background preloader

Hephaistos

Hephaistos
Héphaïstos (Gr. Ηφαιστος; Lat. Hephaestus) est le dieu du Feu terrestre et de la Métallurgie qui découvrit l'art de travailler les métaux. Il fait partie des douze Olympiens. Héphaïstos Bronze du British Museum Certains comme Hésiode, prétendent qu'Héphaïstos était le fils d'Héra par parthénogenèse , jalouse que son mari ait pu donner le jour à Athéna. Il survécut cependant à cette fâcheuse mésaventure, sans aucun dommage physique, car il tomba dans la mer où Téthys et Eurynome, qui se trouvaient non loin de là, lui portèrent rapidement secours. Le marteau ou des pinces Vulcain fabriquant les flèches de Cupidon Alessandro TIARINI Il personnifie le feu souterrain notion qui conduit naturellement au dieu des volcans, des forges et au métier de forgeron. C'est un inventeur de génie qui découvrit l'art de travailler le cuivre, le fer, le bronze, l'argent et l'or et un artisan hors de pair qui forgea la plupart des objets magiques utilisés par les dieux et les déesses. Related:  Mythologie grecqueranger dans vidéo-games

Hades Hadès Hadès (AideV) était le fils de Cronos et de Rhéa, à qui échut le monde souterrain où vont les ombres des morts. Il régnait avec sa femme Perséphone sur les Enfers et les morts. Ce n'était pas un dieu monstrueux mais simplement implacable et inflexible dont le simple nom était déjà de mauvais augure; c' est pourquoi on utilisait très fréquemment un surnom ou un euphémisme pour le désigner: - Ploutôn = celui qui enrichit, - Eubouleus = le Bon Conseiller, - Aïdoneus = celui qu' on ne voit pas - Klymenos = Renommé, - Polydegmon = qui reçoit beaucoup, - Pylartes = aux portes solidement closes, - Stygeros = horrible, - Zeus Katachtonios, ou Zeus Chthonios = le Zeus des Enfers - Dis ou Dis Pater chez les romains - Orcus, nom utilisé par les romains mais dont l'origine reste obscure. Il fut identifié avec Sérapis ptolémaïque et avec Pluton romain. Hadès sur son char Il était coiffé de la kunée, casque fabriqué par les Cyclopes qui rendait invisible tous ceux qui le portaient.

ceinture magique (Aphrodite) Fille de Zeus ou de Cronos, Aphrodite, déesse de l’amour et assimilée à la déesse latine Vénus, inspira la passion amoureuse aux mortels comme aux dieux. Sans doute à l’origine une divinité orgiaque de la fertilité venue du Proche-Orient, elle est devenue, en abordant les îles grecques, la douce déesse de l’amour et des plaisirs. Le doux visage d’Aphrodite par Botticelli, La Naissance de Vénus, détail La Naissance d’Aphrodite La version a plus captivante de la naisance d’Aphrodite nous vient de la Théogonie d’Hésiode. Lorsque Cronos, armé par sa mère Gaïa-la-Terre de la faucille de fer, castra son père, des gouttes de sang tombèrent sur le ventre de sa mère la Terre et les trois déesses de la vengeance, les Erynnies, naquirent de ce sang. Emportée par Zéphyr, elle toucha l’île de Cythère, dont le nom, de nos jours encore, évoque les plaisirs, puis gagna l’île de Chypre. Voici comment Hésiode la dépeint : La sensualité mélancolique de Watteau, l’Embarquement pour Cythère, détail

Hélène Helène D'après E. de Morgan Hélène (Gr. Ἑλένη; Lat. Helena) serait née d'un œuf conçu par Léda, la femme de Tyndare, et Zeus qui pour la séduire se transforma en cygne. Hélène était d'une grande beauté, égale à celle des déesses. Agée d'une douzaine d'années, Thésée l'enleva alors qu'elle dansait devant le temple d'Artémis. Elle fut très recherchée en mariage par tous les héros grecs. Malheureusement Aprhrodite avait promis à Pâris la plus belle femme du monde lors de l'attribution de la pomme d'or. Ménélas et Hélène La tradition générale adoptée par les poètes qui n'appartiennent pas à une haute antiquité était qu'Hélène ne parvint jamais à Troie ; son ombre seule suivit Pâris dans cette ville, pendant que la véritable épouse de Ménélas restait auprès du roi d'Égypte, Protée, pour reparaître à Sparte plus tard. Selon le serment qu'ils avaient prêté, tous les prétendants décidèrent de venger l'affront fait aux Grecs par les Troyens. cliquez pour voir

Héphaïstos Le culte de ce forgeron apparaîtra pour la première fois, selon la tradition, dans l'île de Lemnos, au Nord de la mer Egée, sur le mont Moschylos. Héphaïstos (en latin : Vulcanus ou Mulciber) sera également honoré en Carie et en Lycie, en Asie Mineure, puis dans les régions volcaniques plus à l'Ouest, l'Etna en Sicile, les îles Lipari et la Campanie où se trouve le Vésuve. Cette divinité, liée aux volcans, sera précipitée hors de l'Olympe à deux reprises. Héra honteuse d'avoir accouché d'un fils laid et boiteux, le lancera dans l'Océan. L'enfant sera recueilli par Thétis et l'Océanide Eurynomé qui l'élèveront dans une grotte pendant neuf ans. Il deviendra forgeron et fabriquera un trône qu'il fera parvenir à sa mère. Héphaïstos épousera Aphrodite qui le trompera avec Arès. Héphaïstos construira des palais splendides pour les Olympiens et forgera plusieurs armures pour des mortels, notamment pour Thétis, qui l'avait élevé, Achille, Aphrodite et Enée.

Héra Le char de Junon par TIEPOLO (détail) Fille des titans Cronos et de Rhéa, Héra (Ηρα) était la reine du ciel et de l'Olympe. Elle avait été avalée dès sa naissance par son père mais son frère Zeus avait su la rendre à la vie. Elle fut identifiée de bonne heure à Junon par les Romains. Héra perdit rapidement son caractère cosmique pour ne garder que des attributs moraux. Le paon d'Héra Son type plastique est peu caractérisé; debout ou trônant, elle portait avec beaucoup de majesté les attributs royaux traditionnels : le diadème et le sceptre surmonté d'un coucou (par allusion aux circonstances de son mariage). Héra Comme tous les enfants de Cronos (excepté Zeus) Héra avait été avalée dès sa naissance par son père puis régurgitée plus tard quand Zeus lui fit boire le vomitif Mariage Zeus et Héra sur le mont Ida (détail) par James BARRY (c.1800) ‡ Zeus aperçut Héra près du mont Cithéron en Eubée, il l'enleva et s'unit à elle dans une grotte. Jupiter et Junon par RUBENS (détail)

sur son cygne (british museum) Harpies Les Harpies (ou Harpyes), étaient les filles du dieu marin Thaumas et de l'Océanide Electre (ne pas confondre avec la fille d'Agamemnon). Leur nombre et leur nom varient selon les auteurs. Harpie Aellô ou Nicothoé (la bourrasque), Ocypétès (vole-vite), et Célaeno (sombre nuée), étaient considérées par Hésiode comme des femmes ailées à la belle chevelure, puis petit à petit, la légende se modifia et elles prirent l'apparence de monstres épouvantables. On les représentait comme des êtres monstrueux au corps d'oiseau et à la tête de femme. Elles habitaient les îles Strophades, dans la mer d'Ionie, sur la côte du Péloponnèse. Homère, qui ajouta Podargé (Aux pieds agiles), les considérait plutôt comme les déesses des tempêtes. Harpye par © Boris Vallejo ① On les rendait responsable de toutes les disparitions. ② Enée rencontra une Harpye, Célaeno, dans les Strophades qui lui prédit que les Troyens n'atteindraient leur nouvelle patrie que lorsque la faim les obligerait à manger leurs tables.

Héphaïstos Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Héphaïstos ou Héphaestos (en grec ancien Ἥφαιστος / Hếphaistos) est le dieu du feu, de la forge, de la métallurgie et des volcans. Selon les sources, il est le fils d'Héra et de Zeus, ou d'Héra seule. Il est habituellement représenté sous les traits d'un forgeron boiteux, mais il est d'abord un inventeur divin et un créateur d'objets magiques. Mythe[modifier | modifier le code] Naissance et infirmité[modifier | modifier le code] Pour se venger de sa mère, Héphaïstos fabrique un trône d'or aux bras articulés, qui emprisonne quiconque s'y assoit, et l'envoie dans l'Olympe en guise de présent[9]. Une autre légende se rattache à l'infirmité du dieu : Héphaïstos prend le parti de sa mère lors d'une querelle entre Zeus et celle-ci ; il reproche à son père de l'avoir laissée suspendue dans les airs, une chaîne d'or au poignet et une enclume à chaque cheville[13]. Amours et descendance[modifier | modifier le code]

Hermes Hermès ('Eρμης) est le fils de Zeus et de Maia, l'aînée des Pléiades, les filles d'Atlas et de Pléione. Il fait partie des douze Olympiens et fut assimilé à Mercure chez les Romains. Il avait les attributions les plus variées et portait divers surnoms ou épithètes correspondant à ces différentes fonctions : Hermès Nomios ou Criophoros (dieu des Troupeaux); Agétor, Hégémonios, ou Enodios (dieu des Routes et des Carrefours) car il passait pour avoir débarrassé les chemins de toutes les pierres gênantes qui étaient mises en tas (hermai); Agoraios (dieu des marchés et du Commerce); Kerdôos (dieu du Gain) ; Logios (dieu de l'Eloquence) ; Argeiphontes car il avait tué Argos aux cent yeux; Enagônios (dieu des concours) ; Psychopompos, chargé de conduire les âmes des morts jusqu'au Styx. Il était le dieu du commerce, le gardien des routes et des carrefours, des voyageurs, des voleurs, le conducteurs des âmes aux Enfers et le messager de Zeus et des dieux.

Related: