background preloader

Qu'est-ce que le connectivisme ?

Qu'est-ce que le connectivisme ?
Les théories et les modèles de l'apprentissage se suivent et ne se ressemblent pas forcément; chacun présente une approche spécifique avec ses avantages et ses limites et on n'a pas toujours intérêt à adopter inconditionnellement l'une ou l'autre de ces approches. Le modèle transmissif où l'enseignant est le détenteur du savoir et s'évertue à le transmettre à un apprenant qui aspire à correspondre à un modèle a vu ses beaux jours décliner quoiqu'il soit encore appliqué dans des bastions réfractaires tels que certains espaces universitaires traditionnels (et les xMoocs). Le béhaviorisme, avec le balisage de l'apprentissage du plus simple au plus complexe avec force renforcements, positifs et/ou négatifs, des informations fournies juste à temps à l'apprenant et les remédiations pertinentes qui récupèrent tout retardataire vivra encore de très beaux jours et amènera des réussites ponctuelles satisfaisantes. Toutes ces approches correspondent à des pratiques courantes dans l'apprentissage.

http://cursus.edu/article/19714/est-que-connectivisme/#.U1TG7dGI70M

Related:  Les types de pédagogieCourants pédagogiquesCourants pédagogiques- Modèles apprentissageUsages pédagogiques du numériqueFORMATION

Modèle social - John DEWEY Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Dewey. John Dewey XIXe siècle-XXe siècle John Dewey en 1902 E-learning, les 5 alertes de Meirieu Avec l'avènement du numérique, les pédagogues ont dû relever plus d'un défi. Comment intégrer les nouvelles technologies aux apprentissages ? S'agit-il d'une simple amélioration de l'existant, d'une plus-value qui rehausse la qualité de l'enseignement et de la formation ou carrément d'une refonte de nos prestations face à une génération hyper connectée ? Enrichissement du présentiel, hybridation des contenus, FAD, e-learning, applications portables et autres tablettes, réseaux sociaux etc., autant d'outils, de pratiques et d'usages qu'institutions et enseignants ne peuvent plus ignorer sans risquer d'être décalés par rapport au cours actuel des choses. Mais faut-il s'en convaincre encore, il y a toujours débat dans le milieu universitaire autour de la question pédagogique, notamment lors de la conception et mise en oeuvre de projets e-learning. Meirieu et le numérique : méfiance

2007 -du constructivisme au connectivisme François GUITE (ca) L’éditeur, ce n’est pas celui qui dompte la bête, c’est celui qui la socialise. (Christine Angot) Par souci d’individualisation et de métacognition des apprentissages, je résiste à la tentation d’obliger les élèves à utiliser leur blogue scolaire. Je mise plutôt sur des facteurs de motivation tels que la perception de valeur, de compétence et de contrôlabilité. Je ne manque donc jamais une occasion en début d’année de souligner aux élèves l’importance des nouvelles technologies dans l’apprentissage et l’optimisation de leur avenir.

Créer un diaporama pédagogique : bonnes pratiques Créer un diaporama pédagogique est une présentation signée Anne-Céline Grolleau (conseillère en pédagogie TICE). Au sommaire : quels écueils à éviter dans la réalisation d’un diaporama avec un zoom à propos de bonnes pratiques et la théorie cognitive de l’apprentissage multimédia (et la problématique contemporaine de la surcharge cognitive). Au coeur du diaporama comme outil pédagogique : l’attention, les mots-clés, des visuels clairs et évocateurs, les différences de rythme, les types de mots à mettre en forme, comment les idées clés peuvent être présentées. Ce diaporama délivre des pistes pour mettre en place des présentations dynamiques qui accrochent l’attention des publics. Cette ressource peut être utile aux animateurs multimédia en EPN, formateurs, enseignants et personnes travaillant sur des projets de sensibilisation et formation.

S’étonner pour apprendre Éducation permanente a choisi de fêter son 200e numéro en réunissant des personnalités du champ de l’éducation tout au long de la vie, et en leur proposant de relever l’étonnant défi de penser l’étonnement en formation. Ce qui a conduit à la parution récente du dossier « S’étonner pour apprendre » et à l’organisation d’une journée au CNAM ce 7 novembre, pour célébrer à la fois les 45 ans de la revue (née en 1969 sous l’impulsion de Bertrand Schwartz) et la sortie de ce numéro 200. L’intérêt pour la revue – ou la curiosité pour le thème ? – avait déplacé 400 participants et mobilisé 13 intervenants et non des moindres : Pierre Caspar, Guy Jobert, Jean-Paul Bronckart, Jean-Pierre Boutinet, Daniel Marcelli pour n’en citer que quelques-uns. Pourquoi nous étonnons-nous ?

Méthodes et modèles pédagogiques Frédéric Haeuw :"L’irruption massive des technologies et des réseaux dans la formation des jeunes et des adultes fait ressurgir de vieux débats sur les méthodes pédagogiques. Les Massive Open Online Courses, par exemple, sont généralement distingués en « xMOOC » plutôt basés sur une pédagogie transmissive de savoirs clairement identifiés dans des référentiels fermés, et en « cMOOC » dont les objectifs d’apprentissage sont plus ouverts et qui se basent sur le principe que ce sont les participants qui créent le contenu. On parle alors de méthodes pédagogiques, classées généralement en méthodes déductives (démonstrative, expositive …) ou inductives (active ou expérientielle), et l’on considère souvent que la méthode dépend de l’objet à construire ou à transmettre : les savoirs académiques se prêteraient davantage à une méthode déductive et les compétences à une méthode inductive. Les constructivistes répondent à cette question de manière radicalement opposée.

Constructivisme Le constructivisme est une théorie de l’apprentissage fondée sur l’idée que la connaissance est élaborée par l’apprenant sur la base d’une activité mentale. Cette théorie repose sur l’hypothèse selon laquelle, en réfléchissant sur nos expériences, nous nous construisons et construisons notre propre vision du monde dans lequel nous vivons. Développée par Jean Piaget (1964) en réaction au behaviorisme, la théorie constructiviste met en avant le fait que les activités et les capacités cognitives inhérentes à chaque sujet lui permettent de comprendre et d’appréhender les réalités qui l’entourent. Ainsi, une personne confrontée à une situation ou à un problème donné va être amenée à mobiliser un certain nombre de structures cognitives, nommées schèmes opératoires.

Courants pedagogiques & TIC - 2013 Les fondations théoriques de la recherche en technologie de l'éducation se sont développées en lien étroit avec trois grands courants pédagogiques qui ont chacun représenté un support de réflexion dans la construction d'un environnement d'apprentissage numérique idéal : le courant béhavioriste qui a mis en évidence l’importance de l’environnement dans l’apprentissage, des feedbacks procurés à l’apprenant et la nécessité d'enseigner des domaines complexes par la décomposition en sous-domaines ; le courant cognitiviste qui a analysé les processus cognitifs mis en œuvre dans les différents types d'apprentissage et les conduites des individus en situation réelle de tâche ; le courant constructiviste qui a donné des pistes pour construire des connaissances en interagissant plus librement avec un environnement d'apprentissage. Le béhaviorisme Le rationalisme ou cognitivisme Le constructivisme et le socio-constructivisme Cette pédagogie est centrée sur le sujet.

1ère table Ronde Interactive : «ENT, de l’appréhension … pédagogie renouvelée …» Synthèse 9h00-10h30 «Environnement Numérique de Travail, de l’appréhension technologique au plaisir d’une pédagogie renouvelée …» (salle des conférence) Problématique: Les environnements numériques de travail ou plateformes d’apprentissages, d’e-learning facilitent les échanges et la gestion des enseignements : travail asynchrone, bibliothèque de ressources, liaisons avec les enseignants, possibilité de travail en groupe, liaison avec les familles, enseignement à distance…Qu’ils soient utilisés dans le premier degré, le second degré, le supérieur ou la formation professionnelle… Intervenants :André Tricot IUFM Toulouse, Patrick Palisson FCPE, Jean Pierre Rouby IEN AC Nice ENT de circonscription, Mireille Bellais IEN ENT Premier degré ville de Marseille, Anne Marie Gros ENT second degré AC-Toulouse, Jean-Michel Leclercq CNED, Jean Vanderspelden (consultant ITG), Pascal Faure Conseiller TICE AC Nancy-Metz et Hervé Borredon ITOP Education. Résumé Introduction

Modèles d'apprentissage Le constructivisme Tout d'abord le modèle constructiviste de jean Piaget. Il convient de le citer en premier car cette théorie est celle qui explique le mieux (malgré quelques imperfections ) le mécanisme de l'apprentissage.

Related: