background preloader

Boycotter l'industrie pétrolière, « ennemi numéro un de la survie de notre civilisation »

Boycotter l'industrie pétrolière, « ennemi numéro un de la survie de notre civilisation »
Les émissions de gaz à effet de serre augmentent à un rythme sans précédent, affirme le rapport du GIEC publié le 13 avril. L’urgence est telle que l’Onu pointe la responsabilité de l’industrie pétrolière et gazière. L’ancien prix Nobel de la Paix, l’archevêque sud-africain Desmond Tutu, appelle même à boycotter les industries fossiles, en s’inspirant du boycott contre l’Apartheid. Des fonds d’investissement commencent à se retirer des compagnies pétrolières, sur fond de mobilisations aux États-Unis contre la construction de pipelines ou en Europe contre l’exploitation des hydrocarbures de schiste. La France suivra t-elle le mouvement ? Le constat dressé par les deux derniers rapports récemment publiés [1] par le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) sont sans appel. 90 entreprises principalement responsables Christiana Figueres a donc décidé d’interpeler directement ceux qui peuvent être jugés comme les principaux responsables du réchauffement.

http://www.bastamag.net/Boycotter-l-industrie-petroliere

Related:  boycotténergies fossiles, peak oil / fin du pétroleRéchauffement climatique

5 raisons de plus de fuir la Grande Distribution Pour changer volontairement une habitude de vie, il faut être convaincu du danger de celle-ci. Et oui, pourquoi changerions-nous notre routine si nous n’y voyons aucun intérêt ? Ce raisonnement s’applique dans tous les domaines de vie : développement personnel, activité physique, milieu professionnel ou dans l’alimentation. L’une des idées majeures de mon blog est de replacer les aliments les plus naturels, les moins transformés, les plus riches en nutriments au centre de vos assiettes. L’origine de la crise n’est pas bancaire, elle est énergétique - Economie L'unité de forage Kulluk en Alaska. © Reuters Par Thierry Denoël On le répète depuis cinq ans : les banques sont responsables de la crise économique et financière. Et si c’était faux ?

Total accusé de «complicité d'assassinats et de travail forcé» en Birmanie Exécutions, travail forcé, expropriations et soutien financier à la junte, les nouvelles accusations portées à l'encontre de Total en Birmanie sont sévères. Dans un rapport publié ce matin que Libération s'est procuré, l'ONG américano-thaïlandaise Earth Rights International (ERI) accuse le géant pétrolier français et ses partenaires américain (Chevron) et thaïlandais de «complicité d'assassinats ciblés, de travail forcé». ERI écrit également que le gisement gazier de Yadana, géré par ces compagnies pétrolières dans le sud du pays, demeure la «principale source de revenus d'une dictature militaire notoirement répressive». Et, comme elle l'a déjà fait en avril, appelle les compagnies à une plus grande transparence (lire ici). Ces accusations ne sont pas nouvelles.

La “fosse pétrolière”, l’autre manière de voir le “pic pétrolier” Détails En inversant la courbe d'un pic, il prend la forme d'une fosse. Ce qui apparaît comme un déclin à l'origine devient une progression... Fraises d’Espagne, on arrête le massacre ? Aujourd’hui, pour cette nouvelle édition des pieds dans le plat, attaque en règle de la fraise d’Espagne encore trop fréquente sur nos étals. La chiquita fresa de Donana va en prendre plein la poire. Attention, ça tâche ! Toxique à tous les étages, la fraise d’Espagne fait partie de nos importations massives : plus de 80 000 tonnes chaque année.

Ces sauveteurs du climat qui commencent à inquiéter l’industrie pétrolière Basta ! : Malgré sa création récente, 350.org a déjà organisé plusieurs actions spectaculaires et remporté des succès inattendus, ce dont témoigne l’ampleur prise par le mouvement de désinvestissement des énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon) que vous avez lancé, et auquel se sont associés des centaines de fondations, d’organisations religieuses, de fonds de pension, d’organisations publiques, d’universités ou de collectivités locales [1]. Qu’est-ce qui fait, selon vous, la différence entre 350.org et les autres organisations qui travaillent sur l’environnement et le climat ? May Boeve : [2] Nous avons créé 350.org pour travailler sur une seule question : le besoin urgent d’agir contre le changement climatique. Le changement climatique est un enjeu qui nous accompagnera toute notre vie, mais si nous ne réagissons pas très rapidement et avec une ampleur suffisante, ses conséquences seront dramatiques. Pourquoi accorder une aussi large place à l’action directe ?

Total : pas un centime d'impôt, mais un chèque du fisc de 80 M€ Et si, dans trois ans, le Trésor public signait un chèque d'environ 80 M€ à Total ? Puis un second de 85 M€ en 2018 ? Le géant pétrolier français — régulièrement accusé de ne pas payer assez d'impôt en France — a beau réaliser des bénéfices colossaux (5,4 Mds€ de dividendes distribués en 2013), le scénario n'a rien d'improbable. .. Non à cause d'une faille juridique ou d'un schéma sophistiqué d'optimisation fiscale, mais simplement par le jeu tout à fait légal du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) et du crédit d'impôt recherche (CIR). En 2013, Total a en effet obtenu 19 M€ de droits à déduction d'impôt au titre du CICE et 60 M€ au titre du CIR.

Le pétrole déclinera peu après 2015, selon un ancien expert de l’Agence internationale de l’énergie Olivier Rech a élaboré les scénarios pétroliers de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) durant trois ans, jusqu'en 2009. Il conseille désormais d'importants fonds d'investissements pour le compte de La Française AM, un gestionnaire d'actifs parisien. Ses pronostics sur l'avenir de la production de pétrole sont aujourd'hui beaucoup plus pessimistes que ceux publiés par l'AIE... Un élément de plus, et non des moindres, à ajouter à la liste déjà fort longue des sources de premier plan qui agitent la menace d'un déclin imminent des extractions mondiales de brut. Olivier Rech, responsable des questions pétrolières au sein de l'Agence internationale de l'énergie de 2006 à 2009. Quels sont vos pronostics ?

Related: