background preloader

Le blog de Edelwe

Le blog de Edelwe
Related:  littérature ado + jeunes adultes

Livres - Ados.fr Pages de lecture de Sandrine Quatrième de couverture : Blanche n'est ni belle ni laide, juste ronde comme il faut pour accueillir la tendresse. Heureuse ? Elle traîne sa vie comme son ennui, elle manque d'un amour inconditionnel, celui avec le grand A. Passionnée par les fleurs... Si vous cherchez, vous la trouverez certainement entre les roses, les céanothes et les potentilles... Jour après jour, elle se heurte à l'indifférence... serait-elle invisible ? Il faut savoir provoquer le destin ! Blanche ne va plus attendre que le prince arrive sur son fier destrier, elle va passer à l'attaque. On ne peut compter que sur soi-même, après tout ! Stratégie machiavélique, plans extrêmes... jusqu'où peut nous mener la solitude ? La folie n'est parfois qu'à un seul pas de la tragédie... Mon avis : Les céanothes et potentilles sont des fleurs et ne ressemblent pas du tout à celles de la couverture. céanothes et potentilles C'est une vieille fille petite, grosse et pas très jolie qui a flashé sur son voisin, sa carrure, ses yeux .....

Planète Campus Martine Pagès signe avec ce premier roman une histoire touchante, émouvante et souvent drôle, dont seule notre époque a le secret. A découvrir pour un joli moment de tendresse et de littérature, et à poursuivre avec l’interview exclusive que l’auteur nous a accordée. Blanche n’est ni belle ni laide, juste ronde comme il faut pour accueillir la tendresse. Heureuse ? Ne vous fiez pas au texte (assez médiocre stylistiquement parlant, il faut bien l’avouer) de la quatrième de couverture. Une de ces plumes qui savent illuminer une existence grise, un personnage moyen, une personnalité morne. Car Blanche, finalement, nous ressemble. Mais attention : Blanche n’est pas toute blanche, elle a des défauts. Martine Pagès a l’art et la manière de sublimer une situation non seulement banale mais également douloureuse. Et pour preuve : « Le rouge immonde au front, les joues assorties.

Angel a et la Littérature Et n'attendre personne d'Eric Genetet, janvier 2013, aux Editions Héloïse d'Ormesson, 154 pages, 15€. Alberto et Isabella vivent ensemble. Comme tout couple, ils ont eu un enfant, un fils, Manuel, qui a grandi, et qui a décidé de partir faire ses études à New York. Eric Genetet dans ce court roman mêle beauté des émotions et des sentiments. Extrait : "Pour ne pas réveiller ma mère qui avait conservé un rythme de comédienne — elle ne se levait jamais avant dix heures —, je bus mon premier café, en lisant les journaux, sur la terrasse d'un troquet ouvert à cette heure matinale. Bazar de questions d'Eric Genetet Votre livre de chevet ? La mort à Venise de Thomas Mann et Gatsby le magnifique de Fitzgerald. Votre musique du moment ? « Vengeance », le dernier album de Benjamin Biolay. L’objet que vous aimez offrir ? Novecento pianiste d’Alessandro Baricco Le classique qui vous tombe des mains ? Belle du seigneur Un objet fétiche ? Le livre d’Yves Simon Le voyageur magnifique Pourquoi écrire ? Willy Ronis

Des galipettes entre les lignes Céanothes et Potentilles Roman de Martine Pagès. Blanche est vendeuse de fleurs. Blanche a quarante ans. Aux premières lignes, j'ai craint une histoire sur une célibataire pimpante, qui assume ses kilos et son addiction au chocolat à tartiner et à la vodka. Son langage, tout en expressions désuètes et réflexions désabusées, est digne des grandes amoureuses littéraires. La préface de Philippe Leroy-Beaulieu, singulier et émouvant poème, est à lire et à relire en épilogue, en épitaphe. Les céanothes, les potentilles, les impatiences, les hortensias, les luzernes, les rosiers, les pétunias, les bégonias nains, les thuyas, les lavandes, les pivoines, les ficus, les lilas, les coquelicots, les pissenlits, les chrysanthèmes composent une symphonie florale, colorée et parfumée qui accompagne les malheurs de Blanche. Un grand merci à Élisabeth des Editions de la Volpilière qui m'a envoyé ce livre.

Cynthia et ses Contes Défaits "Céanothes et Potentilles" est le premier roman de Martine Pagès, publié cette année aux éditions Volpilière.Le roman nous dévoile l'histoire de Blanche, une femme ordinaire de 40 ans, passionnée de fleurs, qui travaille pour un couple de pépiniéristes. Blanche est une femme solitaire. Elle n'a jamais vécu en couple et ne connait que très peu d'amis. Elle aime manger le Nutella à la cuillère, ce qui n'est pas sans conséquences sur sa silhouette. Voici une tragi-comédie qui se lit comme une nouvelle. " Un absent est bourré de qualités, et des meilleures, celles que personne n'a. Le récit navigue donc entre les élucubrations dictées par la trop longue solitude vécue par cette femme et les diverses tentatives mises à l'épreuve pour en sortir et casser la routine de toute une vie.Malgré l'immense détresse de cette femme, l'histoire ne verse jamais dans le mélodrame. Seul bémol selon moi : la couverture. D'autres avis : Clara - Lili Galipette

Ulaz - Vefblog Céanothes et potentilles Martine Pagès Editions Volpilière 89 pages Je remercie Babelio et les Editions Volpilière pour ce livre envoyé dans le cadre d'un partenariat. Ceux qui s'interrogeraient par rapport au titre : les céanothes et les potentilles sont des fleurs ! Un mot de l'éditeur : "Céanothes et Potentilles raconte l’histoire d’une jeune femme prénommée Blanche. Ce livre assez court, que l'on pourrait aussi qualifier de nouvelle (puisqu'il ne fait que 89 pages) se lit vite et bien. "Quand elle prend son heure de table, elle dit à ses collègues "A tantôt". Martine Pagès use et abuse d'expressions ("résultat des courses", "elle vous le donne en mille", ...) pour nous décrire la vie de son héroïne. Cette quarantenaire prénommée Blanche, m'a parue être une jeune fille. L'histoire de cette fille est touchante. Ce roman est une jolie découverte. Angel-A a aussi bien apprécié.

Goliath Céanothes et Potentilles, de Martine Pagès Rien n'est plus difficile que d'être en dehors de la norme, surtout lorsque l'on naît femme. Parce que celles qui ont cette chance que d'être une singularité, risquent de passer inaperçu pour le reste de leur vie. Elle met en œuvre tout ce qu'il est possible d'inventer pour attirer l'attention de celui sur lequel elle à jeté son dévolu. De son parterre, elle pourra voir s'agiter le monde, pour enfin comprendre que son bel amant potentiel, ne l'a pas entendue, puisque sourd… Avec un ton joyeux, faussement détaché, de l'humour gris et parfois caustique, un regard clair sur l'agitation des sentiments animant une femme, Martine Pagès dresse un joli portrait d'une amazone contrariée. Biographie de l'auteur Martine Pagès ( est lauréate de deux prix littéraires : Le prix de la Nouvelle obtenu en juin 2007, organisé par Patrick Poivre d Arvor sur le thème de l'engagement.

Related: