background preloader

[French]Eric Fassin: «Les députés confondent genre et sexualité»

[French]Eric Fassin: «Les députés confondent genre et sexualité»
18 personnes ont été interpellées après avoir manifesté contre le verdict dans la salle d'audience. Les dirigeants des plus importantes fédérations sportives du pays ont signé mercredi 9 avril une charte contre les discriminations des personnes LGBT dans le sport. Quand Martin se rase, ça le met en joie. Et nous avec. La sénatrice, dont la nomination vient d'être annoncée, succède dans ce domaine à Dominique Bertinotti. La marque a misé sur l'humour pour faire passer l'idée que les femmes qui ne s'épilent pas sont des hommes mais a finalement retiré sa campagne. L'organisation à l'origine de cette rencontre a voulu valoriser la diversité de la société néo-zélandaise. Pour la militante, les «fantômes», ce sont les victimes d'une homophobie étrangement absente des discours politiques. En couverture du magazine gay «Out» ce mois-ci, la chanteuse se confie entre autres sur ses engagements féministes. Related:  Gender StudiesTFE

[French] Genre, sexe, orientation sexuelle, les députés UMP confondent tout des cupcakes sur lesquels sont inscrits les mots boy (garçon) et girl (fille) (Kristin_A/Flick/CC). Quatre-vingts parlementaires, dont les fondateurs de la Droite populaire, ont demandé le 30 août 2011 au ministre de l’Education nationale le retrait de manuels scolaires accréditant l’idée que l’identité sexuelle est autant le fruit de l’environnement socioculturel que de la biologie. Cette demande fait suite à plusieurs interpellations du ministre sur cette question au mois de juillet dernier. Les députés se targuent d’être du côté de la science Ces parlementaires dénoncent l’idée de genre comme construction sociale de l’identité de sexe. Autrement dit, l’identité de sexe est tout entière contenue dans le biologique. Les députés se targuent d’être du côté de la science, a contrario de ce qu’ils appellent la « théorie du genre sexuel », rejetée comme « théorie philosophique et sociologique ». Glissement de l’identité sexuelle à l’orientation sexuelle Naturalisme biologique contre culturalisme

On ne naît pas femme : on le devient L'influence de l'éducation [...] En vérité, l'influence de l'éducation et de l'entourage est ici immense. Tous les enfants essaient de compenser la séparation du sevrage par des conduites de séduction et de parade ; on oblige le garçon à dépasser ce stade, on le délivre de son narcissisme en le fixant sur son pénis ; tandis que la fillette est confirmée dans cette tendance à se faire objet qui est commune à tous les enfants. La poupée l'y aide, mais elle n'a pas non plus un rôle déterminant ; le garçon aussi peut chérir un ours, un polichinelle en qui il se projette ; c'est dans la forme globale de leur vie que chaque facteur : pénis, poupée, prend son poids. Ainsi, la passivité qui caractérisera essentiellement la femme « féminine » est un trait qui se développe en elle dès ses premières années.

Rion Sabean: 'Men-Ups': How I Got the Idea for My Gender-Bending Photo Series (PHOTOS)-Mozilla Firefox At the beginning "Men-Ups" was a very vague idea I had that I wanted to be, at its core, the mixing of gender stereotypes, which, at that point, was something I hadn't made a stab at but really wanted to attempt. One day it just struck me that I would use the simple poses of classic pin-up imagery, which are very culturally recognizable, especially in terms of their immediate association with the guise of femininity, but pair them with males who were dressed masculinely or playing the part of the recognizably masculine. From there I began to construct "characters" for each image, all of which included poses that I knew I wanted the models to try. Gender isn't naturally born as society implies. For more from Rion Sabean, visit his website.

Manuels de sciences: «c'est une polémique créée de toutes pièces» En début de semaine, 80 députés de la majorité ont appelé au retrait des manuels de sciences de première ES et L. Le nouveau chapitre des programmes «Devenir homme ou femme» n'y a pas sa place, selon eux. Cette initiative a été soutenue par Jean-François Copé mercredi et n'est que l'énième rebond d'une polémique qui dure depuis juin dernier. Richard Descoings, directeur de Sciences Po Paris, première grande école à avoir rendu obligatoire l'étude des gender studies (parfois appelées «théorie du genre») et auteur d'un rapport sur la réforme du lycée en 2009, s'inquiète de ce débat biaisé. Êtes-vous surpris par cette polémique et par sa durée? Je ne suis pas étonné de sa durée et cela peut durer jusqu'aux élections présidentielle et législatives car je pense que c'est une polémique créée de toutes pièces. Or le sujet ce n'est pas du tout ça. Cette question là, est-ce qu'elle est nouvelle, est-ce qu'elle vient des Etats-Unis?... Ce n'est d'ailleurs pas forcément condamnable en soi.

[French] Sciences et avenir ; les différences hommes/femmes | Crêpe Georgette-Mozilla Firefox Le numéro de février de Sciences et Avenir comporte plusieurs articles sur le thème "Homme Femme, La science face aux idées reçues". Les féministes n'y apprendront rien de très nouveau mais on peut supposer que l'étiquette de neutralité scientifique qu'a le magazine encouragera certains à enfin accepter ce que des scientifiques féministes (donc forcément mues par une idéologie leur faisant mal faire leurs recherches) disent depuis des années. Le premier article "Pour en finir avec le neurosexisme" montre combien l'on tend à perpétuer et à justifier des stéréotypes par des arguments neuroscientifiques par des expériences et des interprétations biaisées. Catherine Vidal souligne que le cerveau a un sexe dans le sens où il contrôle les fonctions reproductives (hypothalamus qui a une activité pour induire l'ovulation) mais aucun en ce qui qui concerne la mémoire, l'attention et le raisonnement. Claude Steele de Stanford a mené une expérience intéressante au début des années 90.

Le mauvais genre Le Monde.fr | | Par Florence Bertocchio, Odile Buisson et Sylvain Mimoun Au commencement est le verbe, et le verbe est simple. Un garçon ou une fille naît avec un appareil génital de garçon ou de fille. Il ou elle grandit avec un comportement masculin ou féminin, conforme à son appareil génital et son éducation, puis son orientation sexuelle porte cette personne vers le sexe opposé pour les joies du corps et de la procréation. De tout temps, les personnes homosexuelles ont payé cher leur différence. La situation des personnes trans demeure moins connue. Mais pourquoi ne peut-on penser autrement ? Les nouveaux manuels de sciences de la vie et de la terre (SVT) ont donc raison d'indiquer que le genre ne suit pas systématiquement ce que les organes génitaux externes et les chromosomes indiquent. Débattre avec les personnes trans est une approche première de la connaissance de l'autre et donc de la connaissance de soi.

[French] Le sexe est bien une construction : en discutant nature, culture et féminisme. Pascal Picq, paléoanthropologue de son état, a fait paraître dans le Monde renvoyant dans les cordes les 80 imb... abru... députés qui "pensent" (quand on écrit "théorie du genre sexuel" et qu'on prétend que cela a pour objectif de justifier la pédophilie, c'est que l'on est soit un crétin, soit quelqu'un de très malhonnête, et j'ai trop de respect pour nos représentant pour choisir la seconde option) qu'il ne faut pas dire aux lycéens que les gênes ne déterminent pas tout le comportement sexuel de l'être humain. Pourtant - peut-être du fait d'un certain opportunisme editorial - son texte s'intitule "Le sexe n'est pas que construction". Et de fait, il y critique certaines orientations "antibiologistes" (radicales, ajoute-t-il) des sciences sociales. Pourtant, le sexe - pas seulement le genre, pas seulement la sexualité - est bien une construction sociale. C'est là qu'une partie des sciences humaines pose problème. Revenons-en au sexe.

Genre : derrière la théorie, des vies et des injustices Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Collectif Ce n'est pas la première fois que les plus rétrogrades des députés de la majorité se dressent contre la reconnaissance de l'identité de genre dans notre société. Quatre-vingt députés UMP viennent de demander au gouvernement de retirer les manuels scolaires de sciences de la vie et de la terre (SVT) qui expliquent l'impact du contexte socio-culturel sur l'identité de genre, et les limites du déterminisme chromosomique. Nous sommes bel et bien devant un double déni de réalité : réalités humaines dont témoignent les personnes trans chaque jour ; réalités politiques, qui voient notre société évoluer vers la reconnaissance des droits des personnes trans sans que le droit français suive cette évolution. Comment peut-on encore aujourd'hui nier ces vies d'hommes et de femmes trans, qui sont autant de preuves que l'identité de genre ne se résume pas à la biologie ? Michèle Delaunay, députée de la Gironde ; Maryvonne Blondin, sénatrice du Finistère ;

5 Gender Stereotypes That Used To Be the Exact Opposite | Cracked.com-Mozilla Firefox The hardest stereotypes to break are the ones that are so old as to go all the way back to hunter-gatherer days. After all, how can you argue with biology? Women carry the babies, men have the upper body strength to tackle gazelles. Nobody made that up out of thin air. But if society has taught us one thing, it's that it becomes way too easy to attach amendments to that bill, claiming that all sexual and gender stereotypes date back to the early days of human evolution. #5. For most families, finding out the gender of their baby early on is crucial, since everyone needs to know what color of clothes and toys to get them -- pink or blue? Getty"Margaret, you get little Steve out of that outfit this instant." If it's a girl, don't forget to paint the room pink and get pink curtains. But at One Time ... If it's starting to seem pretty arbitrary, that's because it totally is. "Don't worry, Junior, dogs are your friends!" GettyWhich is why Matt Stone appears to be far manlier than Trey Parker.

[French] Le manuel du vrai mec A tous les faux mec de ma vie: je vous aime les mecs ! Le vrai mec est un drôle d’animal. Au niveau évolutif, on pourrait le classer comme chaînon manquant entre le chien en rut et l’amibe, si ça ne faisait pas autant plaisir aux créationnistes. Et ce serait oublier son petit côté robotisé qui fait de lui un animal pas tout à fait organique. Mais tellement fonctionnel ! Mais qu’est-ce qu’un vrai mec? Le vrai mec promène donc son patrimoine génétique et le distribue fièrement et avec une grande prodigalité, sans forcément regarder sur qui ou sur quoi il saute. Car oui, sous ses dehors d’androïde priapique, le vrai mec ressent quelque chose: l’envie de baiser, et il ne faudrait pas voir à l’en priver. La pire chose qu’il puisse arriver au vrai mec, c’est d’être castré. Attention Mesdames et Mesdemoiselles, n’oubliez pas le caractère monofonctionnel du vrai mec. Faire la cuisine, y compris chauffer des pâtes. Attention, le vrai mec peut être dangereux. Le monde va à vau-l’eau.

[French] Petits rappels sur le genre « Sexisme et Sciences humaines Petits rappels sur le genre Sexe et genre : quelle différence ? Sexe et genre sont deux notions liées, mais qu’il convient de distinguer. Le terme « sexe » renvoie aux différences physiques distinguant les hommes et les femmes (organes reproducteurs, pilosité etc.), alors que le « genre » (qu’on peut aussi appeler « sexe social ») renvoie aux rôles déterminés socialement et aux comportements qu’une société considère comme caractéristiques des hommes et des femmes. En France, dans la vie de tous les jours, on entend souvent qu’un homme se doit d’être protecteur et d’avoir une certaine autorité. Au contraire, les femmes doivent être souriantes et faire attention à leur apparence. « Homme » et « femme » sont donc deux catégories de sexe, tandis que « masculin » et « féminin » sont des catégories de genres. Toujours en Occident, la médecine a longtemps été exercée principalement par des hommes. Dans les sociétés occidentales, comment les genres se construisent-ils ? Des sociétés genrées ? 1. 2.

« Théorie du genre » au lycée, la crainte de dérives Des théologiens et psychanalystes catholiques interrogés par « La Croix » expliquent en quoi une telle introduction peut donner lieu à des dérives idéologiques de la théorie du genre. Dans quelle mesure cette théorie s’intègre-t-elle aux programmes ? À la rentrée de septembre, une partie des lycéens devra étudier en cours de biologie l’influence de la société sur l’identité sexuelle. Certains y voient une référence à la « théorie du genre », qui n’est pas désignée explicitement comme telle. Il est notamment précisé que « la société construit en nous, à notre naissance, une idée des caractéristiques de notre sexe », tandis qu’un texte des universités de Toulouse et de Lyon avance que si « la référence au sexe traduit une réalité universelle, la construction sociale du genre est variable dans le temps et l’espace ». « Hommes et femmes peuvent aussi se distinguer par des caractéristiques comportementales. En quoi la polémique consiste-t-elle ? Ces critiques sont-elles fondées ?

[French] Genre!

Related: