background preloader

Qui sont les lecteurs de livres numériques?

Qui sont les lecteurs de livres numériques?
1,1 million de livres numériques payants, selon Gfk, ont été téléchargés en 2011. Le marché du livre numérique ne pèse pour l'instant que 12 millions d'euros, ce qui ne représente que 0,3% du chiffre d'affaires de l'édition. Mais le numérique agite de manière inversement proportionnelle le secteur. "C'est un des paradoxes de 2012", estime Jean-Claude Bologne, président de la Société des gens de lettres (SGDL). "Le lectorat est relativement restreint, voire dérisoire, mais depuis un an nous multiplions réunions, lois et accords. Avant tout de gros lecteurs Qui sont donc ces "early adopters" du livre numérique ? Ces lecteurs continuent d'acheter plus de livres imprimés que de livres numériques, mais au global, ils ont tendance à lire plus qu'avant. La liseuse est le support préféré, mais pas le plus répandu Quand ils achètent un livre numérique, ils se tournent en premier lieu vers les pure players comme Google, Amazon et Apple (38%). Le prix, facteur numéro un de choix d'un ebook Related:  travail sur l'imprimerie

[Dossier] Pourquoi l’ebook ne décolle pas en France Alors qu’en France, les tablettes envahissent petit à petit les foyers et font l’objet de multiples études, prévoyant une explosion des ventes à très court terme, les liseuses restent encore relativement discrètes. Et pour cause, les livres numériques peinent terriblement à se tailler une place dans les habitudes des consommateurs. Et ce, tout particulièrement en France. En effet, selon une récente étude publiée par le cabinet Kearney, les ventes d’ebooks ne représenteraient que 0,5% des ventes totales de livres dans l’Hexagone, contre 7% au Royaume-Uni et 20% aux Etats-Unis. Ebooks : 12,5M € de CA en France, près de 2 milliards € aux Etats-Unis Toutes les études se rejoignent : la France accumule un indéniable retard sur le marché des ebooks. Prix moyen d’un ebook : 15 € en France contre 10 € dans le monde, la conséquence du prix unique Le facteur prix apparaît comme le premier obstacle. Une offre encore peu étoffée Taux de pénétration des liseuses : 0,2% en France, 20% aux Etats-Unis

Les chiffres clés du baromètre sur les usages du livre numérique Les chiffres clés du baromètre sur les usages du livre numérique Lors des Assises du livre numérique qui se tenaient vendredi au Salon du Livre de Paris, les chiffres du troisième « Baromètre sur les usages du livre numérique » commandités par le SNE la Sofia et la SGDL ont été communiqués. Premier constat, la lecture d’ebooks a été multipliée par trois en un an. « 15% de la population française âgée de 15 ans et plus a déclaré avoir déjà lu, en partie ou en totalité, un livre numérique » (5% il y a un an) plus 1% versus septembre 2012.Voici les autres chiffres clés de cette étude : Profil des lecteurs d’ebooksLa majorité des lecteurs de livres numériques sont des hommes, jeunes et diplômés.Au mois de septembre 2012, 78% des personnes interrogées n’envisageaient pas de lire des livres numériques aujourd’hui ils ne sont plus que 75%.Lors du second baromètre, 53% des personnes qui avaient lu un livre électronique déclaraient l’avoir lu en entier. Un focus sur le piratage sera publié lundi

Le livre numérique, bon ou mauvais ? Qui l’utilise le plus de nos jours ? – Communication et édition numérique À l’ère du numérique, de plus en plus de français décident de remplacer la traditionnelle bibliothèque par des livres électroniques. Quelles sont les avantages et les inconvénients de ce nouvel outil ? Qui sont les utilisateurs principaux ? Quels appareils utilisent-ils pour lire des livres numériques ? Avantages : Le premier avantage qui ressort dans l’usage du livre numérique est bien évidemment l’économie de papier. Par ailleurs, les livres numériques sont disponibles à tout moment et ne dépendent d’aucun délai de livraison, hormis un petit délai de téléchargement dans certains cas ! Les livres numériques permettent également une ouverture sociale sur le monde pour les personnes handicapés. Inconvénients : Lorsqu’on parle d’ebooks on pense tout de suite au prix. Un autre soucis majeur réside dans le fait que les livres numériques demandent de posséder un minimum de connaissances en informatique, ce qui peut repousser les plus anciens d’entre nous. Quels sont les utilisateurs ?

Le livre numérique en France : usages, habitudes et attentes Lecture numérique > Usages > Actualité Par Cécile Mazin,Le jeudi 08 mars 2012 à 16:29:00 - 0 commentaire A l'occasion du Salon du livre de Paris, le baromètre Sofia/SNE/SGDL sera présenté le vendredi 16 mars à 10h30. L'étude a été menée entre le 20 février et le 4 mars, auprès d'un premier échantillon de 2000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, et d'un second de 500 utilisateurs de livres numériques. Pour approfondir Le Prix Gulli 2013 consacre Le Manoir d'Evelyne Brisou-PellenPour son édition 2013, le Prix Gulli du roman (voir notre actualitté) couronne Le Manoir d'Evelyne Brisou-Pellen (Bayard Jeunesse, 450 pages, 13,50 €), rapportent nos confrères des Histoires sans fin. L'association BiblioPat a désormais son siteA l'origine regroupés autour d'une liste, les bibliothécaires de l'association BiblioPat viennent de lancer un site Internet. Les blogs de la rédaction Bons baisers de l'au-delà : « Carte postale », 34ème nouvelle du Projet Bradbury Focus

Tendances concernant les livres électroniques (Tools of change for publishing) Dans le cadre d’un voyage d’études aux USA, je vais tenter de rendre compte, en direct, de mes rencontres et des informations collectées. Ce travail de compte-rendu, appelé “live blogging” a pour objectif le partage de l’information avec l’équipe du Centre pour l’édition électronique ouverte (Cléo), et, d’une façon plus large, avec les acteurs des “Digital humanities” en France. Parce qu’un savoir qui n’est pas partagé est un savoir stérile. En tant que partenaire privilégié du Cléo, le TGE-Adonis a décidé de reprendre cette activité de veille internationale sur son propre site. Cette possibilité est ouverte aux autres acteurs qui le souhaiteraient. Merci à Emma Bester, stagiaire du CNAM (INTD), pour son travail d’édition de mes notes. En direct de New York Orateurs de la matinée “Ebooks” : Michael Smith (International Digital Publishing Forum), Kenneth Brooks (Cengage Learning), Leslie Hulse (HarperCollins Publishers), Cynthia Cleto (Springer Science+Business Media) Le cas de SpringeLink

Que faire de ses déchets électroniques ? On parle plus de recyclage qu'on ne recycle. On préfère garder que donner. A l'allure où les produits électroniques sont remplacés, on cumule de plus en plus de déchets. Comment faire ? Alors que divers événements prennent forme pour inciter la population à rapporter ses appareils électroniques usagés, une étude Dell révèle que nous, Français, nous préférons conserver que recycler. Selon les résultats d'une étude commandée par Dell à l'institute Research Now, les Français seraient à la fois les mieux informés sur les programmes de recyclage (70% des sondés disent être au courant) et les moins enclins à recycler (seuls la moitié des interrogés disent "recycler autant que possible"). Pourtant, chaque Français produit tout de même 16 kg de déchets électroniques et électriques (TV, réfrigérateur...) par an. Autre élément à prendre en compte : le Français n'a pas abandonné son esprit de conservation. Les 55 ans et plus : un exemple à suivre Une solution évidente : une meilleure information

Paperus : un livre, deux versions Moment fort de l’édition francophone, le Salon de Paris se profile à l’horizon amenant avec lui son lot de surprises dont le projet Paperus, commercialisé par la société Shrangri-La. Ce concept à la croisée du livre papier et du livre numérique sera lancé sur le marché à la mi-mars. Le projet plutôt innovateur est en fait un outil de copie numérique d’un livre au format ePub. Concrètement, en fonction des contrats avec les éditeurs, Paperus proposera au lecteur qui achète son livre papier en librairie de télécharger sa version numérique sur sa tablette ou sa liseuse en même temps. Celui-ci peut dès lors choisir d’entamer ou de poursuivre sa lecture sur le support qui lui convient le mieux en fonction de son emploi du temps. Une solution complémentaire qui met à mal les débats quotidiens opposant les livres papier et leur version numérique et qui pourrait également faire avancer les libraires sur la voie du numérique. Découvrir la vidéo de présentation. Digital publishing professional

Pratiques de lecture et d’achat de livres numériques - Etudes du MOTif - Etudes et données Le MOTif s’est associé au médialab de Sciences Po pour réaliser une analyse comparative des fonctionnalités de 20 plates-formes de vente d’ebooks et examiner la population actuelle des usagers de livres numériques. L’équipement de tablettes et de liseuses augmente, les catalogues de livres numériques s’étoffent et la concurrence entre tous les acteurs du secteur est particulièrement incertaine. C’est pourquoi le moment est crucial pour observer les tendances majeures de la lecture et de l’achat de livres numériques. Sans surprise, les personnes interrogées présentent majoritairement un profil de "grand lecteur" ; la moitié, en moyenne, des livres qu’ils lisent sont au format numérique. - la recherche d’information et de livres sur les plates-formes, - les difficultés de transfert et de téléchargement, - les difficultés liées à la mise en forme du texte, - la compatibilité des fichiers téléchargés sur les terminaux dédiés.

L'ebook stagnant en France, l'avenir du livre est-il dans l'impression à la demande ? "Nous entrons dans une époque où l'auteur écrit le livre et où le lecteur le fait naître", explique à l'AFP Frédéric Mériot, directeur général des Presses Universitaires de France (PUF) qui ont ouvert le 12 mars la première librairie express d'Europe. L'imprimante express lancée par les PUF Devant lui, l'"Expresso Book Machine" (EBM), une imprimante nouvelle génération, vient de confectionner un exemplaire du livre d'Henri Bergson "Le Rire", sous les yeux d'une cliente qui avait commandé l'essai quelques minutes plus tôt. L'ouvrage en tout point identique à celui qu'on pourrait trouver dans une librairie traditionnelle est aussi vendu au même tarif, prix unique du livre oblige. "L'Expresso Book Machine" (EBM) lancée par la librairie des PUF. Depuis une semaine, les PUF ont fait leur retour dans le coeur historique étudiant de Paris avec cet espace innovant où les lecteurs peuvent imprimer l'ouvrage de leur choix, le temps de boire un café. L'ebook progresse très lentement en France

iBooks : 350 000 manuels numériques téléchargés en trois jours D’après le cabinet d’étude Global Equities Research qui a pour habitude de surveiller les volumes de vente de produits Apple, les nouveautés iBooks présentées la semaine dernière semblent avoir rencontré un vif succès. Les données, rapportées sur AllThingsD, indiquent que 350 000 manuels auraient été téléchargés en trois jours et iBooks Author a été téléchargé plus de 90 000 fois sur le Mac App Store sur la même période (MAJ : iBooks Author aurait connu un succès bien plus important et 600 000 exemplaires de l’application ont été téléchargés, cf. iGeneration). Beau départ pour l’outil de publication d’Apple mais il faut nuancer les chiffres de téléchargement des manuels. Il est fort probable que la grande majorité des exemplaires téléchargés correspondent au manuel Life on Earth proposé gratuitement sur l’iBookstore. En revanche, Global Equities Research pense que la révolution du modèle Apple va bien au-delà des fonctions interactives.

Avenir du livre – La lecture numérique dépasse la lecture papier | Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys Le débat au sujet de l’avenir du livre papier face au livre numérique revient sans cesse hanter les bilans statistiques de fin d’année. Sous le titre «En 2015, le livre imprimé n’a pas été tué», Fabien Deglise, blogueur au quotidien LE DEVOIR souligne que les prédictions de disparition du livre papier ne se concrétisent pas. Nicolas Gary, directeur de l’ActuaLitté (France) signait lui aussi un article sur le sujet sous le titre «La disparition du livre n’est pas pour demain – et celle de l’édition ?». Or, l’avenir du livre ne dépend pas des avancées ou des reculs du livre numérique mais plutôt des habitudes de lectures. Le livre papier échappera-t-il à cette habitude de la lecture numérique ? Ainsi, le livre papier exerce sa domination sur le fichier numérique (contenant) et non pas sur le livre numérique lui-même (contenu). Mais la popularité du livre numérique ne se dément pas avec des millions de dollars en ventes annuelles. Aimer : J’aime chargement… Sous « avenir du livre »

Petits arrangements avec le papier Tout a commencé par cette conversation hier avec Septans : « – Maman, j’aimerais bien raconter des histoires.– Ha oui ma chérie, c’est une très bonne idée. »Bien entendu, à ces mots, la mère journaliste 2.0 ne se sent plus de joie et ouvre un large bec pour clamer à sa fille, sans même l’ombre d’un doute : « On va regarder ensemble pour t’ouvrir un blog. » Réponse immédiate de ma fillotte : « Ah mais nan, je veux raconter des histoires sur du papier ! » Pan sur le bec, donc, de la digital mum, un peu trop embrumée par sa vision des choses 100% numérique. Apple dévoile iBooks 2 et iBooks Author, tournés vers le secteur éducatif

Related: