background preloader

Representational State Transfer

Representational State Transfer
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. REST (representational state transfer) est un style d’architecture pour les systèmes hypermédia distribués, créé par Roy Fielding en 2000 dans le chapitre 5 de sa thèse de doctorat[1]. REST n’est pas un protocole (tel que HTTP) ou un format. Ce style d'architecture est particulièrement bien adapté au World Wide Web mais n'en est pas dépendant. Les contraintes, telles que définies par Roy Fielding, peuvent s'appliquer à d'autres protocoles d'application que HTTP. Contraintes d'une architecture REST[modifier | modifier le code] Les contraintes sont les suivantes : Client-serveur : les responsabilités sont séparées entre le client et le serveur. Description de REST[modifier | modifier le code] Confusion entre REST et protocoles[modifier | modifier le code] RPC ainsi que SOAP ne sont pas des styles d'architecture mais des protocoles. Avantages de REST[modifier | modifier le code] Inconvénients de REST[modifier | modifier le code]

Architecture orientée services Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir SOA. Ce terme est apparu au cours de la période 2000-2001[1] et concernait à l'origine essentiellement les problématiques d'interopérabilité syntaxique en relation avec les technologies d'informatique utilisées en entreprise. Cette conception a évolué pour désigner maintenant le sous-ensemble particulier d'architecture de médiation en fonction de la technologie disponible. Historique[modifier | modifier le code] Au cours de la décennie 1980-1990, la problématique de l'interopérabilité des systèmes d'information, particulièrement complexe lors de fusion ou de l'acquisition d'entreprises, a donné naissance au domaine de recherche de l'interopérabilité des données ; c'est à cette époque que l'on distingua l'interopérabilité syntaxique de l'interopérabilité sémantique des données. Les deux principales exigences fonctionnelles qui se sont dégagées au cours de cette période sont : La définition des WebServices

Liste des spécifications des services web WS-* Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Il existe une variété de spécifications associées aux Services Web WS-*. Ces spécifications sont à des niveaux de maturité parfois différents, et sont maintenus par diverses organisations de standardisation. Les spécifications de ces Services Web sont aujourd'hui désignées sous le terme WS-*, certainement en raison du sigle WS- qui précède la majorité d'entre elles. Cette page liste la plupart des spécifications considérées comme faisant partie des WS-*. Web Services Activity, sur le site du W3C UDDI signifie Universal Description, Discovery, and Integration (UDDI 1.0, 2.0 et 3.0): Normalise l'architecture d'un annuaire distribué permettant de publier les interfaces des services Web (endpoint des contrats WSDL). XML (Extensible Markup Language)Espace de noms XMLXML SchemaXPathXML Information SetXIncludeXML Pointer WS-I Basic ProfileWS-I Basic Security ProfileSimple Soap Binding Profile WS-ReliableMessagingWS-Reliability Portail d’Internet

SOAP vs REST : choisir la bonne architecture web services De plus en plus d’entreprises ont besoin de rendre leurs applications accessibles sur le web. Les motivations sont multiples : élargir l’audience des utilisateurs, vendre des services en ligne, faire communiquer des applications existantes ou supporter une interface de type AJAX. Dans ces conditions, quelle architecture choisir ou concevoir ? Quel format utiliser pour échanger des données sur le web ? Table des matières Introduction Nous parlons ici de mettre en place un protocole applicatif sur le web pour échanger de l’information avec un grand nombre de clients. Le développement de protocoles applicatifs Rendre ses applications accessibles sur le web consiste à définir un protocole applicatif et un format de données. Nous avons vu que les motivations des entreprises pour déployer des web services aujourd’hui étaient nombreuses. Le format des données échangées est un autre aspect de la problématique d’interopérabilité. Choisir SOAP ? Alors quel avenir pour SOAP ? Un style d’architecture

Web Services Décembre 2017 Avec l'interconnexion des ordinateurs en réseau et en particulier à travers internet, il devient possible de faire fonctionner des applications sur des machines distantes. L'intérêt d'une application fonctionnant à distance peut à première vue sembler inutile dans la mesure où les applications fonctionnent fort bien en local (sur le poste de l'utilisateur), néanmoins une application distante peut répondre aux problématiques suivantes : Les données peuvent être présentes uniquement sur le serveur distant (par exemple un catalogue produit, un classement en temps réel, etc.) ; Le serveur distant peut disposer d'une puissance de calcul ou de capacités de stockage dont l'utilisateur local ne dispose pas ; L'application distante peut être utilisée simultanément par un grand nombre d'utilisateurs et sa mise à journ'intervient qu'à un seul endroit. Pour toutes ses raisons, une interaction entre des programmes distants peut être utile. Web Service Couches Standards Invocation Découverte

Service Web Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un service web (ou service de la toile[1]) est un programme informatique de la famille des technologies web permettant la communication et l'échange de données entre applications et systèmes hétérogènes dans des environnements distribués. Il s'agit donc d'un ensemble de fonctionnalités exposées sur internet ou sur un intranet, par et pour des applications ou machines, sans intervention humaine, de manière synchrone ou asynchrone. Le protocole de communication est défini dans le cadre de la norme SOAP dans la signature du service exposé (WSDL). Le concept a été précisé et mis en œuvre dans le cadre de Web Services Activity[2], au W3C, particulièrement avec le protocole SOAP. Très grandes généralités sur un service web. Dans sa présentation la plus générale, un service web se concrétise par un agent, réalisé selon une technologie informatique précise, par un fournisseur du service. Introduction[modifier | modifier le code] Portail d’Internet

JSON : JavaScript Object Notation | Wiki JSONJavascript Object Notation logo du format JSON La dernière version des spécifications du format date de décembre 2017. Des bibliothèques pour le format JSON existent dans la plupart des langages de programmation. Caractéristiques[modifier | modifier le code] Un document JSON comprend deux types d'éléments structurels : des ensembles de paires « nom » (alias « clé ») / « valeur »des listes ordonnées de valeurs Ces mêmes éléments représentent trois types de données : Exemple[modifier | modifier le code] Exemple de données au format JSON : Équivalent au format XML : Équivalent au format YAML : menu: id: file value: File popup: menuitem: - value: New onclick: CreateNewDoc() - value: Open onclick: OpenDoc() - value: Close onclick: CloseDoc() Typage[modifier | modifier le code] Les six types de base du format JSON sont les suivants : [modifier | modifier le code] Avantages et inconvénients Avantages Avantages : Inconvénients Usages[modifier | modifier le code] Il peut aussi être utilisé pour :

Introduction aux Web Services Un article de ODcWiki. On parle beaucoup des Web Services et de toute la galaxie de standards et de technologies qui gravitent autour. On oublie souvent au passage quelques questions essentielles : Pourquoi adopter les Web Services dans une application ? Quelle est la stratégie à suivre ? Quels sont les écueils à éviter avec SOAP ? Pourquoi adopter les Web Services ? Au-delà de l’effet de mode, les Web Services apportent une réelle solution technique à un problème récurrent de l’informatique : faciliter l’interconnexion des applications. Au fil du temps, 4 cas d’utilisation distincts et plus ou moins ambitieux sont apparus : Interconnecter des plates-formes hétérogènes ; Intégrer des applications existantes ; Client / serveur sur Internet ; Fournir des services à forte valeur ajoutée métier. Interconnecter des plates-formes incompatibles Initialement, les Web Services ont été utilisés pour interconnecter simplement des plates-formes qui auparavant communiquaient mal. Candidats possibles :

Web service A Web service is a method of communications between two electronic devices over a network. It is a software function provided at a network address over the web with the service always on as in the concept of utility computing. The W3C defines a Web service as: a software system designed to support interoperable machine-to-machine interaction over a network. The W3C also states: We can identify two major classes of Web services:REST-compliant Web services, in which the primary purpose of the service is to manipulate XML representations of Web resources using a uniform set of stateless operations; andArbitrary Web services, in which the service may expose an arbitrary set of operations.[2] Explanation[edit] Many organizations use multiple software systems for management. Different software might be built using different programming languages, and hence there is a need for a method of data exchange that doesn't depend upon a particular programming language. Web API[edit] Criticisms[edit]

WSDL : Web Services Description Language | Wiki Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une représentation des concepts définis par un document WSDL 1.1 WSDL (Web Services Description Language) est une grammaire XML permettant de décrire un service web. WSDL 1.1 a été proposé en 2001 au W3C pour standardisation. La version 1.1 n'est pas approuvée par le W3C. Souvent désigné par WSDL dans les documents techniques (autre prononciation connue : « Whiz-Deul »). Le WSDL décrit une interface publique d'accès à un service web, notamment dans le cadre d'architectures de type SOA (Service Oriented Architecture). Le WSDL sert à décrire : le protocole de communication (SOAP RPC ou SOAP orienté message)le format de messages requis pour communiquer avec ce serviceles méthodes que le client peut invoquerla localisation du service. Une description WSDL est un document XML qui commence par la balise <definitions> et qui contient les balises suivantes : Le WSDL est principalement soutenu par Ariba, IBM et Microsoft. Portail des télécommunications

Web services et bibliothèques Les Web services sont des technologies basées sur les standards du Web qui permettent à des applications de dialoguer entre elles. Il fournissent un cadre pour trouver, décrire et exécuter ces applications. Les caractéristiques des Web services. Web based : les Web services sont basés sur les protocoles et les langages du Web, en particulier HTTP et XML (tout comme le Web lui-même s’appuie sur les protocoles d’Internet en particulier TCP/IP : c’est une « couche » supplémentaire). Self-described, self-contained : le cadre des Web services contient en lui-même toutes les informations nécessaires à l’utilisation des applications, sous la forme de trois fonctions : trouver, décrire et exécuter. Il est donc nécessaire pour faire fonctionner un cadre de Web services de disposer d’un annuaire des applications disponibles, d’une description du fonctionnement de l’application, et d’avoir accès à l’application elle-même. Les perspectives Nous en sommes actuellement à ce stade pour les Web services.

SOAP : Simple Object Access Protocol | Wiki Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour l’article homophone, voir S.O.A.P.. SOAP (ancien acronyme de Simple Object Access Protocol) est un protocole de RPC orienté objet bâti sur XML. Il permet la transmission de messages entre objets distants, ce qui veut dire qu'il autorise un objet à invoquer des méthodes d'objets physiquement situés sur un autre serveur. Le protocole SOAP est composé de deux parties : une enveloppe, contenant des informations sur le message lui-même afin de permettre son acheminement et son traitement,un modèle de données, définissant le format du message, c'est-à-dire les informations à transmettre. SOAP a été initialement défini par Microsoft et IBM[1], mais est devenu une référence depuis une recommandation du W3C, utilisée notamment dans le cadre d'architectures de type SOA (Service Oriented Architecture) pour les Services Web WS-*. Le protocole SOAP emploie des métadonnées[2]. SOAP n'est plus un acronyme depuis la version 1.2. Portail de l’informatique

Web Services Architecture B An Overview of Web Services Security Technologies (Non-Normative) This section attempts to provide a non-exhaustive description of current available work around Web services security relevant to the requirements and solutions presented in 3.6 Web Services Security. Note that although these technologies build on existing security technologies, they are relatively new and need to be fully tested in actual deployment scenarios. B.1 XML-Signature and XML-Encryption XML signatures are designed for use in XML transactions. XML Signature has the ability to sign only specific portions of the XML tree rather than the complete document. XML Encryption specifies a process for encrypting data and representing the result in XML. B.2 Web Services Security Developed at OASIS, Web Services Security (WSS) defines a SOAP extension providing quality of protection through message integrity, message confidentiality, and message authentication. B.3 XML Key Management Specification (XKMS) 2.0

Comet : Se passer de bayeux ? Comet, c'est toute une galaxie en mouvement. Dans un des billets précédents je saluait les avancées qui se faisaient en ce qui concerne le javascript coté serveur notamment pour implémenter du Comet dans nos applis web.Je découvrais également node.js. La façon la plus populaire actuellement de faire du Comet et d'implémenter le protocole de Bayeux. Sans renier l'énorme potentiel de node.js (c'est tout simplement hallucinant toutes les portes que ca ouvre), je me suis longuement interrogé sur la pertinence du protocole de Bayeux. J'ai ensuite découvert, toujours grâce au site comet daily, HookboxHookbox’s purpose is to ease the development of real-time web applications, with an emphasis on tight integration with existing web technology. Hoobook n'implémente pas Bayeux... c'est peut être tant mieux ! Bonne lecture.

The Bayeux Protocol Status of this Memo This document specifies a protocol for the Internet community, and requests discussion and suggestions for improvement. This memo is written in the style and spirit of an IETF RFC but is not, as of yet, an official IETF RFC. Distribution of this memo is unlimited. Copyright Notice Copyright © The Dojo Foundation (2007). Abstract Bayeux is a protocol for transporting asynchronous messages (primarily over HTTP), with low latency between a web server and web clients. 1.1. The primary purpose of Bayeux is to support responsive bidirectional interactions between web clients, for example using using AJAX, and the web server. Bayeux is a protocol for transporting asynchronous messages (primarily over HTTP), with low latency between a web server and a web client. server to clientclient to serverclient to client (via the server) By default, publish subscribe routing semantics are applied to the channels. 1.2. 1.3. client A program that initiates the communication. server request event

Related: