background preloader

Le festival Futur en Seine 2011 - du 17 au 26 juin

Le festival Futur en Seine 2011 - du 17 au 26 juin

http://www.futur-en-seine.fr/fens2014/

Ile Seguin: Jean Nouvel l'emporte Le conseil municipal de Boulogne-Billancourt a voté le 16 juin au soir sans surprise la révision simplifiée du plan local d'urbanisme (PLU) de l'Ile Seguin, malgré de vives protestations d'élus opposés au projet de Jean Nouvel. Le maire UMP Pierre-Christophe Baguet disposant d'une confortable majorité, le nouveau PLU a été adopté à 37 voix contre 18 pour la construction d'environ 310 000 m2 sur cette bande de terre de 11,5 hectares sur la Seine. Au coeur du conflit, les 5 tours imaginées par Jean Nouvel L'architecte veut bâtir cinq tours hautes d'une centaine de mètres sur les anciens terrains Renault, pour équilibrer les charges financières liées à la densité des équipements culturels. Après discussions, le maire de Boulogne a décidé de réduire de 20% ces hauteurs, amenant à 120 mètres la plus haute tour qui doit abriter un hôtel et à 100 mètres les autres destinées à héberger des bureaux. Avec

Jérôme Denis Mes recherches prennent place au croisement des Science and Technolgy Studies, de l'anthropologie de l'écrit et de la sociologie pragmatique du travail. Elles visent à souligner l'épaisseur pratique et politique des infrastructures informationnelles qui sont le socle, généralement invisible, des sociétés contemporaines Une grande partie de mes travaux sont menés en collaboration avec David Pontille. Smart Cities, Villes connectées, Open Data : l'écologie informationnelle des espaces publics Équipées par un nombre toujours plus grand de technologies de l'information, les villes sont en profonde mutation. DYSKOGRAF (J. Lucas, E. Raguenes & Yro) La dématérialisation des supports ayant entraîné une méconnaissance des principes de l’enregistrement et de la lecture musicale, cette installation permet de retrouver un contact sensible à la musique enregistrée, et par ce biais d’en déduire le fonctionnement. DYSKOGRAF est un lecteur de disques graphiques. Chaque disque est créé sur place par les visiteurs de l’installation grâce à une série de feutres mis à leur disposition. Le dispositif permet ensuite de lire les disques pour traduire le dessin en une séquence musicale. L’installation est avant tout un outil qui permet de créer des séquences musicales de façon intuitive. La notion de boucle intimement liée aux musiques électroniques est ici représentée par le cycle du disque.

Cultures & arts numériques - DAYDREAM NONOTAK Dernière création du studio Nonotak, Daydream poursuit l’exploration de l’espace, du temps et de la vidéo conçue comme une matière géométrique et lumineuse. Les deux auteurs (et cofondateurs du studio), l’illustratrice Noemi Schipfer et l'architecte et musicien Takami Nakamoto, travaillent de multiples formes jouant sur l’espace, la spatialisation sonore et visuelle et l’immersion dans des architectures mouvantes et minimales. Alternant distorsions, symétries, éclats, accélérations et impacts sonores, leur dernière pièce, Daydream V2, figure une métamorphose de lignes et de volumes. HEXI par Thibaut Sld HEXI est un mur sensible et mouvant composé de 60 modules mobiles conçu par Thibaut Sld. Thibaut a été formé en tant que graphiste aux Beaux-Arts et s’est progressivement intéressé à ce type de conceptions qui interagissent avec l’homme. HEXI est donc un mur en aluminium et PVC, dont les modules fluctuent et bougent en fonction des mouvements de la personne qui passe devant. Il agit comme un miroir de nos mouvements. Pour mieux comprendre, regardez la vidéo ci-dessous, le résultat est étonnant et quelque peu magique. Pour en savoir plus sur Thibaut Sld, cliquez ici.

Lotus Dome par Daan Roosegaarde L’artiste et innovateur hollandais, Daan Roosegaarde, est internationalement connu pour ses créations qui explorent la relation entre l’homme, la technologie et l’espace. Ses studios aux Pays-Bas et en Chine sont des laboratoires de design social. Il a créé le Lotus Dome, une sculpture interactive et organique faite de centaines de fleurs en aluminium ultra-léger qui s’ouvrent et se ferment en réponse à la chaleur et aux comportements humains. Lorsque l’on frôle la surface du dôme avec la main, les fleurs éclosent et libèrent de la lumière et lorsque l’on s’en éloigne, elles se referment.

Installation Wave Dilfert par The Principals Wave Dilfert est une incroyable installation de The Principals qui lit les changements de lumière et d’ombre se produisant en son sein. Constituée d’un cadre en bois, de 200 panneaux de papier peint à la main avec capteurs de lumière et régulateurs de puissance, la structure prend vie lorsqu’on la traverser… Premier espace robotisé capable de changer ses caractéristiques en réponse à la façon dont elle est occupée ! Eske Rex nous présente sa Drawingmachine Eske Rex vit à Copenhague et a de nombreux projets et inventions à son actif, dont Drawingmachine. Comme son nom l’indique, cette installation a le pouvoir de dessiner sur de grands et petits formats des formes géométriques précises et parfaites de toutes les couleurs. Il utilise deux balanciers reliés par des tiges de bois avec à leur extrémité des stylos qui semblent danser sur la feuille, regardez la vidéo c’est impressionnant et vous comprendrez bien mieux! Pour plus d’infos sur Eske Rex, cliquez ici.

Forest par Marshmallow Laser Feast Forest est la dernière installation du studio de création Marshmallow Laser Feast, composée de Memo Akten, Robin McNicholas et Barney Steel. Depuis deux ans, ce studio s’intéresse particulièrement à la réalisation d’expériences interactives à travers la lumière. Comme son nom l’indique, Forest comprend une forêt de 150 tiges flexibles pourvues de laser au sommet. Installation "Nowhere and Everywhere at the Same Time No.2" par William Forsythe Artiste et chorégraphe de renommée mondiale, William Forsythe vient de dévoiler son dernier « objet chorégraphique », un espace d’un ancien marché municipal rempli de centaines de pendules suspendues qui balancent dans des séquences chronométrées. Les visiteurs se déplacent dans l’espace, en marchant en crabe, en jouant d’esquives et de mouvements rapides, à travers les rangées de poids qui balancent, ce qui en résulte une danse impromptue. Forsythe est connu pour son mélange unique de chorégraphies et d’œuvres d’art où le spectateur devient souvent acteur dans des installations interactives. Intitulée « Nowhere and Everywhere at the Same Time No.2 », l’exposition est située au Circus Street Market dans le cadre du Festival de Brighton, un festival annuel des arts en Angleterre. C’est jusqu’au 25 mai 2014 ! Pour en savoir plus sur William Forsythe, cliquez ici.

Related: