background preloader

Aujourd’hui, on slame !

Aujourd’hui, on slame !
Related:  Mise en scène de la parole

Petitesse et décadence du Sarko-show - Présidentielle 2012 Le président de la république aurait-il embauché dans son équipe de campagne un certain Potemkine ? On est tenté de le croire quand on s’aperçoit qu’une partie des spectateurs présents lors de son dernier déplacement, au chantier de Mennecy dans l’Essonne, loin d’avoir participé spontanément à cette visite médiatisée, ont été acheminés pour les besoins de la cause, de manière à étoffer artificiellement les rangs du public. Grigori Potemkine était le favori de l’impératrice de Russie Catherine II. Il n’a pas seulement attaché son nom à un cuirassé immortalisé par Eisenstein. La légende – contestée – veut que ce ministre du début du 18e siècle faisait construire dans les villages traversés par la tzarine des façades de bois pimpantes qui cachaient les baraques délabrées dans lesquelles habitaient les misérables paysans russes. Figurants Cette tactique de communication n’est pas nouvelle en sarkozie. L’anecdote illustre un phénomène plus profond. Eléments de langage Fin d'une période

Repères chronologiques pour la poésie Influence de la linguistique, de la psychanalyse, puis de l’informatique, abolition des frontières entre les arts sont les principaux facteurs de mutation de la poésie du 20e siècle. Après un début de siècle hétéroclite, dominé en France par les « poètes de Dieu » Charles Péguy et Paul Claudel, un art nouveau se développe. Guillaume Apollinaire, Blaise Cendrars (Grande Guerre) inventent une poésie nouvelle : rapprochement de la littérature et des arts plastiques, thèmes neufs puisés dans la civilisation moderne, exploration de formes nouvelles d’écriture (calligrammes) et de cultures (exotisme, art nègre), recherche constante de l’effet de surprise jettent les prémices de l’art surréaliste. La guerre et l’échec des valeurs de l’ancien monde, les crises politiques raniment le lien entre poésie et action. En France, la veine « classique » ne disparaît pas pour autant : au même moment triomphe Paul Valéry, héritier du formalisme mallarméen. Le paysage poétique est morcelé. Bérénice Stoll,

Steve Jobs : mais pourquoi tant de ferveur ? L’ampleur et la tonalité des réactions qui ont suivi l’annonce, dans la nuit de mercredi à jeudi, du décès de Steve Jobs, a de quoi étonner. L’émotion suscitée confine à la ferveur religieuse. A croire qu’on est passé du succès marketing au culte de la personnalité. Pour se rendre compte de l’ampleur de l’émotion, voici un rapide florilège de commentaires glanés au grès des forums ou sur les nombreuses pages Facebook qui se sont créées à cette occasion : « Merci Steve d'avoir changé la face du monde. » « Steve : il a changé ma vie, merci. Inoubliable. » « Il ya eu Leonardo da Vinci........et puis Steve Job. » On arrive ensuite très rapidement chant lexical du religieux. Steve Jobs devient « Dieu », «un messie » et déjà « une légende », on s’exclame en majuscules : « MERCI MON DIEU! Autre forme d’hommage étonnant, la déclaration proprement amoureuse : «Je vous aime Steve Jobs. Certainement la communication la plus efficace qu’on ait pu observer. A propos d'Apple

Littérature Audio RUSSIE • Fraude électorale : scrutin sous surveillance citoyenne De nombreux Russes participent à des formations où ils apprennent à débusquer la fraude électorale. Ces dernières semaines, des séances de formation destinées aux observateurs chargés de vérifier le bon déroulement du scrutin ont lieu un peu partout en Russie. Des militants y expliquent aux volontaires comment faire en sorte que les élections soient honnêtes. Nous sommes allés à leur rencontre, au Centre Sakharov, à Moscou. Au premier abord, à voir la quarantaine de participants en gros pulls tricotés occupés à discuter politique sous le portrait du célèbre physicien, on se croirait en pleine perestroïka. Une compagnie de soldats Au cours de la séance, les questions n’ont cessé de fuser : “Que faire si on nous refuse l’accès au bureau de vote ? Puis c’est un vieux monsieur, futur observateur dans l’arrondissement de Lomonossov, qui se présente à nous : “Ecrivez bien que je m’appelle Vladimir Fedtchouk, je suis retraité, et je suis venu pour défendre les femmes. “La situation sera tendue”

Retour sur le Haïku Speed Build Mercredi dernier a eu lieu la remise des prix du concours Twit'haïku à la médiathèque des Champs libres de Rennes. 200 personnes s'étaient inscrites pour applaudir les lauréats et avoir la chance d'écouter Alain Kervern, auteur spécialiste de haïku. Une autre surprise attendait les spectateurs : un Haïku Speed Build, organisé par la Bibliothèque francophone et la Francogrid. Mais qu'est-ce qu'un Haïku Speed Build ? Plusieurs artistes builders (constructeurs) en mondes immersifs ont été invités pour créer en 3D et en direct les haïkus de leur choix parmi les poèmes lauréats du concours. La très large majorité des spectateurs n'avait encore jamais eu la possibilité de voir en direct ce qui se passe dans un monde immersif, et encore moins de saisir les possibilités inédites qu'offre ce type de plate-forme pour la création artistique. Le Haïku Speed Build était à la fois un défi technique et un défi poétique. Naastik Rau, de Tournicoton Art Gallery, a choisi le haïku suivant :

T.A.P.I.N. poesie sonore contemporaine action sound poetry lautgedichte poésie sonore

Related: