background preloader

Les styles d'apprentissage, une vaste rigolade ?

Les styles d'apprentissage, une vaste rigolade ?
Depuis 2010, les articles académiques et grand public se multiplient aux Etats-Unis pour dénoncer ce que certains appellent "l'imposture" ou "l'erreur" des styles d'apprentissage. Non que ce concept ne recouvre certaines réalités évidentes : les apprenants n'apprennent pas tous de la même façon, pas la peine d'être diplômé en psychologie ou en neurosciences pour le savoir; mais ce qui est fortement remis en cause aujourd'hui, c'est l'utilisation faite de cette théorie dans la conception et l'animation de formations, en présence ou en ligne. Les éducateurs sont donc les premiers touchés par la remise en cause de l'importance des styles d'apprentissage. Aucune vérification de la théorie par la recherche Quels sont donc les termes de cette remise en cause ? Dans un article intitulé "Challenging the Notion of Learning Styles", Maryellen Weimer les résume ainsi : D'après C. Ingénierie pédagogique : on sait ce qui fonctionne Mais faisons un effort et oublions donc les styles d'apprentissage.

http://cursus.edu/article/18808/les-styles-apprentissage-une-vaste-rigolade/#.U085kdGI70M

Related:  Style apprentissageGestion mentale

Test ISALEM Style d'apprentissage - enseignement supérieur Le questionnaire ISALEM-97 est une production du LEM une équipe interdisciplinaire au service de l'enseignement : Brigitte MONFORT,biologiste, responsable scientifique Ferdinand BONGARTZ, électro-acousticien, responsable technique René CAHAY, chimiste François REMY, physicien Jean THERER, psychopédagogue Maryse HONOREZ, biologiste Fabian ROWIE, informaticien UNIVERSITE de LIEGE au Sart TilmanBâtiment B7 B-4000 Liège tél. : +32 (0)4 366 35 99 - fax : +32 (0)4 366 28 88 contact Brigitte MONFORT Construire une formation pour le Elearning L’ascension du Elearning dans les secteurs de l’entreprise de l’université et de la formation continue permet de faire évoluer des modalités d’apprentissage et les pratiques pédagogiques des acteurs de la formation et de l’enseignement. En effet on constate un véritable engouement pour ce type d’apprentissage qui peut s’expliquer par l’évolution et l’accessibilité des technologies et sa souplesse d’utilisation pour une nouvelle génération d’apprenants. En veille permanente sur le sujet, j’ai développé une ressource numérique qui vous permettra d’organiser et de structurer un parcours de formation pour le Elearning. Cette carte mentale est une méthode constituée de 9 thématiques :

Mémoire professionnel (chap.I), IUFM de Montpellier Approche théorique [ 1ère page uniquement ] I Qu'est-ce-que reconnaître une figure géométrique ? " L'espace géométrique se caractérise par sa dimension. Les problèmes de géométrie s'appuient sur un espace qui n'est plus l'espace physique mais un espace conceptualisé où les objets sont représentés par des figures. La validation d'une forme reconnue ne s'y fait pas par le recours au dessin, mais par l'absence de contradiction dans le raisonnement. Comment reconnaissons-nous une figure ?

Intelligences Multiples -Gardner La théorie des intelligences multiples Parmi les nombreuses grilles d’intelligences qui ont été élaborées, la théorie des Intelligences Multiples d’Howard Gardner a le mérite d’être particulièrement simple à comprendre (car parlant bien à l’intuition) et pratique à utiliser dans une quelconque situation d’apprentissage. Son succès dans le monde anglo-saxon depuis sa parution en 1983 a été considérable, en particulier dans les champs de l’éducation et de la formation permanente. Elle a fait l’objet de très nombreux livres d’application en langue anglaise. Selon Gardner, on peut distinguer huit intelligences : l’intelligence verbale / linguistique

cycle de Kolb Une personne fait son apprentissage par la découverte et l’expérience. Selon David Kolb, l’apprentissage est un processus constitué de quatre phases qui forment un cycle pouvant être répété à l’infini. Les quatre phases sont : L’expérience concrète d’une action/idée.L’observation réfléchie et attentive.La conceptualisation abstraite et théoriqueLa mise en application de l’idée/action en fonction de l’expérience initiale. Voici un exemple :

Qu'est-ce qu'une mind map? Une mind map est un graphique représentant des idées, des tâches, des mots, des concepts des qui sont liés entre eux autour d’un sujet central. Une mind map est une représentation non-linéaire qui permet d’organiser ses idées de façon intuitive autour d’un noyau central. L’intérêt de la mind map est de pouvoir transformer une longue liste de tâches monotones en une représentation graphique colorée et attractive, plus facilement mémorisable et proposant une organisation claire des ses idées. Le concept reprend la façon dont le cerveau fonctionne, raison pour laquelle il est très intuitif. Si vous cherchez des exemples de cartes heuristiques, ou un logiciel permettant de créer des mind maps, testez gratuitement le logiciel MindView de MatchWare.

Apprendre OpenOffice Calc : 6 modules en autoformation Frédéric Tempez, enseignant C2i1 et C2i2e à l’UFR de Langues de l’Université d’Artois propose un cours OpenOffice Calc, logiciel libre tableur, parcours d’autoformation adapté au débutant. Ce parcours a été créé pour des étudiants inscrits en formation c2i1. L’auteur du blog Tic & Net présente 6 modules en accès libre, gracieusement téléchargeables et sous licence Creative Commons.

L’erreur orthographique, l’apprentissage implicite et la question des (...) L’une des craintes que suscite la réhabilitation des méthodes de lecture dites « syllabiques pures » (celles du type Boscher) a trait à l’orthographe. Comme Eveline Charmeux l’a récemment rappelé : « en lui proposant des phrases dépourvues de marques orthographiques pertinentes, on habitue l’enfant à n’attacher aucune importance à de telles marques - même lorsqu’il rencontre un texte où elles existent ». Or, les méthodes de ce type installent initialement l’enfant dans un système où l’orthographe est simplifiée à l’extrême et ce n’est peut-être pas sans conséquences pour certains enfants. Évidemment, la crainte principale que suscitent les méthodes de ce genre concerne l’accès à une lecture courante (éviter l’ânonnement !). Cependant, certains travaux récents en psychologie (ceux concernant l’apprentissage implicite) montrent que l’appropriation de l’orthographe et celle de la lecture courante ont partie liée.

Cerveau droit ou cerveau gauche? Quel est votre style d'apprentissage Êtes-vous plutôt « cerveau droit » (créatif) ou « cerveau gauche » (rationnel). Selon le cas, votre style d’apprentissage — votre façon d’apprendre — sera forcément très différent ». Par conséquent, le style d’enseignement du formateur qui sera le plus susceptible de favoriser l’acquisition de connaissances sera lui aussi très différent. C’est du moins ce qui ressort de l’infographique très intéressant présenté en bas de page et provenant du site OnlineCollege.org. 28:1 - Le LSQ-Fa: une version française abrégée de l'instrument de mesure des styles d'apprentissage... Résumé Cet article comporte deux volets: le premier a pour but de présenter la typologie des styles d'apprentissage de Honey et Mumford (1992) et les avantages de recourir au Learning Styles Questionnaire (LSQ) comme outil de mesure des styles d'apprentissage dans le cadre du modèle d'apprentissage expérientiel de Kolb (1984). Le LSQ mesure quatre styles d'apprentissage : l'actif, le réfléchi, le théoricien et le pragmatique. Il présente des coefficients de consistance interne et de stabilité supérieurs à ceux du LSI de Kolb et une validité de construit acceptable. De plus, la conception de quatre dimensions unipolaires qui sous-tend le LSQ semble davantage fondée que celle des deux dimensions bipolaires du LSI.

Related:  pedagogie