background preloader

Samr-ipad.jpg (960×960)

Samr-ipad.jpg (960×960)

http://www.infobourg.com/wp-content/uploads/2013/09/samr-ipad.jpg

Related:  Courants pédagogiquesThéories de l'apprentissageEducational Tools 2apple

Apprentissages informels : quel poids réel dans le développement des compétences professionnelles ? - Le blog de la Formation professionnelle et continue Dans certaines entreprises, le modèle 70-20-10 est érigé en dogme. Mais qu’en est il réellement ? Et comment bien l’utiliser ? Pourquoi cette « vogue » des apprentissages informels ? Parce que les cycles technologiques et économiques se sont accélérés.

Constructivisme (psychologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le constructivisme, théorie de l’apprentissage, a été développé, entre autres, par Piaget, dès 1923, en réaction au behaviorisme qui, d’après lui, limitait trop l’apprentissage à l’association stimulus-réponse. L’approche constructiviste met en avant l’activité et la capacité inhérentes à chaque sujet, ce qui lui permet d’appréhender la réalité qui l’entoure[1]. Le constructivisme suppose que les connaissances de chaque sujet ne sont pas une simple « copie » de la réalité, mais une « (re)construction » de celle-ci. Le constructivisme s'attache à étudier les mécanismes et processus permettant la construction de la réalité chez les sujets à partir d'éléments déjà intégrés. La compréhension, constamment renouvelée, s’élabore à partir des représentations plus anciennes d’événements passés, que le sujet a d’ores et déjà « emmagasinées » dans son vécu.

Taxonomie de Bloom Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La roue de la taxonomie de Bloom. La taxonomie de Bloom est un modèle pédagogique proposant une classification des niveaux d'acquisition des connaissances[1]. Benjamin Bloom, bien qu'il n'en soit pas le seul créateur (34 universitaires américains participent aux conférences de 1949 à 1953), est souvent reconnu comme le « père » de cet outil[2],[3].

Dipity. Creer des timelines interactives Dipity est un outil en ligne qui permet de créer facilement des frises du temps multimédias. Dipity est un service qui ressemble assez à MyHistro dont nous avons parlé ici il y a quelques jours. Dipity offre la possibilité d’insérer dans un une frise du temps du texte, des images, des vidéos, des liens et tout type de matériel mutlimédia. L’intégration se fait de manière trés simple et créer une chronologie en ligne sur un thème ou un évènement est une question de minutes. Une des forces de la solution Dipity, c’est l’intégration poussée des fonctions de partage. Mail et réseaux sociaux sont à la fête et permettent de partager un ou plusieurs élement d’une frise ou la frise toute entière.

Méthodes et modèles pédagogiques Frédéric Haeuw :"L’irruption massive des technologies et des réseaux dans la formation des jeunes et des adultes fait ressurgir de vieux débats sur les méthodes pédagogiques. Les Massive Open Online Courses, par exemple, sont généralement distingués en « xMOOC » plutôt basés sur une pédagogie transmissive de savoirs clairement identifiés dans des référentiels fermés, et en « cMOOC » dont les objectifs d’apprentissage sont plus ouverts et qui se basent sur le principe que ce sont les participants qui créent le contenu. On parle alors de méthodes pédagogiques, classées généralement en méthodes déductives (démonstrative, expositive …) ou inductives (active ou expérientielle), et l’on considère souvent que la méthode dépend de l’objet à construire ou à transmettre : les savoirs académiques se prêteraient davantage à une méthode déductive et les compétences à une méthode inductive.

Connaître les grands courants de l'apprentissage Bien souvent, enseignants et apprenants manquent de recul sur leurs pratiques. Ceci, parce qu'ils ignorent les grands principes connus qui régissent l'enseignement et l'apprentissage. Dans ces conditions, les choix pédagogiques relèvent de l'intuition et des représentations, et les insatisfactions de part et d'autres sont mal vécus. Le comble c'est quand pour un choix proclamé, le socioconstructivisme par exemple, on en vient à soumettre les apprenants à une pédagogie de transmission. De la connaissance des courants de l'apprentissage et du choix de l'un d'eux, on pourra définir un scénario pédagogique qui fait sens avec les objectifs visés. Toutefois, il faut s'empresser de le dire, chaque courant dispose de forces mais aussi de limites.

iPad en classe: les avantages éclipsent les inconvénients Voilà ce qui ressort du deuxième volet d'une étude réalisée par l'équipe de Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies en éducation à l'Université de Montréal. Ces résultats, obtenus par Le Soleil, seront présentés la semaine prochaine à l'occasion du Sommet de l'iPad en éducation qui se déroulera à Montréal. Ce projet de recherche en est à sa deuxième année. L'an dernier, après un an d'utilisation, le portrait était beaucoup moins rose.

Qu'est-ce que le connectivisme ? Les théories et les modèles de l'apprentissage se suivent et ne se ressemblent pas forcément; chacun présente une approche spécifique avec ses avantages et ses limites et on n'a pas toujours intérêt à adopter inconditionnellement l'une ou l'autre de ces approches. Le modèle transmissif où l'enseignant est le détenteur du savoir et s'évertue à le transmettre à un apprenant qui aspire à correspondre à un modèle a vu ses beaux jours décliner quoiqu'il soit encore appliqué dans des bastions réfractaires tels que certains espaces universitaires traditionnels (et les xMoocs). Le béhaviorisme, avec le balisage de l'apprentissage du plus simple au plus complexe avec force renforcements, positifs et/ou négatifs, des informations fournies juste à temps à l'apprenant et les remédiations pertinentes qui récupèrent tout retardataire vivra encore de très beaux jours et amènera des réussites ponctuelles satisfaisantes. Toutes ces approches correspondent à des pratiques courantes dans l'apprentissage.

Taxonomie de Bloom Un article de Wiki Paris Descartes. Des clés pour comprendre l'Université numérique Qu'est-ce qu'un objectif pédagogique ? Dans le processus enseignement- apprentissage , et pour une bonne évaluation , il est important que soient définis précisément les objectifs pédagogiques poursuivis et de les formuler clairement aux apprenants . Différents systèmes de classification d’objectifs existent. La taxonomie des objectifs pédagogiques de Bloom est l'un d'entre eux.

Mais que feriez-vous d’un iPad? – 2 mars 2011Publié dans : Références Voici une présentation que Normand Guilbault, directeur des systèmes et technologies de l’information au collège Édouard-Montpetit et moi-même avons présentée à la dernière rencontre des repTICs en février. Nous voulions à la fois présenter les différents usages que l’on peut faire avec la célèbre tablette et ce, autant pour le personnel non-enseignant que pour les professeurs et les étudiants en classe. Pour réaliser cette présentation, nous avons testé (oui, bon, quand je dis nous, c’est Normand à 90%, mais dans ses moments libres, évidemment!) plus de 300 applications de l’iPad ces derniers mois. Sans être scientifique, l’analyse est donc fondée sur des données empiriques solides!

E-learning, les 5 alertes de Meirieu Avec l'avènement du numérique, les pédagogues ont dû relever plus d'un défi. Comment intégrer les nouvelles technologies aux apprentissages ? S'agit-il d'une simple amélioration de l'existant, d'une plus-value qui rehausse la qualité de l'enseignement et de la formation ou carrément d'une refonte de nos prestations face à une génération hyper connectée ? Enrichissement du présentiel, hybridation des contenus, FAD, e-learning, applications portables et autres tablettes, réseaux sociaux etc., autant d'outils, de pratiques et d'usages qu'institutions et enseignants ne peuvent plus ignorer sans risquer d'être décalés par rapport au cours actuel des choses. Mais faut-il s'en convaincre encore, il y a toujours débat dans le milieu universitaire autour de la question pédagogique, notamment lors de la conception et mise en oeuvre de projets e-learning.

Related: