background preloader

Java (langage)

Java (langage)
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Java. Le langage Java est un langage de programmation informatique orienté objet créé par James Gosling et Patrick Naughton, employés de Sun Microsystems, avec le soutien de Bill Joy (cofondateur de Sun Microsystems en 1982), présenté officiellement le au SunWorld. Java permet de développer des applications client-serveur. Côté client, les applets sont à l’origine de la notoriété du langage. (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Java programming language » (voir la liste des auteurs) N’hésitez pas à vérifier la qualité de la traduction pour être certain qu’il n’y ait pas de contresens. Duke, la mascotte de Java. Le langage Java est issu d’un projet de Sun Microsystems datant de 1990 : l’ingénieur Patrick Naughton n’était pas satisfait par le langage C++ utilisé chez Sun, ses interfaces de programmation en langage C, ainsi que les outils associés. Related:  Langages de programmation

Java (technique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Java. Défini à l'origine comme un langage, « Java » a évolué au court du temps pour devenir un ensemble cohérent d'éléments techniques et non techniques. Ainsi, la technologie Java regroupe : Java est un des termes les plus connus du monde de l'informatique et de l'Internet, que ce soit des professionnels comme du grand public. Logo de Java représentant une tasse de café. Par la suite Bill Joy (cofondateur de la firme Sun Microsystems) proposa une nouvelle version de Oak appelée « Java ». On trouve gratuitement sur le marché une machine virtuelle (Java Virtual Machine), un compilateur, ainsi que de nombreux outils visant à faciliter l'investissement du Web par Java. Java naquit en même temps que le Web, et toutes les qualités que requiert le Web étaient implémentées dans Java : Technologies Java selon les ordinateurs et les humains Portail de l’informatique

Paradigme (programmation) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un paradigme de programmation est un style fondamental de programmation informatique qui traite de la manière dont les solutions aux problèmes doivent être formulées dans un langage de programmation (à comparer à la méthodologie, qui est une manière de résoudre des problèmes spécifiques de génie logiciel). La relation entre les paradigmes de programmation et les langages de programmation peut être complexe, car un langage de programmation peut supporter des paradigmes multiples. Pour citer un exemple, C++ est conçu pour supporter des éléments de programmation procédurale, de programmation orientée objet et de programmation générique. Cependant, concepteurs et développeurs décident de la méthode d’élaboration d’un programme en utilisant ces éléments de paradigmes. Les paradigmes de la liste sont regroupés par grandes familles. Types de programmation impérative (et dérivés) Programmation impérative, paradigme originel et le plus courant

JavaScript Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le langage a été créé en 1995 par Brendan Eich (Brendan Eich étant membre du conseil d'administration de la fondation Mozilla) pour le compte de Netscape Communications Corporation. Le langage, actuellement à la version 1.8.2, est une implémentation de la 3e version de la norme ECMA-262 qui intègre également des éléments inspirés du langage Python. La version 1.8.5 du langage est prévue pour intégrer la 5e version du standard ECMA[3]. Histoire[modifier | modifier le code] LiveScript et Mosaic Communications Corporation[modifier | modifier le code] Brendan Eich a initialement développé un langage de script côté serveur, appelé LiveScript, pour renforcer l'offre commerciale de serveur HTTP de Mosaic Communications Corporation. Netscape et ECMAScript[modifier | modifier le code] En , Sun et Netscape annoncent[5] la sortie de JavaScript. Netscape soumet alors JavaScript à Ecma International pour standardisation. La syntaxe Liste plus complète

HTML5-CSS3.fr - Tutoriels, exemples et démos HTML5 et CSS3 Trouver son code couleur HTML ! Les couleurs avec du CSS sont les mêmes que celles avec un code HTML. Pour faire référence à d'autres couleurs, vous devrez utiliser le code hexadécimal. C'est bien sûr un peu moins parlant mais universel. Vous pouvez choisir votre couleur en cliquant ici : <-- Cliquer ici Il existe des couleurs nommées normalisées : Les 16 couleurs de fondamentales ont un nom parlant (en anglais) normalisé : elles sont reconnus par tous les navigateurs : Il est possible d'avoir l'ensemble des couleurs de l'arc en ciel :) avec une sa valeur hexadecimal : Couleur HTML et CSS En CSS, est bien pratique de mettre en forme un contenu et le définir une seule fois dans sa feuille de style. color: Gestion de la couleur du texte letter-spacing: Espace entre les lettres text-align: Alignement d'un texte text-decoration: Habiblement d'un texte A savoir : Dans ce chapitre, la notion d'héritage est appliquée. Couleur d'un texte ou une phrase en CSS Espace entre les lettres

Java (programming language) Duke, the Java mascot Sun Microsystems released the first public implementation as Java 1.0 in 1995.[1] It promised "Write Once, Run Anywhere" (WORA), providing no-cost run-times on popular platforms. Fairly secure and featuring configurable security, it allowed network- and file-access restrictions. Major web browsers soon incorporated the ability to run Java applets within web pages, and Java quickly became popular. With the advent of Java 2 (released initially as J2SE 1.2 in December 1998 – 1999), new versions had multiple configurations built for different types of platforms. In 1997, Sun Microsystems approached the ISO/IEC JTC1 standards body and later the Ecma International to formalize Java, but it soon withdrew from the process.[16] Java remains a de facto standard, controlled through the Java Community Process.[17] At one time, Sun made most of its Java implementations available without charge, despite their proprietary software status.

Analyse syntaxique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'analyse syntaxique consiste à mettre en évidence la structure d'un texte, généralement une phrase écrite dans une langue naturelle, mais on utilise également cette terminologie pour l'analyse d'un programme informatique. L'analyseur syntaxique (parser, en anglais) est le programme informatique qui réalise cette tâche. Cette opération suppose une formalisation du texte, qui est vu le plus souvent comme un élément d'un langage formel, défini par un ensemble de règles de syntaxe formant une grammaire formelle. L'analyse syntaxique fait habituellement suite à une analyse lexicale qui découpe le texte en un flux (parfois un graphe orienté acyclique) de lexèmes, et sert à son tour de préalable à une analyse sémantique. En pratique, et sauf dans les cas très simples, des coroutines sont en général nécessaires pour lier les deux. Liens avec les langages formels[modifier | modifier le code] Analyse non contextuelle[modifier | modifier le code]

C++ Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. C++ est l'un des langages de programmation les plus populaires, avec une grande variété de plateformes matérielles et de systèmes d'exploitation. Histoire[modifier | modifier le code] Bjarne Stroustrup, l'inventeur du C++ Bjarne Stroustrup a développé C++ au cours des années 1980, alors qu'il travaillait dans le laboratoire de recherche Bell d'AT&T. Il s'agissait en l'occurrence d'améliorer le langage C. Le langage C++ est normalisé par l'ISO. Fonctionnalités introduites par C++[modifier | modifier le code] On peut considérer que C++ « est du C » avec un ajout de fonctionnalités. Les fonctionnalités ajoutées sont : La compilation d'un programme en C++ effectue également un contrôle plus minutieux sur le typage. Histoire du C++[modifier | modifier le code] Comme Stroustrup développait C avec classes, il écrivit CFront, un compilateur qui générait du code source C à partir de code source C avec classes. Personne ne possède le langage C++.

1 Comparison of C Sharp and Java Summarized differences[edit] Data types[edit] Unified type system[edit] In Java, compound types are synonymous with reference types; methods cannot be defined for a type unless it is also a class reference type. In C# the concepts of encapsulation and methods have been decoupled from the reference requirement so that a type can support methods and encapsulation without being a reference type. Only reference types support virtual methods and specialization, however. Both languages support a number of built-in types that are copied and passed by value rather than by reference. The C# primitive/simple types implement a number of interfaces and consequently offer a number of methods directly on instances of the types - even on the literals. Java does not offer methods directly on the primitive types. Signed integers[edit] Both Java and C# support signed integers with bit widths of 8, 16, 32 and 64 bits. Unsigned integers[edit] C# supports unsigned in addition to the signed integer types.

Erlang (langage) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Erlang. LYME et LYCE sont basé sur Erlang et offre alternatives à LAMP « Erlang » fait référence au mathématicien Agner Erlang, tout en étant la contraction d'Ericsson Language. Comme tous les langages fonctionnels, Erlang repose beaucoup sur la récursivité. En Erlang, la fonction factorielle peut s'écrire sous une forme récursive, comme suit : -module(fact). % le nom du fichier est fact.erl (fichier et module doivent porter le même nom)-export([fac/1]). % exporte (publiquement) la fonction fac, d'arité 1 (un seul argument) fac(0) -> 1; % cas de base : notez le point-virgule qui signifie « ou »fac(N) when N > 0 -> N*fac(N-1). % cœur récursif : quand N vaut 1, alors fac(N-1) retourne 1, % la récursion s'arrête et N * 1 est retourné comme résultat où fac(0) est le cas de base, et fac(N) le cœur récursif. Une version utilisant la récursion terminale, avec un accumulateur : -module(tail_fact). Pid !

Hypertext Markup Language Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’Hypertext Markup Language, généralement abrégé HTML, est le format de données conçu pour représenter les pages web. C’est un langage de balisage permettant d’écrire de l’hypertexte, d’où son nom. HTML permet également de structurer sémantiquement et de mettre en forme le contenu des pages, d’inclure des ressources multimédias dont des images, des formulaires de saisie, et des programmes informatiques. Il permet de créer des documents interopérables avec des équipements très variés de manière conforme aux exigences de l’accessibilité du web. Il est souvent utilisé conjointement avec des langages de programmation (JavaScript) et des formats de présentation (feuilles de style en cascade). Dénomination[modifier | modifier le code] L’anglais Hypertext Markup Language se traduit littéralement en langage de balisage d’hypertexte[1]. Évolution du langage[modifier | modifier le code] 1989-1992 : Origine[modifier | modifier le code]

2 Bien débuter en Java - Club d&#039;entraide des développeurs fra Java est un langage orienté objet développé initialement par la société Sun puis par Oracle. La syntaxe générale est très proche de celle du C, mais Java n'est pas une surcouche du C et sa syntaxe est beaucoup plus claire que celle du C++. Les avantages de Java sont nombreux. En premier lieu, on peut citer sa gratuité, sa communauté, son écosystème et sa pérennité. Par ailleurs, le byte-code, qui assure à Java une portabilité complète vers de très nombreux systèmes. L'importance de l'API de base qui offre tous les services de base, notamment pour la construction des interfaces graphiques. Liste des système disposant d'une implémentation de Java : Microsoft Windows, MacOS, Solaris, Linux, AIX, OS/2, IRIX, UnixWare, HP/UX, Digital Unix, AmigaOS, BeOS, OpenVMS, FreeBSD, SunOS, RiscOS. Il existe plusieurs distributions de Java : Il n'est pas facile de commencer à développer si on n'a jamais fait de programmation auparavant. III-A. AWT : c'est le premier framework graphique de Java. III-B.

Pi-calcul Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Pi-calcul (ou π-calcul) est un langage de programmation théorique inventé par Robin Milner. Ce langage occupe dans le domaine de l'informatique parallèle et distribuée un rôle similaire à celui du λ-calcul dans l'informatique classique. La problématique[modifier | modifier le code] En tant que langage de programmation théorique (ou langage formel), le π-calcul ne vise pas à permettre de construire des programmes exécutables. Afin de construire un programme exécutable, il est nécessaire de passer par un langage de programmation concret dérivé (ou inspiré) du π-calcul, tel que JoCaml, Acute ou Nomadic Pict. Définition informelle[modifier | modifier le code] Les entités du π-calcul[modifier | modifier le code] Plutôt que des données explicites, les programmes écrits en π-calcul manipulent des noms, notés typiquement a, b, c… x, y, z. Les constructions du π-calcul[modifier | modifier le code] Processus terminé[modifier | modifier le code] . . .

Related:  Java