background preloader

Jean Baudrillard

Jean Baudrillard
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jean Baudrillard, né le 27 juillet 1929 à Reims et mort le 6 mars 2007 à Paris est un philosophe français. Biographie[modifier | modifier le code] De son premier mariage avec Lucile, il a deux enfants, Gilles et Anne. Nanterre[modifier | modifier le code] Jean Baudrillard fait sa seconde rupture en cessant l'enseignement secondaire, et opte pour la philosophie politique en entreprenant une thèse de doctorat en troisième cycle de sociologie de la vie quotidienne, discipline associée à la sociologie urbaine et fondée en France par le philosophe Henri Lefebvre, tout en suivant les cours de Roland Barthes à la VIe section de l'École pratique des hautes études. Son premier ouvrage théorique, Le Système des objets, paraît en 1968 — tardivement selon ses propres mots, puisqu'il est alors âgé de 39 ans[2]. Jean Baudrillard est l'une des figures pédagogiques de référence des activistes du mouvement du 22-Mars[3]. Chanson[modifier | modifier le code]

Jean Baudrillard Jean Baudrillard (Reims, 27 juillet 1929 – Paris, 6 mars 2007) était un sociologue et philosophe français. La Société de consommation (1970)[modifier] Partie I : La liturgie formelle de l'objet[modifier] La profusion et la panoplie[modifier] Vous emportez la pyramide croulante d'huîtres, de viandes, de poires et d'asperges en boîte en en achetant une parcelle. Vous achetez la partie pour le tout. Le vertige consommé de la catastrophe[modifier] Ce que nous donnent les communications de masses, ce n'est pas la réalité, c'est le vertige de la réalité. Il faut la violence et l'inhumanité du monde extérieur pour que non seulement la sécurité s'éprouve plus profondément comme telle (cela dans l'économie de la jouissance), mais aussi pour qu'elle se sente à chaque instant justifiée de se choisir comme telle (dans l'économie morale du salut). Les nuisances[modifier] Bref, partout on touche à un point où la dynamique de la croissance et de l'abondance devient circulaire et tourne sur elle-même.

La Société de consommation (ouvrage) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « La publicité tout entière n’a pas de sens, elle ne porte que des significations. Ces significations (et les conditions auxquelles elles font appel) ne sont jamais personnelles, elles sont toutes différentielles, elles sont marginales et combinatoires. C’est-à-dire qu’elles relèvent de la production industrielle des différences, par quoi se définirait, je crois, avec le plus de force le système de la consommation. » Dans nos sociétés où la consommation prend la place de la morale, le corps devient un objet, un capital soumis à un impératif de faire-valoir. Le pouvoir de la société de consommation est énorme. La société de consommation repose sur son propre mythe : « Si la société de consommation ne produit plus de mythe, c’est qu’elle est elle-même son propre mythe. Renversement de perspective fréquent, la « culture de masse » fait ainsi sienne la « contre-culture » .

Les Nuées (Aristophane, résumé) - ulike.net Les Nuées (en grec : Νεφέλαι / Nephélai ) est une comédie grecque classique d' Aristophane, du IV e siècle av. J.-C.. Le thème de la pièce est le conflit des générations qui oppose un vieil athénien Strepsiade et son fils Phidippide. Elle met en scène Socrate, et c'est à ce titre que Les Nuées furen... Jean Baudrillard, De la séduction, (note de lectura) Paru chez Editions Galilée, 1979. « Un destin ineffaçable pèse sur la séduction. Pour la religion, elle fut la stratégie du diable, qu’elle fût sorcière ou amoureuse. La séduction est toujours celle du mal. 1. L’éternelle ironie de la communauté Moto: « Cette féminité, l’éternelle ironie de la communauté. » (Hegel) Le féminin peut être envisagé comme principe d’incertitude. « Si la féminité est principe d’incertitude, c’est là où elle est elle-même incertaine que l’incertitude sera la plus grande: dans le jeu de la féminité. » (p. 25) Les travestis aiment le jeu d’indistinction du sexe (le transvestisme). Porno-stéréo Moto: « Emmène-moi dans ta chambre et baise-moi.

Les Humains Associés No6 : Baudrillard Jean Baudrillard Philosophe et sociologue. Les Humains Associés : Dans votre dernier ouvrage (L'Illusion de la fin ou la grève des événements, Galilée, Paris, 1992), vous parlez de ces phénomènes qui aujourd'hui nous touchent particulièrement, comme si l'histoire était devenue cyclique, comme si nous étions dans une dimension de totale reversibilité. Pourriez-vous nous en parler? C'est une situation paradoxale qui voudrait dire qu'au fond, toutes les utopies ont été en quelque sorte réalisées, l'utopie de la libération, l'utopie du progrès, l'utopie de la production massive, enfin l'utopie de l'information, etc. C'est cela qui m'avait un peu préoccupé. J'ai l'impression qu'il y a une forme de réversibilité des choses, qu'en tout cas, nous n'étions plus dans la forme linéaire de développement, qu'il y a un mouvement peut-être pervers, je ne sais pas, qui est aussi propre à notre culture. Si nous pouvions faire la preuve du passé, nous aurions encore droit au futur. Suite

Jean Baudrillard, Simulacres et Simulation (note de lectura) Editions Galilée, 1981. La précession des simulacres Moto: „Le simulacre n’est jamais ce qui cache la vérité – c’est la vérité qui cache qu’il n’y en a pas.Le simulacre est vrai.” (L’Ecclésiaste) Dans l’œuvre de Borges il existe une allégorie de la simulation sous la forme d’une carte de l’empire à l’échelle 1:1. „Aujourd’hui l’abstraction n’est plus celle de la carte, du double, du miroir ou du concept. Maintenant c’est la carte qui précède le territoire (précession des simulacres). La différence entre le réel et le simulacre est disparue. „Le réel est produit à partir de cellules miniaturisées, de matrices et de mémoires, de modèles de commandement – et il peut être reproduit un nombre indéfini de fois à partir de là. L’ère de la simulation s’ouvre par une liquidation de tous les référentiels. L’irréférence divine des imagesDissimuler est feindre de ne pas avoir ce qu’on a. La simulation s’oppose à la représentation. „La science ne se sacrifie jamais, elle est toujours meurtrière.” Crash

Daniel 7: Le fils de l’homme avec les nuées du ciel « dans l’image de quatre bêtes énormes sortant de la mer, venues d’en bas, elles représentent un pouvoir reposant avant tout sur la violence, un pouvoir de nature bestiale. Daniel dresse donc un tableau sombre et extrêmement inquiétant de l’histoire du monde. Certes, la vision n’est pas seulement négative. "La première bête est un lion avec des ailes d’aigle, à qui l’on arrache les ailes. Puis elle fut soulevée de terre et dressée sur ses pieds, comme un homme, et un cœur d’homme lui fut donné." L’humanisation du pouvoir est donc possible, même en notre temps. Ce salut, pourtant, est relatif, l’histoire, pour le reste, continue et elle deviendra par la suite plus sombre encore. Mais après ce pic extrême, qui voit culminer le pouvoir du mal, se produit quelque chose de tout à fait différent. "Et je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d’homme ; il parvint jusqu’au vieillard, et on le fit avancer vers lui.

JEAN BAUDRILLARD - Alain Gauthier Jean Baudrillard est mort le 6 mars 2006. Un année plus tard, Lignes lui rend hommage en publiant ce beau livre d’Alain Gauthier, l’un de ses proches et l’un des meilleurs interprètes de son œuvre et de sa pensée. Le sujet Jean Baudrillard, le nom est en effet célèbre qui désigne cependant une quasi énigme, quelque chose comme un « Objet Intellectuel Non Identifié ». Qui était-il au juste ? Rares sont les penseurs à provoquer le scandale (appelons-le « penseur », au moins momentanément, faute d’autre mot susceptible de le désigner mieux et de mieux désigner son entreprise sans précédent). Le livre L’enjeu du livre d’Alain Gauthier, Jean Baudrillard, une pensée singulière, est de pister une pensée marquée par la fulgurance, la vision et l’insubordination. L’auteur Alain Gauthier, ami de Jean Baudrillard, enseigne la sociologie à Paris-Dauphine.

French Theory. Foucault, Derrida, Deleuze et Cie, et les mutations de la vie intellectuelle aux Etats-Unis Francois Cusset, "French Theory. Foucault, Derrida, Deleuze et Cie, et les mutations de la vie intellectuelle aux Etats-Unis." Paris, La Decouverte, 2003. 368p. Ce livre raconte l'histoire mal connue de la "French Theory" en Amerique. Il decrit le succes de cette etrange "theorie francaise"--la deconstruction, le biopouvoir, les micropolitiques ou la simulation--jusque dans les trefonds de la sous-culture americaiine. Il restitue l'atmosphere particuliere des annees 1970 et raconte la formidable aventure americaine, et bientot mondiale, d'intellectuels francais marginalises dans l'hexagone.

Simulacra and Simulation Simulacra and Simulation (French: Simulacres et Simulation) is a 1981 philosophical treatise by Jean Baudrillard seeking to interrogate the relationships among reality, symbols, and society. Simulacra are copies that depict things that either had no reality to begin with, or that no longer have an original.[1] Simulation is the imitation of the operation of a real-world process or system over time.[2] ...The simulacrum is never that which conceals the truth—it is the truth which conceals that there is none. "Simulacra and Simulation" breaks the sign-order into 4 stages: Simulacra and Simulation identifies three types of simulacra and identifies each with a historical period: First order, associated with the premodern period, where representation is clearly an artificial placemarker for the real item. Baudrillard theorizes that the lack of distinctions between reality and simulacra originates in several phenomena:[7] See also[edit] [edit] Jump up ^ Robert Goldman; Stephen Papson.

les Nuées d'Aristophane, S. Byl - Comptes rendus de la BSA Ce court ouvrage présente le bilan d'années de recherches sur les éléments éleusiniens dans les Nuées, recherches concrétisées jusque là plus ponctuellement dans quatorze articles et le chapitre d'un ouvrage collectif (Mythe et Philosophie dans les Nuées d'Aristophane, Byl et Couloubaritsis éd., 1994). L'ouvrage reprend pour l'essentiel la trame et le contenu de ce chapitre. Mails il approfondit les remarques sur certains vers déjà commentés, ou les actualise à la lumière des dernières publications sur le sujet. Par ailleurs, il propose de nouvelles analyses d'autres vers allant dans le même sens, à savoir démontrer que l'initiation éleusinienne est la «toile de fond» de cette comédie d'Aristophane. L'introduction (pp. 7-14) fait une brève et claire histoire de la critique de ce point de vue depuis le XIXe s., en regrettant que les allusions à Éleusis dans la pièce n'aient pas davantage été prises en compte, du moins avant Adkins et de Vries dans les années 1970. La démarche de S.

Jean Baudrillard - Soirée de Médan Implosion du social dans les masses. Les sociétés occidentales sont d’abord passées de la caste à la classe, puis de la classe à la masse. Aujourd’hui, les masses ne sont pas aliénées, mais opaques : recherchant le spectacle plus que le sens, elles se transforment en « majorités silencieuses » qui absorbent l’énergie sociale sans la réfléchir ou la restituer, qui avalent tous les signes et les font disparaître elles aussi dans un « trou noir ». L’homme devient lui-même un « pur écran » qui absorbe tout ce que distillent les réseaux. La machine, autrefois, aliénait l’homme. Avec l’écran interactif, l’homme n’est plus aliéné, mais devient lui-même partie d’un réseau intégré. « Nous sommes dans l’écran mondial. lation d’une actualité permanente qui digère le présent lui-même ». naire pour défendre un moralisme radicalisé. Le pouvoir lui-même, ajoute Baudrillard dans A l’ombre des ma- jorités silencieuses, « est seulement là pour masquer le fait qu’il n’existe plus ». sition ».

Coucouville les Nuées Aristophane : Les Nuées texte grec + traduction Prologue 1 STREPSIADE. : Iou ! Iou ! O souverain Zeus, quelle chose à n'en pas finir que les nuits ! Le jour ne viendra donc pas ? PHILIPPIDE, rêvant. UN SERVITEUR. PHILIPPIDE. UN DISCIPLE. STREPSIADE. SOCRATE. Parodos 1 SOCRATE. LE CHOEUR. SOCRATE. LE CHOEUR, se rapprochant de la scène. STREPSIADE. Choeur 1 STREPSIADE. SOCRATE. STREPSIADE. LE CHOEUR. SOCRATE. Spectateurs, je vous dirai librement la vérité, j'en atteste Dionysos, dont je suis le nourrisson. Scène lyrique 1 SOCRATE. SOCRATE. SOCRATE. SOCRATE. SOCRATE. LE CHOEUR, à Socrate près de sortir. STREPSIADE. STREPSIADE. Agon 1 LE JUSTE. L'INJUSTE. LE CHOEUR. LE JUSTE. LE JUSTE. L'INJUSTE. LE CHOEUR. L'INJUSTE. LE JUSTE. LE JUSTE. épisode 2 SOCRATE. Parabase 3 LE CHOEUR. Scène lyrique 2 STREPSIADE. STREPSIADE. STREPSIADE. PHIDIPPIDE. PASIAS.à son témoin. AMYNIAS. Choeur 2 LE CHOEUR. épisode 3

Related:  ap