background preloader

CMI

CMI
« La France est un pays d’industrie : elle a inventé la machine à vapeur, la carte à puce, le train à grande vitesse, le vaccin, l’ascenseur, l’automobile, la montgolfière, la photographie, l’avion, le pneumatique, le cinéma. Elle vient de lancer 34 plans de "reconquête industrielle" pour se hisser au meilleur niveau de la compétition mondiale. La France, patrie des droits de l’homme, est un pays d’ouverture et d’imagination. Elle lance aujourd’hui un concours mondial, ouvert aux innovateurs du monde entier, pour développer les solutions qui répondront aux besoins du monde de demain. Venez construire l’avenir en France ! »

http://innovation-2030.dgcis.gouv.fr/fr/

Related:  opps&support

10 métiers qui risquent de disparaître Dans une étude intitulée « Le futur de l’emploi », Carl Benedikt Frey et Michael A. Osborne, deux chercheurs de l’Université d’Oxford, ont examiné plus de 700 métiers pour savoir lesquels avaient le plus de chances d’être remplacés par des machines dans un futur proche. En se basant sur un algorithme complexe et les prédictions de Keynes sur le développement du « chômage technologique », les deux chercheurs ont établi un classement des métiers en fonction de leur probable « computerisation » (le remplacement de certaines tâches répétitives par des machines ou des ordinateurs). Aucun risque pour les métiers de la santé En tête de liste on retrouve les emplois pour lesquels la probabilité de remplacement par des machines est très faible. En queue de peloton, avec un taux de probable computerisation proche de 1, de nombreux métiers d’aujourd’hui sont sans doute voués à disparaître.

Programme d’Investissements d’Avenir: 14 projets sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets d’e-Santé n°2 Marisol TOURAINE, ministre des affaires sociales et de la santé, Arnaud MONTEBOURG, ministre du redressement productif, Fleur PELLERIN, ministre déléguée aux PME, à l’innovation et à l’économie numérique et Louis GALLOIS, commissaire général à l'investissement, se félicitent du succès de l’appel à projets d’e-Santé n°2, mené dans le cadre des Investissements d’avenir. Sous l’intitulé «Développement de services numériques pour la santé et l’autonomie» ce appel à projets est dédié au soutien au déploiement expérimental de technologies et de services numériques dans le champ de la santé. 14 projets pilotes de services numériques dans le domaine de l’e-santé ont été sélectionnés et bénéficieront d’un soutien financier dans le cadre des Investissements d’avenir. Ces 14 projets permettront à la fois d’améliorer et de valider les technologies et les services d’e-santé déployés à une échelle significative, mais aussi d’évaluer les usages et les modèles économiques de ces solutions.

Quels seront les métiers de demain ? Métiers émergents, emplois nouveaux ou en mutation… quels seront les jobs porteurs à l’avenir ? Vaste question. Ces dernières années on attendait beaucoup des emplois verts ou des services à la personne, censés créer des centaines de milliers d’emplois à court terme. Mais on attend toujours. Voyage dans l’innovation sociale scandinave (2/3) : Réinventer l’entrepreneuriat Suite de notre voyage dans l’innovation sociale européenne (voir la première partie) à l’invitation de la 27e Région, laboratoire d’innovation publique. Avec un regard particulier sur la façon dont la conception de services peut aider au développement de nouvelles formes d’entreprises. MindLab : changer l’esprit de l’innovation publique Le MindLab (blog) est un laboratoire fondé par les ministères danois de l’économie, des finances et de l’emploi. Etabli depuis 9 ans et composé d’une équipe de 15 personnes, son objectif a pris une toute autre actualité à l’heure de la crise financière et écologique : penser l’innovation dans le gouvernement et les services publics. « Nous devons dépenser l’argent public d’une manière plus intelligente », explique son directeur Christian Bason, auteur d’un livre à paraître sur ces questions.

« On a longtemps cru le code informatique réservé aux hommes, mais c'est fini ! » Qui a dit que le code informatique était réservé à la gent masculine ? C'est dans le but d'initier les jeunes femmes aux langages des machines que l'association Girls In Tech, qui promeut la mixité dans les milieux traditionnellement masculins, s'est associée à Microsoft pour une série de dix séances au sein de l'accélérateur de startups MVA Paris - anciennement Spark. L'ambiance était chaleureuse mardi 4 février au soir pour le lancement de la première série de cours. Stéphanie Hertrich, programmeuse informatique chez Microsoft, a accompagné les jeunes femmes pour ces premières heures de travail, et pour elle, l’enjeu est de taille :

Innovation de rupture: comment rechercher l’inimaginable Au milieu des années 80, Garry Hamel, un des grands gourous californiens du management, avait jeté un pavé dans la mare : l’ère du progrès conventionnel et linéaire était révolue. Le changement n’était plus ni additif, ni linéaire. Il était discontinu. Pour chevaucher ce progrès-là, les entreprises devaient inventer un système créatif non linéaire. Trente ans plus tard, le postulat est passé dans les mœurs « corporate » et chaque dirigeant sait que l’innovation incrémentale, ce changement graduel, modeste et continu de l’existant, ne suffit plus.

“L’emploi et le numérique : la France est-elle prête ?” La conférence de France Digitale avec Michel Sapin à suivre en direct sur YouTube France Digitale (partenaire de La Cuisine Du Web) organise le mardi 14 janvier, une matinée consacrée à l’emploi et le numérique dans les locaux de Google France. Cet évènement est marqué par la présence de Michel Sapin, Ministre du Travail et de l’Emploi. Pour les personnes n’ayant pas pu assister à cet évènement, il est possible de suivre la matinée en direct sur YouTube. Pour ce faire, rendez-vous sur la chaîne de France Digitale à partir de 9h le mardi 14/01. Le programme : 9h – Bienvenue et introduction (15 minutes)

Innovation de rupture contre innovation incrémentale L'environnement favorable à l'innovation incrémentale (Kaizen) Après la fin de la deuxième guerre mondiale, l'industrie japonaise a du redémarrer dans un pays à reconstruire, avec peu de matières premières disponibles. Une politique gouvernementale favorable et un projet ambitieux (rattraper économiquement les Etats-Unis), la cohésion de la population, l'habitude de la frugalité et le sens de l'économie ont été les prérequis à l'émergence locale de l'amélioration continue. La période de croissance et de stabilité qui caractérise les trente glorieuses (1945-1975, économie de production) a permit aux japonais d'affiner, d'affûter leur outil de production au fil du temps, l'optimisant pour la production de masse. Au-delà des gains d'échelle, ils ont su éliminer toutes sortes de pertes, et apporter une certaine flexibilité dans les processus en développant des méthodes de changement rapide de séries et d'outils (SMED).

Gilles Babinet et Pierre Bellanger : la régulation des données, défi majeur du XXIème siècle, Interview Si les données sont l'or de l'ère numérique, comment contrôler leur exploitation par les géants d'Internet ? Pierre Bellanger, président-fondateur de Skyrock et auteur de « La souveraineté numérique », milite pour une intervention forte de l'Etat. Gilles Babinet, « digital champion » de la France auprès de la commission européenne qui vient de publier « L'ère numérique », préfère l'idée d'une régulation mondiale. Entretien croisé dans le cadre du dossier des Echos sur les 20 ans de l'Internet français.(...) Cet article est exclusivement réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous.

Related: