background preloader

Vie privée : la Cnil condamne Google à une amende de 150.000 euros

Vie privée : la Cnil condamne Google à une amende de 150.000 euros
Related:  DROIT ET INTERNETVers une taxation de l'économie numérique en Europe?

Vie privée : l’UFC-Que Choisir assigne Facebook, Google et Twitter Données personnelles : les Français ont intégré les enjeux du Net Pour un grand nombre de Français, il subsiste une incompatibilité entre l’usage des outils numériques et la confidentialité des données privées. C’est l’un des principaux enseignements d’une étude (document PDF, 29 pages) réalisée du 21 au 23 janvier 2014 par l’institut CSA auprès de 1002 internautes de 18 ans et plus. Parmi les sondés, 85% se disent préoccupés par la protection de leurs informations personnelles sur Internet. Les Français éprouvent surtout un sentiment global de vulnérabilité, qu’ils se connectent dans des lieux publics (90% des répondants), depuis leur lieu de travail (69%)… et à leur domicile (78%). Toujours plus nombreux à faire du Net un centre d’action de leur vie quotidienne, les Français ont développé une certaine connaissance de la sécurité en ligne. 93% mettent à jour leurs logiciels. Chassez le naturel… —— A voir aussi ——Quiz ITespresso.fr : maîtrisez-vous vos informations personnelles sur Internet ? Crédit photo : Pressmaster – Shutterstock.com

Un pas de plus vers le réglement européen sur la protection des données privées Le Parlement a massivement voté pour le projet de règlement sur la protection des données personnelles revisé. Crédit Photo: D.R C'est un premier pas symbolique vers l'adoption du règlement européen sur la protection des données. Pour Viviane Reding, Commissaire européen à la justice et ancienne Commissaire à la société de l'information, « le Parlement européen en votant à une écrasante majorité (621 pour, 10 contre et 22 abstentions) a lancé un message sans équivoque : cette réforme est une nécessité et maintenant elle est irréversible ». Amendes renforcées Les députés ont apporté des amendements au texte initial en renforçant notamment les amendes infligées aux entreprises en cas de violation des règles. L'industrie technologique grince des dents Ce vote était aussi un message politique aux adversaires de ce texte et qui souhaitait retarder son adoption avec les prochaines échéances électorales.

La formation restreinte de la CNIL prononce une sanction pécuniaire de 150 000 € à l’encontre de la société GOOGLE Inc. Le 1er mars 2012, Google a décidé de fusionner en une seule politique les différentes règles de confidentialité applicables à une soixantaine de ses services, dont Google Search, YouTube, Gmail, Picasa, Google Drive, Google Docs, Google Maps, etc. Du fait du nombre des services en cause, quasiment tous les internautes français sont concernés par cette décision. Le " G29 ", groupe des CNIL européennes, a alors mené une analyse de cette politique de confidentialité, concluant que celle-ci n'était pas conforme au cadre juridique européen, et a émis plusieurs recommandations. La société Google Inc. n'ayant pas donné de suite effective à celles-ci, six autorités européennes ont engagé à son encontre des procédures répressives, chacune en ce qui la concerne. Dans sa décision, la formation restreinte considère que, les données relatives aux utilisateurs des services de Google en France et traitées par cette société, sont bien des données à caractère personnel.

Le Parlement européen favorable à une plus grande protection des données personnelles - Les Echos Droit à l'oubli numérique: Google a reçu 12.000 requêtes en une journée DROIT À L'OUBLI - Google a reçu en une journée vendredi 12.000 demandes d'internautes européens pour être effacés par ses services de recherche, a indiqué samedi à l'AFP un porte-parole du groupe en Allemagne. Il confirmait un chiffre avancé par l'hebdomadaire allemande Der Spiegel. Pour se conformer à une décision de la justice européenne datant de mi-mai le géant américain, de loin le premier site mondial de recherche sur internet, a lancé jeudi soir un formulaire en ligne accessible aux Européens leur permettant de demander la suppression de résultats de recherche. La Cour de justice européenne a estimé que les particuliers avaient le droit de faire supprimer des résultats de recherche les liens vers des pages comportant des informations personnelles les concernant, notamment si elles sont périmées ou inexactes, en s'adressant directement à l'exploitant du moteur de recherche. Un droit déjà détourné Pour autant, cette décision européenne fait débat.

Les données personnelles et la protection de la vie privée à l'heure des nouvelles technologies (Dossier de juil. 2012 Introduction Si la notion de données personnelles d'un individu englobe une quantité non-négligeable et importante d'informations plus ou moins nominatives (nom, prénom, âge, sexe, lieu de résidence, loisirs préférés, pseudo, n°client, etc.), force est de constater que bon nombre de personnes ignorent précisément de quoi il s'agit, mais aussi par qui et dans quel but des fichiers sont créés. S'il est aisé d'imaginer que nous sommes tous fichés par l'Etat et les organismes qui lui sont rattachés (sécurité sociale, fisc, police à travers la carte nationale d'identité, la préfecture lors de l'établissement de la carte grise, le Pôle emploi, le médecin, etc.), par son employeur, par des associations indépendantes (club de sport, association à laquelle on fait un don, forum de discussion ou chat, etc.) ou encore par des sociétés commerciales (banque, assureurs, téléphonie, fichiers clients des commerces, etc.), on imagine moins être fichés par des sociétés que l'on ne connaît pas.

Street View : la CNIL met en demeure Google de lui communiquer les données Wi-Fi enregistrées Le service "Google Street View" permet aux internautes d 'accéder aux photographies collectées dans le monde entier par des véhicules de la société Google Inc. Il est accessible en ligne à partir de l 'application "Google Maps". Le 14 mai 2010, la société Google Inc. a révélé que ses véhicules avaient non seulement enregistré des photographies, mais aussi des communications issues des réseaux Wi-Fi non sécurisés. L 'enregistrement de telles données est susceptible de mettre la société Google Inc. en possession d 'informations telles que les pages internet consultées, le contenu des messages échangés ou encore les identifiants et mots de passe saisis. C 'est pourquoi la Commission a effectué un contrôle sur place le 19 mai, portant sur la nature des données collectées ainsi que sur les mesures prises pour remédier à l 'enregistrement de ces données. C 'est pourquoi, la CNIL a demandé à Google, sous 7 jours, de : Pour autant, quelques constats peuvent d 'ores et déjà être faits :

Related: