background preloader

Quels repères pour développer une Pédagogie 3.0 ? En quoi les MOOCs et la classe inversée sont-ils des leviers pour apprendre autrement ?ANDEP

Quels repères pour développer une Pédagogie 3.0 ? En quoi les MOOCs et la classe inversée sont-ils des leviers pour apprendre autrement ?ANDEP
MARCEL LEBRUN, Docteur en Sciences, Professeur en technologies de l’éducation et conseiller pédagogique à l’Institut de Pédagogie universitaire et des Multimédias (IPM) de l’UCL (Université catholique de Louvain, Belgique). Marcel Lebrun a abordé sa conférence en rappelant le rapport historique que l’homme entretient avec les technologies. Ainsi, il a insisté sur le discours de Socrate, relaté par Platon (Phèdre 274e-275a), « savoir et mémoire viennent de l’écriture ». Et rappelant la parole du roi d’Egypte face au dieu Theuth, inventeur de l’écriture, il insiste sur la part d’appréhension, voire de rejet, qu’entraine l’avènement de toute nouvelle technologie. Père des caractères de l’écriture, tu es en train, par complaisance, de leur attribuer un pouvoir contraire à celui qu’ils ont. Quel principe de cohérence ? Cette équation propose de distinguer la diversité des champs investis dans l’apprentissage, fondement de ce principe de cohérence : Objectifs : apprendre et enseigner [1] Biggs. Related:  Perle a attente

Les pratiques collaboratives dans l'éducation - François Taddei Paris Innovation Review – Nos systèmes éducatifs sont-ils toujours adaptés à un monde qui change à une vitesse sans cesse plus grande, qui est de moins en moins vertical et hiérarchique et de plus en plus horizontal et collaboratif ? François Taddei – Nos systèmes éducatifs sont fondés sur la résolution de problèmes classiques. Typiquement, pour entrer dans une grande école, il faut passer des concours qui consistent pour l’essentiel à résoudre des problèmes ordinaires. Or il y a d’autres formes d’intelligence, comme la résolution de nouveaux problèmes. Par exemple, dans les start-up, les hackerspace ou encore les communautés d’informaticiens, les participants sont jugés sur leur capacité à faire quelque chose que les autres n’avaient pas fait jusque-là, ce qui est très différent de faire la même chose que d’autres ont déjà fait mais plus vite. Le problème avec la première forme d’intelligence (la résolution de problèmes classiques), c’est que les machines savent l’appliquer.

#CLOM_REL : le flipped learning Une semaine très riche nous a été proposée par Michèle Drechsler, avec en particulier un développement sur le flipped learning, ou pédagogie inversée. le cours magistral et ses limites De nombreuses ressources et vidéos nous ont expliqué ce que c’était, en commençant par nous expliquer ce qui existait avant. Les enseignants continuent de répéter et répéter les méthodes, les règles, les procédures, les définitions, etc. En présentiel, on enseigne, et le professeur/formateur donne des informations, tandis que les apprenants prennent des notes. cc by – cliquer pour agrandir Et pourtant, dès 1972, un professeur de Marcel Lebrun avait compris qu’il était préférable que les étudiants prennent des notes chez eux, et posent des questions en cours, ou qu’ils participent à des ateliers… Quarante ans plus tard, on ne sait donc toujours pas utiliser un livre. la pédagogie inversée (flipped learning) Marcel Lebrun et les autres intervenants nous incitent à changer de paradigme, et d’espace-temps. cc by

Apprendre ensemble, un outil pour guider la mise en œuvre efficace de la coopération en classe Andréanne DuBois, formatrice en apprentissage coopératif et complexe, et son collègue Mathieu Gauthier ont créé une application appelée Apprendre ensemble, qui propose une série de réflexions visant à planifier et mettre en place une séquence d’apprentissage, et ce, sous forme de travail collaboratif efficace. L’application, disponible dans l’App Store d’Apple et dans le Play Store de Google, se présente dans sa version gratuite avec suffisamment d’apparats pour qu’on puisse en découvrir les fondements et le fonctionnement. En optant pour la visite guidée, on découvre les cinq postulats de départ et les assises théoriques d’Apprendre ensemble. Ce sont ces bases qui sous-tendent les neuf phases du processus de co-apprentissage expérimenté et rendu accessible par l’application. La version complète quant à elle permet d’enregistrer des contenus de cours pour garder sa planification en mémoire et coute 9,99 $. À voir aussi : une synthèse de trois théoriciens de la motivation Sur le même thème

Réaliser une frise chronologique retraçant le parcours d'un héros de roman : Jean Valjean Par A.Simon, professeur au collège Gérard Philipe, Villeparisis Contextualisation L’activité a été menée à l’issue d’une séquence d’une durée de quatre semaines sur l’étude des Misérables à travers le personnage de Jean Valjean. Parallèlement à cette séquence, les élèves travaillaient en Histoire-Géographie sur les débuts du premier Empire. Récapitulatif des textes étudiés et des travaux d’écriture donnés en guise de prolongement (les indications de page correspondent à l’édition Classiques abrégés de l’école des loisirs) : Extrait 1 Pages 9 à 28 Livres premier et deuxième. « Le vol du pain » 1795 Travail d’écriture : écrire une page du journal intime de Valjean écrite la veille du vol. Contexte historique (synthèse du cours d’Histoire) : les conditions de vie difficiles sous la Terreur (famine, hiver froid, difficulté économique, instabilité politique). « Valjean, l’ancien bagnard » 1815 (arrivée à Digne) Contexte historique : fin de l’empire de Napoléon Bonaparte. Première étape. Commentaires

Facebook : Comment vérifier ses réglages de sécurité ?- m.01net.com Applis, Logiciels05/09 à 11:44 Mis à jour le 05/09 à 12:45 Facebook : Comment vérifier ses réglages de sécurité ? Le réseau social propose un outil qui permet de contrôler rapidement la visibilité des données personnelles sur la plateforme. Utile et efficace. Définir ses règles de confidentialité sur Facebook n’a jamais été une chose facile. C’est pourquoi le réseau vient de créer un nouvel outil baptisé « Vérification de la confidentialité ». Ce check-up se fait en trois étapes, en compagnie d’un sympathique petit dinosaure bleu. Les trois étapes de de la "Vérification de confidentialité" L’avantage de cette procédure est qu’elle ne prend que quelques minutes et peut rapporter gros. Lire aussi:

The Flipped Class: Myths vs. Reality Editor's Note: On the heels of our viral posts in over 100 countries about the flipped classroom earlier this year (links below), we asked Jon Bergmann if he could share some of the feedback he was receiving in light of the notable interest about this topic. The timing couldn't have been more perfect since he was about to leave for a conference about you-guessed-it, the flipped class. Here is Part 1 of our three part series The Daily Riff. See Part 2 and 3 links below. - C.J. Westerberg The Flipped Class: What it is and What it is Not by Jon Bergmann, Jerry Overmyer and Brett Wilie There has been a lot of interest in the flipped classroom. The traditional definition of a flipped class is: The Flipped Classroom is NOT: A synonym for online videos. Originally published The Daily Riff July 2011 Jon Bergmann is one of the first teachers to flip his classroom and has recently co-authored a book on the the Flipped Class which is to be published by ISTE press. Video Montage from Conference Below

Pour quelles raisons j’autorise les élèves à utiliser en classe leur smartphone, ou iPod, ou éventuellement tablette L’apprentissage est en premier lieu un processus, un mouvement, une évolution. Rien n’est figé, immuable et définitif. Les interdictions sont incompatibles avec les progrès émergents grâce aux compétences. En début d’année, j’annonce aux élèves, toujours très surpris, que la salle dans laquelle ils se trouvent est une «salle-laboratoire» et que leur cahier est un «cahier-laboratoire» : ils vont émettre des hypothèses toute l’année, tâtonner, faire des erreurs et s’améliorer. Je leur annonce qu’ils sont autorisés à travailler en groupe ou avec leurs voisins. Ils apprendront à travailler ainsi grâce au Kanban. Je leur annonce encore qu’ils sont autorisés à se lever pour prendre et utiliser un dictionnaire ou un des nombreux manuels scolaires (de français, d’histoire-géographie, de biologie ou de physique) disponibles au centre de la classe. Je leur annonce également qu’ils peuvent discrètement et à tout moment manger un fruit ou boire de l’eau dès qu’ils en ressentent le besoin. - etc

e-language - New ways of looking at learning ICTLT9th – 10th April, 2014 Singapore Gardens by the Bay. Photo by Mark Pegrum. From its opening, the ICTLT Conference set the stage for discussions of ICTs in education by integrating the work of Singa-porean students – which ranged from creating robots to creating animations – into the conference proceedings. In the opening plenary, Never Send a Man to Do a Machine’s Job: The Role of ICT in Educational Transformation, Yong Zhao praised many aspects of Singapore’s education and economy, but suggested that there is room for improvement in areas like entrepreneurship and societal happiness. All curriculum materials, he suggested, are bets on what characteristics and qualities will be valuable in the future; you can get your bet right or wrong. But the economy is shifting dramatically, with many employees’ positions being lost to machines. There’s an interesting paradox – there are many graduating college students, but businesses are looking for talent they can’t find. Kids are lazy.

Les 4 piliers de l’apprentissage d’après les neurosciences D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteurs de La pédagogie positive, la définissent comme Le mouvement cérébral qui va nous permettre d’orienter notre action en fonction d’un objectif, d’un centre d’intérêt… Grâce à elle, nous captons, par nos cinq sens, les différentes informations en provenance soit de notre environnement, soit de notre ressenti émotionnel ou psychologique. Stanislas Dehaene ajoute que l’attention sert à sélectionner les informations, module massivement l’activité cérébrale et facilite l’apprentissage. Mais l’attention peut être sélective. Quelles conséquences pour l’enseignement ? 2. Stanislas Dehaene écrit : 3. 4.

Related: