background preloader

Apprendre de manière créative : c’est possible et surtout efficace

Apprendre de manière créative : c’est possible et surtout efficace
L’appropriation des savoirs est un processus de longue haleine tout au long duquel le rôle de l’enseignant en lui-même se voit parfois limité. Si, comme l’a dit Philippe MEIRIEU : «Il n’est de bonne pédagogie que dans l’éclectisme ; parce que le chemin unique sélectionne toujours ceux qu’il fait réussir.», il apparaît dès lors clair qu’apprendre est une chose et savoir le faire en est une autre. Cependant, tout processus d’apprentissage ne saurait se suffire à lui-même. La créativité apparaît dès lors comme une des conditions sine qua non pour développer ses compétences au mieux et parvenir au succès. La créativité comme meilleur mode d’appropriation des savoirs Nombre d’études comme celle-ci (lien en anglais) l’ont démontré. Rarement associées et pourtant complémentaires, les notions d’apprentissage et de créativité s’avèrent interdépendantes et de plus en plus déterminantes dans l’apprentissage car, la mémorisation d’une connaissance, ne se fait pas toujours de manière « naturelle ». Related:  apprendreEnseignants

L’apprentissage par définitions : méthode, exemples et usages L’apprentissage par définitions est une méthode quasi universelle d’auto-apprentissage que tous peuvent utiliser dans tous les domaines. Je n’ai jamais rencontré de restrictions à son utilisation. Elle mène tous et chacun à une compréhension assez complète, à son niveau, à son rythme ou au rythme de groupe qui l’emploie. Avec Internet. elle est plus facile que jamais à appliquer. L’apprentissage par définitions consiste : 1- À obtenir quelques références clés d’un domaine, ce peut être un texte fondateur, un manuel ou un article spécialisé; une personne curieuse peut prendre simplement un mot. 2- De là, on circonscrit sommairement les limites du contexte du mot; par exemple si on sait que ça concerne la biochimie, on n’ira pas au delà de l’interface entre la biochimie et la chimie ou entre le biochimie et la biologie. Ces deux étapes prennent moins de deux minutes. Deux exemples animés sont présentés plus bas dans cet article. Une définition complète. Mot : «Peptide» Mot : «Didactique»

Comment le monde du jeu vidéo influence la télémédecine La santé et les jeux font bon ménage. Dans notre grande liste de jeux sérieux, vous remarquerez que la section sur la santé est une des plus fournies. Rien de plus normal : le jeu permet à la fois de dédramatiser le monde de la santé tout en procurant une quantité effarante d'informations pour se garder en forme ou en savoir plus sur différents troubles ou maladies et comment y faire face. Comme le décrit l'agence des systèmes d'information partagés de santé (ASIP) dans ce récent texte, les jeux permettent au public d'être informé sur différentes situations médicales. Nous avions recensé, par exemple, des jeux tournant autour des situations d'urgence. Encore au début de l'année 2013, l'équipe derrière le jeu Staying alive qui figurait dans cet article proposait un nouveau titre, Born to be alive, qui simule un accouchement. Kinect pour la télémédecine Le jeu vidéo s'adresse aussi aux futurs professionnels de la santé.

Stratégies d'apprentissage des étudiants Salle d’examen silencieuse et tout d’un coup bruit de chute : c’est une étudiante qui a tourné de l’oeil. Justement elle n’a pas fermé l’oeil depuis 3 jours, me dit-on. Et voilà, elle n’a pu être remise sur pied et elle perd une session d'examen. C’est l’une des plus brillantes apparemment mais elle n"a pas su gérer son temps ni son stress. Autre lieu, autre drame : des étudiants qui ont révisé ensemble voient la défection d'un des leurs, démoralisé devant des tâches qui lui semblaient insurmontables, ce qui a engendré plein de désagréments non seulement pour lui mais pour tout le groupe et remet sur la sellette pour la nième fois l'importance de la motivation et son entretien. Ce sont malheureusement des incidents encore fréquents dans une vie d’étudiant et qui dénotent d”un désarroi et d'une absence de vue et de planification à long terme. Des outils pour les profs qui aident les étudiants Les stratégies d'apprentissage des étudiants, Frank Amadieu, MCF (Formation des ATER, sept. 2011)

Apprendre c'est aussi savoir questionner Vous n'ignorez sans nul doute la formule de Karl Jaspers qui porte sur une discipline mais qui peut bien être généralisée : "Faire de la philosophie, c’est être en route ; les questions en philosophie sont plus essentielles que les réponses". Le caractère essentiel du questionnement est attesté par ce que l'on entend souvent dans les salles de classe. Des profs répétant à l'envi qu'il n'y a pas de questions bêtes pour inciter les élèves à en poser. Questionner intelligemment A cet exercice, beaucoup échouent si l'on en croit le texte d'Eric S. En plus d'être une charte d'utilisation des forums de discussions en ligne, ce texte est un précieux guide pour apprendre en communautés. Puis le document ci-dessus mentionné dresse une liste de conseils à suivre pour rechercher de l'aide auprès d'une communauté : Questionnement en apprentissage Le moins qu'on puisse dire est que le questionnement est tout un art. Il y a des questions pertinentes et d'autres qui ne le sont pas.

Devenir stratégique: condition essentielle à l'autoapprentissage Peut-on trouver de nouveaux rôles aux professeurs? Le prof n’est-il pas mieux que simple diffuseur? Caroline Brassard, professeure en éducation à distance à la Téluq, réfléchit avec nous à ces questions. Entrevue avec Caroline Brassard Selon la théorie de l’akène, nous naissons avec une graine qui correspond à notre mission personnelle. Le défi d’aider les autres à apprendre, cet appel irrésistible, l’a menée à choisir l’adaptation scolaire comme formation de premier cycle universitaire. Pour les avantages que ces nouveaux moyens offraient, elle a vite expérimenté la formation à distance dans le cadre de cours crédités qu’elle a elle-même suivis à la Télé-université, puis à titre d’auxiliaire d’enseignement, au LICEF. Eh bien, je dirais que dans une perspective de développer cet autoapprentissage, le défi reste grand. Thot - Cursus Existe-il des moyens pour rendre les étudiants autonomes rapidement? Pour d’autres, une certaine structuration s’avérera nécessaire.

Help for Teachers | French Language Teaching Resources On this page: Exploring & Finding | Viewing & downloading | Contributing | Commenting | Further Help About this Collection The French Language Teaching Resources repository is a collection of teaching material produced by French language teachers at the LSE . It is the first stage in a wider collaboration between 3 universities to determine the best way to store, share and retrieve online teaching and learning material (audio, video and text). Exploring & Finding Resources This website is open to anyone to explore the contents. You can browse the tags using the left-hand navigation or use search which searches resource titles, descriptions and tags. Viewing & Downloading Resources Resources are either files (of various types) or web addresses (URLs). You can request an account from the site administrators After logging in you will then be able to see the resource file below the resource description File Attachment Link Viewing File Attachments The main exception are Zip files. Further Help

Apprendre à apprendre : l’accès à l’autonomie Interview de Gaëtan Uvalle pour Jerevise.fr Il y a peu, je vous proposais de découvrir JeRevise.fr, une plateforme de soutien scolaire s’adressant à l’enseignement primaire. Savez-vous comment est née cette plateforme? Qui en édite le contenu? Comment sont choisis et construits les leçons et les exercices? C’est ce que je vous propose de découvrir aujuord’hui au travers d’une interview de Gaëtan Uvalle, fondateur de JeRevise.fr. IE: Bonjour Gaëtan Uvalle. GU: Je suis Gaëtan UVALLE auteur du site JeRévise.fr. IE: Quel parcours vous a amené à la création d’une telle plateforme et quelles ont été vos motivations? J’ai passé beaucoup de temps à chercher et à adapter des ressources pédagogiques. J’ai donc eu l’idée de créer JeRévise, une plateforme de soutien scolaire intégrée. Au début, j’ai mis en ligne les ressources « papier » que j’avais déjà élaborées pour mes enfants. Heureusement, les choses ont bien changé. IE: Etes-vous seul à travailler sur ce projet? GU: Pendant longtemps, j’ai travaillé seul. GU: Oui, bien sûr.

Mémorisation : trouver sa stratégie Dans tous les cas : lire, relire, et réviser plusieurs fois Il faut souvent apprendre plusieurs fois pour mémoriser vraiment Il n'y a pas de secret : pour bien mémoriser, il faut relire et réviser plusieurs fois le même cours et la même leçon. C'est la règle de base indispensable à tous, quelle que soit votre forme d'apprentissage. Pour apprendre, il faut se représenter mentalement ce qu'on découvre Comment se représenter ce que l'on étudie ? Mais comment apprendre ? Les différentes stratégies pour évoquer et retenir les connaissances Certains retiennent grâce aux images ou aux représentions visuelles. Relisez votre cours lentement. Si vous êtes auditif et verbal, récitez vos cours à haute voix. Il se peut que ce qui vous revienne soit plutôt la voix de l'enseignant, un son, une musique, le récit d'une histoire, d'une anecdote citée dans le cours. Comment utiliser sa stratégie mentale ? Commencez par utiliser la méthode qui vous est la plus naturelle. Des tests et des exercices à télécharger

Où trouver des contenus numériques? L-e-c-t-u-r-e. Lecture. Le plaisir de la lecture... pour presque tous. Ceux qui lisent facilement ne réalisent guère à quel point le processus est subtil. Quand on demande à des grands lecteurs quelle est la source de ce qu’ils rapportent, parfois ces derniers ne sont pas en mesure d’affirmer s’ils l’ont lu ou s’ils l’ont vu en vidéo ou même en quelle langue ils l’ont lu. Ce qui illustre à quel point le processus du décodage du signe jusqu’à la création de la pensée ou de l’image dans l’esprit du lecteur est intime. Comment on apprend à lire De nombreuses recherches sur l’apprentissage de la lecture démontrent les multiples stratégies que l’esprit mobilise pour lire de plus en plus vite. On apprend d’abord à décoder les lettres et des groupes de lettres et on les associe à des sons et rapidement à des significations et des images. o - oh - au - eau / po, pom, pomme On y ajoute parallèlement une couche de règles grammaticales, règles qui augmentent la redondance du texte et permettent d’enrichir la compréhension, on commence à faire des liens et anticiper.

Le diaporama bride vos présentations ? Passez à la carte mentale Le diaporama en formation, voilà un sujet largement débattu, dont nous nous sommes souvent fait l'écho sur Thot Cursus et qui continue d'être alimenté par de nombreux conseillers Tice et autres spécialistes de la communication orale. Globalement, on s'accorde aujourd'hui à dire que le diaporama n'est pas un livre debout, que les diapos doivent être regardées plutôt que lues, soutenir l'attention de l'apprenant plutôt que de la détourner de l'essentiel du message, porté par la parole du formateur. Fort bien. Mais en dépit de toutes ces améliorations, le diaporama conserve une limite indépassable : sa linéarité. Un diaporama comprend un début, un milieu et une fin, strictement ordonnés le long d'une ligne de temps. Toutes les diapos sont de taille égale, ce qui nuit au travail mental de hiérarchisation de l'information opéré par les participants. La carte mentale, une structure non-linéaire Quels rôles pour l'enseignant dans les dispositifs hybrides de formation ? Des expériences multiples

Le statut de l'erreur Quel statut donner à l’erreur ? L’erreur peut être considérée comme une faute dans un modèle d’apprentissage dit transmissif. Une faute mise à la charge de l’étudiant qui ne se serait pas assez investi, motivé et qui n’aurait pas mis en œuvre toutes ses compétences. L’erreur peut être considérée comme un disfonctionnement dont l’origine serait une mauvaise adaptation de l’enseignant ou des contenus de la formation au niveau des étudiants. L’erreur peut également servir d’indicateurs des processus intellectuels en jeu lors d’un apprentissage. L’enseignant peut avoir ce rôle : il doit situer les erreurs dans leur diversité afin de déterminer les modalités de l’intervention didactique à mettre en œuvre. Pour nous aider, Jean Pierre Astolfi nous propose, à cet effet, une typologie des erreurs en fonction de leurs origines. Typologie des erreurs. L’erreur peut relever de la compréhension des consignes. L’erreur peut résulter d’un mauvais décodage des règles du contrat didactique.

Related: