background preloader

Le troisième volet du rapport du GIEC prône une révolution économique

Le troisième volet du rapport du GIEC prône une révolution économique
LE MONDE | • Mis à jour le | Par Laurence Caramel Le temps est écoulé : si les Etats accordent encore quelque importance à l'objectif de limiter la hausse moyenne des températures mondiales à 2°C d'ici la fin du siècle, ils doivent agir dès maintenant en déployant des politiques d'une envergure sans commune mesure avec les initiatives prises jusqu'à présent. Tel est l'un des principaux messages du nouveau rapport sur « l'atténuation du changement climatique » du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), dont la synthèse a été publiée, dimanche 13 avril à Berlin. Ce texte d'une trentaine de pages et qui constitue le « résumé pour les décideurs » est destiné à éclairer les gouvernements dans leurs choix en compilant l'état des connaissances sur les possibles scénarios de décarbonisation de l'économie mondiale. Près de 1200 projections ont été analysées et 235 scientifiques de 57 pays ont participé à sa rédaction. Comment ? Est-ce réaliste ?

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/13/une-revolution-economique-est-necessaire-pour-limiter-le-rechauffement_4400450_3244.html

Related:  fin du capitalisme, crises et alternativesEffondrementEconomie HétérodoxeInfosClimat, alerte!

Les Feuilles mortes du capitalisme Le capitalisme ne proposera plus jamais de projet émancipateur pour l’humanité. Il n’a plus de fleurs et ses feuilles sont mortes. Telle est la trame de ce livre qui raconte à sa manière la crise et ses soubresauts. Dans une nouvelle enquête policière « Le parfum de la banque en noir », faisant suite au « Mystère de la chambre forte », l’inspecteur H… met au jour les mécanismes financiers qui engloutissent des milliers de milliards de dollars ou d’euros et paralysent toute évolution positive de l’économie, pendant que les gouvernements, inertes ou inféodés à la finance, se décrédibilisent en s’acharnant à imposer l’austérité à leurs peuples. On découvre alors avec ahurissement les frasques des banques privées, auxquelles le monopole de la création de monnaie a été confié, qui déversent le crédit pour servir la spéculation.

Piketty superstar : Hollande l’a ignoré, l’Amérique l’a adoubé Thomas Piketty à l’Economic Policy Institute à Washington DC, le 15 avril 2014 (IVAN COURONNE/AFP) Le Français Thomas Piketty, nouvelle star mondiale de l’économie ? Reçu à la Maison Blanche cette semaine par les conseillers d’Obama, puis par le secrétaire américain au Trésor. Invité d’honneur d’une conférence animée par deux Nobel. Son influence comparée à celle de Marx par une presse en délire. Son ouvrage, à peine publié en anglais, déjà best-seller aux Etats-Unis. Le traité transatlantique, un typhon qui menace les Européens, par Lori M. Wallach Imagine-t-on des multinationales traîner en justice les gouvernements dont l’orientation politique aurait pour effet d’amoindrir leurs profits ? Se conçoit-il qu’elles puissent réclamer — et obtenir ! — une généreuse compensation pour le manque à gagner induit par un droit du travail trop contraignant ou par une législation environnementale trop spoliatrice ?

Accord Chine-Etats-Unis sur le climat : quels engagements réels derrière cette annonce ? A eux deux, ils représentent presque 45% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Alors quand les Etats-Unis et la Chine signent un accord sur le climat, autant dire qu’il s’agit d’un signal fort dans la lutte contre le changement climatique. Celui signé mardi 11 novembre est-il pour autant "historique", comme le disent les deux parties ? Dans un sens, oui. La France cible d'un complot Vendredi dernier, l'agence de notation Standard & Poor's a abaissé la note de la France. Une décision qui a fait les gros titres, bien des commentateurs laissant entendre que la France serait en crise. Le tout sous le regard indifférent des marchés : les coûts d'emprunt du pays, qui ont rarement été aussi bas, ont à peine frémi. Alors, que se passe-t-il en réalité ? En fait, il faut considérer l'intervention de S&P dans le contexte plus général de la politique d'austérité budgétaire.

L'homme, cet animal suicidaire peint par Jared Diamond LE MONDE CULTURE ET IDEES | • Mis à jour le | Par Frédéric Joignot Il habite à Bel Air, quartier très chic aux jardins luxuriants de Los Angeles, dans une grande maison de bois pleine de gravures animalières. Avec son imposant collier de barbe, ses 74 ans, il fait penser à un vieux prêcheur amish. L'homme en impose. Il faut dire que ce professeur de géographie de l'UCLA, la vénérable université de la "cité des anges", biologiste évolutionniste réputé, fait à nouveau parler de lui après l'échec du Sommet de la Terre, cet été à Rio, où aucune mesure n'a été prise pour rendre notre planète plus durable. Depuis, beaucoup se demandent si Jared Diamond n'a pas raison.

« Produire autrement et partager le travail pour en finir avec le chômage » Reporterre - La Fête du Travail a-t-elle encore un sens pour vous qui avez écrit en 1995 Le travail. Une valeur en voie de disparition ? Dominique Méda - Dans cet ouvrage, je ne décrivais pas une situation objective. J’exprimais le souhait que le travail prenne moins de place dans nos vies et soit mieux réparti entre les membres de la société, pour que chacun assume ses rôles de travailleur, parent, citoyen, ami… Continuer à faire du partage du travail une cause commune aux travailleurs de tous les pays – puisque je rappelle qu’il s’agit d’une Fête internationale des travailleurs ! Réduction des émissions de GES: la France poursuit ses efforts Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius n’a pas manqué de souligner l’urgence d’agir pour réduire les émissions de gaz à effet de serre lors de la conférence annuelle sur le climat qui avait lieu à Lima le 7 décembre dernier. Si le ministre se permet ce petit rappel à l’ordre, c’est que la France n’est pas trop mauvaise élève en la matière. La situation est néanmoins encore nettement améliorable. Alors que la fermeture des centrales à charbon par EDF constitue un progrès indéniable en faveur de la transition énergétique, les transports restent toujours les premiers émetteurs de gaz à effet de serre.

Capitalisme (1/6) Son livre, La richesse des nations, best-seller mal lu depuis plus de deux siècles, aurait posé les bases du libre marché, à la veille de la révolution industrielle. Or, si Adam Smith, philosophe écossais du XVIIIe siècle, considéré comme le "père du capitalisme", croyait aux lois naturelles de l’économie et à l’inclination des hommes au commerce, le capitalisme ne résulte pas d’un concept, mais bien d’un processus historique, amorcé avec la découverte de l’Amérique, la colonisation et le commerce triangulaire. Un Nouveau Monde où les Aztèques n’accordaient d’ailleurs aucune valeur matérielle à l’or.

Une civilisation se termine et nous devons en bâtir une nouvelle Il y a peu en Espagne, le manifeste "Le dernier appel" a été lancé par plus de 250 chercheur-e-s, militant-e-s, syndicalistes, politiques de différents partis, etc., afin d’alerter sur l’effondrement écologique et social à venir si rien n’est fait pour y remédier. En peu de jours, ce manifeste a reçu plus de six mille signatures et a été diffusé largement au travers des réseaux sociaux et de la presse en Espagne et bien au-delà, en anglais, en portugais, en italien, en grec, en esperanto... Le voici en français. Les citoyennes et citoyens européens, dans leur grande majorité, pensent que la société de consommation actuelle peut « s’améliorer » dans le futur (et qu’elle devrait le faire). En même temps, une bonne partie des habitants de la planète espère se rapprocher petit à petit de nos niveaux de bien-être matériel. Vers un effondrement de civilisation

Une société sans croissance: la politique à l’heure de la «grande stagnation» L’entrée des démocraties occidentales dans une ère sans croissance paraît de plus en plus crédible. Or, le triomphe de l’Etat nation libéral-démocratique et social a été profondément lié aux «Trente Glorieuses». Que peut-on en attendre pour l’avenir de nos régimes politiques? Précurseurs : Nikola Tesla Nikola Tesla est né dans la nuit du 9 au 10 juillet 1856 à minuit, de parents serbes, dans le petit village croate de Smiljan, près du mont Velelit. Son père, le révérend Milutin Tesla avait quitté l'armée pour les ordres après s’être rebellé. Sa mère Duka avait un sens inné de l’invention et l'enfance de Nikola

Je suis écolo et je vote contre le nucléaire Réponse à la tribune de Jean-Marc-Jancovici publiée par le quotidien Les Echos le 16 décembre 2014 intitulée "L'écolo doit voter pour le nucléaire" Force est de reconnaître que le mouvement antinucléaire partage le souci de Jean-Marc Jancovici pour le climat. Notre engagement face à cette crise globale est ancien. Capitalisme (2/6) Mais qui a vraiment lu La richesse des nations d’Adam Smith, devenu la bible du libéralisme ? Enfant de la révolution scientifique, son auteur y dénonce en effet la division du travail, ce pilier de l’économie de marché, estimant qu’elle abrutit les hommes. De même, la notion de "main invisible" d’Adam Smith a été délibérément sortie de son contexte pour être exploitée à des fins politiques. En revanche, La théorie des sentiments moraux, son livre le plus important selon lui, a été totalement occulté. Exemples à l’appui, ce deuxième épisode réexamine dans le texte les théories d’Adam Smith, observateur curieux de son époque et doté d'une foi inébranlable dans le progrès.

je perle même. joyeuse pâques ! by sw1n Apr 20

De rien et au plaisir. Joyeuses Pâques ! :) by alwen Apr 20

Moui mais il faut aussi se dire qu'il n'y a pas que le (béni^^) capitalisme (ni le communisme d'ailleurs) mais d'autres voies économiques, comme l'économie circulaire. Petit livre très instructif à lire : La dispute des économistes de Gilles Raveaud Et pour *ouvrir les yeux* sur ce sacro-saint capitalisme (qui nous mène à la ruine) il y a aussi le Petit cours d'autodéfense en économie de Jim Stanford, un prof d'économie canadien. Bonne lecture. ;) by alwen Apr 18

On peut aussi parler d'une évolution du capitalisme. Hayek sous entend que l'espèce humaine n'est pas encore assez éduquée pour développer un capitalisme sain et moralisé. C'est en cherchant des solutions pour développer des valeurs communes qu'on peut provoquer une révolution économique. Le capitalisme est un instrument qui a été construit pour développer les échanges, ce qui est le propre de l'espèce humaine. Entre des mains vertueuses, cette arme seraient forcément positive. La question est comment introduire plus de vertu et avec quels outils -institutions internationales, droit - jouer pour la développer (si on ne veut pas aller tout droit à une immense crise pour apprendre de nos erreur). On observe que ce cheminement positif vers ce qui est acceptable ou pas s'est fortement développé en politique, notamment autour de notions internationales telles que les droits de l'homme ou avec la coopération entre les états.. C'est donc forcément possible pour l'économie et l'écologie. by sw1n Apr 18

"Révolution économique", comprendre sortir du capitalisme. ^^ by alwen Apr 14

Related:  A Classer