background preloader

Java (langage)

Java (langage)
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Java. Le langage Java est un langage de programmation informatique orienté objet créé par James Gosling et Patrick Naughton, employés de Sun Microsystems, avec le soutien de Bill Joy (cofondateur de Sun Microsystems en 1982), présenté officiellement le au SunWorld. Java permet de développer des applications client-serveur. Côté client, les applets sont à l’origine de la notoriété du langage. C’est surtout côté serveur que Java s’est imposé dans le milieu de l’entreprise grâce aux servlets, le pendant serveur des applets, et plus récemment les JSP (JavaServer Pages) qui peuvent se substituer à PHP, ASP et ASP.NET. (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Java programming language » (voir la liste des auteurs) N’hésitez pas à vérifier la qualité de la traduction pour être certain qu’il n’y ait pas de contresens. Duke, la mascotte de Java. Applets JavaFX

http://fr.wikipedia.org/wiki/Java_(langage)

Related:  Langages de programmation

Paradigme (programmation) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un paradigme de programmation est un style fondamental de programmation informatique qui traite de la manière dont les solutions aux problèmes doivent être formulées dans un langage de programmation (à comparer à la méthodologie, qui est une manière de résoudre des problèmes spécifiques de génie logiciel). La relation entre les paradigmes de programmation et les langages de programmation peut être complexe, car un langage de programmation peut supporter des paradigmes multiples. Pour citer un exemple, C++ est conçu pour supporter des éléments de programmation procédurale, de programmation orientée objet et de programmation générique.

Java (technique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Java. Défini à l'origine comme un langage, « Java » a évolué au court du temps pour devenir un ensemble cohérent d'éléments techniques et non techniques. Hypertext Markup Language Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’Hypertext Markup Language, généralement abrégé HTML, est le format de données conçu pour représenter les pages web. C’est un langage de balisage permettant d’écrire de l’hypertexte, d’où son nom. HTML permet également de structurer sémantiquement et de mettre en forme le contenu des pages, d’inclure des ressources multimédias dont des images, des formulaires de saisie, et des programmes informatiques. Il permet de créer des documents interopérables avec des équipements très variés de manière conforme aux exigences de l’accessibilité du web.

netBioDyn: Logiciel et ressources pédagogiques netBioDyn est un environnement permettant la modélisation et la simulation de mécanismes biologiques complexes. Auteurs : Pascal Ballet, Maître de Conférence à l'Université de Bretagne Occidentale Cet environnement nécessite la présence de Java dans le navigateur. Analyse syntaxique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'analyse syntaxique consiste à mettre en évidence la structure d'un texte, généralement une phrase écrite dans une langue naturelle, mais on utilise également cette terminologie pour l'analyse d'un programme informatique. L'analyseur syntaxique (parser, en anglais) est le programme informatique qui réalise cette tâche.

PHP Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. PHP: Hypertext Preprocessor [4], plus connu sous son sigle PHP a permis de créer un grand nombre de sites web célèbres, comme Facebook, Wikipédia, etc.[6] Il est considéré comme une des bases de la création de sites web dits dynamiques mais également des applications web. Histoire[modifier | modifier le code] Utilisations[modifier | modifier le code] Erlang (langage) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Erlang. LYME et LYCE sont basé sur Erlang et offre alternatives à LAMP « Erlang » fait référence au mathématicien Agner Erlang, tout en étant la contraction d'Ericsson Language. Comme tous les langages fonctionnels, Erlang repose beaucoup sur la récursivité. En Erlang, la fonction factorielle peut s'écrire sous une forme récursive, comme suit :

Adobe Flex Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Flex. Flex est une solution de développement créée par Macromedia en 2004 puis reprise par Adobe en 2006, permettant de créer et de déployer des applications Internet riches (RIA) multiplate-formes grâce à la technologie Flash et particulièrement son lecteur. Son modèle de programmation fait appel à MXML (basé sur XML) et ActionScript 3.0, reposant sur ECMAScript. La technologie Flex produit un fichier .swf intégré dans une page html.

Pi-calcul Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Pi-calcul (ou π-calcul) est un langage de programmation théorique inventé par Robin Milner. Ce langage occupe dans le domaine de l'informatique parallèle et distribuée un rôle similaire à celui du λ-calcul dans l'informatique classique. Bien débuter en Java - Club d'entraide des développeurs fra Java est un langage orienté objet développé initialement par la société Sun puis par Oracle. La syntaxe générale est très proche de celle du C, mais Java n'est pas une surcouche du C et sa syntaxe est beaucoup plus claire que celle du C++. Les avantages de Java sont nombreux. En premier lieu, on peut citer sa gratuité, sa communauté, son écosystème et sa pérennité. Par ailleurs, le byte-code, qui assure à Java une portabilité complète vers de très nombreux systèmes.

MySQL Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. MySQL est un système de gestion de base de données relationnelle (SGBDR). Il est distribué sous une double licence GPL et propriétaire. Il fait partie des logiciels de gestion de base de données les plus utilisés au monde[1], autant par le grand public (applications web principalement) que par des professionnels, en concurrence avec Oracle, Informix et Microsoft SQL Server. Son nom vient du prénom de la fille du cocréateur Michael Widenius, My. SQL fait allusion au Structured Query Language, le langage de requête utilisé. OCaml Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. OCaml est le successeur de Caml Light, auquel il a ajouté entre autres une couche de programmation objet. L'acronyme CAML provient de Categorical Abstract Machine Language, un modèle de machine abstraite qui n'est cependant plus utilisé dans les versions récentes de OCaml.

Copyleft Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le symbole du copyleft, avec un C « inversé » (tourné à gauche), est l'« opposé » du copyright (C tourné à droite). En 2009, il n'est pas reconnu comme symbole légal. Le copyleft[Note 1] est l'autorisation donnée par l'auteur d'un travail soumis au droit d'auteur (œuvre d'art, texte, programme informatique ou autre) d'utiliser, d'étudier, de modifier et de diffuser son œuvre, dans la mesure où cette même autorisation reste préservée. L'auteur refuse donc que l'évolution possible de son travail soit accompagnée d'une restriction du droit à la copie, à l'étude, ou à de nouvelles évolutions. De ce fait, le contributeur apportant une modification (correction, ajout, réutilisation, etc.) est contraint de redistribuer ses propres contributions avec les mêmes libertés que l'original.

Caml Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Caml (prononcé camel, signifie Categorical Abstract Machine Language) est un langage de programmation généraliste conçu pour la sécurité et la fiabilité des programmes. Il se prête à des styles de programmation fonctionnelle, impérative et orientée objet. C'est de plus un langage fortement typé. Le style fonctionnel rapproche le langage Caml de l’écriture mathématique, notamment grâce à la récursivité et au filtrage par motif (pattern matching). Ce dernier, particularité de la famille ML, offre une syntaxe au cas par cas claire et lisible, et est aussi utilisé dans le rattrapage des exceptions, en particulier pour la gestion des erreurs.

Related: