background preloader

Global Views on Morality

Global Views on Morality
Do you personally believe that married people having an affair is morally acceptable, morally unacceptable, or is it not a moral issue? Do you personally believe that gambling is morally acceptable, morally unacceptable, or is it not a moral issue? Do you personally believe that homosexuality is morally acceptable, morally unacceptable, or is it not a moral issue? Do you personally believe that having an abortion is morally acceptable, morally unacceptable, or is it not a moral issue? Do you personally believe that sex between unmarried adults is morally acceptable, morally unacceptable, or is it not a moral issue? Do you personally believe that drinking alcohol is morally acceptable, morally unacceptable, or is it not a moral issue? Do you personally believe that getting a divorce is morally acceptable, morally unacceptable, or is it not a moral issue? Do you personally believe that using contraceptives is morally acceptable, morally unacceptable, or is it not a moral issue?

http://www.pewglobal.org/2014/04/15/global-morality/

Related:  Boites à outils éducation à la vie sexuelle et affectiveAlcoolContraception dans le Monde

IMAGES CHOC : La violence verbale en images La violence verbale fait autant de dommages que la violence physique. Richard Johnson, un photographe, a voulu illustrer les dommages laissés par la violence verbale dans une série de photos intitulée « Weapon of Choice » Les photos représentent des personnes qui portent des cicatrices et des ecchymoses qui forment des mots violents et abusifs. IVG, mariage gay, alcool, drogue : petit tour d'Europe Non, les Polonais ne sont pas les plus gros buveurs de l'UE. Et oui, certains pays interdisent encore l'IVG. Le scrutin européen approchant, état des lieux cartographié et «dataïsé» de quelques questions que l'on se pose, ou pas.

2. L’accès à la contraception Priorité santé 1. L’accès à la contraception Dans les pays en développement, le nombre de décès liés aux complications de la grossesse ou de l’accouchement a diminué de presque 50% entre 1990 et 2010, passant de plus de 543 000 à 290 000 par an.

« GENRE ! » Un livre collectif pour comprendre et en finir avec les rumeurs Le genre est partout et depuis longtemps : il dessine des vies, ou les efface au gré des stéréotypes ! S’il est avéré qu’il n’existe pas de « théorie », il existe des études sur le genre : genre et travail, et santé, à l’école, en histoire… Mais puisque tout et son contraire a été dit, les auteurs de ce livre ont souhaité organiser une riposte intellectuelle à l’état de confusion dans lequel on entraîne le grand public sur cette question. Ce livre invite donc le lecteur - parent, enfant, étudiant ou institution - à mieux comprendre ce qu’est le genre.

Alcool : un faux bar pour étudier le comportement des consommateurs Fe/REX/SIPA Pour les médecins qui s'intéressent aux effets de l'alcool sur l'être humain, les travaux en laboratoire ne permettent pas d'observer les consommateurs en situation réelle. Ainsi, les résultats de leurs recherches peuvent ête faussés par le manque de réalisme de la situation.Partant de ce constat, le Dr Tony Moss, président du département de psychologie de la London South Bank University, a voulu recréer une ambiance de pub tout en ayant un cadre dont on peut contrôler tous les aspects. Comme il le confie au journal The Guardian, « ce n’est pas le type de recherche que l’on peut faire dans un vrai pub. Il y a trop d’influences extérieures et un manque de contrôle sur l’expérience. » Le Dr Moss a donc reconstitué un faux bar.

Féminisme, queer, genre, sexualités 11 janvier 2013 - Collectif Sous le tapis le pavé Sous le tapis le pavé (HTML) (PDF,2.9 Mo) (PDF,3.6 Mo) De la remarque insistante en soirée à une agressivité latente, d’un machisme gentiment étouffant à une main au cul, les violences sexistes sont multiples et prennent plusieurs formes. Elles se cachent et se déchaînent aussi dans l’intimité, au sein des couples. Comment parler de ces violences dans nos milieux ? Des tests de grossesse gratuits dans les bars pour protéger les foetus À compter de décembre, une vingtaine de bars et de restaurants de l'Alaska proposeront des tests de grossesse gratuits dans un effort pour réduire les pathologies de l'enfant liées à une forte consommation d'alcool pendant la grossesse, rapporte la presse locale. L'Alaska est l'Etat américain qui enregistre le plus d'anomalies foetales liées à l'exposition prénatale à l'alcool. Une consommation abusive d'alcool pendant la grossesse peut entraîner une fausse couche ou se traduire par des déficiences physiques et mentales chez l'enfant à la naissance: petite taille, petite tête et petit cerveau.

1. L’accès à la contraception Priorité santé 2. L’accès à la contraception Dans les pays en développement, le nombre de décès liés aux complications de la grossesse ou de l’accouchement a diminué de presque 50% entre 1990 et 2010, passant de plus de 543 000 à 290 000 par an. Actualités 2014 - 19 mai : Journée nationale de lutte contre les hépatites virales L'Inpes s'investit depuis plusieurs années (2008) sur ce sujet qui constitue une priorité inscrite dans sa programmation 2012-2014. Aujourd’hui, l’Institut met à disposition des professionnels, intervenants, bénévoles du sanitaire, du social et de l’éducatif développant des actions d’aide, de soutien et d’accompagnement à la parentalité et de promotion de la santé un ouvrage. Il vise à promouvoir la santé dès la petite enfance, et présente des concepts et méthodes pour développer des actions. Son objectif est de favoriser la rencontre entre les différents professionnels travaillant dans le champ, notamment dans les Réseaux d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents (REAAP), et ceux intervenant dans celui de la promotion de la santé. Il vise aussi à soutenir des initiatives et à susciter des innovations en matière de pratiques professionnelles et communautaires.

Actualités 2014 - Le Ministère des Affaires sociales et de la Santé met en garde les internautes contre les dangers de la « neknomination » Face à l’ampleur prise ces derniers jours par le phénomène de « neknomination », le Ministère des Affaires sociales et de la Santé alerte les internautes sur les dangers de cette pratique et rappelle les grandes mesures mises en œuvre pour prévenir et combattre la consommation excessive d’alcool, notamment chez les jeunes. La « neknomination » est un phénomène apparu récemment sous la forme d’un défi lancé par un internaute à ses contacts sur les réseaux sociaux pour les inciter à boire d’un trait un verre d’alcool. Une fois le défi relevé, les internautes concernés se tournent vers leurs propres contacts et les invitent à en faire de même. D’où le développement éclair de ce phénomène, d’abord en Australie, puis dans plusieurs autres pays.

Stop Harcèlement de rue (c’est quoi le slut shaming? Clique) L’article que j’ai écrit sur Madmoizelle raconte comment j’ai récemment répondu à différentes agressions verbales sexistes et/ou sexuelles (grâce notamment aux conseils du blog « Projet Crocodiles »), et vous pouvez le lire ici. Voilà. L'alcool plus dangereux que le crack ou l'héroine L'alcool est plus nocif que certaines drogues illégales comme l'héroïne ou le crack, si l'on tient compte de ses effets autant sur les individus que sur l'ensemble de la société. C'est ce qu'affirme le professeur David Nutt, ancien conseiller du gouvernement britannique sur les drogues, dans une étude publiée lundi par la revue médicale britannique The Lancet. L'étude, qui émane de la Commission scientifique indépendante sur les drogues (ISCD), estime que "les actuels systèmes de classification des drogues gardent peu de relation avec leur réelle nocivité". Ses auteurs expriment leur "accord avec les conclusions d'études d'experts précédentes selon lesquelles prendre fermement l'alcool pour cible constitue une politique de santé valable et nécessaire".

Les entreprises américaines pourront refuser de couvrir certains contraceptifs Des militantes prochoix manifestent à Washington. Photo : Jonathan Ernst / Reuters Une entreprise américaine peut invoquer la liberté religieuse pour se soustraire à la loi et ne pas couvrir le remboursement des contraceptifs à ses employées, a statué la Cour suprême des États-Unis. Une décision dénoncée par l'administration Obama. Dans un jugement partagé de cinq juges contre quatre, le plus haut tribunal du pays a décidé que les entreprises, au même titre que les individus, peuvent être exemptées de la partie contraception de la loi sur la réforme de l'assurance maladie. C'est la première fois aux États-Unis que la Cour suprême reconnaît le droit à des entreprises de se soustraire à une loi fédérale pour des motifs religieux.

Related: