background preloader

Intelligences multiples à l'école

Intelligences multiples à l'école
La théorie des intelligences multiples (IM) est une théorie psychologique développée par Howard Gardner en 1983 qui s'éloigne de la représentation classique unifiée du concept d'intelligence. Les 7 formes d'intelligence Gardner distingue dans son ouvrage "Frames of Mind" sept formes d'intelligence qu'il illustre par une courte biographie d'une importante personnalité : L'intelligence musicaleL'intelligence kinesthésiqueL'intelligence logico-mathématiqueL'intelligence langagièreL'intelligence spatialeL'intelligence interpersonnelleL'intelligence intrapersonnelle Depuis la publication en 1983 de cette théorie et sa reprise par un certain nombre de chercheurs, on dénombre maintenant 8 intelligences avec l'ajout de "l'intelligence naturaliste". Une neuvième forme dite "existentielle", plus globale est également à l'étude. Les applications pédagogiques La théorie des IM a été francisée et médiatisée par Bruno Hourst, enseignant et chercheur en pédagogies nouvelles. Sources Related:  luciaortiz2

Intelligences multiples en maternelle et primaire La théorie des Intelligences multiples d'Howard Gardner La notion d' « Intelligences multiples » a été proposée par un professeur de l'Université de Harvard, Howard Gardner, en 1983 dans son livre Frames of Minds : the Theory of Multiple Intelligence. Il suggère que chaque individu dispose de plusieurs types d'intelligences, pour lesquelles il a naturellement une plus ou moins grande compétence. Sa théorie a été reprise par de nombreux chercheurs et on distingue aujourd'hui huit principales formes d'intelligences : L'intelligence corporelle / kinesthésique C'est la capacité à utiliser son corps d'une manière fine et élaborée, à s'exprimer à travers le mouvement, à être habile avec les objets. L'utilisation de la théorie des Intelligences multiples ne vise pas, bien sûr, à classifier les individus selon un seul type d'intelligence et à les enfermer dans des catégories et exclusives. L'expérimentation à l'école maternelle des Hauldres Mise en œuvre L'exemple d'une séquence en grande section

La voiture autonome ne s'arrêtera pas au feu rouge Intelligence(s) Je ne vais pas vous faire l’affront de vous donner une définition de ce mot (en général quand on commence comme ça, c’est qu’on va le faire quand même).Enfin, si je vais le faire quand même (ah, vous voyez, j’avais raison !), mais c’est pas pour vous, parce que vous, vous savez ce que ça veut dire. C’est pour les autres, ceux qui ne savent pas. Intelligence vient du latin "intelligentia" qui signifie "faculté de percevoir". Kévin est un enfant intelligent On l’a souvent dit à ses parents "Kévin est un garçon intelligent, mais quel bavard / fainéant / agité " (rayez les mentions inutiles s’il y en a). Décryptons ce que dit réellement l’enseignant à propos de Kévin : - "Kévin est intelligent" = "Quand il parle je comprends ce qu’il dit, le prof d’EPS l’adore, il est hyper cool avec les dames de service à la cantine et quand on a fait la sortie au zoo, il a été super sympa. - "Kévin est bavard / fainéant / agité" = "Kévin est ch***. Ce que l’École attend de Kévin La théorie, elle existe.

La structure de l’intelligence. Facteur g ou pas facteur g ? Cet article complète le dossier sur le QI publié dans le n° 289 de SPS. Intelligent : se dit d’une personne convaincue que je suis intelligent. Émile Ducôté Un débat pérenne lié à l’intelligence est celui de sa structure : l’intelligence est-elle unidimensionnelle (auquel cas on peut la mesurer par une valeur numérique unique) ou, au contraire, multidimensionnelle (dans ce cas, il faudra la décomposer en capacités plus précises). La polémique est maintenant plus que séculaire, et l’on pourra s’étonner que les scientifiques n’aient pas pu se mettre d’accord. Les premières théories de l’intelligence défendaient une approche unidimensionnelle, mais il est aujourd’hui plus courant de présenter d’autres théories, multidimensionnelles. Pour comprendre que ce qui divise la communauté scientifique n’est pas aussi fondamental qu’il y paraît, il nous faut faire un saut en arrière, à la naissance de cette question. Le facteur g Le facteur g comme moyenne Quelques défauts bien embêtants Conclusion

La créativité: 18 choses que les gens créatifs font différemment des autres CERVEAU - La créativité opère de manière mystérieuse et souvent paradoxale. La pensée créative est une caractéristique stable qui définit certaines personnalités, mais elle peut aussi changer en fonction du contexte. On a souvent l’impression que l’inspiration et les idées naissent de nulle part et qu’elles disparaissent au moment où on a le plus besoin d’elles. La pensée créative nécessite une cognition complexe qui est néanmoins complètement différente du processus de réflexion. La neuroscience nous propose une image très complexe de la créativité. Tels que les scientifiques le comprennent aujourd’hui, la créativité est bien plus complexe que la distinction entre les parties droite et gauche du cerveau nous aurait laissé penser (en théorie, le cerveau gauche serait rationnel et analytique tandis que le cerveau droit serait créatif et émotionnel). Les personnes créatives le savent bien, malgré ce que leurs professeurs ont pu leur dire: rêvasser n’est pas une perte de temps.

CDL #37 - Les 8 intelligences Intelligence ou intelligences Réflexion générale: « Pourquoi l'échec affecte autant l'estime de soi et pourquoi les individus ont tellement besoin de protéger leur estime de soi quand ils échouent? Intellect, beauté... Une des pistes de réflexion actuelle suppose une survalorisation de l'intelligence dans la société. L'intelligence est la valeur par excellence que tout le monde souhaite posséder. Elle est avant tout perçue comme une disposition stable: on viendrait au monde avec une quantité déterminée d'intelligence (stéréotype), ce qui expliquerait les succès mais aussi les échecs. Ce n'est pas parce qu'on parle bien qu'on est intelligent! I. Les modèles de l'intelligence sont basés sur les modèles cognitifs au sens large. • L'évaluation des fonctions intellectuelles repose sur une théorie de l'intelligence: - Il n'existe pas de définition abstraite de l'intelligence - L'intelligence c'est mettre en pratique des capacités adaptatives qui résultent d'aptitudes (Thurnstone) II. II.1>Conception générale III. IV. V. VI.

21 conseils à suivre pour devenir plus créatif au quotidien – Dans Ta Pub La créativité est une caractéristique que l’on possède tous, à des valeurs plus ou moins élevées. Et comme pour tout, plus on la stimule, plus elle évolue. Être et devenir créatif n’est pas une question de génome. 1. Même si ce chiffre est variable selon les envies, il n’en est pas moins que pour devenir de plus en plus créatif, il faut trouver des idées. 2. La réflexion est indissociable de la créativité. 3. Se faire l’avocat du diable est essentiel. 4. La lecture est une source à ne surtout pas négliger pour stimuler sa créativité. 5. En effet, regarder des vidéos éducatives plutôt que la télévision est un point intéressant. 6. Même si parfois cela peut-être source de perte de temps, s’intéresser à l’actualité du monde qui nous entoure est essentiel. 7. Le partage est un point à ne pas négliger. 8. Car oui, si vous apprenez, via une vidéo Youtube par exemple, à réparer un meuble ou à préparer un chili con carne en moins de 10 minutes, ce serait dommage de ne pas en profiter. 9. 10.

Les intelligences multiples Sylvie Abdelgaber a rencontré Howard Gardner qui, le 9 Mars 2005, était l’invité d’honneur du Forum organisé par les éditions Retz et le Monde de l’Education sur le thème « l’école et l’intelligence, ce qu’en pensent les psychologues aujourd’hui ». On hésite parfois à employer le terme « intelligence », surtout au singulier... C’est ce qu’en anglais nous appelons le « politiquement correct » qui peut empêcher d’utiliser le mot « intelligence », surtout lorsqu’on parle officiellement. Pourtant, il n’y a aucun moyen d’empêcher les gens d’utiliser ce terme tous les jours : mon travail consiste à voir ce que l’on entend par là. En fractionnant la notion en plusieurs facettes, je crois que j’aide les gens à mieux définir ce qui est important selon les cas. Nos capacités d’intelligence seraient-elles donc définies une fois pour toutes ? Je ne pense pas que regarder les intelligences comme une palette variée les fige. C’est que vos intelligences ne sont pas entièrement sous votre contrôle.

Histoire des sciences cognitives L'histoire des sciences cognitives est-elle vraiment celle d'une révolution qui ravage tout sur son passage? En réalité, au fil de leurs conquêtes progressives, les sciences cognitives n'ont cessé de diversifier leurs approches, leurs modèles et leurs niveaux d'analyse. Récit d'une aventure scientifique. 1700 / 1800 - Vers la formalisation de la pensée C'est un vieux rêve de philosophe. Du XIXe au début du XXe siècle : vers la pensée automatique Au début du xxe siècle, de nombreuses découvertes convergent vers l'invention de l'ordinateur : - Le projet d'une mécanisation de la pensée a commencé à prendre forme au xixe siècle. - A la même époque, Charles Babbage (1792-1871) dessine les plans d'une « machine analytique » capable de traiter des équations de type « (a + b) x (c + d) » ou de calculer des logarithmes. L'invention de l'ordinateur - En 1936, le mathématicien anglais Alan M. 1860 / 1900 - Premières découvertes sur le cerveau 1945 / 1955 - Cybernétique, cerveau et ordinateur En 1958, J.

Des techniques pour apprendre à apprendre: Des méthodes pour développer ses capacités d'apprentissage S'investir dans un processus d’acquisition de savoirs n'est pas toujours aisé. Parfois, selon son histoire personnelle, il peut persister des blocages à l'apprentissage (échecs scolaires par exemple). Optimiser ses études nécessite une forte motivation à apprendre, de développer des capacités d’appropriation de connaissances, de méthode et d’organisation. De toute manière, s'engager dans un cursus d’enseignement nécessite de se « remettre dans le bain ». Les compétences à développer Tout d’abord, qu’est-ce qu’apprendre ? L’acquisition de connaissances est fortement favorisée si l’apprenant assimile des méthodes et des pratiques, comme par exemple, être capable de : Traiter efficacement l’information, Prendre des notes, Synthétiser, partager et reformuler les acquis, Résoudre des problèmes, S’auto évaluer et estimer sa capacité à réaliser une tâche, Planifier et gérer sa formation, S’auto motiver, Résilience (capacité à surmonter les épreuves). Quelques pistes méthodologiques Notes :

Nous avons 8 formes d’intelligence ? Faites-le Test ! | Lamascott En surfant par hasard sur le net je suis tombé sur un article très intéressant qui disait que nous avons 8 formes d’intelligence, je ne savais pas qui y en avait autant et bien tant mieux car il est à présent prouvé que chacun d’entre nous avons des compétences intellectuels entre l’intello qui s’isole dans la classe, le sportif qui fout rien en cour et la girl bavarde que tout le monde admire sans parler de ses groupies qui n’ont dieu que pour elle,… Il suffit donc de connaitre le domaine ou nous avons plus de compétences. Et bien c’est parti ! Culture général : Cette théorie des intelligences multiples vient d’un professeur de Harvard, Howard Gardner. Les 8 Formes d’intelligence : 1. C’est l’intelligence des personnes qui sont douées en calcul, qui aiment résoudre des problèmes logiques et qui analysent en permanence les causes et les conséquences des phénomènes autour d’eux. Comment apprennent-ils le mieux ? Comment développer cette intelligence ? 2. Comment apprennent-ils le mieux ?

Intelligences Multiples : présentation présentation Parmi les nombreuses grilles d'intelligences qui ont été élaborées, la théorie des Intelligences Multiples d'Howard Gardner a le mérite d'être particulièrement simple à comprendre (car parlant bien à l'intuition) et pratique à utiliser dans une quelconque situation d'apprentissage. Son succès dans le monde anglo-saxon depuis sa parution en 1983 a été considérable, en particulier dans les champs de l'éducation et de la formation permanente. Selon Gardner, on peut distinguer huit intelligences : Les huit intelligences, selon Howard Gardner l'intelligence verbale / linguistique C'est la capacité à être sensible aux structures linguistiques sous toutes ses formes. On reconnaît particulièrement cette intelligence chez quelqu'un qui aime lire, qui parle facilement, aime raconter des histoires et aime en entendre, qui aime les jeux avec des mots (mots croisés, Scrabble, etc.), les jeux de mots, les calembours. l'intelligence visuelle / spatiale l'intelligence musicale / rythmique

Les cartes mentales, pour une approche globale de l'apprentissage Recommander cette page à un(e) ami(e) Les cartes mentales connaissent un grand succès. On peut y voir un avatar de plus de la prédominance de la culture visuelle à l'oeuvre dans nos société. Ce serait une erreur. Car les cartes mentales sollicitent toutes les formes cruciales de nos intelligences et permettent d'apprendre en profondeur. C'est ce postulat qu'ont cherché à démontrer trois enseignants chercheurs espagnols, au travers d'une expérimentation menée pendant deux années académiques avec deux cohortes d'étudiants de la faculté des sciences de l'éducation de l'université de Cordoue, en Espagne. Cinq formes cruciales d'intelligence Au niveau théorique, les trois chercheurs s'appuient sur de récentes recherches en neurobiologie qui ont montré quelles étaient les zones du cerveau activées selon la nature de l'effort intellectuel demandé, et sur la théorie des intelligences multiples d'Howard Gardner. Un outil pour un apprentissage global

Cette petite présentation de la mise en œuvre des intelligences multiples à l’école française dresse un peu le portrait actuel du peu d’intérêt qu’elles suscitent dans notre système scolaire. Bruno Hourst, à travers ces écrits, est l’un des rares universitaires à y avoir trouvé des perspectives riches de conséquences pour l’éducation. by cyrille_baud Dec 21

Related: