background preloader

Travail collaboratif à distance

Travail collaboratif à distance
Après la présentation en avril dernier du Guide pratique du travail collaboratif en communautés virtuelles d'apprentissage, l'auteure, Isabelle Gonon, nous signale la mise en ligne d'une version plus récente, mise à jour et améliorée du point de vue de la forme. En effet, hébergé sur la plate-forme Erep - pour e-reputation - ce nouveau guide est présenté sous la forme d'un module interactif multimédia réalisé à partir d'une chaîne éditoriale et placé sous une licence Creative Commons qui autorise sa diffusion, sa reproduction et sa modification. Autre nouveauté à signaler concernant ce guide, sa plus grande structuration relativement au précédent, ce qui du coup renforce la qualité, facilite la lecture et valorise le contenu. Le nouveau guide commence par une introduction dans laquelle l'auteure présente sommairement le contenu du module, le contexte de son élaboration sans oublier de se présenter elle-même. Travail collaboratif : de quoi parle-t-on ? Voir : Related:  O.T.C.Réflexion

Facebook franchit la barre du milliard d'utilisateurs Le réseau social Facebook a franchi la barre du milliard d'utilisateurs actifs, a annoncé jeudi 4 octobre son PDG Mark Zuckerberg. "Ce matin, il y a plus d'un milliard de gens utilisant Facebook activement chaque mois", a-t-il indiqué dans un communiqué. Si la barre du milliard d'utilisateurs est symbolique, le réseau social, qui a fait ses débuts en 2004, a connu une irrésistible extension. En août 2008, Facebook comptait ainsi 100 millions d'utilisateurs. Enregistrements de Bernard Stiegler En fonction de mon temps libre (!), je mettrai ici des enregistrements audio et video de prise de parole de Bernard Stiegler : radio, association, séminaire, colloque, intervention évènementielle, etc. Si vous-même possédez de tels enregistrements, merci de m’envoyer un message afin d’enrichir le catalogue, pour le plaisir de tous. Et n’oubliez pas les nombreux enregistrements disponibles sur la page personnelle de Bernard Stiegler sur le site d’Ars Industrialis Dans la première partie, Bernard Stiegler introduit son mémoire intitulé “Pour une théorie de l’attention”. Dans la seconde partie, Dominique Lecourt et Denis Guénoun posent leurs questions.Dans la dernière partie, Denis Kambouchner, Marcel Gauchet et Fethi Benslama posent leurs questions. Enregistré en Mars 2007. Introduction : 1. 2. 3. Les questions / réponses : L’entretien est divisé en plusieurs parties : Un entretien sur l’enfance et la télévision : La rencontre filmé de Stiegler chez Siné Hedbo, en trois parties.

Communication & Publicité - Article - De quelle manière les internautes partagent-ils les contenus ? En décembre 2010, Nielsen et AOL analysaient plus de 10 000 messages publiés sur différents médias sociaux et interrogeaient 1 000 internautes américains quant à leurs pratiques courantes de partage des contenus sur le Web. Le bilan de l’étude, « Content is the Fuel of the Social Web », est aujourd’hui disponible en ligne. En évaluant à 53 % la part du temps de connexion consacrée à la visite de sites de contenus (articles, photos et vidéos), l’étude part du constat que l’information reste au centre de la pratique du Web et ce malgré l’avènement de son évolution 2.0, dite sociale, qui ne mobilise que 23 % du temps moyen passé en ligne. Avec 7 % de temps supplémentaire consacré aux e-mails, c’est alors près d’un tiers de l’Internet qui est susceptible d’accueillir des échanges entre utilisateurs comme en témoignent les quelques 27 millions de messages porteurs de liens partagés chaque jour à travers le monde.

Les réseaux sociaux, nouveaux médias d'information ? - Tilder The vast virtual web spun among Internet users via social networks facilitates the circulation and sharing of information among individuals. Thanks to these national and international networks, information spreads from one family to another, from one company to another and from one nation to another. It travels in an unlimited and instantaneous manner, without being restricted by boundaries, time zones or financial cost. Polymorph information The information that circulates on social networks differs from that proposed on traditional media by its variety: Internet users are just as likely to discuss personal and intimate subjects as they are to share opinions about social and sporting events or react to economic and political news. The Facebook network, which counts almost 200 million users around the world, is a clear illustration of the universal information-sharing possibilities offered by social networks. A new ‘social experience’ surrounding information Dynamic information…

Technologies et coopération Internet ne nous rend pas seul, soulignions-nous dernièrement. Mais en quoi nous aide-t-il à coopérer entre nous ? Dans son nouveau livre, Ensemble : les plaisirs rituels et la politique de la coopération (Amazon, extraits), le sociologue Richard Sennett, enseignant à la l’école d’économie de Londres et à l’université de New York, s’est intéressé à la coopération. Pour comprendre pourquoi elle se produit – et parfois, pourquoi elle ne se produit pas. Après Craftman (L’artisan, traduit en français sous le titre Ce que sait la main : La culture de l’artisanat), qui s’intéressait à l’impulsion innée que nous avons à bien faire les choses, ce livre est le second d’une trilogie (baptisée homo faber) sur les compétences dont les humains ont besoin pour une coexistence heureuse (le suivant, annoncé, portera sur les villes). La valeur de la coopération réside dans l’informel Face à la crise, estime le sociologue, les règles formelles s’avèrent souvent insuffisantes. Dialectique contre dialogique

Travailler de manière collaborative, oui ! Mais comment s’organiser Plusieurs des présentations et tables rondes auxquelles j’ai assisté lors du Ouishare Fest s’intéressaient au travail et à comment la collaboration le transforme en profondeur. Les modes collaboratifs peuvent-ils fonctionner dans des entreprises qui demeurent hiérarchiques, pyramidales ? Et si ce n’est pas cas, comment mieux distribuer la gouvernance, l’organiser ? Epouser une culture de la collaboration nécessite-t-il de la pousser jusqu’au bout, jusqu’aux modes d’organisation et de partage du pouvoir qu’est l’organisation du travail elle-même ? Réinventer nos modes d’organisation avec les outils du XXIe siècle Nous travaillons avec et appartenons à de plus en plus de réseaux, d’organisations, de communautés… Si les réseaux et organisations en réseaux ont toujours existé, comment se reconfigurent-ils à l’heure de la société connectée ? Maro Horta est venue présenter FairCoop, une coopérative organisée via internet qui vise à réduire les inégalités. Même son de cloche chez FairCoop.

Comment le partage de l’information contribue-t-il à l’émergence d’une « intelligence collective » ? - stmg Information et intelligence collective Et plus particulièrement de la question 2 : Présentation effectuée par : ÄFanny HERVE,professeur économie-gestion Académiede Toulouse ÄAlain SERE, inspecteur général section économie et gestion Compte-rendu effectué par : Jeannine LARBI et Grégory D'Amico (professeurs en Economie-Gestion, Académie de Versailles L’expression "intelligence collective" est apparue en 1997 lors d’un meeting du philosophe Pierre Levy. On se focalise durant cette présentation à différents aspects. ÄLa place dans le programme La question sur l’émergence de l’intelligence collective est la seconde question du thème 2, la 1ère étant «en quoi les technologies transforment-elles l’information en ressource ?». Il semble pertinent de dire que pour aborder ce thème de l’intelligence collective, il faut que l’élève ait pu appréhender la notion de collectif et donc celle d‘individuel avant. Ä Comment aborder les notions Le programme a été rédigé en direction des élèves.

Internet, enfant de la contre-culture: Interview du sociologue Dominique Cardon (Part 1) | geek politics Sociologue au Laboratoire des usages d’Orange Labs en France, Dominique Cardon se penche depuis plus de dix ans sur ce que nous faisons d’Internet. Dans La démocratie Internet, il ausculte les mutations démocratiques provoquées par le réseau. Mais tout débute par un retour aux sources. Aujourd’hui, on a l’impression qu’Internet n’a jamais été autant lié à la politique. Vous soulignez également que la genèse même d’Internet a engagé une forte dose de politique. Dans l’histoire du protocole de communication qu’est Internet, le financement d’origine vient de l’ARPA, une agence de recherche du ministère de la défense, qui a monté l’ARPA-Ipto, une petite équipe de recherche pour créer un réseau décentralisé au début des années 60. Ce qui les a emballé, aussi, c’est le fait que l’ordinateur devienne un objet personnel. Que se passe-t-il après le déclin des communautés hippies, à la fin des années 70? L’amertume est telle que certains veulent redéployer le projet ailleurs.

Crowdsourcing : définition, enjeux, typologie Notes Ce travail a largement bénéficié des discussions stimulantes que les auteurs ont pu avoir avec Claude Guittard et Eric Schenk. Nous tenons également à remercier deux rapporteurs anonymes du 20ème Congrès des IAE, Strasbourg, 31 Aout – 2 Septembre 2010, lors duquel ce travail a été présenté. Le terme « crowdsourcing » a été popularisé par Howe (2006) qui le définit de la manière suivante: “Simply defined, crowdsourcing represents the act of a company or institution taking a function once performed by employees and outsourcing it to an undefined (and generally large) network of people in the form of an open call. Cette relation tripartite s’explique notamment par le fait que la présence d’un intermédiaire peut significativement décroître les coûts de transaction (Pénin et Burger-Helmchen, 2010). Le cas de ReCaptcha développé par Guittard et Schenk (2011) rentre également dans la catégorie du crowdsourcing d’activités routinières (

Facebook menacé par une concurrence plus "cool" Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Michaël Szadkowski Ringard, Facebook ? C'est ce que redoutent les équipes du réseau social lancé par Mark Zuckerberg en 2004. Facebook l'a récemment avoué en des termes feutrés, dans son rapport annuel d'activité 2012 publié début février : "Nous sommes conscients que nos utilisateurs, et en particulier les plus jeunes, ont un engagement moins fort sur notre site, et que cela profite à d'autres services et plateformes comme Instagram [racheté un milliard de dollars par Facebook en avril 2012]". Ce qui signifie que si les 13-24 ans représentent toujours près d'un tiers des 163 millions d'inscrits de Facebook recensés aux Etats-Unis (chiffres fournis par Social Bakers), ils y passent également de moins en moins de temps. Un peu plus tôt, une lettre de départ d'un des employés de Facebook, Blake Ross, directeur de produit arrivé en 2007, avait également donné une idée de l'ambiance actuelle dans les locaux de Palo Alto.

Collaboration / Coopération Un article de Wiki Paris Descartes. Des clés pour comprendre l'Université numérique « Plus qu’un travail de groupe, des stratégies pédagogiques variées sont développées pour apprendre ensemble. Elles s’appuient sur l’interdépendance positive, la fonction sociale et cognitive du dialogue, l’émergence de l’ autonomie . Elles se fondent également sur le développement des capacités de coopération permettant d’apprendre à travailler ensemble : explicitation et construction de la connaissance , acceptation des idées et des actions de l’autre. » (Alain Derycke) « La collaboration et le partage de connaissances facilitent l’ apprentissage , lequel est essentiellement considéré comme un processus social qui accorde une place prépondérante aux interactions sociales (e.g., Doise & Mugny, 1981 ; Vygotsky, 1985 ; Webb & Palincsar, 1996). Collaboration « Travailler ensemble » : élaboration en commun d’une solution négociée et consensuelle. Voir : des outils collaboratifs . Apprentissage collaboratif

Related: