background preloader

Architecture de l'information au CDI : Ecosystème de veille et présence numérique des CDI

Architecture de l'information au CDI : Ecosystème de veille et présence numérique des CDI
Related:  réflexions-veille informationnelle

Le social bookmarking, pour la formation tout au long de la vie - 1 Première partie de l'entrevue avec Michèle Drechsler Les enseignants se forment et progressent avec le socialbookmarking Michèle Drechsler, qui êtes-vous ? Je suis inspectrice de l'éducation nationale, chargée de mission pré-élémentaire pour le département de l'Indre. J'ai été enseignante pendant de nombreuses années, puis directrice d'école dans un village de Moselle (Est de la France). Qu'est-ce qui vous a amenée à vous intéresser aux TICE ? Cet intérêt est né très tôt, comme en témoigne notamment mon parcours de formation. Parlons de cette thèse, justement. Son titre exact est : "Pratiques du socialbookmarking dans le domaine de l'éducation. Il est temps de définir le socialbookmarking... Le socialbookmarking est une pratique visant le partage de signets ou "bookmarks » qui permet la mémorisation, le captage des adresses d’un site web que l’on peut alors retrouver et réutiliser. Les sites les plus connus de social bookmarking sont Delicious et Diigo. Oui. En France, ce n'est pas le cas.

Savoirs CDI, des ressources professionnelles pour les enseignants documentalistes » Les actes du 9e congrès des enseignants documentalistes de l’éducation nationale déjà disponibles. Les actes du 9e congrès des enseignants documentalistes de l’éducation nationale, organisé par la FADBEN à Paris en mars dernier sur le thème « Objets documentaires numériques : nouvel enseignement ? », sont déjà disponibles en deux formats complémentaires. Vous pouvez vous les procurer en format papier sur le catalogue en ligne de l’association , on en consulter la version vidéo intégrale sur Canal-U aux adresses suivantes : Pour rappel, voici le texte de la problématique de ce congrès : Objets documentaires numériques : nouvel enseignement ? Le début du XXIe siècle consacre le règne du numérique dans la production et la circulation de l’information. Quel paysage informationnel se dessine aujourd’hui ?

Guide de l'open source Depuis 2004, environ, Smile publie régulièrement des livres blancs pour présenter l’extraordinaire richesse de cette offre : la gestion de contenus en 2004, les portails en 2005, la business intelligence en 2006, la virtualisation en 2007, la gestion électronique de documents et les PGIs/ERPs en 2008, les VPN open source et les Firewall en 2009, l’ecommerce et les Réseaux Sociaux d'Entreprise en 2010, NoSQL en 2011, Mobile et Recensement/audit open source en 2012, etc. 30 ouvrages en tout, accessibles en libre téléchargement, qui présentent une sélection des meilleures solutions open source dans le domaine considéré, leurs qualités respectives, ainsi que des retours d’expérience opérationnels. Il manquait à cela un référentiel central, présentant le meilleur de l’offre open source afin notamment d’orienter, d’aiguiller les donneurs d’ordres vers les solutions de référence. Les demandes ont été nombreuses en ce sens, notamment des DSI.

Définition L'architecture de l'information est un domaine méconnu en France, et en particulier dans les bibliothèques. Pourtant, elle a des affinités certaines avec la bibliothéconomie, et la profession gagnerait à l'intégrer à ses réflexions en termes d'évolution du métier. C'est pourquoi j'ai décidé de m'attaquer une bonne fois à la définition de cette discipline étrange et de ce qu'elle peut nous apporter, à nous les techie librarians. Définition L'architecture de l'information a une double origine : un constat et une métaphore. Un constat : avec le grossissement des sites Web, l'augmentation de la quantité d'information qu'ils contiennent, et la complexification des techniques, il est devenu clair que concevoir un site Web efficace échappe à la compétence des seuls techniciens ou graphistes. Une métaphore : celle du bâtiment bien sûr. L'architecte de l'information est donc celui qui détient la vision globale du site Web. Méthode Disciplines connexes Quel rapport avec nous ? Ressources Livre Sites Web

FADBEN Alexandre Serres Enseignant-chercheur, co-responsable de lʼURFIST de Rennes Article paru dans le Mediadoc N°8 en Juin 2012 Evaluation de l’information et veille : il n’y a pas si longtemps, ces deux activités étaient l’apanage des professionnels de l’information et restaient assez clairement distinctes, tant dans les modèles théoriques que dans les pratiques réelles. L’évaluation des ressources était considérée comme une étape de la recherche d’information et comme une composante de la veille, et la distinction entre les deux paraissait encore évidente. Aujourd’hui, non seulement ces deux activités sont devenues l’affaire de (presque) tous, mais elles sont si entremêlées qu’il devient parfois difficile de distinguer ce qui ressort de l’une ou de l’autre. Dès lors, face à l’hybridation, voire à la confusion des pratiques informationnelles, il devient indispensable, notamment pour les professeurs documentalistes, de s’interroger sur ce qui distingue encore ces activités et ces pratiques.

Indispensable Twitter Par Anne Delannoy Pour compléter le guide du web 2013 du Café Pédagogique qui conseille des sites incontournables, nous avons pensé qu'il était important de (re)présenter le réseau devenu indispensable pour une veille en info-doc : Twitter ! Les institutions diffusent leurs informations via ce canal, les bibliothèques, les chercheurs, les veilleurs, les enseignants, les classes mêmes se sont emparés de ce média social. Pourquoi cette quasi unanimité ? L'outil est multi-facette : outil de micro-blogging, de recommandation et de partage de liens, de communication instantanée, de réseautage... C'est l'outil qui facilite notre veille, notre ouverture et notre collaboration ! Un peu de vocabulaire pour commencer... Twitter est un outil de publication sur Internet et plus précisément un outil de micro-blogging... micro parce que les message que vous y rédigez sont des mini messages de 140 caractères maximum : les tweets. … et quelques sigles aussi Les favoris (ou FAV) Les outils tiers Yoono Le site

[Infographie] 10 ans de Creative Commons Cette semaine, Creative Commons fête ses dix ans dans le monde entier. Une décennie d'alternative à une vision maximaliste de la propriété intellectuelle qui a su conquérir le grand public. Owni, un des rares médias en CC en France, vous retrace cette histoire en une infographie interactive. Des early adopters aux géants du web, Owni vous retrace en une infographie 10 ans d’histoire de Creative Commons : ou comment un pari que d’aucuns jugeait pascalien a été remporté haut la main : proposer une alternative légale assouplissant la propriété intellectuelle pour favoriser le partage à l’heure du numérique. Depuis la publication du premier set de licences en décembre 2002, cette généreuse et utile idée a fait son chemin sur les cinq continents, dépassant son cœur initial de cible, la culture, pour s’appliquer à d’autres domaines comme la science ou l’éducation. Cliquez sur les items pour avoir plus d’informations.

Histoire des langages de programmation Par Denis Sureau Ce document est © 2001/2014 par Denis Sureau. Vous pouvez l'imprimer et le reproduire à des fins éducatives. Vous ne devez pas mettre ce document sur un autre site mais plutôt placer un lien sur cette page. Les langages de programmation généraux ont connu une évolution laborieuse et étrange depuis 1946. Les principales catégories de langages (à ce jour), sont les langages fonctionnels et procéduraux (dits aussi impératifs), et les langages logiques. On distingue 4 générations de langages de programmation plus au moins deux nouvelles tendances. Langages machine. Indépendamment de ces générations théoriques, les grandes dates sont les suivantes: Années 50: Création des langages de haut niveau (plus proches de l'homme). Premier langage Ada Lovelace ainsi que Babbage et son neveu écrivaient des programmes pour le projet de machine à différences puis la machine analytique de Babbage. Assembleur Les assembleurs existent depuis le début des ordinateurs. Autocode - 1952 Alick E.

Le CDI et la diffusion de l'information by Magalie Bossuyt on Prezi CDDP 24 : UTILISER DES OUTILS NOMADES LES TABLETTES NUMERIQUES ou ardoises numériques, intercatives... Comment utiliser la tablette ? Quelles applications utiliser ? Quelles ressources ? Expérimentations : Quels vont être les nouveaux usages des tablettes, leur place dans la classe ? La tablette, outil de lecture et d'écriture ? ► Guide de l’iPad 2 pour les enseignants en libre téléchargement. Exemples d'usages pédagogiques dans différentes disciplines ► Un exemple d'usage de la tablette en mathématiques: surcouche graphique, cahier numérique, exercices corrigés (IREM de la Réunion) ► Usages de la tablette au collège en SVT (classifier des animaux, consulter) et en Français (consulter) ► Des usages de la tablette iPad par le crdp-limousin ► Tablettes numériques et histoire des arts en 3ème ► Tablettes numériques en géographie ► Réaliser une carte heristique à partir de ses notes de cours sur iPad, Académie de Grenoble Vous avez un projet de cartable numérique, de tablettes, alors n'hésitez pas à nous contacter.

The extended mind – how Google affects our memories Information has never been easier to find or record. Within seconds, the Internet lets us find answers to questions that would have remained elusive just a few decades ago. We don’t even have to remember the answers – we can just look them up again. Now, three psychologists have shown how our memories might react to this omnipresent store of information. They have found that when American students expect to have access to information in the future, they remember that information less well. But there’s a positive flipside: they’re also better at remembering where to find the information again. The study lends some solid experimental weight to a game of speculative ping-pong that has bounced along for years. Critics pointed out that Carr had little evidence for his arguments. First, Sparrow showed that when US students are faced with hard questions, they naturally think about computers. This doesn’t mean that accessible information weakens memories. And perhaps even this is changing.

Related: