background preloader

6 raisons pour lesquelles les bons employés démissionnent

6 raisons pour lesquelles les bons employés démissionnent
Related:  Engagementmotivation/mobilisation

Engagement des salariés : ces entreprises qui nous inspirent Commençons par livrer leur secret : pour susciter un fort engagement basé sur l'intérêt du travail, ces entreprises s’emploient à solliciter l’ingéniosité de tous leurs salariés (y compris des salariés occupant des postes que d’autres entreprises qualifieraient "d’exécution"). Au moins deux leviers organisationnels sont disponibles pour solliciter l’ingéniosité des salariés : alléger la structure de contrôle, et faire de l’innovation l’affaire de chaque employé. Chacun de ces deux leviers est illustré par le cas de deux entreprises qui l’ont actionné jusqu’au bout, parfois de manière radicale. 1) Alléger la structure de contrôle Favi : le management par la confiance Favi est un équipementier automobile picard, qui emploie 400 salariés (1). Ce n’est d’ailleurs pas qu’une question d’économies. Les managers intermédiaires sont donc réorientés vers des activités de R&D ou commerciales. Morning Star : l’ajustement mutuel en lieu et place du management des processus

Les bourreaux de travail nuisent (aussi) à la santé de l'entreprise ! En France, il existe un mythe bien ancré dans nos mentalités, le super héros du bureau, l'exemple à suivre, le boss, le dur, l'expert est celui (ou celle mais plus souvent souvent celui) qui passe de très longues heures sur son lieu de travail, consacrant ses soirées à bosser, encore et encore, profitant de la concentration générée par le calme des bureaux pour travailler et avancer dans ses projets - alors que rien n'y personne ne lui demande de rester. J'évoque dans ce billet le choix libre de ceux qui restent tard sans aucune pression hiérarchique, sous la seule contrainte de leur unique décision. Nous aimons ces "exemples", nous accordons davantage de mérite à ceux qui souffrent, ceux qui ne s'économisent pas et montrent tant d'engagement... par plaisir parfois... Passer des heures ne signifie pas que vous êtes plus consciencieux, plus heureux, plus malheureux... cela signifie que vous faites plus d'heures... simplement... rien d'autre.

Perceptions et attentes des consommateurs pour une offre alimentaire durable. Comment obtenir l’engagement des salariés en 2013 ? A part quelques Organisations (structures administratives ou territoriales…) dans lesquelles les salariés ont beaucoup moins la notion de risque professionnel, depuis quelques années dans les Entreprises, le concept même de lien à l'entreprise , la confiance à long terme , la sécurité sociale dans le travail… se sont profondément dégradés. Les raisons sont connues et multiples : vulnérabilité des structures, forte mutation rapide des métiers, environnement instable… Ce courtermisme voulue ou subie freine ou empêche les Responsables à prendre des engagements sur le long terme (quand ils le font quand même, le réveil est souvent brutal) Dans ce contexte, on comprend que sans méthodes ou effort particuliers, il sera très difficile d'obtenir un engagement des salariés, l'incertitude ou le risque leur étant difficilement supportables. Il n'y a pas de solution miracle.

Au travail, le planqué n'est pas toujours celui qu'on croit Certains médias se sont faits une spécialité de leur tomber dessus. Au café du commerce, ils en prennent aussi pour leur grade. Eux, ce sont les planqués, avec une nette préférence pour les fonctionnaires lambda (agents des impôts, de la DDE, de la SNCF, d’EDF, etc.) comme les « planqués de la République » : conseillers d’État invisibles, membres de commissions aussi inconnues que particulièrement bien rémunératrices. Mais le secteur privé n’est pas épargné. Là aussi certains réussissent, semble-t-il, à trouver la bonne planque. « Il y a ceux qui sont dans l’entreprise depuis longtemps, protégés par leur hiérarchie ou encore par les syndicats. « L’entreprise encourage le conformisme » Reste qu’il semble aujourd’hui difficile d’imaginer garder sa place au chaud quand les entreprises cherchent à réduire au maximum les coûts. La saillie est plaisante mais n’explique pas tout. Planqué, synonyme d’improductivité, vraiment ? Alors simple mythe le planqué ? Le planqué, un innovateur frustré

Être heureux et bien travailler, c’est possible ? Selon plusieurs sondages, 73% des Français seraient heureux au travail. Qu’en est-il de vous, étudiants en stage ou en alternance ? Voici quelques conseils pour débuter dans le monde professionnel avec joie, bonne humeur… et sérieux bien sûr ! Les points de vue sont très variés sur le sujet de la joie de vivre au boulot : certains disent que leur fiche de paye importe peu, et que le plus important est d’être passionné par sa profession. D’autres préfèrent la gratification financière à l’ambiance de travail. Notre cher ami Maslow nous l’illustre parfaitement bien via sa pyramide des besoins : besoin physiologiques, de sécurité, d’appartenance, d’estime, de s’accomplir. Alors on reprend la suite hiérarchique du psychologue américain pour bannir la démotivation et le stress lié au travail : dans sa logique (toujours lié à l’emploi, le stage et l’alternance), la première étape est de gagner suffisamment d’argent pour pouvoir survivre. Le besoin d’appartenance maintenant ?

Les fermes urbaines débarquent à Lyon C'est la salade de l'avenir : brillante, croquante, regroupant trois variétés sur un même pied, et vendue "vivante", c'est-à-dire avec ses racines dans une motte de tourbe. Elle devrait pousser d'ici deux ans dans une immense ferme urbaine qui verra bientôt le jour à Lyon. Cette exploitation agricole inédite, création du troisième millénaire et baptisée Ful comme "ferme urbaine lyonnaise", a été imaginée par un groupe de chercheurs, d'ingénieurs et d'architectes à partir du modèle des fermes nord-américaines. Son lot d'innovations est mis au service d'un double objectif : produire "propre" en respectant l'environnement, et "en masse" pour répondre à la surpopulation. Ici, la production agricole se fait en "hydroponie", c'est-à-dire en intérieur, sous climat artificiel, reproduisant la lumière, l'hygrométrie, la température et le vent de l'extérieur. Elle est organisée à la verticale sur des plateaux techniques superposés. "Circuit court"

Employee Engagement: Myths, Opportunities & The Role Of HR By Mark Herbert, Principle Mark F. Herbert & Associates, Inc. and New Paradigms LLC Imagine a company where employees come to work engaged, determined and committed to support the goals of the organization (physically, psychologically, and emotionally). 95% of the time this is the case when an employee starts working for you; before things get in the way of their enthusiastic engagement. What gets in the way? Unclear expectationsA variance in what the employee is doing and what we want them to doLack of appropriate preparation and/or trainingPoor managementA lack of alignment between the employee’s personal values and goals, and the organization’s values and goals (real or perceived) The list can go on and on. Creating that kind of environment requires a commitment from all levels of the organization along with a cultural/systemic approach led by company leadership; it is not a series of programs or systems put in place and led by Human Resources. Overcoming Myths About Engagement Context

Related: