background preloader

Web Application Exploits and Defenses

Web Application Exploits and Defenses
Related:  `néodocs 0830

Metasploit Framework Penetration Testing Software | Metasploit Project Restaurer les associations de fichiers dans le registre Windows Falkra, libellules.ch 24/03/2010 Si une association de fichiers ne fonctionne plus ou est détournée, vous pouvez la restaurer au moyen des fichiers .reg téléchargeables ci-dessous, il suffit de double-cliquer sur le fichier téléchargé pour restaurer l'association par défaut, comme sur un Windows vierge : ce sont les valeurs initiales de Windows que vous restaurez, sans tenir compte des programmes que vous auriez installé après coup. Vous devez avoir les droits administrateur pour que le fichier soit ajouté à la base de registre. Dans le cas d'une association .reg endommagée, vous ne pourrez pas restaurer en double cliquant sur le fichier .reg, il faudra démarrer l'éditeur du registre manuellement, depuis le menu démarrer, exécuter, regedit, ou bien Win+R pour ouvrir la boîte "exécuter". Si l'éditeur de registre ne démarre pas, vous pouvez lancer une commande de ce type :regedit /s C:\chemin\vers\lefichier.regIl faudra adapter le chemin d'accès au fichier.reg, ainsi que le nom.

Infographie : l’histoire des ordinateurs portables L’ordinateur portable a pris une place monumentale sur le marché depuis les années 2000. Mais tout a commencé bien plus tôt, dans les années 1980. Aujourd’hui, nous vous proposons une petite infographie retraçant l’histoire des ordinateurs portables. L’infographie, réalisée par Olyos pour Sony, revient aux sources en nous rappelant que le premier ordinateur (trans)portable a été créé pour l’armée en 1956. Dans les années 1980, les machines se sont démocratisées, mais n’offraient que peu de puissance par rapport à leurs homologues fixes. Aujourd’hui, la mode est aux ultrabooks de plus en plus puissants. Une très brève histoire de l'informatique Ceci est une traduction (aimablement autorisée par l'auteur) de A Very Brief History of Computer Science, texte écrit en 1995 (et revu en 1999) par Jeffrey Shallit pour ses étudiants de l'Université de Waterloo (Canada). La plupart des notices biographiques obtenues en cliquant sur les noms cités font partie de l'excellente base de données MacTutor History of Mathematics archive, développée et gérée par John O'Connor et Edmund Robertson à l'Université de St Andrews (Ecosse). Avant 1900 Les machines à calculer sont utilisées depuis des milliers d'années : on trouvait probablement des abaques à Babylone en 3000 avant notre ère. Les Grecs ont fabriqué des calculateurs analogiques très perfectionnés. En 1901, au large de l'île d'Antikythera, on a découvert une épave dans laquelle se trouvait, encroûté de sel, un assemblage d'engrenages rouillés (le mécanisme d'Antikythera), daté d'environ 80 avant notre ère, que l'on a reconstruit : il servait à prédire les mouvements des astres. Les années 50

Discussion:Histoire des ordinateurs Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Informatique antique[modifier | modifier le code] Je sais que c'est une traduction et que ce n'est peut ecircte pas l'endroit mais ougrave; sont les contributions des Babyloniens, des Grecs, des Romains et des Orientaux (Chinois, Indiens, Perses et Arabes) sur l'histoire de l'informatique. Le premier algorithme n'est-t-il pas de Euclide ? Le mot algorithme ne vient-t-il pas de al-Khawariwmi ? Les chinois n'utilisaient-ils pas depuis longtemps le binaire, pillier de l'informatique ? Ou alors il faut mettre histoire Ouest européenne de l'informatique Xmlizer 26 jun 2004 à 02:10 (CEST) L'algorithmique n'est pas plus l'informatique que l'alphabet n'est l'algèbre. 195.132.57.94 11 sep 2004 à 11:55 (CEST) Il serait intéressant de citer la machine d'Anticythère parmis les premières machines à calculer. Il me semble qu'une contribution concernant Von Neumann serait la bienvenue. Doublons dans les titres[modifier | modifier le code] et C'est fait! Bravo!

Histoire de l'informatique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Introduction[modifier | modifier le code] En 1966, l’informatique a été définie par l'Académie française comme la « science du traitement rationnel, notamment par machines automatiques, de l'information considérée comme le support des connaissances humaines et des communications dans les domaines techniques, économiques et sociaux ». L’histoire de l’informatique résulte de la conjonction entre des découvertes scientifiques et des transformations techniques et sociales. Si les ordinateurs ont été conçus au départ pour exécuter des calculs numériques trop longs ou trop compliqués pour être effectués à la main, on s’est assez vite aperçu que de telles machines pouvaient également traiter des informations non numériques (par exemple, reconnaître une chaîne de caractères dans un texte). Les premiers ordinateurs datent de 1950. Selon l'architecture de von Neumann, les programmes sont enregistrés dans la mémoire de la machine. inverser (abcd) = dcba

L'histoire de l'informatique Nous avons choisi de n'aborder l'histoire de l'informatique qu'à la fin de notre présentation, car il nous semble inutile de faire l'archéologie d'une discipline dont on ne connaît pas les principes. Faire l'histoire de l'informatique, c'est suivre en parallèle l'évolution de 3 domaines : (a) les méthodes de codage (données) ; (b) le calcul automatique (traitements) ; (c) la conception d'être artificiels (simulation). Ces 3 domaines serviront à baliser chacune des avancées ayant contribué d'une façon ou d'une autre à l'émergence de l'informatique. 1 Préhistoire Quelques méthodes de calcul dans l'antiquité (b) : les premiers "algorithmes" connus datent des babyloniens (1 800 av. 2 Ancêtres et précurseurs 3 Histoire contemporaine A partir de cette date, l'ordinateur existe et son histoire matérielle se réduit donc à l'évolution des progrès technologiques, qu'on découpe habituellement en termes de "générations". 3.1 Première génération : les monstres

Histoire de l'ordinateur A l’origine était le boulier. Cette invention, appelée aussi abaque, est en fait une machine à calculer qu’on trouvait déjà à Babylone en 3000 avant notre ère. Les logarithmes, inventés par l’Ecossais John NAPIER (1550-1617), permirent dès 1620 l’utilisation de la règle à calcul. - John NAPIER - En 1623, William SCHICKARD (1592-1635) inventa la 1ère machine à calculer mécanique. En 1642, Blaise PASCAL (1623-1662) inventa à son tour une machine à additionner destinée à aider son père, percepteur. En 1673, Gottfried Wilhelm LEIBNIZ (1646-1716) ajouta la multiplication et la division. - William SCHICKARD, Blaise PASCAL & Gottfried Wilhelm LIEBNITZ - Dès 1820, les premières calculatrices mécaniques apparurent avec les quatre fonctions (addition, soustraction, multiplication, division). En 1834, Charles BABBAGE (1792-1871) mit au point une machine inspirée du principe des cartes perforées du métier de Joseph-Marie JACQUARD (1752-1834) qui permettait d’évaluer des fonctions. F. - Seymour CRAY -

Tor : un anonymat tout relatif ? Si Tor fonctionne parfaitement. Mais comme d'hab, il ne faut pas faire n'importe quoi... Le premier PC (proxy) de la chaine de proxy Tor pourrait être celui de sarko, qu'il ne pourrait décrypter complètement les paquets qu'il reçoit car ces derniers sont cryptés avec la clé publique de chaque proxy qu'il va traverser pour atteindre sa destination. Par exemple, sur une chaine de proxy comportant 5 proxys, soit : PCsource -> P1 -> P2 -> P3 -> P4 -> P5 -> SERVERdestination Les paquets seront cryptés selon l'ordre suivant : avec la clé publique de P5, puis avec celle de P4, avec celle de P3, celle de P2 et pour finir celle de P1. Lorsque que P1 reçoit le paquet, il le décrypte avec sa clé privé. Le client Tor réalise le chemin de la chaine des proxys en récupérant la liste des noeuds (proxys) au près d'un serveur d'annuaire Tor. Si vous ne croyez pas l'équipe Tor et les mécanismes qu'elle dit mettre en place, contrôlez vous même l'code (merci open-source) et recompilez. Libérer l'octect.

Inquiet, Microsoft va crypter son réseau Les grands groupes technologiques cherchent à dévoiler, en vain, des éléments sur les programmes de surveillance du gouvernement américain dans l'espoir de rassurer les utilisateurs. - PHOTO JONATHAN ALCORN, REUTERS Le géant informatique américain Microsoft a décidé de crypter le trafic sur son réseau informatique à cause «d'inquiétudes sérieuses» concernant la surveillance du gouvernement américain. Microsoft emboîte ainsi le pas à Google et Yahoo! dans la foulée de révélations sur le vaste programme de surveillance de l'agence américaine de sécurité nationale (NSA). «S'ils sont avérés, ces efforts menacent de miner sérieusement la confiance dans la sécurité et la confidentialité des communications par internet», a-t-il ajouté. Il a qualifié l'espionnage du gouvernement de «menace persistante et grave aux côtés du piratage et des attaques informatiques malveillantes». M.

Related: