background preloader

REPORTERS - OGM : la fin du rêve Monsanto en Inde ?

REPORTERS - OGM : la fin du rêve Monsanto en Inde ?
Diplômé du CFJ, il a travaillé à Europe 1, France 2 et France Info, avant de participer à la création de FRANCE 24 en 2006, en tant que présentateur de la matinale et du débat. Depuis 2011, il est directeur de l'Académie France 24-MCD-RFI.

http://www.france24.com/fr/20130705-reporters-inde-ogm-monsanto-Maharastra-Mahyco-coton-agriculeurs-suicide-france24/

Related:  Nourrir les HommesRésistance naturelleMONSANTOMonsanto

OGM dans quels pays sont-ils autorisés Réagissez : Partagez : A votre avis, dans combien de pays du monde les OGM sont-ils interdits ? 10, 20 ? Très loin de là ! L’amarante plus forte que Monsanto ? « 1+1=salade ? Amaranthus retroflexus Je n’aurai de cesse de faire l’éloge de la mauvaise herbe. Aujourd’hui, David-l’amarante, Amaranthus retroflexus L. de son petit nom, 12 000 graines par an en moyenne avec une durée germinative de 20 à 30 ans; contre Goliath-Monsanto, 8 563 milliards de $ de chiffre d’affaires. Je ne résiste pas à vous citer un extrait de l’article intitulé «OGM: la menace des super mauvaises herbes s’amplifie» : En 2004, un agriculteur de Macon, au centre de la Géorgie (à l’est des Etats-Unis), applique à ses cultures de soja un traitement herbicide au Roundup, comme il en a l’habitude. Curieusement, il remarque que certaines pousses d’amarantes (amarante réfléchie, ou Amarantus retroflexus L.), une plante parasite, n’en semblent pas incommodées… Pourtant, ce produit est élaboré à partir de glyphosphate, qui est à la fois l’herbicide le plus puissant et le plus utilisé aux Etats-Unis.

"Agent orange" au Vietnam : Monsanto condamné La justice sud-coréenne a donné raison, vendredi 12 juillet, à 39 vétérans affirmant être tombés malades à cause de l'"agent orange", un défoliant utilisé par les Américains pendant la guerre du Vietnam. La Cour suprême estime prouvée la corrélation épidémiologique entre cet herbicide et les maladies de peau développées par ces anciens militaires qui ont combattu aux côtés des Américains contre le Vietcong. Elle a ordonné à Monsanto et Dow Chemicals, productrices de l'"agent orange", de leur verser au total 466 millions de wons (environ 315 000 euros), des réparations qu'ils ne recevront sans doute jamais. Un total de 16 000 vétérans avaient saisi la justice individuellement en 1999 contre les firmes américaines, réclamant l'équivalent de 3,4 milliards d'euros de dommages financiers. Dow Chemicals a immédiatement fait savoir qu'elle contestait les conclusions de la justice sud-coréenne et invoqué des décisions précédentes aux Etats-Unis.

Des plantes adventices ou mauvaises herbes devenues résistantes au glyphosate ISIS Report 03/03/10 Les mauvaises herbes résistantes au glyphosate peuvent annoncer la fin des cultures des plantes brevetées tolérantes aux herbicides, mais les agriculteurs peuvent-ils quitter le tapis roulant ‘transgénique' qui est très profitable pour Monsanto? Prof. La « faim invisible » frappe 2 milliards d’humains L’indice de la faim dans le monde montre que seize pays continuent d’afficher un niveau de sous-nutrition « extrêmement alarmant » ou « alarmant ». LE MONDE | • Mis à jour le | Par Laetitia Van Eeckhout Encore aujourd’hui, une personne sur huit, et même un enfant sur six, souffre de la faim dans le monde. « Seize pays continuent d’afficher un niveau de faim “extrêmement alarmant” ou “alarmant” », alerte l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (Ifpri) qui publie lundi 13 octobre, à trois jours de la journée mondiale de l’alimentation, un état des lieux de la faim dans le monde. Ce centre de recherche international basé à Washington établit chaque année un indice (Global hunger index, GHI) qui mesure le niveau de la faim, à partir des données de mortalité infantile, de sous-alimentation et d’insuffisance pondérale infantile pays par pays. La moyenne mondiale masque de fait d’importantes disparités entre pays et régions.

Monsanto, Chevron... Et Evo ! Faire rimer écologie, droit et démocratie : luttes et victoires juridiques contre les multinationales. Les intérêts économiques mieux protégés que les citoyens Lorsque j'ai commencé mes recherches pour préparer mon intervention au Forum sur la justice internationale du 8 juin dernier, j'ai été frappée par l'impression qu'en ce domaine, comme en tant d'autres hélas, on marche sur la tête. C'est le monde à l'envers. Premier exemple : aujourd'hui faucher des organismes génétiquement modifiés (OGM) est considéré comme juridiquement répréhensible, mais empoisonner des millions de personnes, non. En 2009, des victimes de l'agent Orange, cet herbicide ultra toxique du géant de l'agrochimie Monsanto, utilisé pendant la guerre du Vietnam, ont été déboutées par la Cour suprême des États-Unis.

Monsanto Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Monsanto Company Dans les années 1940, Monsanto était un producteur majeur de plastique comme le polystyrène et des fibres synthétiques. Comment les Etats-Unis ont manipulé le Prix de l’alimentation 2013 pour promouvoir les OGMComment Le prix mondial de l’alimentation décerné à Monsanto ne cacherait-il pas une opération de propagande plus vaste destinée à séduire les pays du Sud, à commencer par l’Afrique à l’heure où le président Obama visite le continent ? « Lorsqu’on parle d’agriculture, le Prix mondial de l’alimentation est l’équivalent des oscars », c’est par ces mots que le New York Times annonçait les lauréats 2013 récompensant trois pionniers des biotechnologies. En tête, Robert T. Fraley, vice-président de Monsanto, Mary-Dell Chilton fondatrice du centre de recherche de biotechnologie de Syngenta en 1984 et Marc Van Montagu, chercheur belge, fondateur de Plant Genetic Systems Inc en 1982 et actuel président du lobby de la Fédération européenne des biotechnologies (Europa BIO).Depuis 1987, ce prix récompense les scientifiques qui contribuent à « améliorer la qualité, la quantité et la disponibilité » de nourriture dans le monde et s’inscrit dans l’héritage de son fondateur, Norman E.

Monsanto, PepsiCo, Coca-Cola et d’autres dépensent 45 millions de $ contre l’étiquetage des OGM Mardi 6 novembre, plus de 18 millions de Californiens inscrits sur les listes électorales (un chiffre record pour l’Etat) éliront un président, des membres du Congrès et des représentants locaux, mais doivent aussi approuver ou non onze initiatives populaires ou propositions, qui seront inscrites en amendement à la Constitution si elles obtiennent une majorité des voix. Le plus disputé de ces projets de loi est la proposition 37, qui imposerait un étiquetage obligatoire à tous les produits comestibles contenant des ingrédients modifiés génétiquement (genetically engineered, dans le texte), et interdirait leur commercialisation sous l’appellation de produits "naturels ". Environ 90 % du maïs et du soja américains, très présents sous formes diverses dans la grande distribution, comportent des gènes altérés – souvent pour leur permettre de tolérer l’herbicide Roundup de Monsanto. Sources : Le Monde / LATimes / SDTribune / SFChronicle / Le Journal du Siècle

L'obésité, un phénomène en pleine explosion dans les pays en développement Plus d'un adulte sur trois dans le monde, soit 1,46 milliard de personnes, est obèse ou en surcharge pondérale, indique vendredi 3 janvier, un think tank britannique. L'étude relève en particulier une explosion du phénomène dans les pays en développement et appelle les gouvernements à agir. Ce cercle de réflexion britannique, The Overseas Development Institute, souligne dans son rapport que le pourcentage de personnes en situation de surcharge pondérale (dont l'indice de masse corporelle – IMC, rapport entre la taille et le poids – est supérieur à 25) ou d'obésité (IMC supérieur à 30), est passé de 23 % à 34 % au niveau mondial, entre 1980 et 2008. Le phénomène, inquiétant, touche en particulier les pays en développement, où le nombre de personnes en surpoids et d'obèses a presque quadruplé entre 1980 et 2008, passant de 250 millions à 904 millions de personnes.

Related: