background preloader

Collaboration et partage : jusqu'où ?

Collaboration et partage : jusqu'où ?
Dans les espaces numériques le partage, plus qu'une valeur, est une fonction. Les outils de partage se multiplient. Et bien entendu, le marketing s'en mêle : tous ceux qui ont quelque chose à vendre courtisent les "partageurs" en espérant que leurs recommandations décideront leurs amis à acheter de nouveaux produits. Nombre d'organisations ont connecté leurs collaborateurs à leurs pairs et à l'information sans voir la productivité et la créativité augmenter de manière significative. C'est aussi ce qui se passe sur les réseaux sociaux, dont le brouhaha incessant entretient une illusion d'activité, mais qui en finale se révèlent des lieux bien pauvres en découvertes et en ressources de qualité, où l'on en arrive à partager à l'infini ce que tout le monde possède déjà... Thot Cursus vous propose cette semaine un dossier alimenté par des leçons d'expériences, des présentations d'outils et de ressources méthodologiques, pour que la collaboration et le partage retrouvent du sens. "J'aime" !

Ecriture collaborative avec Google Docs : quels critères de réussite Le portail Profweb, carrefour québécois pour l’intégration des TIC en enseignement collégial, propose des astuces et conseils pour intégrer un processus d’écriture collaborative avec Google Docs dans un contexte pédagogique. C’est l’expérience de Jules Massé, enseignant et répondant technopédagogique qui exprime dans l’article Quelques scénarios d’écriture réussis avec Google Docs un ensemble de critères de réussite et une méthodologie pour instaurer des pratiques d’écriture collaborative progressives avec des étudiants. Le dispositif pédagogique et sa préparation importent Ce que Jules Massé montre, c’est que le projet et le dispositif pédagogique importent dans la modélisation et donc dans la préparation d’un projet d’écriture collaborative avec Google Docs. Si le travail sur un document unique est exigeant, il se doit aussi d’être préparé en amont. Rôle de l’accompagnant : crucial dans la réussite du projet 4 pointeurs de réussite Licence :

Accompagner le présentiel avec les Espaces pédagogiques interactifs (EPI) Accompagner le présentiel avec les Espaces pédagogiques interactifs (EPI) Les EPI sont des micro-sites web pédagogiques. Leur objectif est d'appuyer la formation présentielle pour accompagner les étudiants tout au long de l'année et guider leur travail personnel. Les EPI permettent de diffuser simplement des documents et des informations pédagogiques à un grand nombre d'étudiants avant et/ou après les cours et les TD. Ils offrent également des fonctionnalités de travail collaboratif et peuvent faciliter le travail en équipe pédagogique. epi.univ-paris1.fr [ A propos des EPI nouvelle version ] Mise à disposition de ressources pédagogiques Proposer des ressources pédagogiques à télécharger en appui aux séances présentielles(consignes de travail, cours, TD, plans de cours, documents d'accompagnement, fiches méthodologiques, bibliographie, podcasts audio et vidéo, diaporamas sonorisés, annales d'examen etc.) Interactions enseignants-étudiants Structuration et animation d'équipe pédagogique

Hackpad. Outil collaboratif sous la forme d’un wiki simple et intuitif Hackpad est un service collaboratif de wiki particulièrement simple à mettre en oeuvre. Hackpad se présente même comme le meilleur système de wiki au monde. Je ne sais pas si c’est le cas, mais en tout cas c’est un des plus simples à déployer et a mettre en oeuvre. Hackpad est donc un système d’édition collaboratif qui permet d’élaborer des contenus à plusieurs en temps réel dans des pads ou des pages. Les fonctions collaboratives de ce service de Wikis sont intuitives et simples. Les changements sont envoyés par mail à chaque participant qui peut à son tour participer en simplement répondant au mail. Hackpad est un service de Wiki convainquant. Vous pouvez essayer HackPad ici. Coopérer pour construire Même s'il reste possible de construire seul sa maison, quasiment partout dans le monde désormais, le bâti est intégré à d'ambitieux programmes d'urbanisme qui le conçoivent en interaction avec toutes les composantes de son environnement. La complexité des programmes de construction a considérablement augmenté, et l'approche systémique devient la règle. Impossible alors de ne pas coopérer pour construire : les équipes se transforment en réseaux d'acteurs qui souvent ne se connaissent pas mais toujours interagissent. Comment alors adapter la formation à cet impératif de coopération ? Trop souvent encore, les cursus appréhendent les métiers indépendamment les uns des autres. Les bâtiments doivent s'adapter à leurs habitants et à leurs activités. Illustration : Bill Jacobus, Flickr, Licence CC BY 2.0 Le numérique pour faire renaître les édifices disparus 4 décembre 2011 Le temps est cruel pour les bâtiments quel'homme a construits. Maîtres chez vous 5 décembre 2011 6 décembre 2011 28 janvier 2009

Le Web 2.0 et les profs Dix-sept auteurs pour se demander comment le Web 2.0 transforme au travail enseignant : on peut déjà dire, en ce qui les concerne, qu’il leur permet d’engager le dialogue et de partager leur plume, en s’affranchissant de l’unité de temps et de lieu d’une réunion à l’ancienne, pour échanger et même accorder leurs points de vue. Les possibilités offertes par le Web 2.0 ne sont pas nouvelles, et les pistes d’exploitation qui émergent datent parfois même d’avant Internet [1] Cependant, la grande facilité d’utilisation des dernières applications favorise la massification et l’intensification de ces usages. Il n’est en particulier plus nécessaire d’être réunis à un endroit et à un moment donnés pour pouvoir travailler. S’informer et se formerLes associations d’enseignants en ligne telles que Les Clionautes, WebLettres, Sésamath ou Docs pour Docs ont été le premier signe, dans notre profession, de l’émergence du Web 2.0. Échanger pour se former Construire ensemble Du plaisir de la mise en réseau

Apprentissage collaboratif à distance: pour comprendre et concevoir les ... - France Henri, Karin Lundgren Cayrol le Pack de 100 Logiciels Libres de l’Entreprise & Open source guide | Les RMLL en 2016 Le thème Sécurité organise des conférences et des ateliers du 4 au 6 juillet 2016 dans les locaux de Mozilla-Paris : 3e édition des RMLL décentralisées (RMLLd) dans l’océan Indien, multi-thèmes, à St-Joseph (La Réunion) du 7 au 10 juillet 2016 : Libre en Fête 2016 : Découvrir le logiciel libre (du 5 mars au 3 avril 2016) Panorama de l'offre : Vous retrouverez Writer, Calc et Impress pour le traitement de texte, le tableur et les présentations. Vous diposerez également de 20 Gb de stockage vous permettant de centraliser tous vos documents créés sur Open365. Logiciels Éducatifs Libres – Tableau Dynamique Le Pack de 100 Logiciels Libres de l’Entreprise Le site Web : (Source CCI Oise)

Écriture collaborative 1 Historique et contexte 1.1 Introduction Au milieu du tourbillon des nouvelles technologies en réseaux et des possibilités qu'offrent les nouveaux outils communautaires en ligne ( communauté d'apprentissage ), forum, chat, espace e-learning. Le rapport à l'écriture individuelle et collective est profondément impacté. 2 Définition et enjeux L'écriture dans le cadre du modèle théorique Vygotskien est considérée comme un instrument psychologique de développement de l'individu. Balpe, J-P. et Christin, A-M. définissent l'apparition de cette nouvelle forme d'écriture collective dans leur article sur universalis 2010 en ces termes: " Si l'informatique bouleverse la pratique quotidienne et commune de l'écriture, son action est plus profonde encore en ce qui concerne l'écriture littéraire. Dans le développement des outils de co-élaboration des savoirs au sein des organisations et des entreprises. Apprendre à écrire ensemble 2.1 Agir pour s'entendre et s'entendre pour Agir

Apprendre seul en groupe ou en réseau Qui aujourd'hui aurait l'idée de proposer de seulement apprendre seul ? Que l'on visite des sites comme celui de Wolfram Research ou celui de n'importe quelle institution de formation ou presque, on trouvera des ressources de formation de tout genre ET des liens vers des réseaux sociaux et des groupes. L'apport du groupe est non seulement souhaité, mais essentiel. L'idée qu'il y ait des gens intéressés à apprendre en divers lieux et à divers moments à fait son chemin dans les esprits autant que celle qu'il y a avantage et intérêt à partager et collaborer avec les autres. Il y a un rapport avec la mobilité. On pourrait presque dire : seul et immobile. L'apprentissage est ultimement toujours accompli par l'individu et seulement par lui. Reste à trouver les bonnes pratiques qui permettent d'ouvrir les classes sur le monde. Cette semaine plusieurs ressources vous allumeront peut-être sur les possibilités du travail collaboratif et mobile.

A propos de la classe inversée : quelques réflexions sur la nature de l’inversion. Par Jacques Rodet La classe inversée fait de plus en plus parler d’elle. L’audience de Marcel Lebrun, qui en présente les principes dans ses conférences et qui la pratique, notamment au sein d’elearn2, est réelle et touche des cercles de plus en plus larges d’acteurs de l’éducation et de la formation. Je ne ferai donc pas une présentation détaillée de la classe inversée (cf. le billet de Marcel Lebun « Classes inversées, Flipped Classrooms … Ca flippe quoi au juste ? ») mais formulerai quelques réflexions tant il est toujours nécessaire, en particulier dans le domaine de la formation, de questionner les formules pédagogiques qui apparaissent, à un instant t, comme la solution à toutes les insuffisances des dispositifs de formation. Hybridation plutôt qu’inversion ? Le principe cardinal de la classe inversée est de confronter les apprenants à l’enseignement, au discours du formateur, aux aspects conceptuels ou notionnels en situation distancielle, à partir de ressources.

Apprendre en jouant : Vous n’êtes pas sérieux ! Bien que le thème des jeux sérieux ne soit pas récent, il suscite aujourd’hui de nombreuses interrogations dans le monde de l’enseignement qui se questionne sur leur intérêt pédagogique. D’ici le prochain laboratoire de la VTÉ à ce sujet, voici quelques suggestions et de nombreuses références pour vous aider à explorer le sujet : Eduscol, enseigner avec le numérique (2013) .Dossier "Jeux sérieux et mondes virtuels" Université de Sherbrooke, Service de soutien à la formation (2011). "Jeux sérieux : apprendre en jouant… jusqu’à l’université" Musset Marie et Thibert Rémi (2009). Sanchez Eric (2009). René St-Pierre (2009). Vitrine-technologie- Education- Québec - (Mandataire du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie)

article sur le travail collaboratif by charlotteblagnac Dec 12

Related: