïs, céréales à paille, soja, lentilles... Peu à peu, il développe son autonomie en semences et parvient en moins de dix ans à autoproduire la quasi-totalité de ses cultures, sauf en maïs où il continue chaque année d’acheter de la semence non reproductible qualifiée d’hybrides. En 1999, une rumeur circule parmi les producteurs de maïs : des semences polluées par des OGM auraient été vendues. S’affranchir de l’industrie semencière Le début du projet est laborieux. Onze ans plus tard, les résultats sont là. Un mouvement mondial

A LA UNE • L’austérité tue La rigueur ne pouvait qu’aggraver la récession, écrit Paul Krugman, Prix Nobel d’économie, dans la New York Review of Books. C’est même une question de vie ou de mort, affirment deux chercheurs américains qui ont étudié les conséquences sanitaires des politiques d’austérité. Courrier international | 29 mai 2013 | Celui par qui le scandale est arrivé est un jeune doctorant américain (lire cet article ). Selon cet étudiant, rien ne prouve – comme l’ont affirmé les célèbres économistes de Harvard Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff – que la croissance d’un pays ­s’effondre si son endettement dépasse 90 % de son PIB. L’affaire dépasse largement le cadre ­académique. Service économie Les articles suivants font partie du dossier de couverture de notre hebdomadaire n°11 78 – L’austérité tue – Il est disponible chez votre marchand de journaux jusqu'au 5 juin 2013.

Vos trucs pour la culture de la tomate Vos trucs pour la culture de la tomate Retrouvez tous vos trucs et astuces pour la culture de la tomate... Lorsque je plante mes jeunes pieds de tomates, au lieu de mettre une bâche par dessus, j'achète l'eau minérale par bonbonne de 5 litres, je coupe le fond et je les retourne sur mes jeunes plants de tomates pour éviter les gelées tardives. Et puis c'est facile à ranger ! pas mal non ?Eric Un goutte à goutte efficace :Prendre un tube de cuivre de 10mm de diam et 25 cm de long, le pincer à un bout pour l'obturer et a 5 cm de l'autre bout, souder une rondelle de diam 10 interieur et 30 exterieur. J'utilise des vielles chambres à air découpées finnement à l'arrière pour nouer et découpées plus largement à l'avant pour soutenir les plans de tomates. Faites des confitures avec vos tomates vertes. Lorsque je supprime les rejets de tomates, je les mets quelques jours dans une petite bouteille contenant de l'eau et j'attends qu'apparaissent les racines. Pas pratiques les tuteurs en serre.

Que faut-il savoir pour cultiver du chanvre ? [Alter'énergies] Botanique et agronomie du chanvre Généralités Le chanvre cultivé (Cannabis sativa) est une plante à racine pivotante pouvant atteindre trois à quatre mètres de haut. Excellente tête d’assolement dans une rotation (notamment avant une céréale), le chanvre possède un pouvoir structurant du sol grâce à une forte puissance racinaire. Le chanvre est une culture de printemps ; sa vigueur au départ lui permet, après une levée qui doit être rapide (5 à 8 jours maximum), de couvrir le sol en 3 semaines et encore plus par la suite quand la culture atteint 1,80 m après 80 jours. Cette croissance rapide lui confère par ailleurs un caractère de « plante étouffante ». Le cycle cultural Son cycle dure de 110 à 120 jours s’étalant entre avril-mai et fin août. Le semis Le semis est une étape fondamentale pour la réussite de la culture. Besoins en eau Le chanvre est une culture qui peut très bien être menée sans irrigation. Fertilisation et amendements Récolte Le chènevis. La paille.

Graines de Troc Les 33 plus beaux lieux abandonnés dans le monde Que diriez-vous de voyager un peu ? L’homme s’est emparé du monde mais a aussi abandonné des milliers de lieux qui recèlent bien des mystères aujourd’hui. Dame Nature a désormais repris ses droits et nous redécouvrons désormais ces lieux sous un autre jour… 1. Via: en.www.lensart.ru 2. Via: photography.nationalgeographic.com 3. Via: reddit.com 4. Via: photoree.com 5. Image par David Gray / Getty Images 6. Via: onebigphoto.com 7. Via: baldeaglebluff 8. Via: leiraenkai.deviantart.com 9. Via: reddit.com 10. Via: abandonedography.com 11. Via: natureknights.net 12. Via: panoramio.com 13. Via: theglobalpanorama.com 14. Via: fivelightsdown.squarespace.com 15. Via: commons.wikimedia.org 16. Via: nedhardy.com 17. Via: ruschili.35photo.ru 18. Source: i.imgur.com / via: reddit.com 19. Source: i.imgur.com 20. Source: flickr.com 21. Source: i.imgur.com / via: reddit.com 22. Source: lana-sator.livejournal.com / via: i.imgur.com 23. Source: logicalrealist / via: i.imgur.com 24. Source: flickr.com / via: i.imgur.com 25. 26.

Related: