background preloader

Cyberdependance.ca - Quand l'utilisation d'Internet devient un problème

Cyberdependance Le portrait type de la personne cyberdépendante a évolué depuis quelques années. Autrefois on pouvait reconnaître majoritairement des hommes âgés de 25 à 35 ans, scolarisés, financièrement capables de se doter d'un ordinateur assez dispendieux et qui passaient un nombre incalculable d'heures devant l'écran de leur appareil. Maintenant, il semble y avoir une certaine parité entre les hommes et les femmes. La démarche des deux sexes, vis-à-vis d'Internet et de son utilisation, est cependant très différente. Les hommes cyberdépendants recherchent beaucoup de site reliés à la pornographie, à l'érotisme, aux rencontres affectives avec un aboutissement dans la sexualité. La dépendance affective et la compulsion dans le sexe semblent être les deux principaux moteurs qui nourrissent la cyberdépendance. Il n’est pas rare de constater que le dépendant d’Internet nourrit d’autres dépendances. Le phénomène du day trading est aussi en recrudescence. M. par Jean-Pierre Rochon M.

Révolution numérique : apprendre et guérir autrement ? Révolution numérique : apprendre et guérir autrement ? – le Plus. Article initialement publié par Vanessa Lalo dans leplusnouvelobs le 17/05/11. 63,3 % des Français, âgés de 35,6 ans en moyenne, ont joué à des jeux vidéo au cours des 6 derniers mois [1]. État des lieux de médias numériques encore mal identifiés. Le jeu : un besoin humain « Le jeu devrait être considéré comme l’activité la plus sérieuse des enfants ». Pour l’enfant, le jeu est essentiel et gage de sa construction. Le premier jeu de l’enfant se constitue autour de la séparation avec sa mère afin de mieux accepter et maîtriser son absence tout en continuant à exister malgré cette séparation. Dès lors, le jeu sera, tout au long de la vie, un refuge, un moyen, un outil, pour avancer dans une réalité parfois déplaisante. Seulement, en dehors de l’enfance, le jeu est encore mal compris. Sont-ils « addicts » pour autant ? Société de consommation ou réelle addiction ? Alors demain, tous borderline ? Vanessa Lalo [4] M-M.

Jeux d'argent en ligne - Dangers de l'addiction - Dossier Le 7 juin 2010, une loi autorisait les paris sportifs en ligne sur quelques sites dûment triés sur le volet, à quelques jours seulement du coup d'envoi de la Coupe du Monde de football. Le 30 juin suivant, c'était le poker électronique qui était à son tour autorisé pour la première fois dans notre pays. Aujourd'hui, plus d'un an a passé. Qu'a changé cette loi ? Jouons-nous davantage en France ? Ou différemment ? Et les joueurs dans tout ça ? Quels sont réellement les risques ? Fiche d'auto-observation L'addiction à Internet: une nouvelle maladie? | Laurent Schmitt Au moment où tous les individus sont connectés une question toute simple se pose. Où se trouve la frontière entre un usage répété et une addiction? Cette question n'est pas si facile. Le terme d'addiction est passé dans le langage usuel. Il appartient maintenant à la "pop-psychologie", la psychologie populaire. L'usage d'Internet appartient aussi au domaine professionnel, on peut y consacrer plusieurs heures, il ne s'agit pas d'une addiction. Mais qu'est-ce qu'une addiction à Internet? L'addiction se distingue de l'usage intensif par une préoccupation intellectuelle constante, une pensée focalisée sur l'idée, devenue un besoin , d'utiliser Internet. LIRE AUSSI: Dépendance à Internet: peut-on vraiment se désintoxiquer de la Toile? Parmi les autres stigmates d'une addiction, figure la tentative de masquer ou de minimiser le temps consacré. L'addiction à Internet s'inscrit dans un double contexte Il existe des phases d'addiction temporaire de quelques semaines à quelques mois. Contactez-nous

Related: