background preloader

Le diaporama bride vos présentations ? Passez à la carte mentale

Le diaporama bride vos présentations ? Passez à la carte mentale
Le diaporama en formation, voilà un sujet largement débattu, dont nous nous sommes souvent fait l'écho sur Thot Cursus et qui continue d'être alimenté par de nombreux conseillers Tice et autres spécialistes de la communication orale. Globalement, on s'accorde aujourd'hui à dire que le diaporama n'est pas un livre debout, que les diapos doivent être regardées plutôt que lues, soutenir l'attention de l'apprenant plutôt que de la détourner de l'essentiel du message, porté par la parole du formateur. Fort bien. Mais en dépit de toutes ces améliorations, le diaporama conserve une limite indépassable : sa linéarité. Un diaporama comprend un début, un milieu et une fin, strictement ordonnés le long d'une ligne de temps. Toutes les diapos sont de taille égale, ce qui nuit au travail mental de hiérarchisation de l'information opéré par les participants. La carte mentale, une structure non-linéaire Quels rôles pour l'enseignant dans les dispositifs hybrides de formation ? Des expériences multiples

Le Cned présente le mind mapping : 2 vidéos de 58' Le CNED vient de publier 2 vidéos très pédagogiques sur le mind mapping que vous trouverez ci-dessous. C’est une excellente découverte qui peut vous inciter à pratiquer les cartes mentales (mind mapping ) à la main.Il y est surtout question du Pourquoi cette méthode est intéressante pour les élèves, les étudiants, les entreprises... Mind mapping, conférence au Cned 1/2 par cned_innovation 2iéme vidéo : Bien entendu, vous en saurez plus sur le Comment faire du mind mapping en lisant les best-sellersOrganisez vos idées avec le mind mapping Dunod (2004,2009), Organisez votre vie avec le mind mapping Interéditions,2iéme édition 2011. Pictofigo: plus de 7000 images pour illustrer vos cartes Les 3 et 4 juin prochains auront lieu à Paris les atelier de Visual Mapping . J'aurai le plaisir d'animer cette session dans un format qui permet aux participants de construire et de consolider leur compétences en pensée visuelle. C'est un champ de compétences de plus en plus utilisé et recherché aujourd'hui. En constante mise à jour, les ateliers de visual mapping sont l'occasion de pratiquer et de connecter entre elles les principales techniques de la pensée visuelle.

50 banques d’images gratuites (et légales)… Si vous aimez le design et que vous pratiquez votre passion dans le plus strict respect des lois, alors les banques d’images gratuites, ça doit vous connaitre. Histoire de bien faire les choses, je vous propose donc de découvrir 50 adresses de sites qui risquent de s’avérer plutôt utiles. Alors la liste n’est pas exhaustive, c’est sûr, mais c’est déjà pas mal. MAJ : Cet article datant de quelques années, la plupart des ces banques d’images sont passées à un modèle payant. Donc si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, vous pouvez également aller lire ce billet où vous trouverez trois méthodes pour trouver et pour télécharger des images gratuites et libres de droit. TextureWarehouse : les textures y sont reines.FreeStockPhotos : ne vous fiez pas à son interface…MajesticImagery : de nombreuses galeries…BurningWell : euh… pareil :)DesignPack : images et thèmes à volonté…ZurbPhotos : des photos de Bryan Zmijewski à télécharger.AmazingTextures : lui aussi il porte bien son nom !

Carte conceptuelle et temps non-linéaire | Chroniques médiatiques Cette note est un compte rendu du brainstorming concernant la carte conceptuelle du projet Archiver à l’époque du numérique, CRIalt, le 1er octobre 2012. Elle a été rédigée par Claudia Polledri (doctorante en Littérature comparée à l’Université de Montréal). Comment représenter le déroulement d’un projet de recherche ? C’est autour de cette question que les membres étudiants du CRIalt et du projet Archiver à l’époque du numérique se sont réunis le lundi 1er octobre 2012 sous la coordination des post-doctorants Rémy Besson et Nathalie Casemajor et la supervision de Éric Méchoulan. Tout d’abord, et pour éviter toute confusion, il a été indispensable de distinguer le site du projet et la carte conceptuelle, cette dernière portant principalement sur la méthodologie du projet, ainsi que sur les liens entre les différentes étapes, les acteurs et les lieux. Étant donné la complexité du cadre, comment en aborder la représentation ?

Canopé académie de Besançon : Cartes heuristiques Ces dossiers thématiques sont archivés, nous attirons votre attention sur leur date de mise à jour. Qu'est-ce-que c'est ? Selon Wikipédia, une carte heuristique (du grec ancien εὑρίσκω, eurisko, "je trouve"), appelée aussi carte des idées, schéma de pensée, carte mentale, arbre à idées ou topogramme (mind map en anglais), est un diagramme qui représente les connexions sémantiques entre différentes idées, les liens hiérarchiques entre différents concepts intellectuels. C'est le plus souvent une représentation arborescente des données. Basée sur les avancées dans le domaine des neurosciences, la méthode a été mise au point par le psychologue anglais Tony Buzan dans les années 70. Elle est censée faciliter la pensée logique et la créativité en assurant un fonctionnement conjoint, harmonieux et optimal des deux hémisphères du cerveau. cerveau droit (couleurs, images, formes, rythmes, sentiments)cerveau gauche (mots, parole, analyse, logique, nombres, linéarité) Et la carte permet :

Le plagiat "Oeuvre faite d'emprunts ; reproduction non avouée d'une oeuvre originale ou d'une partie de cette dernière." (CNRTL) Le plagiat consiste à s'approprier du contenu (mots, images, tableaux, graphiques) sans le consentement de son auteur (ou de ses ayant droit), sans citer ses sources, dans le but de le présenter comme sa création ou son oeuvre propre. Cet acte, qu'il soit intentionnel ou l'effet d'une négligence, est susceptible, notamment dans un travail de recherche, d'entraîner des conséquences non négligeables sur une carrière universitaire. Image de Will Lion, "Copy culture".

40 sites d'images libres de droit et/ou gratuites Pour trouver rapidement des milliers d'images de qualité libres de droit et souvent gratuites, voici une liste incontournable de moteurs de recherche, banques d'images et plateformes de partage photos. Dans le domaine de la photographie, une image est une oeuvre protégeable au titre du droit d'auteur et il n'est donc permis de l'utiliser sans l'accord préalable de son auteur, sauf si la photo est sous licence ou contrat d'utilisation avec des droits autorisés et que les conditions de son utilisation sont respectées. Un photographe peut décider que certaines de ses oeuvres soient libres de droit, ce qui indique que leur usage sous certaines conditions peut-être réduit à un coût forfaitaire ou nul. Vous trouverez dans cette liste et sur le web de nombreuses ressources, galeries, collections, répertoires et banques de données d'images. Des Banques d'images libres de droits et souvent gratuites Les Moteurs de recherche d'images Notes [1] Crédit photo : gilbertofilho (Creative Commons By 2.0)

Dossier sur le plagiat à l'école La presse grand public et éducative parle beaucoup du plagiat universitaire et dans le monde artistique, à cause des implications de cette pratique sur l'avenir de ceux qui l'adoptent, et parce que le plagiat à grande échelle met en cause la crédibilité de l'institution universitaire. En revanche, on parle beaucoup moins des pratiques de plagiait dans le cadre scolaire. Certes, un élève de 14 ans qui copie-colle dans son devoir un morceau de texte trouvé sur Internet ne met pas en péril la recherche au niveau mondial, mais s'il pratique systématiquement le copié-collé pendant sa scolarité, comment peut-on espérer qu'il arrête brutalement en entrant à l'université ? Ces réalités sont très diverses, et dépendent en grande partie de l'âge des élèves. Une enquête menée dans le collège où travaille Mmr Dussurgey montre en effet que 8 élèves de 6e sur 10 ont déjà rendu un devoir contenant du copié-collé, pensant tout simplement qu'ils en avaient le droit ! Alors, comment faire ?

Exception pédagogique : les accords en 2012 Question : Protocole d’accord transitoire pour l’utilisation des livres, de la musique imprimée, des publications périodiques et des œuvres des arts visuels à des fins d’illustration des activités d’enseignement et de recherche où en est-on à la rentrée 2012 [1] ? Réponse : Le caractère exclusif du droit d'auteur et des droits voisins confère à leur titulaire le droit d'autoriser ou d'interdire toute représentation ou reproduction d'une œuvre ou d'un objet protégé [2]. L'auteur peut négocier cette cession partielle ou totale de droit de reproduction, de représentation, de traduction. L'exception pédagogique, ou plus exactement « l'exception à des fins d'enseignement et de recherche » [3] régie par l'article 122-5 3° point e [4], déroge à ce principe en permettant à l'utilisateur d'effectuer des représentations ou des reproductions sans l'accord de l'auteur. L'auteur créateur de l'œuvre utilisée a droit à une rétribution de son travail [5]. Depuis 2006, six accords ont été conclus.

Related: