background preloader

Érosion, accrétion du littoral

Érosion, accrétion du littoral
Cette page fait partie de l'ouvrage intitulé "Impacts à long terme du changement climatique sur le littoral métropolitain" édité sous le numéro 55 d'octobre 2011 dans la collection "Etudes et ducuments" du Commissariat Général au Développement Durable du ministère en charge du Développement durable. Le sommaire et la présentation de l'ouvrage sont disponibles sur WIKHYDRO. Ce que l’on constate actuellement Définition L’érosion est définie comme un gain d’espace de la mer sur la terre et l’accrétion comme un gain de la terre sur la mer, s’observant sur des périodes suffisamment longues [33].Les mouvements du trait de côte Le littoral est un système dynamique dont la morphologie évolue à différentes échelles temporelles et spatiales [14]. Il a beaucoup évolué au cours des temps historiques, en réponse à la disponibilité sédimentaire, à l’influence des tempêtes, des vagues, des courants, du niveau marin relatif sur certains sites et aussi des activités anthropiques. Marais côtiers Résumé Related:  EDD

Changement climatique La COP21 est attendue par le monde entier. Le changement climatique est global, mais touchera de manière différenciée les différentes régions et espaces du monde (côtes, montagnes, villes,…). Le Conservatoire du littoral, en tant que propriétaire des espaces naturels littoraux qu'il protège, participe à la réflexion sur la gestion raisonnée et durable des littoraux qui contribue à l’adaptation au changement climatique. Le littoral est intrinsèquement mouvant : il peut localement gagner de la matière ou en perdre du fait de l’érosion et de la submersion marine. La nature comme l’Homme sont à l’origine de ces mouvements. Avec le changement climatique, la hausse annoncée du niveau de la mer et l'augmentation de la fréquence et de l’intensité des tempêtes, le recul du trait de côte est un phénomène auquel citoyens et pouvoirs publics se confrontent de plus en plus. - au niveau européen, avec les programmes Branch, Leonardo et LiCCo (Littoraux et changements côtiers)

acidification de l'océan Cette page fait partie de l'ouvrage intitulé "Impacts à long terme du changement climatique sur le littoral métropolitain" édité sous le numéro 55 d'octobre 2011 dans la collection "Etudes et ducuments" du Commissariat Général au Développement Durable du ministère en charge du Développement durable. Le sommaire et la présentation de l'ouvrage sont disponibles sur WIKHYDRO. Ce que l’on constate actuellement L’acidité de l’océan augmente au fur et à mesure de l’absorption du dioxyde de carbone (CO2) de l’atmosphère. Description du phénomène « L’acidification de l’océan » désigne la diminution du pH de l’eau de mer (d’environ 0,1 unité dans les eaux de surface depuis 1800, début de l’ère industrielle) (Une diminution de 0,1 unité pH équivaut à une augmentation de 30 %de la concentration en ions H+), due à l’absorption du dioxyde de carbone atmosphérique. Modification chimique de l’environnement des organismes marins État des connaissances Ce qui pourrait se passer Invertébrés et poissons marins

L'horizon se rapproche - Ville fluctuante I.1. Les effets du changement climatique sur le littoral métropolitain français Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a diffusé en 2014 son 5e rapport : en fonction du scénario d'émissions contrôlées (RCP2) ou d'émissions fortes (RCP 8.5), le changement climatique n’aura pas les mêmes effets en matières de températures et de précipitations. Depuis un demi-siècle, le réchauffement observé est net, d'environ 0,7°C, dû à la variabilité naturelle mais surtout aux facteurs anthropiques directs. L’élévation régulière du niveau de la mer est constante depuis le début du 20e siècle et s’accélère depuis trente ans sans pour autant que cette élévation soit géographiquement uniforme (CGEDD, 2011). Il convient de remarquer que l’avènement des effets du changement climatique obéit à des temporalités et des rythmes variés. I.2. Le paysage est conditionné au regard.

accentuation de la salinité des eaux souterraines littorales Cette page fait partie de l'ouvrage intitulé "Impacts à long terme du changement climatique sur le littoral métropolitain" édité sous le numéro 55 d'octobre 2011 dans la collection "Etudes et ducuments" du Commissariat Général au Développement Durable du ministère en charge du Développement durable. Le sommaire et la présentation de l'ouvrage sont disponibles sur WIKHYDRO. Ce que l’on constate actuellement Les aquifères côtiers sont plus ou moins sensibles aux intrusions salines en conditions naturelles et sous influence anthropique en fonction de leur structure, leur géométrie et de l’hétérogénéité du milieu. (i) l’eau douce des nappes du continent (ii) l’eau salée qui imprègne les terrains au voisinage des côtes ou qui pénètre les cours d’eau au niveau des estuaires et peut ainsi donner lieu à des salinisations des eaux souterraines en relation hydraulique avec les eaux de surface. Ce qui pourrait se passer Bibliographie Page précédente / Sommaire / Page suivante

Impact des scénarios climatiques sur la ressource en eau souterraine Evolution du climat de la Terre et changement climatique Le climat se définit comme une situation moyenne dans l’espace et dans le temps, des conditions météorologiques caractérisant une région. Il doit être décrit sur une période suffisamment longue, classiquement 30 ans, pour prendre en compte sa variabilité, qui est importante aux échelles de temps géologiques et historiques. L’évolution de l’état ou de la variabilité moyenne du climat, qu’elle soit naturelle ou provoquée par les activités humaines et que l’on peut identifier par des méthodes statistiques sur des longues périodes (décades ou plus), est appelée « changement climatique ». Figure 1: évolution de la température de l’air sur les 1 300 dernières années dans l’hémisphère Nord obtenue à partir de plusieurs observations indirectes de la température, par rapport à la moyenne sur la période 1961-1990 (IPCC, 2007b – Chap. 6). Les causes identifiées du changement climatique La situation climatique future Références Bates, B.

courants marins Cette page fait partie de l'ouvrage intitulé "Impacts à long terme du changement climatique sur le littoral métropolitain" édité sous le numéro 55 d'octobre 2011 dans la collection "Etudes et ducuments" du Commissariat Général au Développement Durable du ministère en charge du Développement durable. Le sommaire et la présentation de l'ouvrage sont disponibles sur WIKHYDRO. Ce que l’on constate actuellement La circulation thermohaline de l’Atlantique Nord (à laquelle le Gulf Stream participe) transporte un flux de chaleur vers le nord égal à celui de l’atmosphère et contribue à maintenir des températures relativement douces en Europe du Nord Ouest. Ce qui pourrait se passer La circulation thermohaline dans l’Atlantique Nord ralentira très probablement au cours du 21e siècle ; mais il est très peu probable que cette circulation connaisse une transition brusque de grande ampleur sur cette période [2] [28]. Bibliographie [27] IFREMER - Impact côtier du changement climatique , 2008

élévation du niveau de la mer Cette page fait partie de l'ouvrage intitulé "Impacts à long terme du changement climatique sur le littoral métropolitain" édité sous le numéro 55 d'octobre 2011 dans la collection "Etudes et ducuments" du Commissariat Général au Développement Durable du ministère en charge du Développement durable. Le sommaire et la présentation de l'ouvrage sont disponibles sur WIKHYDRO. Ce que l’on constate actuellement Observations Entre 1870 et 2004, le niveau marin moyen s’est élevé de 1.7 mm/an (+/-0.3 mm/an). Cette tendance n’est pas linéaire (Figure 9) : au contraire, des accélérations sont observées, en particulier entre 1993 et 2005 où le niveau de la mer moyen s’est élevé de 3,3 mm/an [6]. niveau mer 1 Figure 9 : Reconstructions du niveau moyen de la mer ; Figure extraite de Cazenave et al. (2008) [7]. L’élévation relative du niveau de la mer est mesurée depuis la fin du 19e siècle par des marégraphes (par exemple depuis 1845 à Brest). Causes de l’élévation séculaire du niveau marin moyen Résumé

Le réchauffement climatique contribue à l'asphyxie des espèces marines | Climat : où en sommes-nous? Des aloses, une variété de poisson voisin de la sardine et du hareng, flottent à la surface dans la baie de Narragansett, au Rhode Island, en raison du phénomène des zones mortes. Photo : Andrew Altieri / Smithsonian Institution Le réchauffement climatique joue un rôle plus important que l'on pensait dans les zones mortes des océans, lacs et rivières de la planète. Une zone morte se crée lorsque des engrais déposent des nutriments comme l'azote et le phosphore dans un environnement aquatique. Les scientifiques savent depuis longtemps que le réchauffement des eaux intensifie ce problème. Les chercheurs ont examiné 476 zones mortes réparties sur la planète. Inquiétudes pour l'estuaire du Saint-Laurent La prédiction la plus inquiétante à ce chapitre concerne l'estuaire du Saint-Laurent où la température de l'eau pourrait augmenter de presque 4 degrés Celcius.

La fin de notre civilisation est proche selon la NASA Ce n’est pas la première fois que l’on prédit la fin du monde. Mais cette fois-ci, ce sont des scientifiques qui annoncent l’effondrement de notre civilisation moderne et industrielle dans les prochaines décennies. C’est la conclusion peu joyeuse d’une nouvelle étude parrainée par la NASA et relayée le 14 mars par le quotidien britannique The Guardian. Pour arriver à ce constat apocalyptique, l’étude a été réalisée par une équipe de scientifiques américains menée par le mathématicien Safa Motesharrei qui a mis au point un nouvel outil analytique, baptisé HANDY (Human And Nature DYnamical). Les scientifiques expliquent que notre civilisation s’écroulera pour deux scénarios possibles. Selon les chercheurs, seuls les changements pourraient nous permettre d’éviter le pire. En vidéo sur le même thème : Fin du monde ou illusion ?

Site de l'Education à l'environnement pour un développement durable à destination du monde éducatif Les gestes respon­sables et Les énergies renouvelables serious games éducatifs 2 Shares Share Tweet Email Deyrolle pour l’Avenir et Strass Productions / Terra Project lancent deux nouveaux serious games éducatifs, Les gestes respon­sables et Les énergies renouvelables. A l’origine de ce projet, Deyrolle pour l’Avenir, en 2012, décide de décliner en support numérique les planches de son kit pédagogique sur l’Education au Développement Durable, afin de pouvoir proposer des supports complémentaires au papier. Tout naturellement, Deyrolle pour l’Avenir se rapproche de Terra Project dont l’expertise sur la création de supports numériques (sites internet, films, modules interactifs, serious games …) d’Education au Développement Durable est largement reconnue. Le premier serious game La forêt durable est paru en 2014. L’interactivité des serious games pour faciliter l’apprentissage Le serious game place l’élève dans une démarche d’investigation qui le rend acteur dans ses apprentissages. Les avantages Le principe du jeu : une fresque interactive Les nouveautés technologiques

Related: