background preloader

"L'absence de reconnaissance au travail démotive les salariés"

"L'absence de reconnaissance au travail démotive les salariés"
[Express Yourself] Reconnaître le travail bien fait ou le bon service rendu n'est pas automatique. Nombreux sont les employés qui souffrent aujourd'hui d'un manque de reconnaissance et ne l'attendent plus de leur hiérarchie. Si ce sentiment de manque est dommageable, le besoin de reconnaissance est très personnel et les effets de la reconnaissance par conséquent très variés. Dans une société qui met en valeur la personne la plus vue, la plus connue, la plus écoutée, la plus médiatique, le citoyen est incité à vivre davantage au dépend du regard des autres, faisant de la reconnaissance un moteur d'engagement très puissant. Du simple "merci" appris de nos parents à la promotion que le manager accorde à son collaborateur, la reconnaissance prend des formes très diverses. C'est un geste gratuit, simple et bref qui manifeste la double attention du "donneur d'ordre" à celui qui fait : une première attention au travail effectué; une seconde attention à la personne qui l'a exécuté.

http://www.lexpress.fr/emploi/gestion-carriere/l-absence-de-reconnaissance-au-travail-demotive-les-salaries_1150303.html

Related:  youngsbankalisonclercmiargPROJET RH

Comment développer la cohésion de groupe et l’efficacité collective ? Quel que soit le secteur d’activité, l’excellence est devenue un leitmotiv où chaque acteur est en quête constante de performance. Depuis de nombreuses années, cette dernière est principalement appréhendée comme un processus individuel. Néanmoins, derrière chaque exploit individuel, chaque record d’un athlète, il y a un énorme travail d’entraînement réalisé avec d’autres sportifs, un staff technique, un manager, etc.

La motivation en Entreprise : 10 idées reçues sur la motivation des salariés Motiver ses équipes doit rester, pour tout dirigeant, une priorité absolue. La motivation dans l'entreprise est une stratégie de management qu'un dirigeant doit gérer au quotidien. Sans motivation, les collaborateurs ne s’épanouiront pas et, tout comme l’entreprise, ne se développeront pas, car si la motivation est nulle le résultat sera de... zéro ! Pour un dirigeant la motivation doit rester une préoccupation permanente, il doit continuellement travailler à motiver ses équipes. Chacun le sait, la motivation est la clé de la réussite et, si elle ne garantie pas, à elle seule, la performance d’un collaborateur, il ne peut y avoir de performances durables sans elle. Un absentéisme élevé en entreprise : quelles causes ? Quelles solutions D'après le 6e Baromètre Alma Consulting Group portant sur l'absentéisme en 2013, l'absentéisme demeure à un niveau élevé dans les entreprises en France. En effet, les salariés sont absents en moyenne 15,6 jours par an. Ce chiffre décroît très légèrement par rapport à celui de 2012 (16,6 jours) mais le coût de l'absentéisme s'accroît pour les entreprises, ces dernières ayant effectué plus de remplacement pour pallier aux absences de leurs salariés.

N° 3506 - Proposition de loi de M. Benoît Hamon visant à faciliter la reconnaissance du syndrome d’épuisement professionnel en tant que maladie professionnelle (Renvoyée à la commission des affaires sociales, à défaut de constitution d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.) présentée par Mesdames et Messieurs députés. Mesdames, Messieurs, En France 3,2 millions de français sont exposés à un risque élevé de « burn-out » (1) ou syndrome d’épuisement professionnel.

La reconnaissance au travail La reconnaissance est devenue une demande quasi unanime chez les salariés. L’analyse montre qu’elle comprend quatre dimensions spécifiques. La demande de reconnaissance est devenue une composante essentielle de la vie au travail. Elle touche toutes les organisations, privées ou publiques, et toutes les professions, du bas en haut de la hiérarchie. Elle prend la forme de revendications de salaires, de statuts, mais aussi d’une demande plus générale et plus diffuse qui porte sur la personne elle-même, le « respect » et la dignité que chacun estime dus. Que se cache-t-il donc derrière cette notion de reconnaissance ? Managers : le guide du bon sens (ou comment motiver ses employés sans augmenter leurs salaires) - Palsambleu Ce n’est un secret pour personne, le manque de bon sens est source de bien des problèmes dans le monde. Et ceci est particulièrement vrai dans le monde de l’entreprise. Pertes de temps en réunions interminables, licenciements alors que l’entreprise réalise des bénéfices, dépense d’immenses ressources humaines pour élaborer des définitions de mission vaseuses, immédiatement archivées dans des cartons poussiéreux, ou pour restructurer, réorganiser ou réengineerer tout et n’importe quoi.

La minute management : Six conseils pour aider un collaborateur qui perd pied " Un salarié qui sombre à l'insu de tous, cela arrive hélas trop souvent. Or, être capable de voir venir le problème est l'une des compétences fondamentales du manager. On ne le lui pardonnera pas d'être resté aveugle ou indifférent à un individu fragilisé. Dès la première alerte, il faut se préparer à un entretien de soutien afin de le remettre sur la voie du succès. Développer la reconnaissance au travail : un élément majeur pour l’entreprise Souffrance, mécontentement, démotivation, trouble du sommeil, difficultés de concentration, isolement, absentéisme, angoisse, burn out…… Le stress au travail peu avoir des impacts lourds et non négligeables sur la santé. Il peut se traduire par des réactions physiques, psychologiques et comportementales importantes. Compétition accrue entre les entreprises, augmentation des exigences de qualité, de délais, de service, devoir de réactivité… Les exigences de rendement de plus en plus poussées associées à notre mode de vie moderne et à son rythme effrené font que de plus en plus de salariés sont confrontés à des problèmes de stress dans leur environnement professionnel. Au Canada, plus du tiers des travailleurs déclarent vivre des situations concrètes de stress au travail.

Répondre au besoin de reconnaissance Ce besoin, comme tous nos besoins, a une origine primitive: la reconnaissance favorisait la survie par la stabilité sociale et psychologique du groupe.Nous aspirons à recevoir le reconnaissance de nos accomplissements, de nos réussites, de ce que nous faisons bien, mais aussi la reconnaissance des difficultés, des obstacles que nous rencontrons et que nous dépassons, franchissons… ou non. Nous subissons le manque de reconnaissance Le manque de reconnaissance est une des principales causes de stress exprimées par les salariés. Le besoin non satisfait de reconnaissance est à l’origine de beaucoup d’émotions, de sentiments et par ricochet de comportements négatifs (frustration, colère, imptience, agressivité, irritabilité, ressentiment, susceptibilité, dégoût, maussaderie, morosité et j’en passe) dont le trop-plein mène directement à la perte de motivation, au découragement et au stress. Nous participons activement au manque de reconnaissance

Related: