background preloader

Culture et communication

Culture et communication
Related:  sociales

Défense Recherche avancée Mettre l’animation en pause Accueil | Portail Défense | Emploi Emploi Emploi Mise à jour : 14/03/2014 11:59 Métiers de la Défense Recrutement Reconversion Ecoles Stages Formation Tout ouvrir Accès direct Principaux Organismes Autres organismes Thématiques Profils Haut Copyright Ministère de la Défense 2014 | Mentions legales Concours Bibliothèques Métiers, concours, examens et recrutements Vous pourrez prendre connaissance, éditer et télécharger les textes de référence, les conditions d’accès, la nature et le programme des épreuves, les aides vous permettant de mieux vous préparer, les calendriers relatifs à la programmation des recrutements en cours et les résultats de ces derniers….. Enfin, vous trouverez une rubrique, ci-dessous « Actualités » pour informer sur de grands événements en matière de recrutement. Liste des concours et examens par ordre alphabétique Calendrier Modalités d’inscription Résultats, composition jury, rapports du jury et statistiques Annales numériques des épreuves écrites Actualités

Décentralisation : les départements refusent de se faire hara-kiri Acte III de la décentralisation Publié le 20/02/2014 • Mis à jour le 24/02/2014 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : A la une, France Claudy Lebreton, le président de l'ADF, dit clairement « non » à la disparition automatique du département sur le territoire des métropoles. © J. Hostiles aux fusions-absorptions par les métropoles, les conseils généraux, reçus le 20 février par Jean-Marc Ayrault, marquent aussi leur territoire vis-à-vis des régions. Plutôt discrète depuis les attaques, en janvier, de François Hollande contre le millefeuille territorial, l’Assemblée des départements de France (ADF) a été reçue le 20 février 2014 à Matignon. Cette rencontre a été l’occasion pour le groupement présidé par Claudy Lebreton (PS) d’affirmer sa doctrine devant les diverses pistes esquissées par l’exécutif. « Si on attente à quelques-uns d’entre nous, on finira par s’attaquer à nous tous. Interrogations - Ce texte, en tout cas, commence à susciter des tirages. Haut de page

Sénat-recrutement  Les administrateurs occupent des fonctions de conception, d’aide à la décision et de « management » au service du Sénat et des Sénateurs, dans le cadre des orientations fixées par les Autorités du Sénat. Tout au long de leur carrière, les administrateurs sont conduits à exercer plusieurs métiers aussi riches que diversifiés qui ont un dénominateur commun : apporter le concours le plus approprié aux Sénateurs pour leur permettre d’exercer leur mandat dans les meilleures conditions. Les administrateurs sont ainsi affectés alternativement soit au sein des directions chargées des missions institutionnelles du Sénat qui concernent les domaines de la législation, du contrôle de l’action du Gouvernement ou de l’évaluation des politiques publiques, soit au sein des directions qui assurent la gestion des ressources et des moyens du Sénat. Leurs principales missions consistent à : Condition de diplôme requise pour concourir : Le concours a généralement lieu tous les deux ans. Annales

Les 9 principales dispositions de la loi « métropoles » dans le détail Inscrit dans le texte originel, le Haut conseil des territoires a finalement été supprimé, selon le souhait des sénateurs qui craignaient que cette institution ne marche sur leurs platebandes. La réforme de la formation professionnelle a été déplacée dans le projet de loi du même nom, porté par Michel Sapin. 1 – La clause de compétence générale rétablie La loi rétablit la clause de compétence générale des départements et des régions, supprimée par la loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Par ailleurs l’Etat pourra déléguer par convention à une collectivité territoriale ou à un EPCI qui en fait la demande l’exercice de certaines de ses compétences, qui seront alors exercées au nom et pour le compte de l’Etat. 2 – Des collectivités chef de file Dans le cas des compétences auxquelles participent plusieurs niveaux de collectivités, un chef de file est désormais désigné. 3 – Un nouvel organe de concertation : la CTAP 5 – Le Grand Paris créé 9 – Le renouveau des pays

Assemblée nationale : les concours L’Assemblée nationale compte environ 1300 fonctionnaires exclusivement recrutés par concours qui, bien que fonctionnaires de l’État, sont régis par un statut autonome fixé par le Bureau de l’Assemblée. Ces fonctionnaires sont affectés soit dans les services législatifs, où ils assistent les députés dans leur rôle de législateur et leur mission de contrôle de l’activité gouvernementale, soit dans les services administratifs, où ils contribuent au fonctionnement quotidien de l’institution et gèrent les moyens matériels mis à la disposition des députés. Soumis comme tous les fonctionnaires de l’État à des obligations de réserve, de discrétion professionnelle et de neutralité politique, ils doivent en outre faire preuve d’une grande disponibilité en raison notamment des contraintes liées à la séance publique et aux travaux des commissions.

Bien-être au travail 2016 : Coup de fatigue chez les territoriaux - Club RH Et vous, ça va ? La question posée aux territoriaux par « La Gazette » en fin d’été s’est soldée par une soupe à la grimace. La faute à la rentrée ? Si seulement… Car le mauvais état de santé psychique des agents est bien plus profond qu’une simple déprime saisonnière. En cause notamment les réformes et réorganisations qui plombent leur moral depuis plusieurs années déjà. « Tout est à reconstruire. Cliquez sur l’image pour l’agrandir Ils éprouvent aussi moins de fierté que les autres à exercer leur métier (24,1 % de satisfaits contre 34,4 % au total), se disent moins épanouis dans leur travail et ont moins l’impression de rendre un service de qualité. S’ils sont plus exposés cette année, les personnels des régions ne sont pas les seuls à voir l’avenir en noir. Catégorie C, rien ne va plus Plus préoccupante encore que le manque de confiance, l’anxiété se diffuse à tous les niveaux. Cliquez sur l’image pour l’agrandir. « Les objectifs fixés à l’encadrement rejaillissent sur les équipes.

ONF Production, soutien, management… L’ONF s’appuie sur des métiers divers et complémentaires pour mettre en œuvre une gestion durable et préserver les espaces naturels de demain. De nombreux métiers De l’ouvrier forestier au directeur, l’ONF compte de nombreux métiers, aussi divers que complémentaires. Certains sont spécifiques aux missions de l’Office alors que d’autres relèvent d’activités plus transverses qui se retrouvent classiquement dans toute entreprise. Les métiers de production Les métiers de production touchent au "cœur de métier". Les métiers de soutien Les métiers du soutien apportent un appui à la production et au management afin de permettre la création de valeur ajoutée. Les métiers de management Les métiers du management contribuent à la création de valeur ajoutée à travers une valorisation des ressources humaines et une optimisation de l'organisation.

Décryptage de la loi NOTRe A l’exception des dispositions de l’article 59 relatives aux modalités d’élection des conseillers de la métropole du Grand Paris censurées par le Conseil constitutionnel par sa décision n°2015-717 du 6 aout 2015, la loi Notre dans sa version définitive est issue de l’accord qui s’est dégagé lors de la commission mixte paritaire le 9 juillet 2015. Résultat d’un compromis entre le Sénat et l’Assemblée, de l’intervention du scrutin départemental au cours de son examen au Parlement et sur fond de réduction des dotations aux collectivités territoriales, cette loi s’écarte à de nombreux égards, de ses ambitions originelles. Ainsi en est-il, notamment, du recul opéré sur la suppression des conseils départementaux à l’horizon 2020 qui figurait dans l’exposé des motifs du projet de loi déposé sur le bureau du Sénat le 18 juin 2014. La redéfinition des compétences départementales et régionales La spécialisation des compétences des départements et des régions Le renforcement du rôle des régions

LOI n° 2016-483 du 20 avril 2016 relative à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires | Legifrance Le chapitre IV de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires est ainsi modifié : 1° L'intitulé est ainsi rédigé : « Des obligations et de la déontologie » ; 2° L'article 25 est ainsi rédigé : « Art. 25.-Le fonctionnaire exerce ses fonctions avec dignité, impartialité, intégrité et probité. « Dans l'exercice de ses fonctions, il est tenu à l'obligation de neutralité. « Le fonctionnaire exerce ses fonctions dans le respect du principe de laïcité. A ce titre, il s'abstient notamment de manifester, dans l'exercice de ses fonctions, ses opinions religieuses. « Le fonctionnaire traite de façon égale toutes les personnes et respecte leur liberté de conscience et leur dignité. « Il appartient à tout chef de service de veiller au respect de ces principes dans les services placés sous son autorité. Après l'article 25 de la même loi, il est inséré un article 25 bis ainsi rédigé : « Art. 25 bis. I. « Art. « Art. « Art. « Art. « Art. « Art. « Art. « Art. I.

Le tableau de bord des finances publiques | Forum de la performance Bienvenue sur le tableau de bord des finances publiques. Il permet de découvrir en quelques clics les données les plus significatives des administrations publiques : État, administrations de sécurité sociale (ASSO) et administrations publiques locales (APUL). Le premier onglet propose une vision "toutes administrations publiques" et présente les principaux ordres de grandeurs (dépenses, recettes, solde et dette) en comptabilité nationale. Les trois onglets suivants permettent d'accéder à chacun des sous-secteurs. Comment utiliser le tableau de bord des finances publiques ? Le tableau de bord des finances publiques est composé de trois types de graphiques dynamiques assortis de commentaires : Les "camemberts" (secteurs) : survolez chaque secteur avec votre souris pour connaître le montant et le pourcentage de chaque part ; vous trouverez en bas à gauche l'unité (exemple : milliards d'euros = Md€) et, en bas à droite, le montant total des parts. Les histogrammes : Les courbes :

Related: