background preloader

Étapes pour atteindre la maturité émotionnelle

Étapes pour atteindre la maturité émotionnelle
Related:  Psychologie - Psychiatrie - A Classer

Décodeur du non-verbal | Le langage du corps à la loupe En vous inscrivant ici, vous recevrez par email les conseils de Romain via sa newsletter « Le Décodeur du Non-Verbal ». Vous pouvez vous désinscrire à tout instant. Le Décodeur du Non-Verbal - 2011-2015, SARL ARC Diffusion, RCS 803 953280 PARIS ; Notre newsletter est déclarée à la CNIL sous le N°1584215 et respecte la loi informatique et libertés. Pour contacter Romain : romain@decodeurdunonverbal.fr. Vous pouvez consulter en ligne nos conditions générales de vente, nos mentions légales, mais aussi Pourquoi nous existons, et Comment nous fonctionnons - Vous trouverez ici nos Voisins Blogueurs qu’on Aime. TOP 7 des articles : La synergologie - Le langage corporel - Les microexpressions - Le langage du corps - Le langage non verbal - Decrypter les gestes - Expressions du visage - Enfold Theme by Kriesi

4 méthodes pour revenir à soi : La PNL Gérard Szymanski est formateur en PNL, cofondateur de Ressources et stratégies. Auteur de Développer charisme et cohérence personnelle de Gérard Szymanski (InterÉditions, 2008). Site : ressourcesetstrategies.fr. Explications avec Gérard Szymanski Formateur en PNL, cofondateur de Ressources et stratégies « La PNL, ou programmation neurolinguistique, est un excellent moyen pour apprendre à se recentrer car c’est une méthode d’observation de nos processus intérieurs. En premier lieu, la quantité de discours intérieurs contradictoires auxquels nous sommes abonnés. Avec un ensemble élaboré de techniques, de grilles de lecture, d’exercices, la PNL permet à la fois de les décoder et de les reprogrammer. avril 2010

« Il y a quelqu’un dans ma tête, mais ce n’est pas moi » Piotr Ouspenski disait en 1947 qu’un fait d’une importance prodigieuse avait échappé à la psychologie occidentale, à savoir que l’homme ne se rappelait pas lui-même, qu’il vivait, agissait et raisonnait dans un profond sommeil, dans un sommeil non pas métaphorique mais absolument réel. Depuis les développements récents en neurosciences et en sciences cognitives, la psychologie occidentale vient de rattraper son retard, et le tableau qu’elle dresse s’accorde parfaitement avec l’ésotérisme chrétien ravivé par Gurdjieff et Mouravieff. L’homme est effectivement une machine gouvernée par les influences extérieures. Pour le psychologue Daniel Kahneman, notre mode de réflexion est composé de deux systèmes. La recherche sur l’inconscient adaptatif suggère que la plupart de ce que nous voulons voir est invisible. Cet étranger à l’intérieur de nous-même, pour reprendre le titre de l’ouvrage de Wison, contrôle la majorité de ce que vous faites, bien que vous n’ayez aucune conscience de cela.

La Psychologie Positive pour tous Intelligence émotionnelle L'intelligence émotionnelle (IE) est un concept proposé en 1990 par les psychologues Peter Salovey et John Mayer, qui réfère à la capacité de reconnaître, comprendre et maîtriser ses propres émotions et à composer avec les émotions des autres personnes.[1] Elle est proche du concept d'intelligence sociale. Le concept a été popularisé par Daniel Goleman en 1995. Des tests ont été développés pour étudier et valider ce concept, qui complémente utilement la notion d'intelligence humaine qui est définie surtout par des habiletés cognitives et une approche psychométrique. Histoire[modifier | modifier le code] Création du concept par Salovey et Mayer (1990)[modifier | modifier le code] Le terme d’intelligence émotionnelle (IE) a été proposé et défini en 1990 par les psychologues Salovey et Mayer. Ces auteurs ont par la suite révisé leur définition de l’intelligence émotionnelle. Popularisation du concept par Goleman (1995)[modifier | modifier le code] Modèles mixtes[modifier | modifier le code]

Cours de psycho sociale Potentiel-Accueil La personnalité d'un individu est un ensemble complexe qu'aucun modèle ne peut prétendre décrire de manière exhaustive. Les modèles permettent néanmoins de mieux se connaître et de prévoir pour partie les comportements de ses interlocuteurs. Ce site présente une méthode d'analyse de la personnalité qui synthétise plusieurs modèles en rapprochant leurs caractéristiques. Il intègre les recherches récentes en neurosciences et des approches classiques. Le modèle théorique proposé ici se veut à la fois opérationnel et pédagogique. Un test vous permettra de dresser votre profil personnel, puis d'en suivre l'évolution dans le temps ou de savoir comment les autres vous perçoivent. Un module réservé aux organisations permet d'utiliser le modèle pour répondre à des besoins divers : recrutement ou gestion des compétences bien sûr, mais aussi relations commerciales, management, résolution de conflits ou développement personnel.

Ce qu’un Shaman voit dans un hôpital psychiatrique Selon la vision chamanique, les maladies mentales indiquent « la naissance d’un guérisseur », explique Patrice Malidoma Somé. Ainsi, on doit considérer les troubles mentaux comme des urgences et des crises spirituelles pour aider le guérisseur lors de sa naissance.Ce qui est perçu comme « un maladie mentale » dans l’Occident est considéré comme « de bonnes nouvelles de l’autre monde » par le peuple de Dagara. La personne confrontée à la crise a été choisie comme un moyen de communication afin de faire passer un message du monde spirituel à la communauté qui l’entoure. «Les troubles mentaux et toutes les autres sortes de troubles du comportement signalent que deux énergies incompatibles évidentes ont été fusionnées au sein du même concept », explique le Dr Somé. «J’étais tellement choqué. Ce qui a frappé le shaman, c’était que l’attention accordée à ces symptômes était basée sur la pathologie, sur l’idée que la condition est quelque chose qui doit s’arrêter. Le Dr.

La non-conformité et la libre-pensée considérées comme maladies mentales Est-ce que la non-conformité et la libre-pensée sont une maladie mentale ? Selon la dernière édition du DSM-IV(Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) oui. Ce manuel identifie une nouvelle maladie mentale appelée « trouble oppositionnel avec provocation » ou TOP. Le DSM-IV est le manuel utilisé par les psychiatres pour diagnostiquer les maladies mentales, et à chaque nouvelle édition, il y a des dizaines de ces nouvelles maladies. Les nouvelles maladies mentales identifiées par le DSM-IV incluent l’arrogance, le narcissisme, la créativité supérieure à la moyenne, le cynisme, et le comportement antisocial. Au cours des 50 dernières années, le DSM-IV est passé de 130 à 357 de ces maladies. Selon le DSM-IV, les adultes peuvent souffrir des mêmes maladies que les enfants. Lorsque la dernière édition du DSM-IV a été publiée, l’identification de symptômes de diverses maladies mentales chez les enfants a entraîné une augmentation significative de la médication des enfants.

Archétype (psychologie analytique) L'archétype est ce qui forme a priori l'expérience humaine, par la structure même du cerveau, et qui conditionne les schéma de pensée ou de représentation. L'archétype est pour la psychologie jungienne un processus psychique fondateur des cultures humaines car il exprime les modèles élémentaires de comportements et de représentations issus de l'expérience humaine à toutes les époques de l'histoire, en lien avec un autre concept jungien, celui d'inconscient collectif. Si Jung et ses continuateurs ont toujours évoqué l'archétype comme une hypothèse à propos de la structure profonde du psychisme, ils en ont cependant fait un pivot de la psychologie analytique très polémique, corollaire du concept également controversé d'inconscient collectif. L'« Arbre de la Vie » est un archétype présent dans la plupart des cultures. Enfin, Jung postule que la vraie essence de l'archétype est transcendante : la conscience et son système perceptif ne peut la connaître. Hermès, archétype de l'inconscient.

archétype Suite au dernier billet sur Star Wars, je voulais vous parler du « voyage du Héros » tel qu’en parle Joseph Campbell, historien, professeur, spécialiste de la mythologie. Ses écrits ont largement influencés la production littéraire et cinématographique, d’ailleurs le créateur de Star Wars, Georges Lucas l’a rencontré et a échangé avec lui. Le Voyage du Héros, tel que le raconte Joseph Campbell dans son livre « Le Héros aux mille et un visages », est une base de narration destinée à comprendre et à construire des récits sous forme de voyages initiatiques. Joseph Campbell (1904 – 1987) Voici ce que dit ce grand érudit : « Ainsi tous les héros mythiques débuteraient leur périple à la suite d'un « appel à l'aventure » - ce qui implique que le héros quitte l'environnement dans lequel il a grandi. Campbell affirme que quasiment tous les héros mythiques, quelle que soit l'époque et la culture dans lesquelles ils vivent, suivent un parcours contenant au moins une partie de ce schéma. 1. 2. 3. 4.

Symboles (C.G. Jung) Les symboles Qu'est ce qu'un symbole ? Différence entre un signe et un symbole Symboles oniriques Symboles collectifs Symboles culturels Symbolisme des mythes Pour en savoir plus sur le symbolisme il existe un grand nombre d'ouvrages, ils sont complémentaires, aucun ne peut avoir la prétention de traiter ce sujet de manière exhaustive : ci-dessous l'un d'eux, rédigé par une équipe de sensibilité jungienne. Ce livre regroupe un grand nombre de symboles répartis en cinq thèmes : création et cosmos, le monde végétal, le monde animal, le monde humain et le monde spirituel. Chaque symbole est analysé sous un angle jungien, quelques 800 reproductions ont été sélectionnées, elles proviennent de l'Archive for Research in Archetypal Symbolism (ARAS), qui publie cet ouvrage.

10 distorsions cognitives qui entretiennent des émotions négatives Le terme distorsion cognitive a été introduit en 1967 par le psychiatre américain Aaron T. Beck, pionnier de la psychothérapie cognitivo-comportementale. Selon son modèle, les distorsions cognitives sont des façons de traiter l'information qui résultent en erreurs de pensée prévisibles ayant souvent pour conséquence d'entretenir des pensées et des émotions négatives. Elles contribuent ainsi aux troubles émotionnels tels que la dépression et l'anxiété ainsi qu'aux troubles de la personnalité. Dans son travail avec des personnes atteintes de dépression, Beck a identifié six erreurs systématiques de pensée : La pensée « tout ou rien » ou « noir ou blanc » Penser de façon dichotomique (polarisée) sans nuance : tout ou rien, noir ou blanc, jamais ou toujours, bon ou mauvais…. Par la suite (1980), le psychologue David Burns a identifié quatre autres distorsions : Le raisonnement émotionnel Prendre pour acquis que des états émotifs correspondent à la réalité. Psychomédia Tous droits réservés.

Related: