background preloader

Les Plantes Qui Guérissent.pdf

Les Plantes Qui Guérissent.pdf
Related:  drigalskyrosefran

Les bienfaits des plantes Les plantes médicinales/Tisanes des plantes pour soigner ? Oui ! Attention à la qualité. Une tisane de plantes médicinales soigne, si vous tenez compte de quelques règles élémentaires. La fraicheur des plantes, qu'elles soient fraiches ou séchés peu importe, elles doivent être de l'année, exception faites, des racines des plantes/3 ans ou les rameaux /3 ans. Vous le savez une campagne menée de mains de maitres nous a éloigné il y a un peu moins de 100 ans de ce savoir éprouvé sur des milliers d'année. Mais ne l'oublions pas dans l'un ou l'autre cas, une substance active est dangereuse !

Un bouquet de persil pour nettoyer les reins et renforcer notre système immunitaire. - Apprenez à vous relaxer facilement ! Je vous propose une astuce qui vous permettra de vous sentir mieux dans votre peau et moins fatigué que d'habitude. De la sorte, vous serez également moins stressés. Vos reins filtrent le sang et retiennent le sel et des toxines. Au fil du temps le sel s'accumule dans les reins et peut causer de sérieux problèmes. Le persil est connu comme le meilleur traitement pour nettoyer les reins naturellement. Voici une astuce qui vous permettra d'éliminer facilement ces toxines, sans prendre de médicament ou de complément alimentaire. Comment procéder ? Lavez soigneusement un bouquet de persil plat, si possible. Conseils d'utilisation D'un litre d'eau bouillie pendant 10 minutes, il reste environ trois verres. Lorsque j'ai testé cette astuce, j'ai pris l'eau de persil trois fois trois jours, avec cinq jours d'espace entre deux séances. Comme pour tout traitement naturel, le résultat est subtil : on se sent mieux dans sa peau, tout simplement. L'eau de persil renforce les défenses immunitaires.

25 plantes médicinales à connaître Parudans le Guide Ressources, mai 2003 Utilisez les 25 plantes médicinales les plus accessibles pour soigner enfantsinfectionsnerfsdigestion Se soigner avec les plantes médicinales, c’est un mode de vie. Il n’est pas question ici de remplacer les médicaments par des plantes, mais de parler du soutien qu’elles peuvent apporter au corps dans son processus de guérison. Infusion, infusion courte, décoction, teinture, huiles ou onguents ? Les plantes dont il est question ici peuvent être consommées tous les jours. Avoine (Avena sativa) Plante particulièrement nutritive pour le système nerveux, l’avoine convient aux personnes tendues ou apathiques qu’elles soient enfants ou adultes. Ortie (Urtica dioica) Riche en magnésium et en fer, l’ortie tonifie les reins. Molène (Verbascum thapsus) La molène est l’amie des muqueuses, particulièrement celles du système respiratoire. Trèfle rouge (Trifolium pratense) Framboisier (Rubus idaeus) Astragale (Astragalus membranaceus) Mélisse (Melissa officinalis)

Floranet : Identification de plantes médicinales et toxiques 261 plantes médicinales pour soigner Se soigner au naturel La phytothérapie est une alternative aux traitements médicamenteux. En effet, il s’agit d’une solution qui permet de se soigner en utilisant les vertus des plantes dites médicinales. Depuis des années, le nombre de patients qui choisissent de se soigner par les plantes ne cesse de croître dans la mesure où ce type de soin leur a permis de guérir de leur maladie. D’autre part, il y a également la catégorie de personnes qui combinent le traitement allopathique avec la phytothérapie. Phytothérapie et homéopathie : les différences Les néophytes ont tendance à ne trouver aucune différence entre l’homéopathie et la phytothérapie. Toutefois, il existe bel et bien quelques différences entre ces deux pratiques. Histoire des plantes médicinales et de la phytothérapie Contrairement à l’homéopathie, qui est une découverte assez récente du 18e siècle, la phytothérapie est une médecine ancestrale que la Chine utilisait déjà en 5 000 avant J.C-. adonis annua: fleur rouge sang

Herbes ayurvédiques | SANKALPA SHATAVARI (Asparagus racemosus): “qui possède cent époux”, Principale plante régénérante pour la femme, le shatavari est un rasayana pour Pitta (feu), pour l’appareil reproducteur féminin et pour le sang. Employé traditionnellement pour maintenir le bon fonctionnement du système reproducteur féminin, le Shatavari favorise le système immunitaire et aide à la digestion tant physique que mentale. Sa qualité onctueuse apaise et nourrit les membranes des poumons, de l’estomac (ulcères et hyperacidité), des reins et des organes reproducteurs. Il est également efficace en cas de diarrhées chroniques et maladies de Chron. De nature sattvique (pure, harmonieuse), le Shatavari apaise l’esprit. Le shatavari nourrit et nettoie à la fois le sang et les organes reproducteurs féminins. Également, cette plante favorise la lactation, hydrate et nourrit la peau et les muqueuses, est anti-oxydante, tonifie l’utérus et prévient l’ostéoporose.

Des plantes médicinales pour guérir les intestins Mal-être, inflammation, constipation, colon irritable… Les intestins font partie intégrante de notre système digestif. Ils ont comme mission d’assimiler ou d’absorber les nutriments, ainsi que d’éliminer les substances toxiques. Il est donc essentiel d’en prendre soin, en les maintenant dépurés et libérés de toute toxine. Dans cet article, nous vous expliquerons comment y parvenir grâce aux merveilleuses plantes médicinales. Comment savoir si je dois soigner mes intestins ? Il est très facile de le savoir. Des plantes pour guérir la gastroentérite Nous en avons déjà souffert au moins une fois. Quelles plantes nous faut-il ? Les plantes médicinales dont nous aurons besoin ont des vertus émollientes, astringentes et anti-inflammatoires. 1. La guimauve est un excellent émollient et anti-inflammatoire. 2. Le mélange de menthe et d’anis vert sert à soulager les douleurs d’estomac, à rester hydraté, et à atténuer petit à petit l’inflammation intestinale. 3. Des plantes pour guérir la colite 1.

La consoude, trésor du jardin, ennemi des labos Le Lot en Action n°47 Symphytum officinalis. Boraginacées Après le plantain (n°46 du LEA), nous avons une tendresse toute particulière pour la consoude. Elle sert à tant de choses, est si peu exigeante et à la bonne idée de pousser partout ! La plante peut aussi bien être consommée fraîche que séchée, en fourrage (elle est riche en protéines, jusqu'à 35 % de la matière sèche). La consoude va chercher loin ses éléments nutritifs : sa racine, une fois installée, plonge à 1,5 m et même deux mètres de profondeur ! Elle fait un excellent engrais, riche en potasse, donc très complémentaire de l'ortie, qui est riche en azote. La consoude, l’ennemi à abattre ? Depuis quelques années la consoude fait polémique outre-Atlantique. Au Jardin Purin de consoude : Un kilo de plante fraîche pour 10 litres d'eau (de préférence eau de pluie ou de source). Hacher grossièrement les plantes. Les feuilles de consoude cuites, en cataplasmes, sont depuis longtemps utilisées pour guérir l'eczéma des animaux. Nutrition

Le jardin d'Hérondine Plantes médicinales A à Z Ebooks Accueil » Plantes médicinales de A à Z Tweet Quinquina Uncaria (griffe de chat) Ylang-ylang Lire aussi: Classement des plantes médicinales selon le nom binomial (nom scientifique) – Tour du monde des plantes médicinales Ebook: 50 plantes médicinales à cultiver dans votre jardin ou balcon Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 05.04.2016 Thèmes Les plus vues Dernières news Powered by : Pharmanetis Sàrl - Suisse Copyright Creapharma.ch - 2016

Related: